IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Twitter licencie de nouveau plusieurs ingénieurs logiciels qui subissent un véritable calvaire
Depuis qu'Elon Musk a pris les commandes de la plateforme

Le , par Nancy Rey

118PARTAGES

11  2 
Il semble que Twitter n'en ait pas encore fini avec les licenciements, car Elon Musk a licencié d'autres ingénieurs logiciels. Il est apparu que les ingénieurs qui avaient accepté ses règles « hardcore » et strictes en matière de demande de travail ont également été licenciés. Gergely Orosz, un ancien ingénieur logiciel d'Uber et de Skype, a signalé sur Twitter que les développeurs ont été licenciés en raison de leurs performances. Pour la quatrième semaine consécutive, Musk continue de faire monter la pression et de trouver de nouveaux moyens cruels de faire comprendre aux ingénieurs logiciels actuels de Twitter que leurs emplois ne sont pas sûrs. Tout d'abord, il y a eu environ 50 % de licenciements, où les ingénieurs externes de Tesla et SpaceX ont eu le dernier mot sur qui restait ou partait. Ensuite, on a licencié les personnes qui critiquaient la direction. Ensuite, il a fait en sorte que les employés restants s'engagent à travailler de longues heures. Et maintenant, il s'agit de licencier sur la base d'évaluations arbitraires du codage sans aucun retour. Mais pourquoi Elon Musk crée-t-il ce qui semble être l'environnement de travail le plus toxique parmi les grandes entreprises technologiques en 2022 ? Pourquoi faire subir aux gens plusieurs séries de licenciements ? Pourquoi continuer à licencier des gens trois jours après que Musk a dit que les licenciements étaient terminés ?


Depuis que Musk a acquis Twitter, il a licencié des personnes presque toutes les semaines et pour différentes raisons. Au cours de la première semaine, après avoir travaillé tout le week-end, environ 50 % du personnel a été licencié. La deuxième semaine, certaines des personnes licenciées ont été rappelées dans la journée, lorsque la direction a réalisé qu'il s'agissait de personnes clés. La plupart des ingénieurs logiciels ont décliné l'offre. Le travail à distance a été annulé du jour au lendemain, et les managers ont appris qu'ils devaient désormais coder au moins 20 % de leur temps, tout en gérant plus de 20 rapports. Pendant la troisième semaine, ceux qui critiquaient la direction de l'entreprise ont été licenciés sans avertissement. Elon Musk a lancé un ultimatum de deux jours aux employés restants, qui ont dû confirmer qu'ils voulaient faire partie de "Twitter 2.0", en s'engageant à effectuer des heures de travail extrêmement hard core à haute intensité. Ceux qui n'ont pas accepté ont reçu trois mois d'indemnités de licenciement.

Jeudi 17 novembre était la date limite pour adhérer à "Twitter 2.0". À l'approche de la date limite, il s'est avéré que beaucoup moins d'ingénieurs en logiciels que prévu avaient opté pour ce nouveau "Twitter 2.0", avec des conditions de travail plus difficiles. Elon Musk a envoyé un courriel assouplissant la nouvelle interdiction draconienne du travail à distance et a organisé des réunions avec des ingénieurs clés pour tenter de les persuader de rester. Selon Platformer, certains employés se sont vu offrir jusqu'à 100 000 dollars d'augmentation pour rester. Pourtant, plus de 1 000 employés ont démissionné ce jour-là, en prenant des indemnités de départ volontaire. Twitter a immédiatement annoncé qu'il fermait ses bureaux ce jour-là. Au moment de la publication, le nombre total d'employés de Twitter, basé sur les comptes LDAP actifs, est tombé à 2 675, contre environ 7 500 il y a un mois à peine.

Le jour suivant, alors que les bureaux étaient fermés,Platformer rapporte : « Vendredi matin, les choses sont devenues encore plus étranges. Vers 9 heures du matin, les ingénieurs de Twitter ont reçu une autre missive de Musk : "toute personne qui écrit réellement des logiciels doit se présenter au 10e étage à 14 heures aujourd'hui", a-t-il déclaré. Il a demandé aux employés éloignés de se rendre à San Francisco pour faire des présentations. "Il s'agira d'entretiens courts et techniques qui me permettront de mieux comprendre la pile technologique de Twitter." Les employés étaient abasourdis. Twitter ne venait-il pas de fermer ses bureaux ? Néanmoins, environ 250 personnes se sont inscrites pour rencontrer Elon Musk et lui montrer comment fonctionne la technologie de Twitter ».

