IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Scandale FTX : la plateforme de crypto dépose le bilan et son PDG Sam Bankman-Fried démissionne.
FTX n'a pas réussi à faire face à l'augmentation des demandes de retraits des clients

Le , par Stéphane le calme

140PARTAGES

11  0 
FTX, autrefois la troisième plus grande plateforme d'échange de crypto, a perdu de son prestige la semaine dernière. Il a été porté à la connaissance du public que Sam Bankman-Fried, qui était alors PDG de la société, a secrètement utilisé des milliards de dollars d'actifs de clients pour financer largement sa société de trading affiliée, Alameda Research. Ainsi, FTX a fini par manquer de liquidité à un moment donné, ce qui a provoqué son implosion.

Cette fois-ci, l'entreprise a annoncé qu'elle a déposé le bilan aux États-Unis. Le PDG et fondateur de FTX, Sam Bankman-Fried, a démissionné de son poste, et le vétéran du redressement d'Enron, John J. Ray III, a été nommé nouveau PDG.

Environ 130 sociétés affiliées supplémentaires – dont FTX US et Alameda Research – ont également entamé le processus de mise en faillite, a déclaré FTX dans un communiqué. La filiale bahamienne de la bourse, FTX Digital Markets, et sa plateforme d'options américaine LedgerX, aux côtés de FTX Australia et FTX Express Pay ne sont pas incluses dans la procédure, a-t-il déclaré.


FTX a déposé une demande de mise en faillite aux États-Unis après avoir été incapable de faire face à un torrent de retraits, marquant un effondrement stupéfiant pour l'empire crypto de Sam Bankman-Fried qui était évalué à 32 milliards de dollars il y a quelques mois à peine.

Le dépôt devant un tribunal fédéral du Delaware vendredi comprend l'entité américaine de FTX, le groupe commercial exclusif de Bankman-Fried, Alameda Research, et environ 130 sociétés affiliées.

L'effondrement de FTX survient après un tourbillon de 10 jours au cours desquels Bankman-Fried cherchait désespérément des milliards de dollars pour sauver son entreprise après que les clients se sont précipités pour retirer leurs actifs de l'entreprise suite à des inquiétudes concernant sa santé financière et les liens entre la bourse et Alameda, également fondée par Bankman-Fried.

Bankman-Fried a également démissionné de son poste de directeur général. Il a indiqué qu'il souhaitait nommer Stephen Neal au poste de nouveau président du conseil d'administration de la société. Cependant, un porte-parole a déclaré plus tard que Neal avait décidé de ne pas servir : « Bien qu'honoré par la demande, il s'avère que, malheureusement, il n'est pas en mesure d'occuper ce poste pour des raisons n'ayant rien à voir avec FTX., Inc., ou son ancien PDG ». Aussi, il sera remplacé plutôt par John J Ray III, un spécialiste de la restructuration qui a supervisé les affaires de faillite d'Enron et de Nortel Networks.

« Le soulagement immédiat du chapitre 11 est approprié pour donner au groupe FTX l'opportunité d'évaluer sa situation et de développer un processus pour maximiser les recouvrements pour les parties prenantes », a déclaré Ray. « Le groupe FTX dispose d'atouts précieux qui ne peuvent être gérés efficacement que dans le cadre d'un processus organisé et conjoint. Je veux assurer à chaque employé, client, créancier, partie contractante, actionnaire, investisseur, autorité gouvernementale et autre partie prenante que nous allons mener cet effort avec diligence, minutie et transparence », a poursuivi Ray.

Il a ajouté que les parties prenantes doivent comprendre que les événements évoluent rapidement, que la nouvelle équipe n'est engagée que depuis peu et qu'elle doit examiner les documents déposés au dossier de la procédure au cours des prochains jours pour plus d'informations.

Quand une entreprise n'est pas en mesure d'assumer sa dette ou de payer ses créanciers, l'entreprise ou ses créanciers peuvent déposer une demande pour être placée sous la protection du chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites auprès d'un tribunal fédéral. Placé sous la protection du chapitre 11, le débiteur garde, dans la plupart des cas, le contrôle de ses opérations, mais est soumis à la surveillance du tribunal, contrairement au chapitre 7, où l'entreprise est mise en faillite et cesse ses activités. Dans ce cas, un mandataire vend alors la totalité de ses actifs, et distribue le produit aux créanciers à concurrence du montant de la dette, puisque le montant résiduel est rétrocédé aux propriétaires de l'entreprise.


