IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La French Tech s'engage pour l'égalité des sexes et signe un nouvel engagement :
Le Pacte Parité pour l'égalité femmes-hommes

Le , par Nancy Rey

136PARTAGES

14  0 
Le constat n'est pas nouveau : il y a aujourd'hui encore trop peu de femmes dans les équipes dirigeantes et les instances de gouvernance des entreprises de la French Tech. C'est dans ce sens que plusieurs entreprises des programmes Next 40 et French Tech 120 discutent, depuis le mois de mars, pour partager leurs idées et leurs ambitions sur la parité entre les femmes et les hommes ainsi que les actions à mettre en place, pour former ce que l'on appelle le " Pacte Parité ". 69 entreprises des programmes French Tech s'engagent pour la parité entre les femmes et les hommes. Mais l’engagement qui est annoncé peut être indolore pour ces start-up.


Actuellement, les 120 entreprises labellisées par la mission French Tech, comptent seulement sept femmes dirigeantes et aucune ne figure dans le Next40 (les 40 premières). Si l’on prend en compte les cofondatrices, ce chiffre monte à 14. Incompréhensible en 2022 ! Dévoilé le 31 mai 2022, ce pacte vise à accélérer l'égalité entre les femmes et les hommes dans les start-up. Et sans doute attirer des femmes dans le secteur de la tech où elles sont peu présentes.

Le Pacte Parité regroupe des engagements concrets qui ont déjà été signés par 69 entreprises, soit plus de la moitié des start-up et entreprises qui composent les deux programmes. Parmi les signataires, on retrouve plusieurs licornes, comme Alan, Ankorstore, BlaBlaCar, Contentsquare, Deezer, Dental Monitoring, Doctolib, Ledger, Mirakl, Payfit, Qonto, Spendesk, Swile, Veepee et Vestiaire Collective, mais aussi des start-up comme 360Learning , Devialet, Heetch, JobTeaser, Mano Mano, Mum, Selectra, Sendinblue, Withings, Younited ou Yousign. Les « Licornes », comme on les appelle dans le jargon, ce sont ces startups dans le secteur des nouvelles technologies, créées il y a moins de dix ans et valorisées à au moins un milliard de dollars avant d’être cotées en Bourse.


Les 69 premiers signataires du Pacte parité de La French Tech

Les 69 signataires ont pris cinq engagements qui permettront de mener des actions concrètes dans la durée :
  • les entreprises engagées doivent, au sein de leur conseil d'administration, atteindre un seuil minimum de 20 % de femmes en 2025, puis 40 % en 2028 ;
  • les signataires doivent former 100 % des managers aux enjeux de la diversité et à la lutte contre le harcèlement et les discriminations, d'ici la fin de l'année en cours ;
  • ils doivent garantir que toutes les descriptions de postes publiées par l'entreprise s'adressent à des profils féminins et masculins ;
  • en outre, les signataires s'engagent à former une équipe commune de représentants, qui s'exprimeront au nom de l'entreprise, tant en interne qu'en externe, avant la fin de l'année 2022 ;
  • enfin, les entreprises qui s'engagent promettent de mettre en place un accompagnement spécifique pour chaque salarié à son retour de congé parental, avant la fin de l'année.


Travail et engagements à long terme

Sous l'impulsion de la Mission French Tech, le Pacte Parité repose sur deux ambitions fortes. La première consiste à engager les start-up et les entreprises signataires dans un travail de longue haleine. L'objectif est de déployer les engagements qui viennent d’être listés, pour faire progresser l'égalité entre les femmes et les hommes, grande cause du quinquennat d'Emmanuel Macron. L'autre grande ambition est de parier sur un effet boule de neige et de créer une émulation dans l'écosystème French Tech, pour aller au-delà des cinq engagements et des éventuelles bonnes pratiques.

