IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

L'effondrement de CryptoKitties, le premier grand jeu de blockchain, est une leçon édifiante sur les NFT,
Ethereum et la sécurité des crypto-monnaies

Le , par Stéphane le calme

64PARTAGES

9  0 
En septembre 2018, quelqu'un connu uniquement sous le nom de Rabono a acheté un chat de bande dessinée en colère nommé Dragon pour 600 éthers, une quantité de cryptomonnaie Ethereum d'une valeur d'environ 170 000 dollars américains à l'époque, ou 745 000 dollars à la valeur de la cryptomonnaie en juillet 2022.

Il s'agissait de loin de la transaction la plus élevée à cette période pour un jeton non fongible (NFT), qui était alors un nouveau concept d'actif numérique unique. Et ce fut une opportunité qui a fait la une des journaux pour CryptoKitties, le premier succès mondial du jeu blockchain. Mais la transaction exorbitante a obscurci une vérité plus difficile : CryptoKitties était en train de mourir, et ce depuis un certain temps.

Dragon n'a jamais été revendu - un destin étrange pour l'un des NFT les plus pertinents sur le plan historique. Les nouveaux NFT tels que "The Merge", une œuvre d'art numérique qui s'est vendue pour l'équivalent de 92 millions de dollars, ont laissé Dragon derrière eux alors que le marché des NFT a atteint des ventes record, totalisant environ 18 milliards de dollars en 2021. Le monde est-il simplement passé à de nouveaux des projets blockchain ? Ou est-ce le sort qui attend tous les NFT ?

Blockchains, contrats intelligents et gènes de chat

Pour comprendre la mort lente des CryptoKitties, il faut commencer par le début. La technologie Blockchain a sans doute commencé avec un article de 1982 de l'informaticien David Chaum, mais elle a attiré l'attention du grand public avec le succès de Bitcoin, une cryptomonnaie créée par la ou les personnes anonymes connues sous le nom de Satoshi Nakamoto. À la base, une blockchain est un simple registre de transactions placées les unes après les autres, un peu comme une très longue feuille de calcul Excel.

La complexité vient de la façon dont les blockchains maintiennent le registre stable et sécurisé sans autorité centrale ; les détails de la façon dont cela est fait varient selon les blockchains. Bitcoin, bien que populaire en tant qu'actif et utile pour les transactions de type monétaire, a un support limité pour faire autre chose. Des alternatives plus récentes, telles qu'Ethereum, ont gagné en popularité, car elles permettent des « contrats intelligents » complexes, c'est-à-dire du code exécutable stocké dans la blockchain.

CryptoKitties a été parmi les premiers projets à exploiter des contrats intelligents en attachant du code à des constructions de données appelées jetons, sur la blockchain Ethereum. Chaque morceau du code du jeu (qu'il appelle un «gène») décrit les attributs d'un chat numérique. Les joueurs achètent, collectionnent, vendent et même élèvent de nouveaux félins. Tout comme les jetons Ethereum et les bitcoins individuels, le code du chat garantit également que le jeton représentant chaque chat est unique, c'est là que le jeton non fongible, ou NFT, entre en jeu. Un bien fongible est, par définition, un bien qui peut être remplacé par un article identique - un bitcoin est aussi bon que n'importe quel autre bitcoin. Un NFT, en revanche, a un code unique qui ne s'applique à aucun autre NFT.

Il y a une dernière pièce du puzzle de la blockchain que vous devez comprendre : le « gaz ». Certaines blockchain, y compris Ethereum, facturent des frais pour le travail de calcul que le réseau doit effectuer pour vérifier une transaction. Cela crée un obstacle au surmenage du réseau de la blockchain. Une forte demande signifie des frais élevés, ce qui encourage les utilisateurs à réfléchir à deux fois avant d'effectuer une transaction. La réduction de la demande qui en résulte évite au réseau d'être surchargé et aux temps de transaction de devenir excessivement longs. Mais cela peut être une faiblesse lorsqu'un jeu NFT devient viral.

L'ascension et la chute de CryptoKitties

Lancé le 28 novembre 2017 après une bêta fermée de cinq jours, CryptoKitties a explosé en popularité sur un slogan séduisant : le premier jeu Ethereum au monde.

« Dès qu'il a été lancé, il est presque immédiatement devenu viral », a noté Bryce Bladon, membre fondateur de l'équipe qui a créé CryptoKitties. « C'était une période incroyablement déconcertante ».