Le contexte

Les révélations de Sam Bankman-Fried, PDG de FTX, lors d'une réunion avec les investisseurs cette semaine ont confirmé les craintes des analystes. Bankman-Fried aurait déclaré aux investisseurs que sa seconde société Alameda Research devait environ 10 milliards de dollars à FTX. Selon des sources au fait du dossier, FTX aurait accordé des prêts à Alameda en utilisant l'argent que les clients avaient déposé sur la bourse à des fins de négociation, une décision que Bankman-Fried a décrite comme un mauvais jugement.

FTX et Alameda sont deux sociétés distinctes. Mais un rapport paru le mois dernier cite un "document financier privé" selon lequel une grande partie du bilan d'Alameda était détenu en jeton FTT, émis par la bourse pour offrir aux utilisateurs une réduction sur les frais de négociation. Cela suggère que plus d'un tiers des 14,6 milliards de dollars d'actifs d'Alameda sont détenus dans une cryptomonnaie créée par FTX. Cela signifierait que FTX et Alameda ne sont guère indépendantes l'une de l'autre, mais aussi que les deux sociétés auraient des fondations très fragiles. Dans un tweet qu'il a publié lundi, Bankman-Fried a nié ces allégations.

Mais des personnes ayant connaissance de la réunion avec les investisseurs ont rapporté que Bankman-Fried a effectivement utilisé des milliards de dollars d'actifs de clients de FTX pour financer Alameda. Selon ces sources, FTX disposait de 16 milliards de dollars d'actifs clients au total et a donc prêté plus de la moitié de ses fonds clients à sa société sœur Alameda. En outre, ces sources rapportent également qu'Alameda a contracté des prêts supplémentaires auprès de plusieurs autres sociétés financières. Elles affirment qu'à la date de lundi, Alameda devait 1,5 milliard de dollars de prêts à des contreparties extérieures à FTX.

FTX a interrompu les retraits de ses clients au début de la semaine après avoir été frappé par des demandes de retrait d'une valeur d'environ 5 milliards de dollars le dimanche. La crise a forcé FTX à se démener pour trouver un investissement d'urgence. Les problèmes de liquidité de FTX ont eu un effet de contagion sur l'ensemble du secteur. Le bitcoin résiste à la tempête, mais il a tout de même perdu plus de 17 % au cours des cinq derniers jours. Mais le grand "B" est dans le "vert" depuis 24 heures, gagnant 3 %. Il a dégringolé jusqu'à 15 682 dollars mercredi matin, soit une baisse d'environ 8 %, après une précédente perte de 8 % la veille.

La chute a été beaucoup plus dure pour les altcoins, l'ETH ayant perdu près de 18 % au cours des cinq derniers jours. Solana, une cryptomonnaie soutenue par Bankman-Fried est également en chute libre ces derniers jours. Solana a perdu un peu plus de 40 % de sa valeur au cours des sept derniers jours. FTX cherche un moyen d'éviter la faillite et a conclu un accord mardi pour être rachetée par son rival Binance, mais la plus grande bourse de cryptomonnaies s'est retirée de l'accord le jour suivant. Le PDG de Binance, Changpeng Zhao, a déclaré que les problèmes de FTX étaient "au-delà du contrôle de Binance ou de sa capacité à aider".

« À la suite de notre étude de due diligence, ainsi qu’aux récentes informations au sujet des fonds des clients mal gérés et les enquêtes présumées des agences américaines, nous avons décidé de ne pas poursuivre l’acquisition potentielle de FTX », a déclaré la société dans un tweet. Il reste à voir si le krach du marché des cryptomonnaies s'aggrave jusqu'à atteindre de nouveaux seuils de marché. Dans ce cas, la question la plus importante serait de savoir quelle est la solution alternative à la crise de liquidité de FTX. En outre, la bourse pourrait attirer l'attention des autorités réglementaires compte tenu de l'ampleur de l'impact.

