IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La cryptobanque Celsius doit 4,7 Mds $ aux utilisateurs mais n'a pas d'argent pour les rembourser,
Tandis que son PDG a vendu pour environ 44 Ms $ de crypto Celsius depuis sa création

Le , par Stéphane le calme

180PARTAGES

7  0 
Celsius, la cryptobanque qui a interrompu tous les retraits il y a un mois et a déposé son bilan hier, a un trou de 1,2 milliard de dollars dans son bilan, selon un dossier de mise en faillite. Qu'est-ce que cela signifie pour les utilisateurs ? Vous ne récupérez probablement pas tout votre argent... si vous en voyez la couleur.

Le monde de la crypto-monnaie traverse des difficultés, avec des prix qui chutent à des niveaux jamais vus depuis la fin de 2020. La chute est probablement due à plusieurs facteurs, notamment l'incertitude économique générale observée sur le marché boursier, l'inflation, la panique provoquée par les ventes massives des baleines, etc.

Cela n'a certainement pas aidé le secteur de la cryptomonnaie lorsque la cryptobanque londonienne Celsius Network a annoncé le gel des retraits, des échanges et des transferts entre comptes le 12 juin.

« En raison des conditions de marché extrêmes, nous annonçons aujourd'hui que Celsius suspend tous les retraits, échanges et transferts entre comptes. Nous prenons cette mesure aujourd'hui pour mettre Celsius en meilleure position pour honorer, au fil du temps, ses obligations de retrait.

« Agir dans l'intérêt de notre communauté est notre priorité absolue. Au service de cet engagement et pour adhérer à notre cadre de gestion des risques, nous avons activé une clause dans nos Conditions d'utilisation qui permettra à ce processus d'avoir lieu. Celsius possède des atouts précieux et nous travaillons avec diligence pour respecter nos obligations.

« Nous prenons cette mesure nécessaire au profit de l'ensemble de notre communauté afin de stabiliser les liquidités et les opérations tout en prenant des mesures pour préserver et protéger les actifs. De plus, les clients continueront d'accumuler des récompenses pendant la pause, conformément à notre engagement envers nos clients.

« Nous comprenons que cette nouvelle est difficile, mais nous pensons que notre décision de suspendre les retraits, les échanges et les transferts entre comptes est la mesure la plus responsable que nous puissions prendre pour protéger notre communauté. Nous travaillons avec un seul objectif : protéger et préserver les actifs pour répondre à nos obligations envers les clients. Notre objectif ultime est de stabiliser la liquidité et de rétablir les retraits, les swaps et les transferts entre comptes le plus rapidement possible. Il y a beaucoup de travail à faire alors que nous examinons diverses options, ce processus prendra du temps et il pourrait y avoir des retards.

« Nous remercions l'incroyable communauté Celsius pour votre soutien aujourd'hui. Il nous fait plaisir de vous servir. Nos opérations se poursuivent et nous continuerons à partager des informations avec la communauté dès qu'elles seront disponibles ».

Celsius est un réseau de prêt peer-to-peer dans lequel les clients déposent des crypto-monnaies qui sont ensuite prêtées à d'autres. Les intérêts payés sur les prêts sont répartis entre Celsius et les prêteurs, jusqu'à 18,6 % APY avec des versements hebdomadaires. APY est l'abréviation du terme anglais « Annual Percentage Yield » qu'on peut traduire en français par « pourcentage annuel de rendement ». On utilise ce terme lorsqu'on décide de bloquer ses cryptoactifs pour une certaine période de temps en échange d'intérêts.

Les cryptobanques comme Celsius s’inspirent du modèle des banques traditionnelles. Elles mettent en commun les dépôts de cryptomonnaies comme le bitcoin et offrent des prêts et des intérêts, souvent supérieurs à 10 %, aux déposants. Le hic, c’est que ces nouveaux acteurs ne sont pas réglementés et que rien ne protège l’argent des déposants. De plus, ils ne sont pas assujettis à un seuil minimal de capital dans leurs réserves, contrairement aux institutions financières traditionnelles.