Le volume des ventes est passé de seulement 1 500 félins non fongibles le jour du lancement à plus de 52 000 le 10 décembre 2017, selon nonfungible.com, de nombreux CryptoKitties se vendant à des centaines, voire des milliers de dollars. La valeur des chats générés par algorithme du jeu a conduit à une couverture dans des centaines de publications.


De plus, le jeu a sans doute contribué au succès d'Ethereum, la blockchain utilisée par le jeu. Ethereum a décollé comme une fusée en tandem avec la sortie de CryptoKitties, passant d'un peu moins de 300 $ par jeton début novembre 2017 à un peu plus de 1 360 $ en janvier 2018.

L'ascension d'Ethereum s'est poursuivie avec le lancement de dizaines de nouveaux jeux de blockchain basés sur la cryptomonnaie jusqu'à la fin de 2017 et 2018. Ethermon, Ethercraft, Ether Goo, CryptoCountries, CryptoCelebrities et CryptoCities sont parmi les exemples les plus connus. Certains sont arrivés quelques semaines après CryptoKitties.

C'était la percée que les fans d'Ethereum attendaient. Pourtant, dans ce qui s'avérerait un signe inquiétant pour la santé du jeu blockchain, CryptoKitties a trébuché alors qu'Ethereum montait plus haut.

Les ventes quotidiennes ont culminé au début de décembre 2017, puis ont glissé en janvier et, en mars, étaient en moyenne inférieures à 3 000. La valeur des NFT eux-mêmes a diminué plus lentement, signe que le jeu avait une base de fans dévoués comme Rabono, qui a acheté Dragon bien après le pic du jeu. Leur activité a établi des records pour la valeur des NFT jusqu'en 2018. Cela a maintenu le jeu dans l'actualité, mais n'a pas réussi à attirer de nouveaux joueurs.

Aujourd'hui, CryptoKitties a la chance de réaliser 100 ventes par jour, et la valeur totale est souvent inférieure à 10 000 $. Des transactions importantes, comme la vente de Founder Cat #71 pour 60 éthers (environ 170 000 $) le 30 avril 2022, ont toujours lieu, mais seulement une fois tous les quelques mois. La plupart des bébés à fourrure non fongibles se vendent pour de minuscules fractions d'un éther, qui ne valent que des dizaines de dollars en juillet 2022.

Il est peu probable que le plongeon de CryptoKitties dans l'obscurité s'inverse. Dapper Labs, qui possède CryptoKitties, est passé à des projets tels que NBA Top Shot, une plateforme qui permet aux fans de basket-ball d'acheter des "moments" NFT - essentiellement des clips vidéo - à partir de jeux NBA. Bladon a quitté Dapper en 2019.


Qu'est-ce qui ne s'est pas bien passé ?

Un indice de la disparition du jeu peut être trouvé dans le dernier article du blog du jeu (qui date du 4 juin 2021), qui célèbre l'élevage du 2 millionième CryptoKitty. L'élevage, un mécanisme de base du jeu, permet aux propriétaires d'associer leurs NFT existants pour créer une progéniture générée de manière algorithmique. Cela a donné aux NFT une valeur inhérente dans l'écosystème du jeu. Chaque NFT a pu générer plus de NFT, que les joueurs pouvaient ensuite revendre à profit. Mais ce mécanisme de jeu a aussi saturé le marché. Xiaofan Liu, professeur adjoint au département des médias et de la communication de la City University de Hong Kong, coauteur d'un article sur l'ascension et la chute de CryptoKitties, considère cela comme un défaut que le jeu ne pourrait jamais surmonter.

« Le prix d'une cagnotte dépend d'abord de la rareté, qui a son tour est tributaire des gènes. Et la deuxième dimension est le nombre de chatons sur le marché », explique Liu. « Avec plus de gens sont venus plus de chatons ».

Plus de joueurs signifiait une augmentation de la demande, mais cela signifiait également plus d'opportunités de créer de l'offre en élevant de nouveaux chats. Cela a rapidement dilué la rareté de chaque NFT.

Bladon est d'accord avec cette évaluation du mécanisme de reproduction. « Je pense que la critique est valable », dit-il, expliquant qu'elle était destinée à procurer un sentiment de découverte et d'excitation. Il espérait également que cela encouragerait les joueurs à conserver les NFT au lieu de les vendre immédiatement, car l'élevage, en théorie, offrait une valeur durable.

Le volume considérable de CryptoKitties a causé un autre problème, plus immédiat : il a fonctionnellement cassé la blockchain Ethereum, qui est la deuxième cryptomonnaie la plus précieuse au monde par capitalisation boursière (après Bitcoin). Comme expliqué précédemment, Ethereum utilise des frais appelés gaz pour évaluer le coût des transactions. Toute augmentation des transactions - achat, élevage, etc. - entraînera une augmentation des frais de gaz, et c'est exactement ce qui s'est passé lorsque CryptoKitties a gagné en popularité.

