IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Voitures à conduite autonome : les automobilistes ne seront pas responsables des collisions et pourront regarder la télévision au volant
D'après un projet gouvernemental britannique

Le , par Nancy Rey

314PARTAGES

5  0 
Les utilisateurs de voitures à conduite autonome ne seront pas responsables des collisions selon les changements proposés au Code de la route britannique. Les compagnies d'assurance plutôt que les particuliers seront responsables des réclamations si les véhicules sont impliqués dans des collisions, a déclaré le ministère des Transports britannique (DfT). Toutefois, la mise à jour du code indiquera clairement que les automobilistes doivent être prêts à reprendre le contrôle de leur véhicule en cas de besoin. Le ministère des Transports a également l'intention d'autoriser les conducteurs à regarder des programmes télévisés et des films sur des écrans intégrés lorsqu'ils utilisent des véhicules à conduite autonome, mais l'utilisation d'un téléphone portable restera illégale. Ces directives sont une mesure provisoire prise par le gouvernement britannique pour soutenir le déploiement rapide des véhicules à conduite autonome. Actuellement, aucun véhicule n'a été approuvé pour la conduite autonome sur les routes britanniques, mais les premiers modèles pourraient recevoir le feu vert dans le courant de l'année.


Selon des propositions de modification réglementaire dévoilées hier, par le département britannique des Transports (DfT), les conducteurs seront autorisés à regarder « des contenus non liés à la conduite sur des écrans intégrés » à l'habitacle, « pendant que le mode de conduite automatisée contrôle le véhicule ». Ce projet gouvernemental détaille que les automobilistes britanniques pourraient bientôt pouvoir regarder des films à bord d'une voiture autonome, sans que leur responsabilité ne soit engagée en cas d'accident, lorsque la conduite automatique est activée. Bien que de nombreuses voitures soient déjà équipées de technologies d'assistance telles que le régulateur de vitesse et l'arrêt/démarrage automatique, les conducteurs doivent garder le contrôle total de leur véhicule.

Les compagnies d’assurances devront alors prendre en charge les dommages, même si d'après une loi de 2018, elles ont le droit de mener des enquêtes sur les sinistres et de se reporter le cas échéant sur des tiers, par exemple le fabricant d'une voiture. Les automobilistes devront tout de même « être prêts à reprendre le contrôle de leur véhicule rapidement, par exemple en approchant d'une sortie d'autoroute », précise le communiqué. L'utilisation des téléphones va toutefois rester proscrite, en raison du « risque élevé qu'ils posent » en distrayant les conducteurs, précise le DfT dans son communiqué.

Le Royaume-Uni espère voir les premières voitures autonomes sur ses routes d'ici la fin de l'année, avec dans un premier temps des véhicules circulant à « faible vitesse sur les autoroutes, notamment pendant les embouteillages ». Le gouvernement espère mettre au point un cadre juridique complet d'ici 2025. La réforme envisagée de la réglementation routière britannique survient quelques semaines après celle annoncée par l'agence américaine de sécurité routière (NHTSA). En effet, la technologie des voitures autonomes se développe rapidement à travers le monde, les États-Unis menant la course pour l'instant, et expérimentant notamment les camions "self-driving".

Londres estime que le développement de la technologie pourrait générer autour de 38.000 nouveaux emplois en Grande-Bretagne, dans un marché qui devrait peser près de 42 milliards de livres d'ici 2035. La ministre des Transports, Trudy Harrison, a déclaré que la mise à jour du code de la route constituera une « étape majeure dans l'introduction en toute sécurité des véhicules à conduite autonome », qui, selon elle, « révolutionnera la façon dont nous nous déplaçons, rendant nos futurs voyages plus écologiques, plus sûrs et plus fiables ».
Elle a ajouté : « Cette technologie passionnante se développe à un rythme soutenu ici même en Grande-Bretagne et nous veillons à mettre en place des bases solides pour les conducteurs lorsqu'elle prendra la route. Ce faisant, nous pouvons contribuer à améliorer les déplacements pour tous, tout en stimulant la croissance économique dans tout le pays et en assurant la place de la Grande-Bretagne en tant que superpuissance scientifique mondiale ».

