IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Des centaines d'employés refusent de faire partie de l'équipe Twitter à la culture de travail "extrêmement hardcore"
Musk met au défi les managers d'approuver le télé-travail à leurs propres risques

Le , par Nancy Rey

128PARTAGES

6  0 
Un autre exode d'employés est en cours chez Twitter, car de nombreux travailleurs ont rejeté les conditions proposées par Elon Musk pour rester dans l'entreprise, choisissant plutôt de partir. Des centaines d'employés restants de Twitter ont démissionné avant la réinitialisation culturelle « extrêmement hardcore » de l'entreprise par Elon Musk, selon des messages internes sur Slack et des tweets d'employés. Hier après-midi, des employés de Twitter ont commencé à poster l'émoji de salut, qui est devenu un signal indiquant que quelqu'un quitte l'entreprise. Dans la foulée, Musk a envoyé de nouveaux courriels aux employés de Twitter : Musk met au défi les managers d'approuver le travail à distance à leurs propres risques.


Cette nouvelle purge dans les rangs de Twitter intervient après que Musk a récemment licencié des dizaines d'employés qui l'ont critiqué ou se sont moqués de lui dans des tweets et des messages internes. Musk a ensuite fixé la date limite de jeudi à 17 heures pour que tous les employés répondent "oui" sur un formulaire Google s'ils veulent rester pour ce qu'il appelle "Twitter 2.0" ; sinon, aujourd'hui serait leur dernier jour de travail et ils recevront une indemnité de départ. Après l'expiration du délai, des centaines d'employés ont rapidement commencé à poster des messages d'adieu et des émojis de salut dans le Slack de Twitter, annonçant qu'ils avaient dit non à l'ultimatum de Musk.

Twitter comptait environ 2 900 employés restants avant la date limite de jeudi, grâce à Musk qui a licencié sans cérémonie environ la moitié de l'effectif de 7 500 personnes lorsqu'il a pris les rênes de l'entreprise et aux démissions qui ont suivi. Les employés restants et ceux qui ont quitté Twitter ont déclaré que, compte tenu de l'ampleur des démissions cette semaine, ils s'attendent à ce que la plateforme commence à se briser bientôt. L'un d'entre eux a déclaré qu'ils ont vu des « ingénieurs légendaires » et d'autres qu'ils admirent partir les uns après les autres. « On a l'impression que toutes les personnes qui ont rendu cet endroit incroyable sont en train de partir. Il sera extrêmement difficile pour Twitter de s'en remettre, peu importe à quel point les gens qui restent essaient d'être hardcore », a déclaré l'employé de Twitter.

De multiples équipes d'ingénierie « cruciales » au sein de Twitter ont démissionné complètement ou presque, a déclaré un autre employé qui a requis l'anonymat pour parler sans la permission de Musk. Par exemple, l'équipe qui maintient les bibliothèques du système central de Twitter que chaque ingénieur de l'entreprise utilise est partie après jeudi. « Vous ne pouvez pas faire fonctionner Twitter sans cette équipe », a déclaré l'employé.


La première priorité de Musk en tant que nouveau propriétaire de Twitter a été de réinitialiser fondamentalement sa culture d'entreprise. Dans un courriel adressé aux employés cette semaine, il écrit : « À l'avenir, pour construire un Twitter 2.0 révolutionnaire et réussir dans un monde de plus en plus compétitif, nous devrons être extrêmement hardcore. Cela signifiera travailler de longues heures à haute intensité. Seules des performances exceptionnelles constitueront une note de passage ».

Jeudi soir, après les départs, les employés restés dans l'entreprise ont reçu un courriel les avertissant que les bureaux de l'entreprise seront temporairement fermés et que l'accès aux badges sera restreint jusqu'à lundi. L'équipe de Musk a également fermé les bureaux lors des licenciements massifs du début du mois, par souci de sécurité et par crainte apparente que les employés sortants ne tentent de saboter l'entreprise en partant.


Les employés de Twitter qui quittent l'entreprise ont été informés qu'ils recevront au moins trois mois de salaire, bien qu'ils n'aient pas encore eu l'occasion d'examiner leurs accords de séparation. Les employés qui décident de rester ne savent pas non plus comment Musk prévoit de les rémunérer en actions maintenant que Twitter est une société privée, bien qu'il ait déclaré que les employés aux performances "exceptionnelles" recevront des options d'achat d'actions comme c'est le cas chez SpaceX, son autre société privée.