L'incapacité de FTX à remplir les demandes de retrait des clients a choqué les investisseurs en cryptomonnaies et a gravement terni la réputation de Bankman-Fried, qui avait embrassé la réglementation des monnaies numériques et s'est présenté comme un entrepreneur en cryptomonnaies animé par l'éthique et la philanthropie. « Une bourse ne devrait vraiment pas avoir de problèmes lorsque ses clients veulent récupérer leurs placements. Il ne devrait pas faire quoi que ce soit avec ces actifs. Ils devraient littéralement rester là pour que les gens puissent les utiliser », a déclaré Frances Coppola, une économiste basée au Royaume-Uni.

Bankman-Fried s'était même retrouvé en couverture du magazine Fortune en septembre et était présenté comme le potentiel futur Warren Buffett, le célèbre homme d’affaires américain devenu, en 2022, le cinquième homme le plus riche de la planète. Cependant, Bankman-Fried a nui à sa propre réputation en maintenant les clients dans une totale ignorance de ce qui se passait réellement sur la plateforme et des raisons pour lesquelles FTX n'avait plus de liquidités. Alors que les questions fusaient sur la santé de FTX lundi, Bankman-Fried a tweeté : « FTX a suffisamment de fonds pour couvrir tous les avoirs des clients ».

« Nous n'investissons pas les actifs des clients (même dans les bons du Trésor) », a-t-il ajouté. Il a ensuite supprimé ce tweet. Ces déclarations étaient apparemment fausses et jeudi matin, Bankman-Fried a déclaré dans un tweet qu'Alameda mettait fin à ses activités de négociation. Ces révélations suggèrent que la racine de la chute de FTX réside dans sa relation avec Alameda, une entreprise connue pour ses stratégies de trading agressives financées par de l'argent emprunté. Certains traders se sont montrés méfiants à l'égard de cette affiliation, craignant qu'il y ait conflit d'intérêts pour une bourse d'être attachée à une entreprise de trading.

Conclusion

En un peu plus de trois ans, FTX avait obtenu une valorisation de 32 milliards de dollars et avait courtisé une liste d'investisseurs de premier ordre, dont Paradigm, SoftBank, Sequoia Capital et Temasek de Singapour. Les sociétés de capital-risque Sequoia et Paradigm ont ces derniers jours réduit leur investissement à zéro.

Bankman-Fried, qui était l'un des visages les plus connus dans l'industrie de la crypto, avait ces derniers jours cherché 6 à 8 milliards de dollars pour endiguer une crise de liquidité. Le trentenaire s'était excusé jeudi pour la crise qui a englouti son entreprise : « Je suis désolé. J'ai merdé et j'aurais dû faire mieux ».

FTX Digital Markets Ltd, la filiale bahamienne du groupe, n'est pas visée par la procédure de faillite. La Securities Commission des Bahamas a pris des mesures jeudi contre l'entité. Aucun actif appartenant à la filiale ne peut être transféré sans l'approbation d'un liquidateur provisoire.

LedgerX, une bourse à terme américaine réglementée et une filiale en Australie font partie des autres unités non incluses dans le dossier. Les activités australiennes du groupe ont été placées sous administration tandis que les organismes de surveillance japonais ont suspendu indéfiniment les opérations locales de la plateforme internationale de FTX.

Source : communiqué de presse FTX

Et vous ?

Que pensez-vous des cryptomonnaies dans l'absolu ?
Cette situation est-elle susceptible d'affecter encore plus la confiance dans les crypto ou alors considérez-vous les crypto comme une escroquerie ?

Voir aussi :

La cryptobanque Celsius doit 4,7 Mds $ aux utilisateurs, mais n'a pas d'argent pour les rembourser, tandis que son PDG a vendu pour environ 44 Ms $ de crypto Celsius depuis sa création

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de HaryRoseAndMac
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 12/11/2022 à 14:45
Citation Envoyé par what_the_hack Voir le message
Chez moi, en France, l'état n'est pas démocratique. Le peuple n'a quasiment aucun pouvoir législatif, un très léger pouvoir judiciaire et aucun pouvoir exécutif. Le seul pouvoir qu'il a c'est d'élire ses maîtres parmi le petit groupe, une oligarchie donc. Mais voilà une thèse qui s'oppose à tout ce qu'on a appris aux petits français et qui leur fait remettre en question un système qui, bien qu'ils ne l'aient pas choisi, n'ont jamais cherché à critiquer.
Ce que tu dis, de mon point de vue est vrai.