« La nécessité pour la Mission French Tech d'agir en faveur de la parité dans l'écosystème des start-up nous est apparue comme une évidence. Il n'y a actuellement aucune femme PDG parmi les entreprises Next40 et seulement 7 dans la French Tech 120. Il existe plusieurs leviers pour créer les conditions du changement : l'engagement proactif des entreprises en est un... Nous allons poursuivre, avec les signataires et tous les bénévoles de l'écosystème French Tech, un travail de longue haleine pour accélérer en faveur de plus d'égalité entre les femmes et les hommes dans les start-up »,explique la directrice de la Mission French Tech, Clara Chappaz.

Le sujet des écarts de salaires n'est pas évoqué

Fait notable à propos du Pacte Parité : si les sujets de la lutte contre les discriminations et le harcèlement sexuel sont pris en compte, celui des écarts de salaires n'est pas évoqué. Au-delà de la parité elle-même, un aspect financier doit également être pris en compte. De manière générale, les écarts de salaires sont persistants en France entre les femmes et les hommes ; l'écart de revenu entre les femmes et les hommes s'élève à 22,3 % en 2019, soit 5,1 points de moins par rapport à 1995 selon l'Insee. Les start-up devront se saisir de ce sujet si elles souhaitent avoir des femmes à des postes à responsabilité. Un autre point peut être rappelé : les équipes fondatrices composées uniquement de femmes ont plus de mal à lever des fonds. Preuve de ces inégalités, le baromètre Sista et BCG rapporte que 88 % du montant total levé par les start-up en 2021 a été capté par des équipes fondatrices 100 % masculines. Des données qui pourraient évoluer dans le bon sens si à l'avenir les start-up rééquilibrent leurs équipes dirigeantes.

Et si les entreprises ne respectent pas ce pacte ?

Si les entreprises ne respectent pas le Pacte Parité, rien ne se passe. Un pacte n’est pas une loi. Contrairement à la loi Zimmermann de 2011 qui oblige les entreprises cotées à compter au moins 40 % de femmes dans leur conseil d’administration sous peine de sanctions financières assez lourdes, contrairement à la loi Rixain adoptée en décembre 2021 qui promet des sanctions aux entreprises comptant peu de femmes dans leurs directions exécutives, ici pas de sanction pour les boy’s clubs… Un pacte n’engage que celui qui le signe. Et à peine plus de la moitié des entreprises l’ont signé.

Source : Gouvernement

Et vous ?

Quelle est votre opinion sur ce sujet ?

Voir aussi :

Les salaires des DevOps ont flambé en France en 2021 et l'écart salarial entre les sexes se réduit, selon un rapport de Puppet

Seules 42 % des femmes déclarent avoir des possibilités de développement professionnel dans la technologie, un décalage subsiste entre les avantages recherchés et ceux qui leur sont offerts

Meilleures employabilité et parité pour les femmes dans le secteur numérique, mais la féminisation du métier d'ingénieur régresse

Seules 37 % des filles envisagent de s'orienter vers une école d'informatique ou d'ingénieur, contre 66 % des garçons, seules 33 % d'entre elles sont encouragées par leurs parents à faire ce choix

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de micka132
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 03/06/2022 à 10:30
Citation Envoyé par Nancy Rey Voir le message

Quelle est votre opinion sur ce sujet ?
Je pense qu'il ferait mieux de faire un pacte de "technicité".
Un des gros facteurs qui fait que la France est à la ramasse c'est la dévalorisation du technicien au profit du manager (le chef!).
Quelque chose me dit que ca n'est pas près de changer avec ce genre de pacte, bien au contraire.