La demande de mise en faillite

Celsius a déposé une demande de mise en faillite au titre du chapitre 11 mercredi, laissant les utilisateurs se demander s'ils reverront un jour l'argent qu'ils ont investi dans la cryptobanque. Malheureusement pour l'utilisateur moyen, il devra faire la queue avec les autres créanciers de l'entreprise, ce qui a été rendu explicite dans les conditions de service incroyablement louches de la plateforme.

Quelles que soient les «récompenses» accumulées au cours du mois dernier, c'est de l'argent imaginaire à ce stade, car les clients de Celsius auront probablement du mal à voir leur argent régulier revenir, sans parler des supposés « intérêts » gagnés. Celsius, pour sa part, essaie toujours de faire bonne figure à propos de tout cela, même en cas de faillite.

« Ces cas du chapitre 11 offrent à la société la meilleure opportunité de stabiliser l'entreprise, de réaliser une transaction de restructuration complète qui maximise la valeur pour toutes les parties prenantes et d'émerger du chapitre 11 positionné pour réussir dans l'industrie de la crypto-monnaie », a déclaré Celsius dans un e-mail aux utilisateurs.

« Nous nous excusons que la communication avec nos équipes et notre communauté ait été très limitée au cours des dernières semaines, et nous sommes impatients de pouvoir offrir une plus grande transparence avec tout le monde grâce à notre réorganisation, qui encourage le dialogue avec toutes les parties prenantes », a poursuivi Celsius.

Le jeton Celsius a perdu 79% de sa valeur au cours des six derniers mois, bien que des utilisateurs désespérés aient passé le mois dernier à essayer de faire une « pression des shorts » (short squeeze en anglais une séquence de marché ou un événement inattendu qui contraint des traders ayant vendu à découvert à racheter leurs positions dans l’urgence, alimentant ainsi une forte hausse des cours) en achetant autant de crypto Celsius que possible dans l'espoir de gonfler le prix. Cet effort n'a pas porté ses fruits puisqu'il a surtout servi à donner essentiellement plus d'argent aux personnes qui ont créé le problème en premier lieu.

Celsius a acheté une grande quantité de son propre jeton depuis juillet 2019 - environ 350 millions de dollars, selon le Financial Times - mais les fondateurs de la société vendaient énormément ces dernières années. Le co-fondateur et PDG de Celsius, Alex Mashinsky, aurait réalisé des ventes particulièrement importantes, bien qu'il ait juré publiquement que les dirigeants de Celsius n'avaient pas vendu de jeton.

Sur la base des données publiques de la blockchain, il est estimé que Mashinsky a vendu pour environ 44 millions de dollars de crypto Celsius au fil des ans, selon le Financial Times.

Celsius a publié une vidéo sur YouTube expliquant ce qu'il fait en demandant la protection contre la faillite et a même donné une perspective plutôt rose en notant toutes les autres entreprises qui ont déposé le bilan et qui s'en sortent très bien. Et, oui, des entreprises comme General Motors et Marvel ont déposé leur bilan et ont rebondi, mais ces entreprises produisent en fait quelque chose. En tant que plateforme de crypto-trading, Celsius n'a pas créé de produit. Il a pris de l'argent aux clients et a conservé leur argent de monopole numérique pour eux. Ensuite, le marché de la crypto a chuté et cet argent de monopole numérique valait beaucoup moins. Dans certains cas, les jetons sont devenus totalement sans valeur.


Celsius doit 4,7 milliards de dollars aux utilisateurs

Celsius répertorie 5,5 milliards de dollars de dettes dans son dossier de mise en faillite, dont 4,7 milliards de dollars sont dus aux utilisateurs de Celsius. Le problème est que Celsius ne répertorie que 4,3 milliards de dollars d'actifs, dont beaucoup sont illiquides, et cela en supposant même que ceux-ci ont été calculés correctement. Une grande partie des avoirs de Celsius se trouve dans son propre jeton cryptographique, également connu sous le nom de Celsius, qui a piqué du nez au cours de la dernière année. Et environ 1 milliard de dollars d'actifs sont immobilisés dans le centre de minage de bitcoins de la société.