La situation des ingénieurs en Europe

Pour les ingénieurs logiciels en Europe, les choses sont devenues plus étranges lorsque Twitter a commencé à accepter des démissions qui n'ont jamais été présentées. Ceux qui n'ont pas cliqué "oui" à l'ultimatum de Musk, qui leur demandait de s'engager à respecter des horaires de travail "extrêmement durs" (ce qui n'a aucun sens en Europe, compte tenu du fonctionnement des contrats) ont reçu des e-mails du service des ressources humaines de Twitter les informant que leur démission volontaire avait été acceptée. Sauf qu'aucune de ces personnes n'a démissionné volontairement.

Les ingénieurs logiciels ont été bloqués hors des systèmes au Royaume-Uni et dans plusieurs pays d'Europe, et se sont retrouvés au début d'étranges batailles personnelles. Ils sont toujours employés, mais ne peuvent pas accéder aux systèmes de Twitter, et échangent des courriels avec l'équipe RH américaine de l'entreprise, demandant que leur accès au travail soit rétabli afin qu'ils puissent continuer à remplir les fonctions prévues dans leur contrat. Le département RH américain de Twitter semble avoir du mal à comprendre que les États-Unis ne sont pas le monde entier et que, dans plusieurs pays, on ne peut pas licencier quelqu'un par e-mail ni ignorer les réglementations locales en matière d'emploi.

Après trois semaines de traitement cruel, les employés restants espéraient que les choses allaient enfin se calmer

Le lundi 21 novembre, Elon Musk a annoncé aux employés que l'entreprise en avait fini avec les licenciements. Musk a également déclaré que l'entreprise recrutait désormais des ingénieurs en logiciels et a encouragé les gens à faire des recommandations. Le lendemain, les ingénieurs logiciels ont été informés qu'ils devaient envoyer un résumé hebdomadaire de leur travail. Les instructions étaient les suivantes :

« À l'avenir, chaque vendredi (cette semaine, le mercredi), veuillez envoyer par courriel la mise à jour hebdomadaire suivante à (redacted)@twitter.com au format suivant :
- Ligne d'objet : "Mise à jour hebdomadaire, nom, département, et date (ex : "Mise à jour hebdomadaire, John Smith, SWE, 20/11)
- Corps du courriel :
- Le projet sur lequel vous travaillez (par exemple, Blue Verified).
- Ce que vous essayez d'accomplir (par exemple, collecter de manière fiable le paiement de 8 $).
- Exemples de code / liens Phabricator du code écrit cette semaine".

Puis, juste avant Thanksgiving, d'autres ingénieurs logiciels ont été licenciés sans préavis et des dizaines d'entre eux ont reçu des avertissements sur leurs performances. Dans la nuit du mercredi 23 novembre, plusieurs ingénieurs logiciels ont été informés par courriel de leur licenciement, au motif que leur code n'était « pas satisfaisant ». Aucun autre détail n'a été fourni. Ils ont reçu cet e-mail après avoir soumis la mise à jour hebdomadaire, comme demandé la veille. Voici le contenu de l’e-mail reçu :

« Salut,

À la suite du récent exercice de révision du code, il a été déterminé que votre code n'est pas satisfaisant, et nous avons le regret de vous informer que votre emploi chez Twitter sera résilié avec effet immédiat … Veuillez profiter de cette occasion pour rétablir notre confiance et démontrer votre contribution à l'équipe et à l'entreprise».

Les personnes licenciées se sont vu offrir 4 semaines d'indemnités de licenciement si elles signaient un accord de séparation. Cette indemnité est insultante, étant donné que les personnes qui n'ont pas accepté de faire partie de "Twitter 2.0" il y a à peine une semaine ont reçu une indemnité de trois mois. On a l'impression que les dirigeants de Twitter aiment punir les employés qui se sont accrochés à l'entreprise et n'ont pas choisi la solution de facilité.

Plusieurs personnes licenciées sont titulaires de visas et ont été renvoyées au pire moment de l'année. Les titulaires d'un visa H1B aux États-Unis ont 60 jours pour trouver un nouvel emploi, sinon ils doivent quitter le pays. En les licenciant à Thanksgiving, ces personnes entrent sur le marché du travail au moment le plus calme de l'année aux États-Unis. Entre Thanksgiving et les fêtes de fin d'année, la plupart des entreprises ralentissent les embauches et ne les reprennent qu'en janvier. Pour des dizaines d'ingénieurs logiciels qui ont reçu un avertissement sur leurs performances, cela signifie qu'ils pourraient bien être licenciés prochainement. 30 à 40 % des ingénieurs logiciels restants chez Twitter ont reçu un courriel d'avertissement.