Le DfT estime que la technologie pourrait améliorer la sécurité sur les routes britanniques en réduisant les erreurs humaines, qui contribuent à hauteur de 88 % aux collisions. Cette industrie dans laquelle sont engagés la plupart des grands constructeurs automobiles, tout comme les géants des technologies, promet par ailleurs de générer des dizaines de milliers d'emplois et des revenus colossaux. La NHTSA a toutefois lancé l'été dernier une enquête après une série de collisions de Tesla équipées du système "Autopilot" avec des véhicules de premiers secours.
Steve Gooding, directeur de l'organisme de recherche sur l'automobile RAC Foundation, a déclaré que les voitures sans conducteur « promettent un avenir où les décès et les blessures sur nos routes sont réduits de manière significative », mais il est probable qu'il y aura une « longue période de transition » alors que les conducteurs conservent « une grande partie de la responsabilité de ce qui se passe ».

Source : Ministère des Transports britannique

Et vous ?

Que pensez-vous de ces mesures ?
À votre avis, les voitures sans conducteur sont-elles une mauvaise idée ?

Voir aussi :

Mercedes engage sa responsabilité lorsque son pilote de conduite autonome de niveau 3 Drive Pilot est activé, Mercedes sera le premier constructeur automobile à accepter la responsabilité

Les camions à conduite autonome pourraient remplacer 90 % des camionneurs longue distance aux États-Unis, selon une étude

L'unité de conduite autonome de General Motors voudrait déployer des véhicules sans volant, rétroviseurs ou pédales en 2023. Elle a déposé une demande auprès du régulateur NHTSA

Les gens qui en savent plus sur la conduite autonome font davantage confiance à la technologie, selon une enquête

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de escartefigue
Modérateur https://www.developpez.com
Le 21/04/2022 à 10:39
Citation Envoyé par Nancy Rey Voir le message
Le ministère des transports a également l'intention d'autoriser les conducteurs à regarder des programmes télévisés et des films sur des écrans intégrés lorsqu'ils utilisent des véhicules à conduite autonome, mais l'utilisation d'un téléphone portable restera illégale.
Gnééé ?
9  0 
Avatar de kain_tn
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 21/04/2022 à 10:24
Citation Envoyé par Nancy Rey Voir le message
À votre avis, les voitures sans conducteur sont-elles une mauvaise idée ?
Une très mauvaise idée, oui.

Dans une utopie, je ne dis pas, mais dans le monde réel, où on a des constructeurs qui magouillent sur la sécurité ou sur les normes environnementales pour faire plus de bénéfices (coucou Boeing 737 Max et coucou le Dieselgate de Volkswagen), ce n'est vraiment pas une bonne chose.
3  1 
Avatar de rbolan
Membre actif https://www.developpez.com
Le 21/04/2022 à 10:57
Ceci va dans le sens de privilégier avant tout le divertissement sur la concentration. D'abord, ça ouvre un énorme marché et ensuite, moins on se concentre, moins on réfléchit...
2  0 
Avatar de calvaire
Membre expert https://www.developpez.com
Le 21/04/2022 à 11:59
Si la conduite autonome fonctionnait pourquoi pas, mais si on prends tesla (qui semble le plus avance dans ce domaine), ça fait souvent n'importe quoi. Il y'a peu elle freinait en ligne droite pour rien.
Cependant je me dis que sur autoroute y'a moyen à moyen terme de faire quelque quelque chose d'autonome et de fiable.

Mais une voiture vraiment autonome sur toutes nos routes, je n'y crois pas trop. Va falloir prouver que c'est techniquement possible avant d'envisager des lois car pour l'instant c'est pas le cas.
Les avions ont toujours des pilotes pourtant rendre un avion autonome c'est plus simple qu'une voiture.

Le seul véhicule autonome aujourd'hui c'est le métro... et encore il faut des 10aines de d'employés derrières qui sont dans les salles de contrôles à Paris
2  1 
Avatar de sevyc64
Modérateur https://www.developpez.com
Le 21/04/2022 à 11:55
Citation Envoyé par Nancy Rey Voir le message
Les utilisateurs de voitures à conduite autonome ne seront pas responsables des collisions selon les changements proposés au Code de la route britannique. Les compagnies d'assurance plutôt que les particuliers seront responsables des réclamations si les véhicules sont impliqués dans des collisions,
[...]
une mesure provisoire prise par le gouvernement britannique pour soutenir le déploiement rapide des véhicules à conduite autonome
Je ne pense pas que ce soit comme ça qu'ils y arriveront.
Si ceux sont les compagnies d'assurance qui sont responsable en cas d'accident, ces véhicules seront tout bonnement inassurables, les empêchant de fait de pouvoir être utilisés.
Les compagnies assurance refuseront de les assurer, ou alors à des prix exorbitants. Elles n'assumeront pas la responsabilité à la place du constructeur.

