IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Pourquoi l'application TousAntiCovid a montré son inefficacité selon la CNIL ?
Le régulateur estime que l'application a fait preuve d'une « utilité marginale » dans la lutte contre le coronavirus

Le , par Bill Fassinou

425PARTAGES

26  0 
La Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) a publié lundi son cinquième rapport sur les outils numériques et techniques déployés contre la Covid-19. En ce qui concerne TousAntiCovid, l'application de suivi des contacts (contact tracing) développée par la France pour lutter contre la propagation de l'épidémie, le rapport considère qu'elle a fait preuve d'une "utilité marginale". Le rapport souligne également le fait que l'application n'a plus guère évolué depuis des mois. Il est important de noter que la CNIL n'est pas le premier organisme à avoir pointé du doigt l'inutilité de l'application.

TousAntiCovid (anciennement StopCovid) est une application mobile de suivi des contacts déployée par le gouvernement français dans le cadre de la lutte contre la pandémie de la Covid-19 et destinée initialement à avertir d'une éventuelle transmission avec une personne infectée. Disponible sur iOS et Android, TousAntiCovid a été mise à jour à plusieurs reprises pour intégrer des choses comme l’attestation de vaccination, le passe vaccinal, mais aussi pour informer la population des chiffres de la pandémie. Cependant, force est de constater que, depuis son lancement en juin 2020, TousAntiCovid n'a pas du tout eu bonne presse.

L'application a reçu de nombreuses critiques et sa première version (StopCovid) a été qualifiée d'"inefficace" par un rapport parlementaire en décembre 2020. Si l’application a été activée par 1,8 million de personnes au bout de trois semaines, elle n’avait permis d’alerter que 14 personnes. Lundi dernier, la CNIL a déclaré à son tour que TousAntiCovid a fait preuve d'une « utilité marginale » en ce qui concerne sa fonction principale : le suivi des contacts. En effet, pour que le suivi fonctionne normalement, il faut que plusieurs smartphones soient allumés, que le Bluetooth soit activé, que l’application soit installée et configurée.



Bien sûr, c’est sans compter sur les différents problèmes (bogues, sécurité, confidentialité des données privées des utilisateurs, etc.) qui ont affecté le développement de TousAntiCovid. La France a également eu des difficultés à faire fonctionnement correctement TousAntiCovid sur l'iPhone. L'application fonctionne grâce au Bluetooth, mais Apple a mis son veto quand la France lui a demandé d’amoindrir l’accès au Bluetooth de l’iPhone pour lui faciliter la tâche. En autres difficultés qui ont empiété sur le succès de TousAntiCovid, tous les Français ne disposent pas d'un smartphone et parmi ceux qui en ont un, tous n'ont pas installé l'application.

Selon la CNIL, l'échec de TousAntiCovid est dû au fait que la fonctionnalité de suivi de contact par Bluetooth est très dépendante du nombre d’applications activement utilisées. « Or, les statistiques d’utilisation de la fonctionnalité de suivi de contacts (proportion de cas positifs se déclarant dans l’application, nombre d’utilisateurs notifiés, proportion des personnes testées positives s’étant déclarées dans l’application après avoir été notifiées, etc.) ne semblent pas particulièrement élevées », a-t-elle expliqué. Elle estime en outre que l'application peut se trouver sur des téléphones, mais ne plus avoir été ouverte et activée depuis des mois.

En outre, la CNIL note que l'application n'a plus reçu une mise à jour majeure depuis plusieurs mois et que les mises à jour récentes n'ont modifié en rien son fonctionnement. La dernière mise à jour pour Android remonte au 16 juin et concerne des « améliorations diverses et des corrections » qui n’ont pas ajouté de nouvelles fonctions. La CNIL a également déclaré qu'elle n’a pas procédé depuis mi-juillet 2021 à d’autres contrôles pour vérifier la conformité de l’outil avec le Règlement général sur la protection des données personnelles (RGPD). À ce propos, il est important de rappeler que la CNIL a déjà relevé quelques défaillances par le passé.

En juin 2021, elle a souligné que les informations relatives aux preuves de vaccination sont conservées en clair au sein des codes-barres présents sur les justificatifs. Christian Quest, porte-parole d’OpenStreetMap France, s'était indigné que « cette application qui avait promis, craché, juré qu’elle ne contiendrait pas de données personnelles vienne donc de revenir très discrètement sur ses promesses ». Selon lui, « les différents QR Code et 2D-DOC présents sur les certificats papier (y compris ceux que l’on peut récupérer sur "https://attestation-vaccin.ameli.fr/attestation") contiennent des données personnelles et des données de santé ».