Cet e-mail expliquait qu'il était envoyé pour « porter à votre attention nos préoccupations concernant la qualité de votre capacité de codage » et que « suite à l'achèvement de votre exercice d'examen du code, il a été déterminé que vous ne répondez pas aux attentes d'un ingénieur chez Twitter ». Les personnes concernées ont été informées que, dans les jours à venir, leur responsable les contacterait pour discuter des prochaines étapes et du fait que « le fait de ne pas répondre aux attentes pourrait entraîner un licenciement ».

Plusieurs ingénieurs logiciels ont déclaré avoir peur d'être licenciés à tout moment, tout comme leurs pairs qui ont été licenciés sans explication. L'hypothèse même d’un nettoyage à motivation politique a été évoquée : les responsables choisissant de licencier les développeurs qu'ils n'apprécient pas personnellement, en utilisant le « code insatisfaisant » comme excuse, qui peut être déployée contre n'importe qui à tout moment, à l'avenir.

Les ingénieurs logiciels savent maintenant que la seule façon d'être en sécurité est de soumettre un code qui compte comme "hardcore", chaque semaine. Qu'est-ce qu'un code satisfaisant aux yeux de Musk ? Personne ne peut le dire.

Dans ce qui est difficile à comprendre, Twitter essaie activement de recruter à nouveau les ingénieurs expérimentés qui ont démissionné la semaine dernière. Les managers espèrent faire revenir d'anciens ingénieurs expérimentés, car de nombreuses équipes sont privées de connaissances institutionnelles et de main-d'œuvre. Étant donné la cruauté et l'absurdité de la façon dont Twitter licencie des personnes pour des raisons opaques sur la base d'un examen du code, sans avertissement, il est vraiment difficile d’imaginer qui choisira de rejoindre Twitter, sachant que c'est ainsi que l'entreprise fonctionne et qu'il aura moins de sécurité d'emploi que dans n'importe quel autre emploi.

Sources : Twitter, Pragmaticenginer

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi :

Elon Musk affirme que Twitter en a fini avec les licenciements et qu'il est prêt à embaucher à nouveau, Twitter qui avait près de 7 500 employés avant Musk, aujourd'hui, en compte environ 2 700

Elon Musk pourrait licencier jusqu'à 3700 personnes chez Twitter vendredi en fonction de leurs contributions à la base de code, déterminées par les responsables de Tesla et Twitter

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Erviewthink
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 30/11/2022 à 8:56
Le premier point c'est que les enfants ne devraient pas avoir accès à twitter. Les parents sont irresponsables de laisser leurs enfants sur une plateforme comme celle-ci.
9  1 
Avatar de sanderbe
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 30/11/2022 à 21:31
Bonsoir

Citation Envoyé par walfrat Voir le message
Enfin, on a en France un principe "d'égalité des chances", quelque chose de très difficile à faire en vrai, mais dans tout les cas il faut bien une intervention de l'état dans l'éducation des enfants pour essayer de respecter un tant soit peu ce principe (ex : éducation obligatoire). Aussi imparfaite soit-elle, ça reste mieux que de tout confier aux parents. On parle de problème d'égalités des chances, mais certains parents ne sont pas spécialement plus riches que d'autres, ils sont juste beaucoup plus impliqués (voir trop) dans l'éducation de leurs enfant et le succès à l'école.

En soi si on veut être un peu plus précis, on peut dire qu'une partie de l'éducation se faire hors cercle familial à travers les relations sociales, en particulier avec les enseignant et les collèges de classe. Une grosse partie du programme scolaire constitue de la "culture général" mais j'ai plus de mal honnêtement à y voir une "éducation" dedans au sens où on l'entend dans le cadre ce tes propos et ma réponse.
L'état instruit. Les parents éduquent.