« Les joueurs qui voulaient acheter des CryptoKitties encouraient des frais de gaz élevés », a déclaré Mihai Vicol, analyste de marché chez Newzoo, dans une interview. « Ces frais de gaz allaient de 100 $ à 200 $ par transaction. Vous deviez payer le prix du CryptoKitty, plus les frais de gaz. C'est un enjeu majeur. »

Les frais élevés n'étaient pas seulement un problème pour CryptoKitties. C'était un problème pour toute la blockchain. Quiconque souhaitait effectuer des transactions à Ethereum, pour une raison quelconque, devait payer plus pour le gaz à mesure que le jeu gagnait en popularité.

Cette dynamique reste un problème pour Ethereum aujourd'hui. Le 30 avril 2022, lorsque Yuga Labs a publié Otherdeeds - des NFT qui promettent aux propriétaires des biens immobiliers métavers - il a lancé les frais de gaz Ethereum dans la stratosphère. Le prix moyen du gaz a brièvement dépassé l'équivalent de 450 dollars, contre environ 50 dollars la veille.

Bien que les demandes de CryptoKitties sur le réseau se soient atténuées à mesure que les joueurs partaient, les frais de gaz constitueront probablement le dernier clou apposé au cercueil du jeu. Le prix médian d'un CryptoKitty au cours des trois derniers mois est d'environ 0,04 éther, soit un peu plus de 50 $, ce qui est souvent inférieur aux frais de gaz nécessaires pour effectuer la transaction. Même ceux qui veulent posséder et élever des CryptoKitties bon marché pour le plaisir ne peuvent pas le faire sans dépenser des centaines de dollars.

Jeux blockchain : deux pas en avant, un pas en arrière

L'ascension et la chute de CryptoKitties ont été spectaculaires, mais ont donné à ses successeurs, qui sont au nombre de centaines, une chance d'apprendre de ses erreurs et de les dépasser. Beaucoup n'ont pas retenu les leçons : les hits modernes du jeu blockchain tels que Axie Infinity et BinaryX ont connu une flambée initiale similaire des prix et de l'activité, suivie d'une longue spirale descendante.

« Tout ce qui était emblématique du succès de CryptoKitties a été singé. Tout ce qui n'était pas immédiatement visible était la plupart du temps ignoré », explique Bladon. Et il s'avère que de nombreuses difficultés de CryptoKitties n'étaient pas visibles au public. « Le fait est que le projet CryptoKitties a trébuché. Nous avons eu beaucoup de pannes. Nous avons dû faire face à de nombreuses personnes qui n'avaient jamais utilisé la blockchain auparavant. Nous avons eu un bug qui a divulgué des dizaines de milliers de dollars d'éther. Des problèmes similaires ont tourmenté des projets NFT plus récents, souvent à une échelle beaucoup plus grande ».

Liu ne sait pas comment les jeux de blockchain peuvent limiter ce problème. « La réponse courte est, je ne sais pas », dit-il. « La réponse longue est que ce n'est pas seulement un problème de jeux blockchain ».

World of Warcraft, par exemple, a fait face à une inflation galopante pendant la majeure partie de la vie du jeu. Cela est dû à un afflux constant d'or des joueurs et à la valeur toujours croissante des nouveaux objets introduits par les extensions. Le besoin continu de nouveaux joueurs et objets est lié à un autre problème central des jeux blockchain d'aujourd'hui : ils sont souvent trop simples.

« Je pense que le plus gros problème des jeux de blockchain en ce moment est qu'ils ne sont pas amusants, et s'ils ne sont pas amusants, les gens ne veulent pas investir dans le jeu lui-même », déclare Vicol de Newzoo. « Tous ceux qui dépensent de l'argent veulent quitter le jeu avec plus d'argent qu'ils n'en ont dépensé ».

Ce souhait peut-être irréaliste devient impossible une fois que la spirale descendante commence. Les joueurs, ne ressentant d'autre attachement au jeu que de faire fructifier un investissement, s'enfuient rapidement et ne reviennent pas.

Alors que certains jeux de blockchain ont apparemment ignoré les dangers de la croissance rapide et du long déclin de CryptoKitties, d'autres ont appris de la pression exercée sur le réseau Ethereum. La plupart des jeux blockchain utilisent désormais une sidechain, une blockchain qui existe indépendamment, mais qui se connecte à une autre blockchain « mère » plus importante. Les chaînes sont reliées par un pont qui facilite le transfert des jetons entre chaque chaîne. Cela empêche une augmentation des frais sur la blockchain principale, car toutes les activités de jeu se produisent sur la sidechain.