Musk met au défi les managers d'approuver le travail à distance à leurs propres risques

Dans la journée de jeudi, alors que la direction semblait se démener pour éviter de perdre trop de travailleurs à cause de l'ultimatum, Musk a envoyé un courriel au personnel pour clarifier sa position sur le travail à distance : « En ce qui concerne le travail à distance, il suffit que votre responsable prenne la responsabilité de s'assurer que vous apportez une excellente contribution. Il est également attendu que vous ayez des réunions en personne avec vos collègues à une fréquence raisonnable, idéalement une fois par semaine, mais pas moins d'une fois par mois ».

Vingt minutes plus tard, Musk a envoyé un courriel de suivi disant : « Au risque d'énoncer une évidence, tout responsable qui prétend faussement que quelqu'un qui lui rend compte fait un excellent travail ou qu'un rôle donné est essentiel, qu'il soit à distance ou non, sera sorti de l'entreprise ».

Si de précédents messages semblaient adoucir la position de Musk : « si vous pouvez vous présenter au bureau et que vous ne vous y présentez pas, démission acceptée », la réalité est que Musk avait précédemment suggéré qu'il allait prendre la responsabilité de refuser les demandes de travail à distance. « Les managers m'enverront les listes d'exceptions pour examen et approbation », a-t-il écrit le 10 novembre, le lendemain de sa première séance de questions-réponses avec les employés. Mais maintenant, il dit à ces managers que toute personne qui défend un travailleur à distance met sa tête sur le billot, elle aussi.

Il est donc dans l'intérêt de tous les responsables de Twitter de dire non aux demandes de travail à distance, même s'ils pensent qu'elles sont méritées. Et de cette façon, Musk n'aura pas à dire non lui-même. D'ailleurs, un employé handicapé poursuit actuellement Twitter pour l'interdiction du travail à distance par Musk.

Twitter était autrefois la première entreprise à proposer le travail à distance. En mai 2020, l'entreprise a annoncé que ses employés pouvaient travailler à domicile « pour toujours ». Lorsqu'elle a rouvert ses bureaux en mars 2022, le PDG de l'époque, Parag Agrawal, a réaffirmé que le travail à domicile « pour toujours » sera toujours une option.

Face à l’ultimatum, les réactions divergent

La décision de lancer un ultimatum est intervenue après que Musk, au début du mois, a licencié la moitié du personnel de Twitter, réduisant ses effectifs à environ 3 700 employés, et a également supprimé de nombreux travailleurs contractuels de Twitter. Il a pareillement écarté les dirigeants de l'entreprise et dissous le conseil d'administration. Musk a aussi récemment licencié certains employés pour l'avoir critiqué dans des tweets ou sur des canaux Slack internes.

« Je ne veux pas rester dans les parages pour construire un produit qui est empoisonné de l'intérieur et de l'extérieur. Tout le monde a un prix jusqu'à un certain point et cette indemnité de licenciement me donne un certain confort pour chercher un meilleur environnement dans le temps malgré l'économie », a déclaré l'un des employés qui prévoient de rejeter l'ultimatum, il a requis l'anonymat pour ne pas mettre en péril l'indemnité de départ. Cet employé a déclaré que la direction semble maintenant s'inquiéter du nombre de personnes qui prévoient de partir et qu'elle « se démène » pour convaincre les talents de rester.

Un employé récemment licencié qui reste en contact avec d'anciens collègues a déclaré que tous ceux à qui ils avaient parlé prévoyaient de rejeter l'ultimatum de Musk et de quitter l'entreprise. « Les gens ne peuvent pas négliger les moqueries publiques et le licenciement d'autres employés. Dans la même veine, ils ne peuvent pas négliger ou se sentir à l'aise de travailler pour quelqu'un qui a géré les dernières semaines de la manière dont Elon l'a fait… Les gens ne veulent pas sacrifier leur santé mentale et leur vie de famille pour rendre l'homme le plus riche du monde plus riche », a déclaré l'ancien employé.

