IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La Russie a lancé des campagnes de cyberespionnage contre les alliés de l'Ukraine et Microsoft,
Une exception frappante est l'Estonie, résultat attribué à l'adoption par l'Estonie du cloud computing

Le , par Bruno

134PARTAGES

6  0 
L'armée russe a franchi la frontière ukrainienne le 24 février 2022, avec une combinaison de troupes, de chars, d'avions et de missiles de croisière. Mais les premiers coups de feu ont en fait été tirés quelques heures auparavant, alors que le calendrier indiquait encore le 23 février. Il s'agissait d'une cyber-arme appelée "Foxblade", lancée contre des ordinateurs en Ukraine. Les pirates informatiques du gouvernement russe ont mené de multiples opérations de cyberespionnage sur les pays alliés de l'Ukraine, a indiqué Microsoft dans un rapport.

Peu après l’attaque de l’Ukraine par la Russie, Microsoft a dénoncé ce qu'elle a appelé « l'invasion tragique, illégale et injustifiée de l'Ukraine » par la Russie et promet de continuer à protéger le pays contre les cyberattaques et les campagnes de désinformation parrainées par l'État. « Tous ceux d'entre nous qui travaillent chez Microsoft suivent de près l'invasion tragique, illégale et injustifiée de l'Ukraine. Cette guerre est devenue à la fois cinétique et numérique, avec des images horribles provenant de toute l'Ukraine ainsi que des cyberattaques moins visibles sur les réseaux informatiques et des campagnes de désinformation sur Internet », avait déclaré Brad Smith, Président et Vice-président chez Microsoft dans un billet de blog publié le 28 février.

« Il est important de noter que nous sommes une entreprise et non un gouvernement ou un pays. Dans des moments comme celui-ci, il est particulièrement important pour nous de travailler en consultation avec les gouvernements et, dans ce cas, nos efforts ont impliqué une coordination constante et étroite avec le gouvernement ukrainien, ainsi qu'avec l'Union européenne, les nations européennes, le gouvernement américain, l'OTAN et les Nations unies.»

Microsoft révèle que, « depuis le début de la guerre, le ciblage russe [des alliés de l'Ukraine] a été couronné de succès dans 29 % des cas avec des données volées dans au moins un quart des intrusions réseau réussies ». « Alors qu'une coalition de pays s'est réunie pour défendre l'Ukraine, les agences de renseignement russes ont intensifié les activités de pénétration de réseau et d'espionnage ciblant les gouvernements alliés en dehors de l'Ukraine », a-t-il poursuivi.


Près des deux tiers des cibles de cyberespionnage concernaient des membres de l'OTAN. Les États-Unis et la Pologne principal canal de l'aide militaire apportée à l'Ukraine étaient les principales cibles. Au cours des deux derniers mois, le Danemark, la Norvège, la Finlande, la Suède et la Turquie ont vu leurs cibles s'intensifier.

Une exception frappante est l'Estonie, où Microsoft a déclaré n'avoir détecté aucune cyber-intrusion russe depuis que la Russie a envahi l'Ukraine le 24 février. L'entreprise attribue ce résultat à l'adoption par l'Estonie de l'informatique en cloud, où il est plus facile de détecter les intrus. « D'importantes faiblesses défensives collectives subsistent » chez certains autres gouvernements européens, a indiqué Microsoft, sans les identifier.

Selon le rapport de 28 pages, la moitié des 128 organisations visées sont des agences gouvernementales et 12 % sont des agences non gouvernementales, généralement des groupes de réflexion ou des groupes humanitaires. Parmi les autres cibles figurent des entreprises de télécommunications, d'énergie et de défense.

Microsoft a déclaré que les cyberdéfenses de l'Ukraine « se sont avérées globalement plus solides » que les capacités de la Russie lors de « vagues de cyberattaques destructrices contre 48 agences et entreprises ukrainiennes distinctes ». Les pirates militaires de Moscou ont pris soin de ne pas libérer des vers destructeurs de données qui pourraient se propager en dehors de l'Ukraine, comme l'a fait le virus NotPetya en 2017, note le rapport.