Pourtant, même cette nouvelle stratégie pose des problèmes, car les sidechains s'avèrent moins sécurisées que la blockchain mère. Une attaque contre Ronin, la sidechain utilisée par Axie Infinity, a permis aux hackers de s'en tirer avec l'équivalent de 600 millions de dollars. Polygon, une autre chaîne secondaire souvent utilisée par les jeux blockchain, a dû corriger un exploit qui mettait en danger 850 millions de dollars et payer une prime de bogue de 2 millions de dollars au hacker qui a repéré le problème. Les joueurs qui possèdent des NFT sur une sidechain surveillent maintenant avec méfiance sa sécurité.

Souvenez-vous de Dragon

Le portefeuille de cryptomonnaie qui possède le chaton de près d'un million de dollars Dragon détient maintenant à peine 30 dollars d'éther et n'a pas échangé de NFT depuis des années. Les portefeuilles sont anonymes, il est donc possible que la personne derrière le portefeuille soit passée à un autre. Pourtant, il est difficile de ne pas voir l'inactivité du portefeuille comme un signe que, pour Rabono, le plaisir n'a pas duré.

Que les jeux de blockchain et les NFT explosent en popularité ou se fracassent contre le sol, Bladon reste fier de ce que CryptoKitties a accompli et espère qu'il a poussé l'industrie de la blockchain dans une direction plus accessible.

« Avant CryptoKitties, si vous disiez "blockchain", tout le monde aurait supposé que vous parliez de cryptomonnaie », déclare Bladon. « Ce dont je suis le plus fier, c'est que c'était quelque chose de vraiment nouveau. Il y a eu une réelle innovation technique, et apparemment, un réel impact culturel ».

Sources : Non Fungible Cryptokitties, Ether scan, IEEE Spectrum, Polygon

Et vous ?

Quelle analyse faites-vous de l'effondrement de CryptoKitties, le premier grand jeu de blockchain ?
Avez-vous déjà joué à un jeu faisant appel à la blockchain ?
Quel concept est, selon vous, le plus abouti ?
Quelle leçon la chute de CryptoKitties devrait-elle enseigner à cet écosystème ?
Que pensez-vous de la décision de plateformes comme Valve qui ont opté pour le bannissement de jeux faisant appel à la technologie blockchain ?
Que pensez-vous des NFT en général ?
Que pensez-vous des propos de Fred Ehrsam, cofondateur de Coinbase, qui estime que 90 % des NFT n'auront plus de valeur dans 3 à 5 ans ?

Voir aussi :

Valve bannit de Steam les jeux qui utilisent la technologie blockchain ou permettent aux utilisateurs d'échanger des NFT. Epic se dit « ouvert » à l'idée de les accueillir
Avec Ubisoft Quartz, l'éditeur éponyme devient le premier acteur majeur du jeu vidéo à intégrer les NFT dans un de ses titres. 95% des votes sur l'annonce YouTube étaient sur "je n'aime pas"
Environ 90 % des NFT n'auront plus de valeur dans 3 à 5 ans, prévient Fred Ehrsam le cofondateur de Coinbase

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de totozor
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 20/09/2022 à 7:48
Si je lis bien nous parlons d'un jeu qui coute environ 10 000$, et on demande ce qui c'est mal passé?
Le jeu qui m'a couté le plus cher monte peut être à 120€ DLC compris et j'ai passé de heures dessus.

Ce qu'il s'est mal passé est simple :
Les premiers ont investis pensant faire fructifier leur argent.
Les suivants ont acheté les progénitures les moins cher pour tester le jeu à 10€, se sont rendu compte que le jeu n'a aucune valeur ludique.
Les plus courageux ont maintenu le tout pour gagner 20€ puis ont abandonné le jeu.

Le premiers pleurent en regardant leur tamaponchi virtuel.
5  0 
Avatar de archqt
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 19/09/2022 à 17:11
C'est évident que les gens utilisent de l'argent dans ses jeux pour avoir une valorisation. Les NFTs c'est une grosse arnaque, avoir un tableau de Picasso c'est de l'investissement mais avoir l'original d'une photo numérique à quoi cela sert il ?
<humour> J'ai une photo certifiée originale de Mia Khalifa (influenceuse +18ans ) via une NFT mon voisin a une copie de la photo. Qui prendra le plus de plaisir ?
Réponse: celui qui n'est pas célibataire !! Ben voilà le NFT n'a servi à rien</humour>
4  0