IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Pourquoi Google a mis fin à un certain nombre de projets ce trimestre ?
Ses bénéfices chutent de 27 % au troisième trimestre 2022

Le , par Bruno

127PARTAGES

8  0 
Alphabet, la société mère de Google, se prépare à lutter contre ses rivaux dans un contexte de ralentissement économique en s'engageant à évaluer chaque projet entrepris. L'avertissement d'Alphabet et du patron de Google, Sundar Pichai, a été lancé lors d'une conférence consacrée aux résultats financiers du troisième trimestre civil, qui, avec un chiffre d'affaires de 69,1 milliards de dollars et un bénéfice de 13,9 milliards de dollars, sont inférieurs aux estimations des analystes, qui tablaient sur un chiffre d'affaires de 71 milliards de dollars et un bénéfice de 16,9 milliards de dollars.

Sundar Pichai, PDG d'Alphabet et de Google, a déclaré : « Nous nous concentrons davantage sur un ensemble précis de produits et des affaires. Les annonces de produits que nous avons faites au cours du seul mois dernier l'ont montré très clairement, notamment les améliorations significatives apportées à la recherche et au cloud, alimentées par l'IA, et les nouveaux moyens de monétiser les courts-métrages de YouTube. Nous nous attachons à la fois à investir de manière responsable sur le long terme et à être attentifs à l'environnement économique. »


Ruth Porat, directrice financière d'Alphabet et de Google, a déclaré : « Notre chiffre d'affaires du troisième trimestre s'est élevé à 69,1 milliards de dollars, soit une hausse de 6 % par rapport à l'année dernière ou de 11 % à taux de change constant. Les résultats financiers du troisième trimestre reflètent une croissance fondamentale saine dans le secteur de la recherche et une dynamique dans le secteur du cloud, tout en étant affectés par les taux de change. Nous travaillons à réaligner les ressources pour alimenter nos priorités de croissance les plus élevées. »

Faits marquants du troisième trimestre 2022

Le tableau ci-dessous résume les résultats financiers consolidés d’Alphabet pour les trimestres clos les 30 septembre 2021 et 2022 (en millions d'euros, sauf pour le chiffre d'affaires).

Trimestre terminé le 30 septembre


Revenus, coûts d'acquisition de trafic (TAC) et nombre d'employés


Voici, ci-dessous, les résultats par secteur :

  • Google Services comprend des produits et services tels que les annonces, Android, Chrome, le matériel, Google Maps, Google Play, Search, et YouTube. Les revenus de Google Services proviennent principalement de la publicité, de la vente d'applications et d'achats in-app, de produits de contenu numérique et de matériel ; et des frais perçus pour les produits par abonnement tels que YouTube Premium et YouTube TV ;
  • Google Cloud comprend les services d'infrastructure de Google, les outils de collaboration et d'autres services destinés aux entreprises. Google Cloud génère des revenus à partir des frais perçus pour les services Google Cloud Platform les outils de collaboration Google Workspace et d'autres services aux entreprises ;
  • « Autres paris » est une combinaison de plusieurs secteurs opérationnels qui ne sont pas significatifs individuellement. Les revenus des autres paris sont générés principalement par la vente de technologies de santé et de services Internet.

Les coûts d'entreprise non alloués comprennent principalement les initiatives internes, les coûts partagés par le Groupe, tels que les finances et les services juridiques, y compris certaines amendes et certains règlements, ainsi que les coûts associés à certaines activités de R&D partagées. De plus, les gains (pertes) de couverture liés aux revenus sont inclus dans les coûts de l'entreprise.

Les revenus ont augmenté de 6 % d'une année sur l'autre pour atteindre 69,1 milliards de dollars, ce qui représente une forte baisse de croissance par rapport au troisième trimestre 2021, qui avait enregistré une croissance de 41 %. Les bénéfices se sont élevés à 13,9 milliards de dollars, en baisse par rapport aux 18,9 milliards de dollars du T3 2021. Comme d'habitude, les résultats d'Alphabet concernent surtout les revenus publicitaires de Google et les taux de clics, l'entreprise citant la réduction des dépenses des « sous-catégories d'assurance, de prêt, d'hypothèque et de crypto » en particulier. Les inquiétudes concernant l'économie et l'inflation poussent de nombreux clients de Google à réduire leurs budgets publicitaires.

