IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Crypto.com transfère accidentellement 10,5 Ms $ à une femme au lieu de 100 $.
Près d'un an plus tard, la plateforme exige le remboursement total de la somme et lance une action en justice

Le , par Stéphane le calme

210PARTAGES

6  0 
Deux femmes de Melbourne se sont lancées dans une frénésie de dépenses après que 10,5 millions de dollars aient été accidentellement déposés sur l'un de leurs comptes bancaires. L'une des plus grandes plateformes de trading de cryptomonnaie au monde, Crypto.com, a accidentellement transféré l'argent à Thevamanogari Manivel en mai 2021, alors que la société tentait de traiter un remboursement de seulement 100 $.

Au lieu de procéder au remboursement, cependant, quelqu'un a entré un numéro de compte dans la section de paiement et a accidentellement transféré cette énorme somme.

Sept mois plus tard, la société a intenté une action en justice contre Manivel et sa sœur Thilagavathy Gangadory, après avoir réalisé leur erreur.


Crypto.com est l'une des plus grandes plateformes de trading de cryptomonnaie au monde. Elle est présente dans plus de 90 pays et compte plus de 50 millions d’utilisateurs à travers le monde. Récemment, elle vient d’obtenir la régulation de la CySec ( Cyprus Securities and Exchange Commission) et poursuit son expansion en Europe.

Il a maintenant été révélé que la société avait accidentellement transféré 10,5 millions de dollars à une femme de Melbourne, en Australie, alors qu'elle demandait un remboursement de 100 dollars. Il a ensuite fallu plus de sept mois à crypto.com pour réaliser l'erreur.

La plateforme de trading de crypto a lancé une action en justice devant la Cour suprême contre deux sœurs pour récupérer l'argent. Le tribunal a appris que la société avait accidentellement saisi un numéro de compte dans le champ de paiement au lieu du remboursement de 100*$. C'est arrivé en mai de l'année dernière, mais l'erreur n'a été découverte que lors d'un audit de l'entreprise juste avant Noël.

Bien entendu, crypto.com a tenté de récupérer l'argent. Cependant, la femme et sa sœur ont vécu la belle vie et ont déplacé l’argent pour éviter toute poursuite ou réclamation. Elles ont par ailleurs investi dans une propriété à Craigieburn, en Australie. Le manoir, évalué à plusieurs millions de dollars, est désormais sous scellé et sera mis en vente dans le cadre du remboursement des 10,5 millions de dollars que les deux femmes doivent à Crypto.com.

La société a en effet porté plainte contre la femme et a porté l’affaire devant le tribunal. Elle est dorénavant dans l’obligation de restituer l’ensemble de l’argent qu’elle a reçu par erreur. La Cour suprême a bien évidemment accordé la plainte de la plateforme de cryptomonnaies et oblige les accusées à rendre les 10,5 millions de dollars jusqu’au dernier centime.

Un juge a ordonné la vente de la propriété et des ordonnances ont été rendues pour que l'argent restant soit restitué.

« Il ne fait aucun doute que si vous voyiez cela dans votre compte, vous sauriez que cela ne devrait pas être là, et il vous incombe en fait d'appeler l'expéditeur et de lui dire "cela n'aurait pas dû entrer dans mon compte" », ont déclaré Justin Lawrence d'Henderson et Ball Lawyers. « Si vous retenez les biens de quelqu'un d'autre, vous détenez effectivement des biens par tromperie, vous n'y avez pas droit, vous devez le rendre ».

L'affaire revient au tribunal en octobre.

Concernant les erreurs de l'autre côté du miroir, en juin 2020 un utilisateur a payé environ 2,5 millions de dollars comme frais de transaction pour ne transférer que 134 dollars de cryptomonnaie.