En effet, « ces données sont en clair pour qui sait extraire de ces codes-barres les données qu’ils contiennent, car rien n’est chiffré même si ce n’est pas lisible par un humain ». TousAntiCovid (et toute autre application qui les scannera) a donc accès à leur contenu lorsque l’on ajoute ce certificat dans l’application et traite donc de ce fait des données à caractère personnel et plus seulement des données pseudonymisées. Il est donc possible, pour un acteur mal intentionné, d’accéder à l’intégralité des données personnelles intégrées aux codes QR présents sur les justificatifs, y compris des données de santé.

Il a également été révélé en juin 2020 que TousAntiCovid collectait plus de données que ce que le gouvernement avait annoncé, ce qui signifie que les utilisateurs se retrouveraient davantage exposés si une personne mal intentionnée décidait d'extraire les données personnelles intégrées aux codes QR présents sur les justificatifs. Par ailleurs, il faut également rappeler que l'élaboration de TousAntiCovid a coûté plus de 6,5 millions d'euros aux contribuables français. Avant le déploiement, Cédric O, le Secrétaire d’État chargé du Numérique déclarait que si l’application était adoptée par 56 % de la population, elle mettrait fin à l’épidémie.

Cet objectif étant difficilement réalisable, Cédric O ajouta que « si l'on a 20 % ou 30 % des populations des grandes villes, c’est très bien. En matière de gain marginal, c’est non négligeable, c’est même très utile ». Mais après un peu moins de six mois d’utilisation, la réalité est tout autre. À peine 3,5 % de la population (2,5 millions d’utilisateurs) l'avait installé, tandis qu’elle a enregistré 1 million de désinstallations et 300 000 réinstallations. Il est clair qu’avec de tels chiffres, il ne fallait vraiment pas s’attendre à grand-chose. Malgré l’utilité marginale de la fonctionnalité de suivi des contacts, la CNIL conseille quand même de maintenir l'application.

Toutefois, elle recommande aux utilisateurs de ne s’en servir que pendant les périodes de circulation active du virus. « Malgré l’utilité marginale de la fonctionnalité de « contact tracing », les garanties intégrées pour préserver la vie privée permettent son maintien dans le contexte sanitaire actuel. Elle recommande toutefois d’inciter les utilisateurs à n’activer la fonctionnalité de traçage des cas contacts que pendant les périodes de circulation active du virus », a-t-elle déclaré. Enfin, elle rappelle au gouvernement que l'utilisation de l'application doit être limitée à la durée strictement nécessaire à la réponse à une situation sanitaire exceptionnelle.

Source : Rapport de la CNIL

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous de l'avis de la CNIL sur la fonction de suivi des contacts de TousAntiCovid ?
Selon vous, quelles sont les raisons qui expliquent l'échec de TousAntiCovid dans la lutte contre le coronavirus ?
Avez-vous utilisé l'application pendant les temps forts de la pandémie ? Si oui, quelle a été son utilité pour vous ?

Voir aussi

Application TousAntiCovid et Pass sanitaire : des données conservées en clair, des doutes quant à la sécurité des données transmises, la CNIL relève les défaillances de l'application

Application TousAntiCovid : un coût de 6,5 millions d'euros sans appel d'offres, ANTICOR saisit la Cour de justice de la République

StopCovid : l'application collecte bien plus de données que ce que le gouvernement avait annoncé, le secrétariat d'État au numérique s'explique

La France accuse Apple de refuser l'usage du Bluetooth de l'iPhone en arrière-plan par StopCovid, dont la phase de test débutera le 11 mai et qui pourrait être déployée à partir du 2 juin prochain

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de DannyK
Inactif https://www.developpez.com
Le 06/07/2022 à 23:46
Citation Envoyé par Madmac Voir le message
La vérité pourrait vous surprendre. Premièrement le virus a été créé de toute pièce. Et on ne peut plus parler du grand reset comme une simple conspiration.
Tellement vrai ... pendant que je garais ma soucoupe volante hier, les illuminatis me l'ont confirmés
19  4 
Avatar de DevTroglodyte
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 07/07/2022 à 8:54
Citation Envoyé par Madmac Voir le message
L'État et le secteur privé vont continuer à vous espionner. En combinant l'obligation de posséder la passe sanitaire à un téléphone cellulaire ont obtient l'équivalent du bracelet que l'on attache à la cheville des criminels.
Il n'y a jamais eu besoin d'installer l'appli - voire même d'un téléphone - pour utiliser le passe sanitaire... Il y avait juste besoin d'un QR code.
10  0 
Avatar de Fagus
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 08/07/2022 à 13:44
Citation Envoyé par Steinvikel Voir le message

au final on se retrouve avec un développement qui pond une appli obscure, qui ne semble pas se limiter strictement à ce pour quoi elle est conçu, elle n'est pas obligatoire, elle ne profitera à personne d'autre dans le futur (le code est secret).
le code est secret ? Le dépôt ne serait pas là par hasard ? https://gitlab.inria.fr/stopcovid19/accueil

Il faut se souvenir que la plupart des pays ont délégué à Google et Apple le soin de créer ce service. Pour une fois que la France décide de ne pas confier la santé aux GAFAM, ET de mettre le code sur gitlab, je trouve ça cher payé de leur faire un procès d'intentions.