Alphabet ne donne pas beaucoup de détails sur les activités non publicitaires, mais les deux plus gros perdants des rapports d'Alphabet sont la section "Autres paris" ou Other Bets et Google Cloud. Other Bets a perdu 1,6 milliard de dollars, soit plus que la perte de 1,29 milliard de dollars enregistrée il y a un an. Comme l’a affirmé Google, les seuls générateurs de revenus significatifs pour Other Bets sont les projets de technologie de la santé et les services Internet.

L'autre grand perdant est Google Cloud, qui a perdu 699 millions de dollars ce trimestre, contre 644 millions de dollars au troisième trimestre 2021. Dans le rapport d’Alphabet, Workspace gagne de l'argent en diffusant des publicités à ses 3 milliards d'utilisateurs, en facturant le stockage des utilisateurs et en facturant aux entreprises des comptes Gmail avec des domaines personnalisés. L'activité d'infrastructure - Google Cloud Platform - est en pleine croissance, mais elle est toujours en difficulté en tant que troisième fournisseur de clouds derrière Amazon et Microsoft. Google s'engage dans une « voie à plus long terme vers la rentabilité » avec Cloud Platform.

Sundar Pichai s'est préparé à ce rapport pendant tout le trimestre. Affirmant que la productivité de Google « n'est pas ce qu'elle devrait être », Pichai a ralenti les embauches depuis le mois d'août, a revu le processus d'évaluation des employés et a déclaré que l'entreprise devrait être « plus axée sur sa mission » et « 20 % plus efficace ».

Google aurait embauché 51 000 nouvelles personnes depuis le début de 2020. « Nous avons été clairs sur le fait que nous allons modérer notre rythme d'embauche pour le quatrième trimestre ainsi que pour 2023, a déclaré Pichai à ce sujet. Nous travaillons constamment pour nous assurer que toutes les personnes que nous avons embauchées travaillent sur les choses les plus importantes en tant qu'entreprise... c'est en grande partie ce sur quoi a porté l'affinement de nos priorités. »

L'entreprise, habituellement connue pour ses avantages, aurait déclaré que les fonctions sociales et les réunions d'équipe ne devraient pas être approuvées. Cette décision intervient alors que Google et d'autres entreprises technologiques réduisent leurs dépenses pour se préparer à un éventuel ralentissement économique.

Google serait en train de se serrer la ceinture en ce qui concerne certains avantages offerts aux employés. Les hauts responsables de Google auraient dit aux cadres qu'à l'avenir, il y aurait une « barre haute » pour ce qui est considéré comme un voyage critique. Les fonctions sociales, les offsites d'équipe et les voyages pour des événements qui offrent une option virtuelle ne devraient plus être approuvés.

Dans une déclaration, un porte-parole de Google a confirmé qu'ils « ont récemment partagé des conseils sur l'adoption d'une approche responsable de la gestion des dépenses, y compris les voyages et les événements. Différentes zones de produits et fonctions sont en train de les mettre en œuvre de la manière qui convient le mieux à leurs équipes, compte tenu de leurs besoins professionnels. »

Google, qui a acquis au fil des ans la réputation d'offrir à ses employés des avantages enviables tels que des repas gratuits, de l'alcool et des salles de sport sur place, s'est joint à de nombreuses entreprises technologiques pour réduire leurs dépenses en prévision d'un éventuel ralentissement économique.

Au milieu de l'été, Pichai a demandé aux employés de Google de lui faire part de leurs idées pour améliorer l'efficacité, car il craignait que « la productivité dans son ensemble ne soit pas ce qu'elle devrait être compte tenu de l'effectif dont nous disposons ». Google a donc lancé le projet Simplicity Sprint, destiné à recueillir les idées nouvelles du personnel pour accélérer les choses.

Le mois dernier, Pichai a parlé du lancement d'un programme visant à augmenter la productivité de 20 %. Google tente également de réduire ses frais généraux et a demandé à son personnel de ne participer qu'aux événements critiques pour l'entreprise afin de limiter les budgets de voyage.

Source : Google

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Quelle analyse faites-vous des résultats de Google pour le 3T22 ?

Voir aussi :

Alphabet, la maison-mère de Google, annonce une croissance de son CA plus lente que les prévisions et une augmentation de ses dépenses

Google serait en train de sévir contre les déplacements des employés, l'entreprise aurait fait le choix de « serrer la ceinture » en ce qui concerne certains avantages offerts aux employés

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de marsupial
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 27/10/2022 à 15:15
Après les années dorées 2010 et la période sainte du COVID, le retour à la normale s'effectue en pleine récession programmée par la hausse des taux d'intérêts pour lutter contre l'inflation.
0  0