Pour être plus précis, l'utilisateur d'Ethereum a voulu déplacer 134 dollars de monnaie numérique de l'actif d'un portefeuille à un autre. Ce qui a entraîné des frais de transaction de 10668 éthers correspondant à environ 2,5 millions de dollars à l'époque. L’Ethereum est un réseau de blockchains ouvertes et décentralisées qui produit également une cryptomonnaie : l’Ether. Les utilisateurs d’Ethereum peuvent dicter les conditions de leurs transactions, en définissant à la fois le montant d'éthers qu'ils souhaitent envoyer et le montant des frais qu'ils sont prêts à payer. Plus les frais sont élevés, plus vite se déroulera la transaction. Il est donc possible que l’utilisateur ait simplement confondu le champ sur le montant à transférer à celui des frais de transaction. Il souhaitait peut-être envoyer 2,5 millions de dollars d'éthers avec 134 dollars de frais et aurait simplement inversé les deux champs.


Capture de la transaction dont les frais s'élèvent à environ 2,5 millions de dollars

Bien que les erreurs transactionnelles ne soient pas rares dans l'industrie de la cryptographie, elles ne sont pas souvent aussi importantes que celle-ci. En 2017, quelqu'un a payé 50 bitcoins en frais de transaction pour envoyer un peu moins de 10 bitcoins. Malgré tout ceci, plusieurs internautes n’adhèrent pas à la possibilité qu’il s’agisse d’une erreur et pensent plutôt à une forme de blanchiment d'argent que l'auteur tente de faire passer pour une erreur. Mais lorsqu’on sait que 16 heures après avoir commis cette gaffe, le même utilisateur a encore payé le même montant comme frais de transaction, cette fois-ci pour transférer 87000 dollars d’éthers, on est forcé d’admettre l’éventualité d’une erreur dans le système.

Ces fonds peuvent ne jamais être récupérés puisque la plupart des blockchains sont conçues pour empêcher les transactions d'être inversées une fois que l'expéditeur les confirme. Seulement, on se souvient qu’en février 2019, quelqu'un avait accidentellement payé 2100 éthers comme frais pour transférer 1 éther et avait été en mesure de se faire rembourser au moins la moitié de ses frais de transactions

Source : Crypto.com

Et vous ?

Quelle lecture en faites-vous ?
Auriez-vous remis l'argent ou l'auriez-vous utilisé ? À quoi (investissements, loisirs, etc.) ?
À qui incombe la responsabilité de cette erreur ?
Partagez-vous la décision de justice qui exige que la somme intégrale soit remise ou auriez-vous espéré un verdict différent ? Lequel ?

Voir aussi :

Nomad, un service de transfert de cryptomonnaies interblockchain, a perdu plus de 150 millions de dollars à cause d'une erreur de codage, le contrat intelligent du service est en cause
Un utilisateur a payé environ 2,5 millions de dollars comme frais de transaction pour ne transférer que 134 dollars de cryptomonnaie, simple erreur ou blanchiment d'argent ?
La fraude liée aux cryptomonnaies augmente de façon exponentielle, selon un rapport de la FTC

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Leruas
Membre averti https://www.developpez.com
Le 30/08/2022 à 19:13
Quelle idée de rester en Australie alors qu'elle a reçu 10 millions
4  0 
Avatar de SofEvans
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 30/08/2022 à 16:42
Elle a cru qu'elle avait pioché



mais ça va finir

3  0 
Avatar de Aiekick
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 30/08/2022 à 19:26
elle aurait pu placer son argent et le faire fructifier (toujours plus facile quand ya de la reserve) et garder la somme donné pret à rembourser
3  0 
Avatar de 23JFK
Membre expert https://www.developpez.com
Le 30/08/2022 à 20:27
Citation Envoyé par Leruas Voir le message
Quelle idée de rester en Australie alors qu'elle a reçu 10 millions
Il y a possiblement une histoire de confinement derrière - je suis optimiste quant à la protagoniste.
2  0 
Avatar de 23JFK
Membre expert https://www.developpez.com
Le 30/08/2022 à 17:04
Un retour de manivelle
0  0