« Au cours du mois dernier, alors que l'armée russe a entrepris de concentrer ses attaques dans la région de Donbas, le nombre d'attaques destructrices a diminué », selon le rapport intitulé « Defending Ukraine : Early Lessons from the Cyber War ». L'entreprise de Redmond, dans l'État de Washington, dispose d'une vision unique dans ce domaine grâce à l'omniprésence de ses logiciels et de ses équipes de détection des menaces.

Selon Microsoft, l'Ukraine a également montré l'exemple en matière de sauvegarde des données. Une semaine avant l'invasion russe, l'Ukraine est passée du stockage local de ses données sur des serveurs dans des bâtiments gouvernementaux, ce qui les rendait vulnérables aux attaques aériennes à la dispersion de ces données dans le cloud, hébergées dans des centres de données en Europe.

Le rapport a également évalué la désinformation et la propagande russes visant à « saper l'unité de l'Occident et à détourner les critiques des crimes de guerre de l'armée russe » et à courtiser les populations des pays non alignés. En utilisant des outils d'intelligence artificielle, Microsoft a estimé que « les opérations de cyberinfluence russes ont réussi à augmenter la diffusion de la propagande russe après le début de la guerre de 216 % en Ukraine et de 82 % aux États-Unis ».

Microsoft se dit très préoccupé par les ordinateurs des gouvernements qui fonctionnent sur site plutôt que dans le cloud. Cela reflète l'état actuel et mondial du cyberespionnage offensif et de la cyberprotection défensive. Comme l'a démontré l'incident de SolarWinds il y a 18 mois, les services de renseignement russes disposent de capacités extrêmement sophistiquées pour implanter du code et fonctionner comme une menace persistante avancée (APT) capable d'obtenir et d'exfiltrer en permanence des informations sensibles d'un réseau. Des progrès substantiels ont été réalisés depuis lors en matière de protection défensive, mais la mise en œuvre de ces progrès reste plus inégale dans les gouvernements européens qu'aux États-Unis. Par conséquent, d'importantes faiblesses défensives collectives subsistent.

Selon Microsoft, les agences russes mènent des opérations de cyberinfluence mondiale pour soutenir leurs efforts de guerre. Celles-ci combinent des tactiques développées par le KGB depuis plusieurs décennies avec les nouvelles technologies numériques et l'internet pour donner aux opérations d'influence étrangères une portée géographique plus large, un volume plus élevé, un ciblage plus précis, ainsi qu'une plus grande rapidité et agilité.

« À mesure que la guerre en Ukraine progresse, les agences russes concentrent leurs opérations de cyberinfluence sur quatre publics distincts, révèle Microsoft. Ils ciblent la population russe dans le but de maintenir le soutien à l'effort de guerre. Ils ciblent la population ukrainienne dans le but de saper la confiance dans la volonté et la capacité du pays à résister aux attaques russes. Ils ciblent les populations américaines et européennes dans le but de saper l'unité occidentale et de détourner les critiques des crimes de guerre de l'armée russe. Et ils commencent à cibler les populations des pays non alignés, peut-être en partie pour conserver leur soutien aux Nations Unies et dans d'autres instances. »

Les opérations de cyberinfluence russes s'appuient sur des tactiques développées pour d'autres cyberactivités et y sont liées. Comme les équipes APT qui travaillent au sein des services de renseignement russes, les équipes de manipulateurs persistants avancés (APM) associées aux agences gouvernementales russes agissent par le biais des médias sociaux et des plateformes numériques. Elles prépositionnent de faux récits d'une manière similaire au prépositionnement de logiciels malveillants et d'autres codes logiciels.

Elles lancent ensuite des "reportages" simultanés et à grande échelle sur ces récits à partir de sites Web gérés et influencés par le gouvernement et amplifient leurs récits grâce à des outils technologiques conçus pour exploiter les services de médias sociaux. Parmi les exemples récents, citons les récits concernant les laboratoires biologiques en Ukraine et les multiples efforts déployés pour dissimuler les attaques militaires contre des cibles civiles ukrainiennes.

Dans le cadre d'une nouvelle initiative de Microsoft, elle utilise l'IA, de nouveaux outils d'analyse, des ensembles de données plus vastes et une équipe croissante d'experts pour suivre et prévoir cette cybermenace. Grâce à ces nouvelles capacités, Microsoft estime que les opérations de cyberinfluence russes ont réussi à augmenter la diffusion de la propagande russe après le début de la guerre de 216 % en Ukraine et de 82 % aux États-Unis.