Un autre facteur c'est bien évidemment l'investissement mais ça c'est beaucoup plus large que de "simple" choix d'entreprises.
14  0 
Avatar de mb-jambon
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 03/06/2022 à 10:31
Privilégier des profils en fonction de leurs sexes et non en fonction de leurs compétences. C'est un peu le serpent qui se mord la queue non ? Et concernant l'écart supposé entre H et F de 22.3% il serait peut-être tant d’arrêter de sortir ce chiffre à tort et à travers. D'autant plus qu'il est complément faussé, quelques recherches Google suffisent à le démontrer.
9  1 
Avatar de Dorian3121
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 03/06/2022 à 12:23
C'est vraiment dingue, on devrait s'assurer de donner des chances égales aux enfants et aux étudiants. Les choix dans le supérieur et dans le pro ne se règlent pas à coup de lois.
On va faire quoi ? Laissez partir des hommes compétents à la concurrence ou pire à l'étranger ? Pour avoir des femmes à la place qui seront moins qualifiées ? Non pas parce qu'elles sont des femmes, mais parce qu'étant moins nombreuses, statistiquement parlant les meilleures seront plus vite prises... On marche sur la tête
7  0 
Avatar de Disaster
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 03/06/2022 à 12:48
Au sujet du 22.3% d'écart de salaire en réalité l'INSEE nous dit :
En fin de compte, les écarts de salaire en EQTP sont dus en grande partie à la ségrégation professionnelle : 68 % de l’écart provient du fait que les femmes et les hommes n’occupent pas les mêmes postes, c’est-à-dire une profession donnée au sein d’un établissement donné. L’écart de salaire moyen en EQTP entre les femmes et les hommes pour un même poste se réduit donc à 5,3 % dans le secteur privé en 2017. Du fait de la finesse de la définition des « postes » notamment, cet écart est plus faible que ceux évalués dans de précédentes publications. Mais comme dans les précédentes publications, la part non expliquée de l’écart ne peut pas s’interpréter comme une mesure de la discrimination salariale, cette part non expliquée pouvant encore refléter des différences de caractéristiques non observées susceptibles de biaiser à la hausse comme à la baisse l’estimation de l’écart de salaire moyen à poste égal.
source : https://www.insee.fr/fr/statistiques/4514861

EQTP : équivalent temps plein

Il semble raisonnable de prendre en compte le fait que l'EQTP fausse les données, que l'ancienneté dans l'entreprise ainsi que l'expérience globale a été ignoré et enfin que deux hommes au même poste ne gagnent probablement pas le même salaire en fonction des négociations à l'embauche.

Merci d'arrêter de faire croire à nos femmes et à nos filles qu'elles sont des victimes.
Merci d'arrêter de faire croire à nos hommes et à nos fils qu'ils sont des bourreaux.
6  2 
Avatar de Dorian3121
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 04/06/2022 à 9:53
Citation Envoyé par Hariom Voir le message
Sans reprendre toutes les incohérences relevées par vous tous, il reste que les femmes ne sont quasiment pas présentes dans les formations informatique, 3% dans la filière à la fac et juste 0% de femmes dans une formation de BTS que j'ai fait aussi.
C'est marrant on parle jamais des inégalités dans le BTP? Combien de femmes dans la maçonnerie ?
Pareil, combien d'hommes dans le stylisme ?
4  0 
Avatar de Chuck 3.50
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 07/06/2022 à 10:49
Je trouve ça très grave, on n'embauchera plus les gens pour leurs compétences mais pour leur sexe, dans les milieux du droit ou de la médecine il y a plus de femme qui sont, à notre époque, naturellement attirées vers ces domaines plutôt que vers la tech par exemple et on n'en fait pas des pactes ...
Le pacte qu'il faudrait faire c'est d'embaucher les gens pour leur compétences
5  1 
Avatar de virginieh
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 10/06/2022 à 8:40
Citation Envoyé par cdubet Voir le message
De meme en medecine on a 75 % de femmes, ce qui donne des problemes bien plus grave qu avoir des des developpeurs hommes (les desert medicaux ca vous parle ?). mais la encore on parle pas de pacte ou de quota d hommes
Je connais pas du tout le monde de l'emploi en médecine. Pourquoi y a t'il un lien cause-conséquence entre le nombre de femme dans la filière et les déserts médicaux ?

Citation Envoyé par cdubet Voir le message
en fait c est juste une lutte de pouvoir. Si vous etes une femme, vous allez le mettre en avant pour avoir le poste, tout comme segolene royal avait promu ca candidature en metteant en avant le fait qu elle soit une femme (la competance n est pas un critere significatif)
Beaucoup de gens te diraient qu'en politique il est de plus en plus visible que la compétence n'est pas un critère significatif de toute façon.