« Une partie de la crypto de Celsius est liée à des activités de déploiement de crypto à long terme et illiquides; certains des actifs crypto de Celsius ont été prêtés à des tiers*; et certains des actifs crypto de Celsius ont été promis à l'appui d'emprunts ou vendus pour générer des liquidités utilisées pour acquérir de l'équipement de minage de Bitcoin et l'activité de stockage GK8 », indique le dossier.

« En raison de la variété des stratégies de déploiement d'actifs dans lesquelles la société s'est engagée, y compris les conditions et la durée pendant lesquelles ces stratégies "verrouillent" les actifs, et en raison de la baisse de la valeur des actifs numériques, Celsius n'a pas été en mesure à la fois de répondre aux retraits des utilisateurs et de fournir garantie supplémentaire pour soutenir ses obligations », poursuit le dossier.

Le dossier de mise en faillite indique que les utilisateurs qui se sont inscrits à Celsius ont tous accepté les conditions de service qui permettaient à Celsius d'arrêter les retraits à tout moment. Et c'est honnêtement un peu choquant de voir tout cela énoncé dans les documents de faillite en des termes aussi crus :

Citation Envoyé par Celcius
Les conditions d'utilisation qui constituent la base du contrat entre Celsius et ses utilisateurs stipulent explicitement qu'en échange de la possibilité de gagner des récompenses sur les actifs, les utilisateurs transfèrent "tous les droits et titres" de leurs actifs crypto à Celsius, y compris les "droits de propriété" et le droit de "mettre en gage, remettre en gage, hypothéquer, réhypothéquer, vendre, prêter ou autrement transférer ou utiliser" toute quantité de ces cryptos, que ce soit "séparément ou avec d'autres biens", "pour toute période de temps" et "sans empêcher la possession et/ou le contrôle par Celsius d'une quantité similaire de [crypto] ou de tout autre argent ou actif, et d'utiliser ou sans empêcher l'investissement de ces [crypto] à l'entière discrétion de Celsius. Une version de cette déclaration figure dans chaque version des «*Conditions d'utilisation*» de Celsius depuis 2018. Et depuis 2019, la société a clairement indiqué qu'elle pourrait « subir des cyberattaques, des conditions de marché extrêmes ou d'autres difficultés opérationnelles ou techniques qui pourrait entraîner l'arrêt immédiat des transactions, temporairement ou définitivement ».
Vous l'aurez donc compris : vous n'achetiez pas de crypto et Celsius ne gardait pas de crypto pour vous. Vous transfériez « le droit et le titre » de votre crypto à l'entreprise.

Une chose que vous ne verrez pas dans les dépôts de bilan, c'est combien les dirigeants de Celsius ont encaissé de la vente de leur propre jeton cryptographique au cours des dernières années. Le co-fondateur et PDG de Celsius, Alex Mashinsky, a vendu pour environ 44 millions de dollars de crypto Celsius depuis la création de la société, selon un récent rapport du Financial Times.

Où tout cela laisse-t-il les utilisateurs*? Personne ne sait avec certitude. Mais ils font partie d'une longue file de créanciers, espérant tous récupérer quelque chose du dépôt de bilan de Celsius. Curieusement, Celsius dit qu'il veut se réorganiser et rebondir en tant qu'entreprise après que tout cela soit fait. Mais il est difficile d'imaginer quelqu'un voulant investir son argent dans un endroit qui vient de faire disparaître tant de milliards de dollars.

Source : dépôt de bilan Celsius

Et vous ?