Mais la décision pourrait ne pas être aussi facile à prendre pour d'autres. L'ultimatum intervient dans une période difficile pour l'industrie technologique, après des licenciements massifs et des annonces de gel des embauches dans de nombreuses grandes entreprises, dont Meta, Amazon et Lyft. Les employés d'autres pays travaillant aux États-Unis risquent également de perdre leur visa de travail s'ils quittent l'entreprise. Un autre employé a déclaré jeudi qu'il prévoyait de rester dans l'entreprise « parce que le changement est rarement influencé de l'extérieur ».

Le remaniement susceptible de résulter de l'ultimatum sera le dernier élément de la « restructuration organisationnelle fondamentale » consécutive à la prise de contrôle par Musk, a-t-il déclaré mercredi à un tribunal du Delaware lors d'un procès sur son régime de rémunération de Tesla.

Musk a déclaré dans le courriel de mercredi que le « nouveau Twitter » sera « beaucoup plus axé sur l'ingénierie », laissant certains travailleurs non ingénieurs se demander si leurs emplois pourraient être en danger même s'ils choisissent de rester. Pendant ce temps, les recruteurs de Twitter ont déjà commencé à contacter les ingénieurs externes pour voir s'ils veulent rejoindre "Twitter 2.0 - an Elon company".

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi :

Elon Musk demande aux employés de Twitter de s'engager dans une culture de travail "extrêmement hardcore" ou de partir, les employés ont jusqu'à demain à 17h pour se décider

Elon Musk licencie un ingénieur qui l'a corrigé sur Twitter, Eric Frohnhoefer, le développeur, avait remis publiquement en question l'évaluation de Musk dans un tweet d'excuses

Le personnel de Twitter a reçu l'ordre de travailler 84 heures par semaine et les managers ont dormi au bureau le week-end, alors qu'ils s'efforçaient de respecter les délais serrés d'Elon Musk

Elon Musk déclare lors d'un témoignage dans le cadre d'un procès qu'il ne veut pas être PDG de Twitter ni d'aucune autre entreprise

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de pmithrandir
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 18/11/2022 à 20:57
Explique moi pourquoi un dev bon irait bosser
Beaucoup d'heure
Pour un chef impulsif
Sans stratégie compréhensible
En gerant un existant sans soutien

Un bon boulot de dev c'est selon moi
Un projet intéressant
Des collègues intéressants
Une roadmap compréhensible et tenable
Entre 30 et 40h de travail max
Un management a l écoute
Un équilibre vie perso vie pro tenable dans le temps.

Pour moi les devs qui ont le choix fuieront cette ambiance toxique qui ne coche aucune de ces cases.
11  1 
Avatar de pmithrandir
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 18/11/2022 à 8:45
Et ce qui était prédis continue de se passer.

Quand les équipes coeur et les senior qui pilote et coach tout le monde s'en vont... Tu es dans la merde comme manager.

C'est pas avec des junior ou les employés qui ne trouvent rien de mieux que tu crée un produit exceptionnel.

L'exemple de toxicité ce la relation mise en place en quelques jours est presque jouissif. Ça devrait couper les couilles de tous les managers mettant EM sur un piédestal.

Au final... Un manager sans son équipe ne peut pas grand chose.
8  0 
Avatar de pmithrandir
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 20/11/2022 à 10:03
Au passage ça commence à râler chez les employés de twitter en Europe.
Il semble que recevoir un email disant

Conformément à votre volonté exprimée en ne cliquant pas sur "yes" dans l'email... Vous êtes licencié avec un préavis de 3 mois...

Ne soit pas une procédure de licenciement valide.

Sans rire.

Au passage ça démontre encore le modèle toxique de management.
Alors qu'il devrait s'activer a réussir la séparation avec les employés et gérer la boîte... Pour lui éviter de perdre des centaines de millions en procès... Il joue a faire de la code review.

Dans les 2 cas il n'a pas a jouer les petites mains.. mais a mettre en place des moyens pour que ça fonctionne.

Son incapacité a le faire est assez affligeante.