Mais je préfère mille fois la France à n'importe quel pays d'Afrique du nord (voir de la plupart des pays d'Afrique tout court), certains pays d'Asie, ... bref, la majorité des pays dans le monde ou la notion de liberté ne vaut même pas 1/100000 ième de la France.

Le problème de la France et plus globalement l'Europe est la disparité entre sa caste politique qui sont quasiment tous des enfants de riches, gâtés, qui ne connaissent pas grand chose de la vie et le reste de la population qui sont l'opposé, ce qui était sensé justement ne pas être ce modèle là, dans le pays des lumières.
9  1 
Avatar de Pierre Louis Chevalier
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 26/11/2022 à 16:09
Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
Contrairement à ce que croient certains, l'entreprise n'est pas une démocratie:

1. Il y a un chef qui a une vision, des objectifs pour son entreprise et il commande!

2. Les subalternes exécutent les ordres ou ils quittent le navire

3. Le chef peut se tromper ou être une m... incapable et dans ce cas il en paie le prix: Il fait faillite ou est viré par ses investisseurs

La seule question est donc pas de savoir si le mec dirigeait l'entreprise comme son fief personnel mais si l'entreprise était son fief personnel!!!
Tu n'as surtout pas lu l'article, tu fais parti des gens qui commentent juste en lisant le titre, tu es pathétique.
C'est pas ça le problème, le problème est autre, par exemple l'abus de bien social généralisé, c'est à dire utiliser les fonds de l'entreprise pour des dépenses personnelles.
L'article explique que la compta de cette entreprise est mensongère, ou pire qu'elle n'existe même pas ! Ou encore plus simple : 10 milliards de fonds détournés !

Bref ce présupposé "PDG" d'entreprise n'aurait pas été apte à passer un BEP comptable, c'est un baltringue, ou un abruti, ou un escroc, mais quand on lis ses propos qui ont étés publiés il y a peu, on devine que c'est tout à la fois, donc un guignol et un escroc
Ce qu'il a fait est condamnable, plusieurs années de prison, et l'enquête a été lancée. S'il est pas totalement stupide il n'a plus qu'à prendre les 10 milliards qu'il a détourné et aller se planquer au Costa Rica.
7  0 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 28/11/2022 à 19:27
Sauf que justement les vieux ne s'accumulent pas indéfiniment, sauf si la natalité tombait inexorablement jusqu'à 0. On obtient forcément un nouvel équilibre, certes moins favorable qu'avec une natalité plus élevée, mais tenable. Pareil pour les assurance qui peuvent avoir a augmenter leur prime pour couvrir un risque qui augmente. Ce qui fait que la Pyramide de Ponzi est illégale, c'est qu'aucun équilibre n'est possible. Elle tient provisoirement par sa croissance mais est techniquement condamnée a s'effondrer.
7  1 
Avatar de AoCannaille
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 29/11/2022 à 19:17
Citation Envoyé par Erviewthink Voir le message
Je parle du minimum vieillesse, ça ne devrait pas exister.
Je comprend que pour éviter de nourrir le pourcentage infime de parasite qu'il y a chez les travailleurs, tu préfères engraisser les financier, qui n'ont jamais travaillé de leur vie et qui sont du coup, par définition, des parasites dans leur extrême majorité.

Belle morale, j'imagine que tes parents sont fiers de toi.
6  0 
Avatar de Darkzinus
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 30/11/2022 à 10:06
Citation Envoyé par Erviewthink Voir le message
Je parle du minimum vieillesse, ça ne devrait pas exister.
D'ailleurs si quelqu'un d'affamé te croise il devrait te bouffer non ?
6  0 
Avatar de AoCannaille
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 29/11/2022 à 15:41
Citation Envoyé par Erviewthink Voir le message
Le système de retraite est une arnaque pure et dure elle fait croire aux gens qu'ils cotisent pour eux alors que ce n'est pas le cas sinon ils ne seraient pas obliger de "cotiser" c'est donc un ponzi. Tu n'es absolument pas sûr de toucher la totalité de ce que tu as "cotisé" tout au long de tes années de travail.
Regarde la vidéo en entier.