Quelle lecture faites-vous de cette situation ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de marsupial
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 15/07/2022 à 19:27
Les créanciers vont se sucrer les premiers, et seulement ensuite les clients seront servis. Comme Uber en son temps, le marché de la cryptomonnaie a besoin d'une régulation. Pour l'instant, c'est le Far West. Seul le scandale règne. Tout ce que je sais, c'est que j'hésitais en 2017 à investir un peu de sous dans le Bitcoin un peu avant que le cours s'envole. Et bien, aujourd'hui je ne serai pas perdant mais je suis bien content de ne pas faire partie de ce panier de crabes et de pigeons. Cette mise en faillite nettoie un acteur peu enclin à l'éthique et cela m'étonnerait qu'on le laisse revenir. Dans 6 mois, le Bitcoin est à 10 000 et beaucoup de ses enfants auront disparu.
1  1 
Avatar de quatreplusquatre
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 16/07/2022 à 19:59
Pendant ce temps, le gouvernement du Québec à perdu 200 Millions de Dollars d'argent public en investissant dans Celsius!

Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Le marché des cryptomonnaies plonge sous la barre des 1000 milliards de dollars tandis que la cryptobanque Celsius Network gel les retraits,
il valait plus de 3000 milliards de dollars l'année dernière

Le monde de la crypto-monnaie traverse des difficultés, avec des prix qui chutent à des niveaux jamais vus depuis la fin de 2020. La chute est probablement due à plusieurs facteurs, notamment l'incertitude économique générale observée sur le marché boursier, l'inflation, la panique provoquée par les ventes massives des baleines, etc.

Cela n'a certainement pas aidé le secteur de la cryptomonnaie lorsque la cryptobanque londonienne Celsius Network à annoncer le gel des retraits, des échanges et des transferts entre comptes dimanche soir.


« En raison des conditions de marché extrêmes, nous annonçons aujourd'hui que Celsius suspend tous les retraits, échanges et transferts entre comptes. Nous prenons cette mesure aujourd'hui pour mettre Celsius en meilleure position pour honorer, au fil du temps, ses obligations de retrait.

« Agir dans l'intérêt de notre communauté est notre priorité absolue. Au service de cet engagement et pour adhérer à notre cadre de gestion des risques, nous avons activé une clause dans nos Conditions d'utilisation qui permettra à ce processus d'avoir lieu. Celsius possède des atouts précieux et nous travaillons avec diligence pour respecter nos obligations.

« Nous prenons cette mesure nécessaire au profit de l'ensemble de notre communauté afin de stabiliser les liquidités et les opérations tout en prenant des mesures pour préserver et protéger les actifs. De plus, les clients continueront d'accumuler des récompenses pendant la pause, conformément à notre engagement envers nos clients.

« Nous comprenons que cette nouvelle est difficile, mais nous pensons que notre décision de suspendre les retraits, les échanges et les transferts entre comptes est la mesure la plus responsable que nous puissions prendre pour protéger notre communauté. Nous travaillons avec un seul objectif : protéger et préserver les actifs pour répondre à nos obligations envers les clients. Notre objectif ultime est de stabiliser la liquidité et de rétablir les retraits, les swaps et les transferts entre comptes le plus rapidement possible. Il y a beaucoup de travail à faire alors que nous examinons diverses options, ce processus prendra du temps et il pourrait y avoir des retards.

« Nous remercions l'incroyable communauté Celsius pour votre soutien aujourd'hui. Il nous fait plaisir de vous servir. Nos opérations se poursuivent et nous continuerons à partager des informations avec la communauté dès qu'elles seront disponibles ».

Dans les heures qui ont suivi cette annonce, les valeurs des autres crypto-monnaies ont également chuté : Bitcoin a chuté de 10 %, Ethereum a perdu 19 % de sa valeur et Dogecoin a perdu près de 15 % de sa valeur, soit environ 0,01 $. Dans son ensemble, le marché total des crytomonnaies pointait sous la barre symbolique des 1000 milliards $ US, contre 3 000 milliards de dollars en novembre dernier.