En même temps... Ça occupe vachement cette nouvelle série. Y a plein de rebondissement je trouve!
9  1 
Avatar de Erviewthink
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 30/11/2022 à 8:56
Le premier point c'est que les enfants ne devraient pas avoir accès à twitter. Les parents sont irresponsables de laisser leurs enfants sur une plateforme comme celle-ci.
9  1 
Avatar de sanderbe
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 30/11/2022 à 21:31
Bonsoir

Citation Envoyé par walfrat Voir le message
Enfin, on a en France un principe "d'égalité des chances", quelque chose de très difficile à faire en vrai, mais dans tout les cas il faut bien une intervention de l'état dans l'éducation des enfants pour essayer de respecter un tant soit peu ce principe (ex : éducation obligatoire). Aussi imparfaite soit-elle, ça reste mieux que de tout confier aux parents. On parle de problème d'égalités des chances, mais certains parents ne sont pas spécialement plus riches que d'autres, ils sont juste beaucoup plus impliqués (voir trop) dans l'éducation de leurs enfant et le succès à l'école.

En soi si on veut être un peu plus précis, on peut dire qu'une partie de l'éducation se faire hors cercle familial à travers les relations sociales, en particulier avec les enseignant et les collèges de classe. Une grosse partie du programme scolaire constitue de la "culture général" mais j'ai plus de mal honnêtement à y voir une "éducation" dedans au sens où on l'entend dans le cadre ce tes propos et ma réponse.
L'état instruit. Les parents éduquent.

Les enfants sont de qui ? Des parents ou de l'état ? On devrait parler d'instruction nationale et non pas d'éducation nationale.
8  0 
Avatar de totozor
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 18/11/2022 à 8:59
Citation Envoyé par Nancy Rey Voir le message
De multiples équipes d'ingénierie « cruciales » au sein de Twitter ont démissionné complètement ou presque, a déclaré un autre employé qui a requis l'anonymat pour parler sans la permission de Musk. Par exemple, l'équipe qui maintient les bibliothèques du système central de Twitter que chaque ingénieur de l'entreprise utilise est partie après jeudi. « Vous ne pouvez pas faire fonctionner Twitter sans cette équipe », a déclaré l'employé.
Pendant la crise du covid mon entreprise à laisser partir quiconque voulait partir avec la garantie de pouvoir revenir quand la situation sera plus stable et si l'employé le désire.
Problème : des clés de voutes de certains projets sont partis, ont soit trouvé un travail mieux reconnu et payé ou alors se sont reconverti dans un métier plus proches de leurs valeurs.
Problème 2 : On a remplacé ces gens par des vampires aux dents longues qui rayent le parquet mais qui ne sont pas forcément compétents.
Constat : on a remplacé des gens passionnés par des incompétents qui rejettent toujours la faute sur les autres. Les opérationnels sont démotivés voir dégoutés. Certains projets ont l'air d'avancer (selon les indicateurs) alors qu'ils reculent techniquement. La chute va être violente pour tout le monde.

Voici une attitude de dictateur:
1. Vous pouvez faire ce que vous voulez tant que vous restez raisonnables.
« En ce qui concerne le travail à distance, il suffit que votre responsable prenne la responsabilité de s'assurer que vous apportez une excellente contribution. Il est également attendu que vous ayez des réunions en personne avec vos collègues à une fréquence raisonnable, idéalement une fois par semaine, mais pas moins d'une fois par mois ».
2. Avant de te laisser le temps de réfléchir : tes gars peuvent faire ce qu'ils veulent et ce que tu veux mais si je suis pas content d'un de tes gars, il saute et toi avec.
Vingt minutes plus tard, Musk a envoyé un courriel de suivi disant : « Au risque d'énoncer une évidence, tout responsable qui prétend faussement que quelqu'un qui lui rend compte fait un excellent travail ou qu'un rôle donné est essentiel, qu'il soit à distance ou non, sera sorti de l'entreprise ».
Voilà comment on met en place l'autocensure et un système ultra restrictif sans l'écrire.
On laisse des frontière floue de ce qui est acceptable (excellent contribution, excellent travail, rôle essentiel) on met un peu de donnée factuelle mais qui n'a rien à voir (idéalement 1 fois/semaine, au moins 1fois/mois), on exige la perfection (excellente *3, essentiel) on suggère que c'est facile (il suffit de...) et j'atteins le point Godwin où je dis que Musk vient de créer les SS.