Il y a une chose de certaine, depuis le début et encore aujourd'hui, tu es CERTAIN de toucher plus que ce que tu as à cotiser. Pour 2 raisons :
- Ta pension retraite est indexée sur tes meilleures années
- les retraites, même si elles ne sont pas alignées sur l'inflation, la prennent en compte avec du retard. En prenant ça en compte sur 40 ans, un retraité d'aujourd'hui touche BIEN PLUS que ce qu'il a cotisé.

Et seules les réformes les unes après les autres essayent de détruire cet état de fait: Ralentissement des revalorisation, indexation sur de plus en plus d'année, allongement de la durée de cotisation...

Si ton seul argument contre la retraite c'est que tu as peur de ne pas toucher autant que ce que tu as cotisé, d'une part c'est juste faux, d'autre part, ce n'est pas en votant pour ceux qui veulent la détruire que ça va s'améliorer.

De toute façon, c'est simple, il n'existe aucune alternative plus équitable et humaine.
Tout ce qui est proposé à côté c'est d'engraisser des capitaliste qui sont pas content de pas pouvoir toucher aux centaines de milliards redistribuées sans faire intervenir de banque et qui n'ont aucun risque d'être engloutis par une crise financière. Crises qui se font de plus en plus fréquentes...
C'est à dire qu'en plus d'être moins équitable, moins humaine, la retraite par capitalisation est moins sûre.
5  0 
Avatar de Darkzinus
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 29/11/2022 à 16:48
Citation Envoyé par Erviewthink Voir le message
Je trouve plus juste de capitaliser de son côté, j'ai pas envie de payer une retraite à des feignants.
Tout retraité a cotisé c'est quoi ton histoire de fainéant ? Tu te sens concerné ? Les petites retraites concernent des salariés qui ont trimé en général et pas des personnes sur developpez.net sur leur temps de travail ... CQFD
6  1 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 29/11/2022 à 7:31
Citation Envoyé par weed Voir le message
On est tous jeunes ou d'une certain age
C'est marrant que tu réagisses à ça et pas aux cellules cancéreuses. Vieux signifie exactement la même chose que la périphrase "personne d'un certain age", qui sert juste à éviter le mot comme s'il était honteux. Vieux n'a rien une insulte, du moins j'espère, parce que j'ai l'intention de finir vieux.

Citation Envoyé par weed Voir le message
Je dirais qu'au contraire le système par répartition est pyramidale. Plus la natalité augmente, plus il y aura de future retraité. Nous l'avons bien vu avec nos parents avec le baby boom. Nous avons beaucoup de retraités. S'il fallait suivre la cadence et faire encore plus d'enfant, on reportait toujours le problème à plus tard, faire toujouts et toujours plus d'enfant. A un moment, cela va exploser.
Justement ce que je dis c'est que ça ne peut pas dériver indéfiniment (sauf si la natalité tombe jusqu'à 0). Ça fait plusieurs dizaines d'années que le taux de natalité est inférieur au taux de renouvèlement et donc que le nombre de cotisants diminue par rapport nombre de retraités. Pourtant le système marche encore, le rapport cotisation/retraite/durée de travail doit juste être régulièrement ajusté. Il est moins favorable que pendant les 30 glorieuses, mais il ne va pas dériver indéfiniment jusqu'à effondrement, alors que par construction, un système de Ponzi n'est pas tenable plus de quelques mois sans apport continu de nouveaux "cotisants".
4  0 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 29/11/2022 à 7:58
Ca n'a juste rien a voir. Tu as le droit de ne pas aimer le système de retraite, il n’empêche que ça ne correspond en rien à la définition d'une pyramide de Ponzi.
6  2 
Avatar de escartefigue
Modérateur https://www.developpez.com
Le 29/11/2022 à 15:58
@Aocannaille : cette vidéo est très intéressante et très pédagogique. Mon seul regret : il manque un contradicteur, un débat contradictoire est toujours plus crédible.
4  0