Selon Microsoft, la guerre en Ukraine fournit non seulement des leçons mais aussi un appel à l'action pour des mesures efficaces qui seront vitales pour la protection de l'avenir de la démocratie. Le géant du logiciel a ajouté qu'il soutiendrait les efforts humanitaires des Ukrainiens qui tentent de repousser l'invasion de l'armée russe et des centaines de milliers de personnes qui fuient l'Ukraine vers des pays voisins comme la Pologne, la Roumanie et la Moldavie. Microsoft s'efforcera de protéger ses propres employés en Ukraine, en Russie et en Europe de l'Est, ainsi que ceux qui, ailleurs, sont d'origine ukrainienne ou russe, nous dit-on.

« L'une de nos principales responsabilités mondiales en tant qu'entreprise est d'aider à défendre les gouvernements et les pays contre les cyberattaques », a écrit Brad Smith dans le billet de blog décrivant les efforts de l'entreprise. « Ce rôle a rarement été aussi important qu'au cours de la semaine dernière en Ukraine, où le gouvernement ukrainien et de nombreuses autres organisations et personnes sont nos clients. ».

Source : Microsoft

Et vous ?

Selon vous, pourquoi la situation est elle ainsi aujourd'hui ?

Quel serait l'intérêt de Microsoft dans la communication de l'information ?

Ce rapport de Microsoft est-il pertinent ?

Voir aussi :

Microsoft : L'invasion de l'Ukraine par la Russie est « illégale et injustifiée », l'entreprise dit soutenir les efforts humanitaires des Ukrainiens

Microsoft identifie et atténue de nouveaux malware ciblant l'Ukraine « en 3 heures », une opération qui aurait duré des semaines voire des mois il y a quelques années, selon le VP de la sécurité

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de micka132
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 23/06/2022 à 15:01
Citation Envoyé par ddoumeche
[...] mas il faut bien financer la venue d'algériens et d'africains par bateaux entiers et la construction de villes nouvelles pour les loger, et d'aides sociales.
Sinon qui voterait pour le parti socialiste et sa nouvelle égérie, Macron.
Citation Envoyé par escartefigue Voir le message
Plutôt que de répéter sans réfléchir les discours haineux du front national et autres Zémouristes, vous devriez vous documenter.
Qu'il y a t'il d'haineux dans ce qu'il dit ?

Ca ressemble franchement à un reflexe pavlovien déclenché par certain mots clé.
4  0 
Avatar de BleAcheD
Membre averti https://www.developpez.com
Le 23/06/2022 à 16:25
Citation Envoyé par escartefigue Voir le message
Plutôt que de répéter sans réfléchir les discours haineux du front national et autres Zémouristes, vous devriez vous documenter.
[/url]
A une certaines époque le PCF avait un discours similaire.
3  0 
Avatar de calvaire
Membre expert https://www.developpez.com
Le 23/06/2022 à 20:29
Citation Envoyé par escartefigue Voir le message
Plutôt que de répéter sans réfléchir les discours haineux du front national et autres Zémouristes, vous devriez vous documenter.

cette technique de politicien ne marche plus, aujourd'hui l'extreme droite et gauche sont en tete.

Ca n'a jamais rien apporté de dire que le RN ou le FI ont des idées de haine, qui vont nous conduire à la fin du monde, moi au contraire ce genre de réflexion me pousse à voter pour eux.
Au faite, ou sont les "experts" qui prédisait la fin de l'Angleterre après le Brexit ils sont ou ? ca fait un moment que je les voit plus

Mon avis person, que ce soit le Brexit, le Frexit, que le pouvoir soit détenue par Marine ou Meluche ou Macron, cela n'aura absolument aucun impact sur nos quotidiens insignifiant.

