IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Des législateurs américains demandent aux entreprises d'extraction de cryptomonnaies de divulguer les données sur leur consommation d'énergie et leurs émissions,
Face à la croissance de l'industrie

Le , par Bill Fassinou

138PARTAGES

9  0 
La sénatrice Elizabeth Warren et d'autres membres du Congrès américain ont envoyé vendredi une lettre à deux régulateurs fédéraux, les exhortant à prendre des mesures face à l'explosion du minage de bitcoins aux États-Unis. La lettre, envoyée aux responsables de l'Agence américaine de protection de l'environnement et du ministère de l'Énergie, demande aux agences d'exiger que les sociétés d'extraction de cryptomonnaies divulguent les données sur leur consommation d'énergie et leurs émissions. La demande des sénateurs intervient alors que l'industrie des cryptomonnaies est en plein essor aux États-Unis.

L'extraction de cryptomonnaies est un processus à forte intensité énergétique qui implique l'utilisation d'ordinateurs spécialisés fonctionnant en permanence pour résoudre des problèmes mathématiques complexes afin de créer de nouvelles pièces virtuelles. Et la consommation d'énergie de ce secteur est supérieure à celle de pays entiers. Le réseau bitcoin seul consommerait l'équivalent des besoins énergétiques annuels de l'Argentine. Les États-Unis sont devenus le centre de l'exploitation minière après que celui-ci a été interdit en Chine. Plus d'un tiers de la puissance de calcul mondiale dédiée au minage du bitcoin proviendrait des États-Unis.

La demande des sénateurs intervient après que le groupe a récemment terminé une enquête qui a débuté au début de l'année. L'étude a révélé qu'une poignée de cryptomonnaie utilise une énorme quantité d'énergie. Selon la lettre, les données recueillies auprès de sept des plus grandes entreprises minières des États-Unis, dont Stronghold, Bitfury et Riot, indiquent qu'elles peuvent utiliser collectivement plus d'un gigawatt d'électricité. Autrement dit, c'est l'équivalent de deux centrales à charbon standard ou presque assez pour alimenter tous les immeubles résidentiels de Houston, au Texas. Mais le groupe estime que ce n'est que la partie émergée de l'iceberg.



La lettre indique qu'il n'existe aucune mesure fédérale permettant de dresser un tableau complet de l'impact environnemental du récent boom de l'exploitation minière dans le pays. « Les résultats de notre enquête (...) sont inquiétants (...) et révèlent que les cryptomonnaies sont de grands consommateurs d'énergie qui représentent une quantité importante - et en croissance rapide - d'émissions de carbone. Il est impératif que vos agences travaillent ensemble pour remédier au manque d'informations sur l'utilisation de l'énergie et les impacts environnementaux des cryptomonnaies », ont écrit les sénateurs américains dans la lettre.

Ils ont demandé à l'Agence américaine de protections de l'environnement et au ministère de l'Énergie d'exiger des entreprises d'extraction de cryptomonnaies qu'elles divulguent leurs émissions et leur consommation d'énergie, notant que les régulateurs connaissent mal l'impact environnemental total de cette industrie. Les données sur les émissions de trois entreprises, Bit Digital, Greenidge et Stronghold, indiquent que leurs activités génèrent 1,6 million de tonnes de CO2 par an, soit la quantité produite par près de 360 000 voitures. Leur impact sur l'environnement est important malgré les affirmations de l'industrie sur l'utilisation d'énergie propre.

« Les mineurs de bitcoins utilisent d'énormes quantités d'électricité qui pourraient être utilisées pour d'autres utilisations finales prioritaires qui contribuent à nos objectifs en matière d'électrification et de climat, comme le remplacement des chaudières domestique par des pompes à chaleur. L'utilisation énergétique actuelle de l'extraction de cryptomonnaies entraîne de grandes quantités d'émissions de carbone et d'autres impacts négatifs sur la qualité de l'air, ainsi que des impacts sur le réseau électrique », indique la lettre. En outre, elle souligne que la demande en électricité de l'industrie des cryptomonnaies a également un coût pour les consommateurs.

La lettre cite une étude selon laquelle le minage de cryptomonnaies dans le nord de l'État de New York a entraîné une augmentation des factures d'électricité d'environ 165 millions de dollars pour les petites entreprises et 79 millions de dollars pour les particuliers. Pendant ce temps, au Texas, qui est devenu une plaque tournante du minage de cryptomonnaies, l'industrie devrait continuer à se développer de manière significative dans les années à venir, augmentant la quantité de charges électriques à près d'un tiers de la capacité maximale actuelle du réseau au cours des quatre prochaines années et mettant le système à rude épreuve.


Tableau tiré de la lettre des sénateurs

« Plus le minage de cryptomonnaies arrive dans l'État, plus les résidents doivent s'attendre à ce que les prix de l'électricité deviennent élevés », explique Éric Hittinger, professeur au Rochester Institute of Technology. Dans un exemple extrême, les résidents de Plattsburgh, dans l'État de New York, auraient vu leurs factures d'électricité augmenter jusqu'à 300 dollars au cours de l'hiver 2018 après que des mineurs de bitcoins se sont installés à proximité. Le mois dernier, l'État de New York a adopté un moratoire de deux ans sur les nouveaux permis pour les centrales électriques à combustibles fossiles utilisées pour le minage de cryptomonnaies.