Le principal échec de cette application est que les gens ne l'ont pas installée, plus à mon humble avis pour des questions d'ordre sociologiques qu'informatiques. Il faut quand même se rappeler qu'à part ici, au moins 99% des gens ne s'est jamais posé la question d’auditer le code source de tous anti covid...
10  0 
Avatar de marsupial
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 06/07/2022 à 19:08
Maintenant que le covid touche à sa fin malgré un rebond épidémique, que vont faire l'Etat mais surtout les entreprises privées de toutes les données stockées ?
8  0 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 08/07/2022 à 11:54
Citation Envoyé par OrthodoxWindows Voir le message
Je suis d'accord, la faible adoption vient plutôt de la peur du traçage. Peur qui devrait faire réfléchir les gens sur les fonctions de géolocalisation dont les smartphones sont pourvus.
Je ne pense pas que ce soit la peur du traçage qui soit en cause. D'abord parce que la majorité des gens ne savent même pas ce que c'est, ou s'en foute (hélas), mais plutôt le manque de confiance vis à vis de ce gouvernement qui n'a pas cessé de mentir sur cette crise sanitaire. C'est plus une sanction politique qu'un choix informatique.
Si les gens avaient peur du traçage, y a longtemps que Facebook, Google et autres Microsoft auraient coulés !
7  0 
Avatar de BleAcheD
Membre averti https://www.developpez.com
Le 07/07/2022 à 15:25
Bien content d'avoir gardé un bout de papier plutôt que d'avoir installé cette appli
6  0 
Avatar de noremorse
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 07/07/2022 à 8:52
Pas installé même avec l'assurance de la CNIL
5  0 
Avatar de escartefigue
Modérateur https://www.developpez.com
Le 07/07/2022 à 11:45
Citation Envoyé par OrthodoxWindows Voir le message
Donc je suppose que le fondateur du forum économique de davos écrit des inepties :

https://www.amazon.fr/COVID-19-Grand...s&pageNumber=3
Ce rapport de Klaus-Schwab ne dit absolument pas que le COVID a été créé de toute pièce comme le prétend MadMac
Et même s'il l'avait dit, aucune autre étude sérieuse ne va dans ce sens à ce jour.
Je ne parle pas des fables qu'on trouve à l'envie sur Bitchute et autres sources complotistes.
C'est donc bien un mensonge de plus de sa part.
6  3 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 07/07/2022 à 17:40
Citation Envoyé par OrthodoxWindows Voir le message
Il ne me semble pas que ce plan soit réellement pour assainir l'économie et la politique. Mais plutôt pour assoir un régime autoritaire et une société de contrôle sur les populations, afin de faire perdurer un système destructeur des populations et surtout de la planète. https://reporterre.net/Barbara-Stieg...-instaurer-une
Rien de tout ça n'a a voir avec ce qui est proposé par le "great reset". La encore la marque des théories du complot c'est d'amalgamer des chose plus ou moins vraies sur des totems pour leur donner un semblant de vision dirigée.

Citation Envoyé par OrthodoxWindows Voir le message
Sur ce point, je suis d'accord, avec l'énorme nuance que les auteur de cette théorie ont beaucoup de pouvoir (il n'ont pas besoin que d'autres personnes soutiennent leur plan).
C'est des personnes reconnues dans leurs milieux, mais elles n'ont aucun pouvoir de décision, du moins aucun qui permettrait de mettre en place leurs recommandation globalement.
5  2 
Avatar de Gluups
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 18/07/2022 à 13:14
Citation Envoyé par Axel Mattauch Voir le message
Le plus intelligent c'est de prendre acte des faiblesses intrinsèques du principe de ces applications, passer outre les dépenses qui ont été induites, et de déclarer la fin de vie de cette app. Ce ne sera pas fait.
En conséquence la seule attitude positive, c'est celle qui devient générale, à savoir laisser pourrir l'application. et tant qu'à faire, la désinstaller, si ce n'est déjà fait.
Beaucoup de gens disent qu'il faut arrêter de fumer.
Pour ma part, je crois que non : il ne faut jamais commencer.
3  0