Celsius est un réseau de prêt peer-to-peer dans lequel les clients déposent des crypto-monnaies qui sont ensuite prêtées à d'autres. Les intérêts payés sur les prêts sont répartis entre Celsius et les prêteurs, jusqu'à 18,6 % APY avec des versements hebdomadaires. APY est l'abréviation du terme anglais « Annual Percentage Yield » qu'on peut traduire en français par « pourcentage annuel de rendement ». On utilise ce terme lorsqu'on décide de bloquer ses cryptoactifs pour une certaine période de temps en échange d'intérêts.

Les cryptobanques comme Celsius s’inspirent du modèle des banques traditionnelles. Elles mettent en commun les dépôts de cryptomonnaies comme le bitcoin et offrent des prêts et des intérêts, souvent supérieurs à 10 %, aux déposants. Le hic, c’est que ces nouveaux acteurs ne sont pas réglementés et que rien ne protège l’argent des déposants. De plus, ils ne sont pas assujettis à un seuil minimal de capital dans leurs réserves, contrairement aux institutions financières traditionnelles.

Le crash de la crypto-monnaie fait partie d'un crash plus large du marché. L'indice boursier S&P 500 a chuté de près de 4% lundi dans un contexte de craintes d'une hausse plus rapide des taux d'intérêt de la part de la Réserve fédérale. Les taux d'intérêt élevés exercent une pression à la baisse sur tous les actifs, y compris les actions et les crypto-monnaies.

« Quelqu'un ment »

Celsius est en fait une banque de crypto-monnaie non réglementée. Les clients peuvent également déposer des crypto-monnaies auprès de Celsius, puis emprunter des dollars contre ces avoirs. Les clients peuvent également gagner des intérêts sur les dépôts de crypto-monnaie, le site Web de la société annonçant des taux d'intérêt pouvant atteindre 18% pour certaines crypto-monnaies. Ce chiffre est bien supérieur à ce que les Américains peuvent gagner des banques conventionnelles. Celsius dit avoir 1,7 million de clients.

Un article de Bloomberg de janvier rapportait que Celsius avait inspiré la fidélité de certains utilisateurs de la plateforme :

« Dans des témoignages publiés l'année dernière sur Twitter dans le cadre d'un concours au cours duquel les clients ont partagé leur "histoire de Celsius", beaucoup ont déclaré avoir confié à Celsius leurs économies. L'un d'eux a déclaré qu'il avait retiré la valeur nette de sa maison et encaissé sa pension de travail et ses économies pour l'éducation de ses enfants afin de mettre l'argent dans les comptes de l'entreprise. Un autre a déclaré que cela lui avait permis de quitter son emploi pour se rapprocher de son enfant ».

Dans un article de Bloomberg de janvier, le PDG de Celsius, Alex Mashinsky, « a déclaré à Bloomberg Businessweek que Celsius est en mesure de payer des rendements aussi élevés parce qu'il transmet la plupart de ses revenus à ses utilisateurs. Il a déclaré que c'est le système financier traditionnel qui arnaque les gens en prenant leurs dépôts et en les utilisant pour gagner de l'argent, puis en prétendant qu'il ne peut payer que des taux d'intérêt minimes ».

« Quelqu'un ment », a déclaré Mashinsky. « Soit la banque ment, soit Celsius ment ».

Alors que Celsius offre des taux d'intérêt plus élevés qu'une banque traditionnelle, les dépôts de Celsius ne sont pas protégés par la Federal Deposit Insurance Corporation, qui fournit un soutien financier pour les dépôts dans les banques conventionnelles. Cela signifie que si Celsius devait avoir des difficultés financières, certains clients pourraient ne pas récupérer tout leur argent.

Dans un article de blog la semaine dernière, Celsius a balayé les rumeurs selon lesquelles il avait des difficultés financières.

« En cette période déjà difficile, il est regrettable que les acteurs vocaux répandent la désinformation et la confusion », a écrit la société. « Ils ont essayé en vain, par exemple, de lier Celsius à l'effondrement de Luna et prétendent à tort que Celsius a subi des pertes importantes en conséquence ».