« si vous pouvez vous présenter au bureau et que vous ne vous y présentez pas, démission acceptée »
« Au risque d'énoncer une évidence, tout responsable [...] sera sorti de l'entreprise »
« Les managers m'enverront les listes d'exceptions pour examen et approbation »,[...]toute personne [...] met sa tête sur le billot, elle aussi.
D'ailleurs si tu fais un pet de travers tu es responsable de ta sortie de l'entreprise.
Je ne sais pas à quel point ceci est légal aux US mais quand j'entends les jeunes me dire qu'ils vont partir aux US pour rejoindre l'Eldorado informatique je penses avoir bien raison de leur suggérer d'évaluer les conditions sociales et pas que les $$$.

" [...]Les gens ne veulent pas sacrifier leur santé mentale et leur vie de famille pour rendre l'homme le plus riche du monde plus riche », a déclaré l'ancien employé
Mais la décision pourrait ne pas être aussi facile à prendre pour d'autres. [...] Les employés d'autres pays travaillant aux États-Unis risquent également de perdre leur visa de travail s'ils quittent l'entreprise.
Quand ça arrive au Qatar on appelle ça de l'esclavagisme.
Quand ça arrive au US c'est du libéralisme.

Quel est votre avis sur le sujet ?
Musk est un tyran aux ailes d'ange (défenseur absolue de la liberté d'expression) mais ça reste un tyran.
Il surfe sur son image de visionnaire mais un jour la tête tombera et le jour où ça arrivera, rien ne se passera parce qu'il pourra vivre confortablement même après avoir perdu 99% de sa fortune.
Quand on a autant d'argent le risque est une chose qui n'existe plus vraiment.
7  0 
Avatar de Fagus
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 28/11/2022 à 21:08
Elon Musk, a déclaré que le nombre d'inscriptions de nouveaux utilisateurs sur la plateforme de médias sociaux n'a jamais été aussi élevé
C'est parce qu'ils ont viré l'équipe de modération des bots
7  0 
Avatar de sergio_is_back
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 23/11/2022 à 8:28
Citation Envoyé par sanderbe Voir le message
Bonsoir,

Un lien pour comprend Elon Musk et son syndrome d'Asperger : https://destinationsante.com/autisme...dasperger.html
N'étant pas un grand fan de Musk, je trouve cependant regrettable que certains ne pensent qu'à le réduire à son prétendu syndrome d'asperger !
Cela n'a rien à apporter et rien à voir avec un éventuel Twitter 2.0
7  1 
Avatar de stardeath
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 25/11/2022 à 0:21
We would never make such a deal. Democracy always comes first.
c'est quand tu lis des propos comme ça que tu vois que ces gens ne comprennent pas un broc sur ce qu'est une démocratie.

ils devraient changer leur propos en quelque chose du genre : "la démocratie c'est bien ... enfin si elle va dans notre sens, sinon c'est du populisme/extrême droite/complotisme" et j'en passe.
9  3 
Avatar de totozor
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 25/11/2022 à 11:30
Citation Envoyé par Nancy Rey Voir le message
Twitter licencie de nouveau plusieurs ingénieurs logiciels qui subissent un véritable calvaire
Ce matin sieur Musk s'est réveillé est allé faire caca mais ça n'est pas sorti, il est allé sur son PC, a regardé la liste des gens qui restent dans Twitter, il a décidé que les ingé logiciels étaient des cons et a supprimé leurs noms de son fichier excel. Il a ensuite envoyé un mail au RH:
"La nouveau fichier de nos employés, merci de régulariser la situation,
PS : si vous n'etes pas content je retire votre nom

Dieu en personne"
Citation Envoyé par calvaire Voir le message
honnêtement, on aurait une boite comme ça en France, n'importe qui se se serait déjà barrer chez la 1ere ssii du coin
Franchement, il vaut une mieux être chez une SSII qui paie mal (j'ai vu qu'il y'a beaucoup de départ en ce moment chez capgemini et worldline pour ça) que dans cette boite infernal.
Perso je resterais, attendrais le passage au billot qui arrivera un moment ou un autre en prenant soin de ne pas travailler", au moment du licenciement je passerais voir les prud'hommes.
Je profiterais même peut être de mon temps hardcore de travail pour chercher de façon énergique et pleinement impliquée (pour bien suivre les consigne de Dieu de père) mon futur travail.
11  5