Ils sont faible, on a besoin d'un homme un vrai, fort et virile comme Poutine pour nous sauver. Et de jolies filles blonde et brune
3  0 
Avatar de micka132
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 24/06/2022 à 15:04
Citation Envoyé par escartefigue Voir le message
Bien entendu, et tous les pays qui sont rentrés dans l'UE, et les autres qui frappent à la porte pour y entrer, ont pour point commun d'être suicidaires
Ils ont tous en commun d'être moins développé, et donc ont vocation à bénéficier massivement des aides.
Mais il y a également un avantage pour les plus riches, c'est de continuer à faire de gestion de merde mais que ça ne se voit pas trop parce que malgré tout l'UE est imposante et permet d'avoir d'avantage la confiance d'investisseur étranger.
Pour un temps du moins, et je crois que nous arrivons à la fin de cette gigantesque farce.
3  0 
Avatar de micka132
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 27/06/2022 à 9:38
Citation Envoyé par escartefigue Voir le message
Autrement dit, vous afirmez des choses sans source ou sans source sérieuse, c'est ce qu'on appelle du pipeau
https://www2.assemblee-nationale.fr/...8-juillet-1885
Attention, cette lecture peut choquer plus d'un gauchiste. Et oui, je maintiens l'idéologie est plus forte que tout, de gauche ou de droite ça ne change rien. Parmi l'idéologie de l'époque c'était la supériorité de la race. Il devait bien y avoir par-ci par là des extremes qui ne le pensaient pas.
3  0 
Avatar de micka132
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 24/06/2022 à 13:52
Citation Envoyé par escartefigue Voir le message
Ces deux articles soi-disant partisans sont édités l'un par une presse dite de gauche, l'autre dite de droite, et l'une comme l'autre s'appuie sur une étude de l'OCDE !
Sauf à penser à un complot impliquant la presse de gauche, celle de droite et l'OCDE, tout porte à croire que c'est du serieux.
Tant mieux si c'est du sérieux; Il fut une époque ou des gens très sérieux de gauche et de droite, surtout de gauche d'ailleurs, avaient tout un tas de bonne raison pour faire des colonies.
Pas besoin d'invoquer de complot, il y a à chaque époque une "idéologie" dominante qui transcende les parties. Le plus souvent le changement s'effectue par les "extrêmes" qui sont extrémistes par définition car ils s'éloignent fortement du courant majoritaire.

Citation Envoyé par escartefigue Voir le message
Merci de communiquer vos sources, je n'ai pas souvenir que quiconque ait prédit la fin de l'Angleterre (ou plus précisément du Royaume Uni), par contre, nombreux sont ceux qui ont prédit des impacts négatifs, ce qui n'est pas du tout la même chose.

Certains de ces impacts négatifs sont d'ailleurs avérés, voyez ces quelques articles à ce sujet, pour ce qui concerne les entreprises :
https://www.bfmtv.com/economie/brexi...010010221.html
https://www.latribune.fr/economie/un...it-902826.html
https://www.euractiv.fr/section/roya...uis-le-brexit/
https://www.nordfranceinvest.fr/doss...usiness-model/
..........
Rien d'insurmontable, ce sont des inconvénients, surtout pour les britaniques, mais pas la fin du monde !
Pas d'article qui prédisent la fin possible (même si en cherchant bien ça doit se trouver), mais quasiment que des articles "inconvéniants". C'est exactement ça l'idéologie. Gauche, droite, on s'en tape l'important c'est le message que l'UE c'est le bonheur, sortir de l'UE c'est le désastre. Si tu veux de l'alternative, c'est forcement des sites "extrêmes", "complotistes", "pas sérieux", donc à jeter à la poubelle. La boucle est bouclé, jusqu'à ce que petit à petit le réel rattrape les gens, et les gens changent. L'extrême, qui propose une alternative prend plus d'importance, jusqu'à un jour devenir majoritaire et faire comme tous les autres : imposer son idéologie en dénigrant tout le reste.
2  0 
Avatar de calvaire
Membre expert https://www.developpez.com
Le 24/06/2022 à 16:10
Citation Envoyé par escartefigue Voir le message
Bien entendu, et tous les pays qui sont rentrés dans l'UE, et les autres qui frappent à la porte pour y entrer, ont pour point commun d'être suicidaires
qui sont ces pays , y'a l'ukraine en ce moment, la turguie il y'a quelques années... bref des pays "non fréquentable". C'est sur qu'un pays qui touche le fond, entrer dans l'ue ca peut pas etre pire

Bon maintenant parlons de vrai pays bien portant comme hum...la Suisse, la Norvège...
les paradis des riches comme Monaco, Andorre...

il y'a eu l'Islande en 2010, qui a tenté mais sait vite rétracté voyant la montagne de merde que ca allait leurs rapporter. Aujourd'hui on peut le dire: ils ont bien fait.