Si erreur ou manquement il y a, menant à un accident, c'est un problème du logiciel de gestion, et donc la responsabilité du constructeur l'ayant implanté dans son véhicule.

Citation Envoyé par kain_tn Voir le message
Dans une utopie, je ne dis pas, mais dans le monde réel, où on a des constructeurs qui magouillent sur la sécurité ou sur les normes environnementales pour faire plus de bénéfices (coucou Boeing 737 Max et coucou le Dieselgate de Volkswagen), ce n'est vraiment pas une bonne chose.
Le seul moyen de tenter de palier à cela, c'est d'avoir des véhicules totalement autonomes, et d'avoir une unique, pleine et entière responsabilité du constructeur en cas d'accident.
1  1 
Avatar de kain_tn
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 21/04/2022 à 14:39
Citation Envoyé par sevyc64 Voir le message
Le seul moyen de tenter de palier à cela, c'est d'avoir des véhicules totalement autonomes, et d'avoir une unique, pleine et entière responsabilité du constructeur en cas d'accident.
Je ne pense pas, ou alors il faudrait que ce soit les membres du board qui aillent en prison systématiquement (et pas une prison en mode colonie de vacances ou liberté surveillée), sinon ce sera comme pour Boeig: arrangement financier avec les familles des victimes et accusation d'un pilote en chef de chez Boeing avec un top management qui veut nous faire croire que le gars a agi seul.

De plus, ces histoires de détections de collisions vont servir d'excuse pour ajouter toujours plus de mouchards dans la voiture (détection de position, caméras en plus, etc) - le paradis des voleurs de données (et je ne parle même pas du software as a service type Tesla Autopilot. À quand le moment où on pourra couper ton véhicule en cas de sanctions?).

La technologie pourrait nous permettre de faire de belles choses pour faciliter le quotidien des êtres humains, mais notre modèle économique fait qu'elle est toujours employée de la pire manière possible et ce n'est pas réjouissant.

Citation Envoyé par sevyc64 Voir le message
Si ceux sont les compagnies d'assurance qui sont responsable en cas d'accident, ces véhicules seront tout bonnement inassurables, les empêchant de fait de pouvoir être utilisés.
Les compagnies assurance refuseront de les assurer, ou alors à des prix exorbitants. Elles n'assumeront pas la responsabilité à la place du constructeur.
Pas forcément. Les paiements sans contacts ont régulièrement des failles et ce ne sont pas les banques qui en tirent du profit, mais le groupe EMV qui y gagne sur le volume de transactions. Il n'empêche que ce sont les assurances bancaires qui assument les risques et les pertes.

Citation Envoyé par calvaire Voir le message
Le seul véhicule autonome aujourd'hui c'est le métro... et encore il faut des 10aines de d'employés derrières qui sont dans les salles de contrôles à Paris
Et des rails aussi, et l'accès aux quais se fait derrière une vitre pour éviter que des gens n'aillent sur les voies, si on regarde la ligne 14
1  1 
Avatar de edrobal
Membre actif https://www.developpez.com
Le 28/04/2022 à 10:53
C'est fou tout ce que l'on laisse faire au nom de l'économie. Le néo-libéralisme détruit la planète alors qu'il tue quelques personnes en plus n'est qu'un détail. Sauf pour les victimes.
1  1 
Avatar de Matthieu Vergne
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 28/04/2022 à 20:34
Pour ma part, j'utilise déjà un véhicule qui ne nécessite pas que je le conduise. Je peux faire ce que je veux dedans, même dormir, et s'il y a le moindre accident, c'est pas moi qui suis responsable. On appelle ça les transports en communs.

Le jour où je prendrai un véhicule autonome, ce sera quand j'aurai le même niveau de liberté.
2  2 
Avatar de koebi57
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 21/04/2022 à 11:13
Si tu veux regarder la télévision, lire un livre ou autre et bien tu prends un transport en commun ,un taxi ou un chauffeur.
1  2 
Avatar de tontonCD
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 29/04/2022 à 10:40
hm, le cadre de lois n'est pas prêt d'être évalué et terminé, exemple
- si une voiture te force à aller dans le fossé parce que tu veux l'éviter, et ne s'arrête pas, est-ce qu'on peut attaquer le constructeur pour "délit de fuite" ?
0  1