C'était une référence aux nouvelles du mois dernier selon lesquelles terra, un « stablecoin algorithmique », s'était avéré ne pas être aussi stable dans la pratique. La valeur de Terra était censée être rattachée à 1 $, la crypto-monnaie associée luna étant censée fournir un filet de sécurité pour cette cheville. Mais tout le château de cartes s'est effondré le mois dernier au milieu d'une vente plus large de crypto-monnaie.

Celsius a connu une croissance rapide au cours de la dernière année, attirant un examen réglementaire accru. En septembre dernier, les régulateurs de plusieurs États ont ouvert des enquêtes sur les pratiques commerciales de la société, arguant que les produits de prêt de la société pourraient constituer des titres non réglementés.

Celsius n'a pas fourni de détails sur les « conditions de marché extrêmes » qui ont conduit l'entreprise à suspendre les retraits. Celsius affirme travailler avec diligence pour reprendre les retraits, mais les utilisateurs ont de bonnes raisons de s'inquiéter de la santé financière de l'entreprise.

Un hiver crypto ?

Dans le secteur de la crypto-monnaie, les entreprises se serrent la ceinture en s'attendant à ce que les récentes baisses de prix puissent durer un certain temps.

Vendredi, la société d'échange de crypto-monnaie et de portefeuille Crypto.com a annoncé qu'elle licenciait 260 employés, soit environ 5% de ses effectifs. Une semaine plus tôt, la bourse de crypto-monnaie Gemini, fondée par les frères Winkelvoss, avait annoncé qu'elle réduisait ses effectifs de 10 %. Les frères ont imputé les coupes dans leurs ressources humaines aux « conditions de marché turbulentes susceptibles de persister pendant un certain temps ».


L'une des plus grandes sociétés de crypto-monnaie, Coinbase, a récemment annoncé qu'elle gelait toute nouvelle embauche. Cela comprenait le retrait de certaines offres que les candidats avaient déjà acceptées. Le cours de l'action Coinbase a chuté de plus de 80 % depuis son pic de novembre dernier.

Binance a également suspendu les retraits de Bitcoin. Le PDG de Binance, Changpeng Zhao, a annoncé le gel à 8h00 HE, affirmant que c'était « en raison d'une transaction provoquant un backlog ». À l'origine, il a dit que la pause n'allait durer qu'environ 30 minutes, mais il a noté plus tard que « Cela va probablement prendre un peu plus de temps à réparer que mon estimation initiale ».


Vers 11h30 HE, Binance a annoncé que les retraits du réseau Bitcoin avaient repris. Selon la page d'assistance, « Nous travaillons toujours pour traiter les retraits en attente du réseau Bitcoin (BTC), et cela devrait être terminé dans les prochaines heures. Veuillez noter que les retraits en attente du réseau Bitcoin (BTC) seront rejetés. Dans ce cas, les utilisateurs concernés devront soumettre à nouveau leurs demandes de retrait ».

Le battement de tambour régulier des mauvaises nouvelles a conduit à des discussions sur le début d'un autre « hiver crypto ». Le monde de la crypto-monnaie a connu au moins trois de ces périodes. Pendant cette période de repli, il est courant qu'un nombre important de projets et d'entreprises liés à la crypto-monnaie échouent.

Chaque hiver crypto précédent a été suivi d'un dégel puis d'un nouveau boom. Plus récemment, le bitcoin est tombé à environ 3 200 dollars fin 2018 avant de grimper au-dessus de 60 000 dollars en 2021. Les boosters de crypto-monnaie espèrent que l'histoire se répétera, le faible prix actuel du bitcoin menant à de nouveaux records de prix dans quelques années.

Mais il n'y a aucune garantie que cela se produira. À un moment donné, le secteur de la cryptographie atteindra un point de saturation, après quoi les prix des crypto-monnaies pourraient commencer à se comporter davantage comme d'autres actifs conventionnels - augmentant pendant les booms et diminuant pendant les ralentissements, mais ne livrant pas nécessairement des rendements exceptionnels pour ceux qui les détiennent à long terme.

Source : Celcius Network, Binance, Crypto
0  1