Le projet de loi n'a pas encore été promulgué, mais l'État a aussi pris des mesures réglementaires pour décourager le minage. En juin, l'État de New York a également refusé de renouveler le permis d'exploitation d'une centrale électrique en difficulté, la Greenidge Generating Station, au motif que son utilisation pour l'extraction de bitcoins "serait incompatible avec les limites d'émissions de gaz à effet de serre fixées au niveau de l'État". Greenidge est l'une des entreprises auxquelles Warren et d'autres législateurs démocrates avaient envoyé des demandes en janvier, réclamant des informations sur leur consommation d'énergie et leurs émissions.

Selon la lettre, Greenidge était responsable de 273 326 tonnes d'émissions de dioxyde de carbone par an, soit l'équivalent des émissions de près de 60 000 voitures. Pourtant, l'impact de l'exploitation des cryptomonnaies aux États-Unis est bien plus important que ce que la lettre décrit. « Pour commencer, aucune des entreprises n'a fourni d'informations complètes en réponse à nos questions », ont écrit les législateurs. L'Agence américaine de protection de l'environnement a confirmé qu'elle a reçu la lettre et prévoit de "répondre en conséquence". Un porte-parole du ministère de l'Énergie a également confirmé que l'agence a reçu la lettre.

Les sénateurs Elizabeth Warren et Edward Markey, tous deux du Massachusetts, Sheldon Whitehouse, du Rhode Island, et Jeff Merkley, de l'Oregon, et les républicains Jared Huffman, de Californie, et Rashida Tlaib, du Michigan, ont tous signé la lettre. Rappelons que le marché des cryptomonnaies s'est effondré ces derniers mois, passant de plus de 3 milliards de dollars en novembre 2021 à moins de 1 milliard de dollars.

Source : La lettre des sénateurs (PDF)

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous de la lettre des sénateurs ?

Voir aussi

Le rêve de Zuckerberg de lancer une cryptomonnaie est officiellement terminé, un projet ambitieux lancé en grande pompe en 2019

Les cryptomonnaies sont pires que des schémas de ponzi, d'après la banque centrale de l'Inde, dont l'avis en la matière rejoint celui de la Réserve fédérale américaine et de plusieurs analystes

L'État de New York adopte le premier moratoire américain sur la réactivation des centrales à combustibles fossiles, pour l'extraction des cryptomonnaie

« L'UE doit bannir le minage de cryptomonnaies qui s'appuient sur l'algorithme de preuve de travail comme le bitcoin », d'après le vice-président de l'Autorité européenne des marchés financiers

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de AaâÂäÄàAaâÂäÄàAaâÂäÄ
Membre averti https://www.developpez.com
Le 19/07/2022 à 17:04
C'est drôle, les USA trouve que les cryptomonnaies (qu'ils ne contrôlent pas vraiment...) consomment trop d'énergie mais d'une autre côté, ils n'ont aucun problème à relancer l'exploitation du charbon ou a soutenir la vente de pickups... Sans parler de l'étalement urbain qui est une horreur totale !
Deux poids, deux mesures...
2  0 
Avatar de Mingolito
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 19/07/2022 à 15:48
C'est même pas une demie mesure, devant l'urgence climatique et l'échec total à venir sur le solutionnement, autant carrément interdire le minage, et donc les monnaies à miner.
Privilégier des nouvelles monnaies numérique sans minage, et avec un cout de transactions réduite.
1  0 
Avatar de AaâÂäÄàAaâÂäÄàAaâÂäÄ
Membre averti https://www.developpez.com
Le 19/07/2022 à 19:25
Citation Envoyé par supertonic Voir le message
les pickups, le charbon et l'étalement foncier pollue mais eux au moins correspondent à un besoin concret de la vie de l'homme.
Excuse-moi mais un pickup pour aller tout seul au travail ou emmener les enfants à l'école à 2 km, c'est utilisé un bazooka pour tuer une mouche, pas vraiment un réel besoi.
Le charbon pour produire l'électricité de la clim d'une boutique qui laisse ses portes ouvertes pour attirer le chaland, pas le besoin le plus nécessaire de l'humanité.
Et l'étalement urbain, je ne vois pas en quoi c'est un vraie besoin d'avoir un pavillon de banlieue où la voiture est nécessaire pour toute activité. Et vu qu'il n'y a pas (ou peu) de trottoir en banlieue américaine, c'est aussi une question de survie...
1  0 
Avatar de supertonic
Membre actif https://www.developpez.com
Le 19/07/2022 à 18:30
Citation Envoyé par AaâÂäÄàAaâÂäÄàAaâÂäÄ Voir le message
C'est drôle, les USA trouve que les cryptomonnaies (qu'ils ne contrôlent pas vraiment...) consomment trop d'énergie mais d'une autre côté, ils n'ont aucun problème à relancer l'exploitation du charbon ou a soutenir la vente de pickups... Sans parler de l'étalement urbain qui est une horreur totale !
Deux poids, deux mesures...
les pickups, le charbon et l'étalement foncier pollue mais eux au moins correspondent à un besoin concret de la vie de l'homme.
0  2