Les enfants sont de qui ? Des parents ou de l'état ? On devrait parler d'instruction nationale et non pas d'éducation nationale.
8  0 
Avatar de Fagus
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 28/11/2022 à 21:08
Elon Musk, a déclaré que le nombre d'inscriptions de nouveaux utilisateurs sur la plateforme de médias sociaux n'a jamais été aussi élevé
C'est parce qu'ils ont viré l'équipe de modération des bots
7  0 
Avatar de totozor
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 25/11/2022 à 11:30
Citation Envoyé par Nancy Rey Voir le message
Twitter licencie de nouveau plusieurs ingénieurs logiciels qui subissent un véritable calvaire
Ce matin sieur Musk s'est réveillé est allé faire caca mais ça n'est pas sorti, il est allé sur son PC, a regardé la liste des gens qui restent dans Twitter, il a décidé que les ingé logiciels étaient des cons et a supprimé leurs noms de son fichier excel. Il a ensuite envoyé un mail au RH:
"La nouveau fichier de nos employés, merci de régulariser la situation,
PS : si vous n'etes pas content je retire votre nom

Dieu en personne"
Citation Envoyé par calvaire Voir le message
honnêtement, on aurait une boite comme ça en France, n'importe qui se se serait déjà barrer chez la 1ere ssii du coin
Franchement, il vaut une mieux être chez une SSII qui paie mal (j'ai vu qu'il y'a beaucoup de départ en ce moment chez capgemini et worldline pour ça) que dans cette boite infernal.
Perso je resterais, attendrais le passage au billot qui arrivera un moment ou un autre en prenant soin de ne pas travailler", au moment du licenciement je passerais voir les prud'hommes.
Je profiterais même peut être de mon temps hardcore de travail pour chercher de façon énergique et pleinement impliquée (pour bien suivre les consigne de Dieu de père) mon futur travail.
11  5 
Avatar de SQLpro
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 25/11/2022 à 13:43
Elon Musk, me rappelle étrangement la mégalomanie de Larry Ellison, le PDG d'Oracle, aux méthodes comparables....
Ego démesuré, adepte de tout ce qu'il y a de plus gros, pensant être le meilleur en tout et considérant l'humain, comme une ressource de merde, jetable dans les chiottes.

Aujourd'hui on sait comment Oracle se prend une veste depuis des années !

A +
7  1 
Avatar de DevTroglodyte
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 30/11/2022 à 13:42
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Alors déjà, t'as oublié que je soutenais Hugo Chávez

De mon point de vue ce ne sont pas des dictatures.
Kadhafi était extremement positif pour l'Afrique, depuis qu'il s'est fait assassiner c'est la merde en Afrique et en Europe.
Bachar el-Assad a été élu démocratiquement, c'est pour l'instant lui le président légitime. (des terroristes ont essayé de prendre le pouvoir, heureusement ils ont perdu)
"J'ai été élu démocratiquement en truquant les votes et en supprimant la concurrence" ça ne signifie pas "être en démocratie". Oui, la chute de khadafi a été faite n'importe comment et a provoqué un merdier monstre en Afrique, mais ça ne veut pas dire pour autant que ce n'était pas un dictateur.
8  2 
Avatar de calvaire
Membre expert https://www.developpez.com
Le 25/11/2022 à 10:48
honnêtement, on aurait une boite comme ça en France, n'importe qui se se serait déjà barrer chez la 1ere ssii du coin
Franchement, il vaut une mieux être chez une SSII qui paie mal (j'ai vu qu'il y'a beaucoup de départ en ce moment chez capgemini et worldline pour ça) que dans cette boite infernal.

Vu qu'il n'ya aucun probleme a recruter en occident dans les domaines de l'it, avec twitter sur le cv en plus, je pense qu'ils auront aucun soucis a aller voir ailleurs, quitte à brader un peu du salaire. Il vaut mieux perdre un peu d'argent que d'avoir ce genre de taff précaire ou ton patron te fais pas confiance et remets en cause ton travail toute les semaines.

Ce sont des technique managériale inacceptable, je ne comprends d'ailleurs pas comment ça peut être légal ce système, c'est du harcèlement ! Étonnant qu'il n’y ai pas encore eu de suicide.
Meme Orange n'a pas été aussi loins et pourtant y'a eux des suicide et un procès qu'ils ont perdu dernièrement.
9  4 
Avatar de JaujonX11
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 29/11/2022 à 11:51
Citation Envoyé par Prox_13 Voir le message
Être "Woke" c'est être "éveillé" c'est à dire être conscient des problèmes auxquels les minorités, les opprimés et les plupart des victimes de la justice sociale font face tous les jours. C'est la définition originale et objective.
L'article Wikipédia à ce sujet expose bien deux points de vues sur le mouvement Woke.
Le problème avec ce genre d'énoncé, c'est qu'il ne rend pas compte de la réalité.