Et je ne défend pas du tout les quotas. Comme je l'ai dit dans la 2ème partie de mon post, une fois arrivés dans le monde actif, c'est déjà trop tard pour intégrer les femmes. C'est dès l'orientation qu'il faut agir. Comme tu l'as dit il y a énormément de femmes en médecine et un gros déficit dans les domaines technologiques. Ce ne sont que des anecdotes, donc je sais que ça reste faible comme argument. Mais j'ai plusieurs exemples de femmes qui justement quand elles commençaient à montrer un profil plutôt scientifique sont plus incitées à aller vers médecine, alors que les hommes eux l'étaient plus vers la technologie.
C'est au niveau de l'orientation qu'il faut agir, et même avant pour que les enfants aient plus d'ouverture dans les métiers dans lesquels se projeter. Les quotas à l'embauche, c'est déjà bien trop tard pour agir.
3  0 
Avatar de smarties
Membre expert https://www.developpez.com
Le 04/06/2022 à 13:25
Il feraient mieux de mieux présenter les différents métiers pendant les études pour donner envie au femme de faire carrière dans la tech plutôt que de sacrifier les compétences en choisissant une femme à la place d'un homme pour remplir un quota. La prochaine étape c'est quoi ? Avoir un quota LGBT en entreprise ?

Elle ferait mieux de s'engager à fournir des ressources gratuites comme la formation et les certifications en ligne sur les technologies demandées
2  0 
Avatar de cdubet
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 09/06/2022 à 18:57
Citation Envoyé par virginieh Voir le message
On en parle pas ici, parce que c'est un forum d'informatique. Mais ayant du fréquenter pole emploi quelques années, il y avait régulièrement des campagnes pour le travail des femmes dans le BTP ou autres.
Je pense pas qu on fasse des quota ou qu on demande de discriminer les hommes quand il s agit d un metier dur et mal payé. Par contre pas de probleme pour mettre des quota de femmes a des postes de directions d entreprises.
De meme en medecine on a 75 % de femmes, ce qui donne des problemes bien plus grave qu avoir des des developpeurs hommes (les desert medicaux ca vous parle ?). mais la encore on parle pas de pacte ou de quota d hommes

en fait c est juste une lutte de pouvoir. Si vous etes une femme, vous allez le mettre en avant pour avoir le poste, tout comme segolene royal avait promu ca candidature en metteant en avant le fait qu elle soit une femme (la competance n est pas un critere significatif)
2  0 
Avatar de totozor
Membre expert https://www.developpez.com
Le 03/06/2022 à 12:38
Citation Envoyé par Nancy Rey Voir le message
Quelle est votre opinion sur ce sujet ?
Ca ressemble beaucoup à du pink washing ou je ne sais pas comment on appelle ça.
Citation Envoyé par Nancy Rey Voir le message
Le sujet des écarts de salaires n'est pas évoqué
C'est pourtant l'un des sujets les plus facile à traiter.
Changer la culture d'entreprise prend du temps même si on le fait plus ou moins de force.
Réévaluer le salaire de ses employées (et employés) moins, par contre ça coute de l'argent.
Citation Envoyé par Nancy Rey Voir le message
Et si les entreprises ne respectent pas ce pacte ?
Si les entreprises ne respectent pas le Pacte Parité, rien ne se passe.
Ils s'engagent à prendre des demi mesures et n'envisagent même pas d'action en cas de non respect.
Je ne parle pas de sanction, je parle de faire appel à un consultant pour les accompagner vers le succès.

Je ne condamne pas ces initiatives mais c'est souvent un effet d'annonce. Comment envisager que ça mène à quelque chose quand en plus on ne prévoit rien si les engagements ne sont pas tenus. (A mon bilan annuel, mon chef m'a donné un objectif qui ne me motive qu'à moitié et qui a un impact de 0% sur ma prime, il est très peu probable que je le remplisse et au vue de ma connaissance des indicateurs il le sait.)
1  0