Non l'UE c'est pas un rêve, personne ne veut y entrer sauf les pays en état catastrophique. Je trouve que c'est meme la honte de prendre le temps d'examiner la candidature de l'Ukraine, comme si l'UE était un bouche trou en faite. A ton vraiment besoins d'avoir les problèmes que connait l'Ukraine ? surtout que dans 6 mois ce pays pourrait ne plus exister.

Moi je propose de faire rentrer le Liban et la Somalie dans l'ue
Les USA devrait s'en inspirer et faire rentrer le Mexique dans les état unis, supprimer la frontière entre ces 2 peuples, vivre avec la monnaie unique du $

reste les problèmes économiques de notre cher zone €, toujours pas reglé, 22ans plus tard. Toujours pas de salaire minimum, toujours pas un socle commun de lprestation commun, toujours pas d'harmonisation des revenues (vers la hausse on l'espère !), les cammionneurs attendent toujours des solutions 20ans après.
Avec l'ukraine sa va etre encore plus la foire du slip, avec des salaires plus bas qu'un ouvrier roumain, plus bas qu'un chinois, plus bas qu'un russe.

Un chinois touche en moyenne 1300€, un roumain sa touche en moyenne 1000$/mois, un ukrainien 477€ de ce que je trouve sur google.
Si un européiste en costard vous dit que intégrer l'Ukraine c'est bien, pensé que la vrai raison c'est pas pour les protéger des méchants russes, c'est bien pour exploiter les ukrainiens
6  4 
Avatar de escartefigue
Modérateur https://www.developpez.com
Le 24/06/2022 à 9:59
Citation Envoyé par micka132 Voir le message
Qu'il y a t'il d'haineux dans ce qu'il dit ?

Ca ressemble franchement à un reflexe pavlovien déclenché par certain mots clé.
Prétendre que l'arrivée d'immigrants seraient financée par la France, et donc par nos impôts.
Ce faisant on distille à la fois de la désinformation, de la haine contre l'immigrant qui nous coûterait en impôts et contre le gouvernement qui organiserait tout ça.
Voilà ce qu'il y a de haineux et de mensonger.
2  1 
Avatar de micka132
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 24/06/2022 à 11:35
Citation Envoyé par escartefigue Voir le message
Prétendre que l'arrivée d'immigrants seraient financée par la France, et donc par nos impôts.
Ce faisant on distille à la fois de la désinformation, de la haine contre l'immigrant qui nous coûterait en impôts et contre le gouvernement qui organiserait tout ça.
Voilà ce qu'il y a de haineux et de mensonger.
Si ca te fait plaisir de croire 2 articles partisans, grand bien te fasse mais c'est la définition de la politique: un point de vue plutôt qu'une "vérité". C'est ton droit de qualifier son message de mensonger, puisque de toute manière chaque "étude" sera un prisme réduit de la réalité, chacun prend ce qui l'arrange.
Après si le simple fait d'invoquer des arguments c'est faire preuve de haine, alors il n'y a plus de démocratie, uniquement de la pensée unique. C'est à l'autre de disqualifier l'argument, sans invoquer des concepts moraux plus que douteux.
1  0 
Avatar de escartefigue
Modérateur https://www.developpez.com
Le 24/06/2022 à 12:05
Citation Envoyé par micka132 Voir le message
Si ca te fait plaisir de croire 2 articles partisans, grand bien te fasse mais c'est la définition de la politique: un point de vue plutôt qu'une "vérité". C'est ton droit de qualifier son message de mensonger, puisque de toute manière chaque "étude" sera un prisme réduit de la réalité, chacun prend ce qui l'arrange..
Ces deux articles soi-disant partisans sont édités l'un par une presse dite de gauche, l'autre dite de droite, et l'une comme l'autre s'appuie sur une étude de l'OCDE !
Sauf à penser à un complot impliquant la presse de gauche, celle de droite et l'OCDE, tout porte à croire que c'est du serieux.
0  1