Je prends par exemple le cas de la Grande-Bretagne pour illustrer mon propos. La Grande-Bretagne dispose de statistiques ethniques, ce qui aide à étudier les disparités entre groupes ethniques. Il existe un groupe ethnique majoritaire blanc ainsi que divers autres groupes ethniques plus ou moins minoritaires (source: Office for National Statistics – Wealth and Assets Survey).
D'après votre énoncé, les minorités sont systématiquement désavantagées. Or quand on consulte les données scientifiques, on s'aperçoit que les groupes qui réussissent économiquement le mieux sont des minorités, à la seule exception des personnes d'origine noir caribéenne. Le groupe majoritaire blanc est le groupe qui performe le moins, juste devant le groupe précédemment cité. Donc nous a la preuve factuelle que l'énoncé selon lequel un groupe minoritaire est systématiquement désavantagé par rapport à un groupe majoritaire blanc est erroné dès le départ (pour le cas de la Grande-Bretagne). Dès lors, l'idéologie woke ne peut être, au mieux, qu'un narratif, ou bien une croyance, si elle repose sur un énoncé qui ne se vérifie pas dans les faits.
6  1 
Avatar de Prox_13
Membre actif https://www.developpez.com
Le 29/11/2022 à 16:17
Citation Envoyé par HaryRoseAndMac Voir le message
J'ai bien compris Einstein, mais par contre tu n'a pas saisi que je me foutait de ta tronche, petit.

Tu sembles être si bien dans ton pays, le wokistan.
Coupler sarcasmes, insultes et politique. Quel homme... Et tout ça pour finir sur une conclusion d'insulte mi-molle qui démontre par A + B que tu n'as même pas lu ce que j'ai écris.

Honnêtement, j'aurais pu t'insulter ou te manquer de respect aussi, mais tu le fais déjà mieux que moi
8  3 
Avatar de AoCannaille
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 01/12/2022 à 10:13
Citation Envoyé par sanderbe Voir le message

L'état instruit. Les parents éduquent.

Les enfants sont de qui ? Des parents ou de l'état ? On devrait parler d'instruction nationale et non pas d'éducation nationale.
Citation Envoyé par HaryRoseAndMac Voir le message
Pour ma part, je rejoins ceux qui disent ici que l'école ne devrait pas avoir le rôle d'éduquer, mais uniquement celui d'instruire.
C'était la cas avant la 2e guerre mondiale.

La différence entre l'instruction et l'éducation est justement la partie morale et politique de la vie publique.
Historiquement, elle était faite par la partie religieuse de l'éducation au sens large du terme.

Le problème s'est posé au sortir de la 2nde guerre mondiale en ce sens : Comment le peuple allemand, un peuple *instruit* et hautement qualifié, que ce soit chez les hauts dignitaires, les officiers ou la chair à canon, a pu à ce penser (avoir l'idée politique), concevoir ( trouver des ingénieurs d'accord pour créer une solution technique), réaliser (trouver des ouvriers d'accord pour construire la solution technique) et utiliser (trouver des gens d'accord pour utiliser la solutions technique) des atrocités telles que les camps de concentration sans se rendre compte de l'horreur que c'était ?

La réponse était : Ils étaient instruits mais pas éduqués politiquement.

On parle ici de la politique dans le sens noble du terme : la gestion de la vie dans la cité, autrement dit, comment vivre en société sans s'entretuer.

L'éducation nationale est là pour ça. Par pour te faire choisir un camps politique, mais pour apprendre à discuter rationnellement des arguments d'un camps ou de l'autre, et de comprendre ces arguments. Que ce soit en comprenant les concepts philosophiques, avoir les bases de mathématiques pour comprendre les concepts d'économie, comprendre les intérêts géopolitiques avec l'histoire et la géographie etc. En somme, être moins sensible à la propagande, qu'elle soit dans un sens ou dans l'autre.

L'école DOIT éduquer et pas seulement instruire, et vu le matraquage médiatique et la manipulation omniprésente dans notre société sur-informée d'aujourd'hui, elle se doit plus que jamais d'éduquer les jeunes.

L'important est de bien placer le curseur entre éduquer politiquement (sens noble) et endoctriner politiquement (sens courant) Et c'est là qu'on rentre dans le problème, c'est que l'éducation est faite par des êtres humains sensibles avec des opinions, que les enfants en sont également, et que même en ayant un programme neutre et un discourt neutre, le langage corporel d'un professeur fait qu'une idée peut paraitre mieux qu'une autre...
5  0