IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

L'unité de conduite autonome de General Motors voudrait déployer des véhicules sans volant, rétroviseurs ou pédales en 2023.
Elle a déposé une demande auprès du régulateur NHTSA

Le , par Stéphane le calme

406PARTAGES

6  0 
General Motors et la société de voitures autonomes Cruise ont demandé aux régulateurs américains l'autorisation de déployer le Cruise Origin, un véhicule autonome sans volant, rétroviseurs ou pédales. S'il est approuvé, il pourrait être sur la chaîne de montage d'ici un an. General Motors a fait l'acquisition de Cruise en 2016 et, ensemble, ils ont entrepris de développer une voiture autonome qui fonctionnerait strictement comme une version autonome du covoiturage. Le Cruise Origin est ce véhicule, et il ne ressemble vraiment à rien d'autre sur la route.

La filiale Cruise de General Motors (GM) a demandé à la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) l'autorisation de mettre le Cruise Origin sans conducteur en service commercial. Cruise a annoncé le dépôt de sa demande d'approbation, affirmant que la voiture est « un véhicule électrique partagé à zéro émission qui a été délibérément conçu dès le départ pour fonctionner sans conducteur humain. Cela signifie qu'il ne repose pas sur certaines des caractéristiques centrées sur l'humain, comme un volant ou un pare-soleil, pour fonctionner en toute sécurité ».

Cruise a déclaré que sa demande, déposée avec sa société mère GM, « démontre comment l'Origin atteint les objectifs de sécurité des normes existantes et contribue à permettre les futures réglementations AV [véhicule autonome] ». Les véhicules seront fabriqués à la « Factory ZERO » de GM dans le Michigan, selon l'annonce de Cruise.

Au lieu de sièges avant et arrière orientés vers l'avant, il dispose d'une grande cabine avec des banquettes qui se font face. Six passagers peuvent prendre place dans le véhicule (trois sur chaque banquette), et ils y pénètrent par des portes coulissantes sur le côté.


« Dans la façon dont les véhicules sont conçus, ils ont un capot à l'avant où se trouve le moteur et un coffre à l'arrière où l'on peut ranger des affaires », a déclaré le directeur technique de Cruise Kyle Vogt lors de la présentation de l'Origin 2020. « Mais quand vous n'avez pas besoin de tout ça... Nous pouvons obtenir cette cabine énorme et spacieuse sans prendre plus de place sur la route qu'une voiture ordinaire ne le ferait. Ce qui est un peu fou ».

La loi américaine permet aux entreprises de demander des dérogations temporaires aux règles de sécurité pour déployer jusqu'à 2 500 véhicules. GM avait précédemment demandé une exemption pour une conception antérieure basée sur la Chevy Bolt ; la NHTSA a recueilli les commentaires publics sur la demande d'exemption au début de 2019 et GM a retiré la demande en 2020.

Cruise a fait valoir que le service de taxi sans conducteur utilisant l'Origin profitera aux personnes qui ne peuvent pas conduire ou qui n'ont pas facilement accès aux transports. « The Origin aidera à élargir les options de mobilité pour les personnes âgées, les personnes aveugles ou malvoyantes et d'autres communautés qui ont traditionnellement fait face à des obstacles pour accéder à un transport fiable », a déclaré la société.

GM et Cruise s'attendent à ce que le Cruise Origin fonctionne comme Ubers ou Lyft, ramassant et déposant des passagers, de n'importe où à n'importe où, à la demande. Cela peut amener un véhicule à accumuler rapidement des kilomètres, c'est pourquoi les développeurs en ont tenu compte lors de la conception de leur voiture autonome.

« Ce véhicule est conçu pour durer un million de kilomètres et tous les composants intérieurs sont remplaçables... ce que cela fait, c'est qu'il réduit le coût par kilomètre bien plus bas que vous ne pourriez jamais l'atteindre si vous preniez une voiture ordinaire et essayiez de la moderniser », a estimé Vogt.


Le Cruise Origin n'est pas le seul véhicule strictement autonome en développement (la filiale d'Amazon Zoox construit également un AV boxy pour le covoiturage, et Apple travaille sur son propre véhicule sans volant).

Il appartiendra aux régulateurs fédéraux de décider si l'un de ces véhicules se rendra sur les routes américaines, et il est difficile de prédire quand GM et Cruise pourraient obtenir une réponse à leur pétition ou la probabilité que les régulateurs approuvent le véhicule.

Mais selon un rapport de Reuters, si les entreprises reçoivent le feu vert, la production de la voiture autonome pourrait commencer dans une usine GM à Detroit fin 2022, avec des livraisons commençant dès 2023.

Annonce de Cruise

L'annonce a été faite dans un billet rédigé par Rob Grant, SVP, Government Affairs and Social Impact :

« Cruise a fait un grand pas vers notre vision d'un avenir de transport plus sûr, plus durable et plus accessible. En collaboration avec General Motors, nous avons déposé une requête demandant l'approbation de la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) pour construire et mettre le Cruise Origin en service commercial.

« Le Cruise Origin est l'un des véhicules les plus innovants de l'histoire : un véhicule électrique partagé à zéro émission qui a été délibérément conçu dès le départ pour fonctionner sans conducteur humain. Cela signifie qu'il ne repose pas sur certaines fonctionnalités centrées sur l'humain, comme un volant ou un pare-soleil, pour fonctionner en toute sécurité.

« Chez Cruise et GM, la sécurité est notre mission. Cette requête démontre à la fois comment Origin atteint les objectifs de sécurité des normes existantes et contribue à la mise en place de futures réglementations audiovisuelles. La NHTSA a clairement indiqué dans des témoignages publics et des actions réglementaires que, pour envisager le développement de normes audiovisuelles, elles ont d'abord besoin de plus d'informations sur les opérations audiovisuelles réelles. Nous pensons que cette requête peut aider à atteindre ce résultat : les enseignements tirés d'Origin, qui sont conçus pour améliorer la sécurité routière globale, peuvent aider à éclairer la création de nouvelles réglementations et normes mises à jour.

« De plus, Origin n'est pas une innovation pour elle-même. Dans l'esprit des six principes directeurs du Département américain des transports pour le travail sur l'innovation dans les transports, Origin est au service de quelque chose de plus grand : favoriser la durabilité environnementale, assurer le leadership américain dans le développement et la fabrication de technologies autonomes et d'intelligence artificielle, soutenir la main-d'œuvre américaine, et la promotion de l'accessibilité.

« Chaque Origin sera un véhicule électrique partagé à zéro émission, contribuant à réduire la dépendance du pays au pétrole, ainsi que les émissions qui pèsent de manière disproportionnée sur les communautés historiquement mal desservies. Origin aidera à élargir les options de mobilité pour les personnes âgées, les personnes aveugles ou malvoyantes et d'autres communautés qui ont traditionnellement fait face à des obstacles dans l'accès à un transport fiable. Et Origin sera fabriqué à l'usine GM Michigan Factory ZERO, soutenant et créant des emplois américains, favorisant la croissance économique et faisant progresser le succès à long terme du secteur manufacturier américain et de l'industrie automobile américaine.

« La soumission de cette demande signale que Cruise et GM sont prêts à construire et à déployer Origin, ici en Amérique. Nous attendons avec impatience l'examen approfondi de notre pétition par la NHTSA et nous sommes prêts à continuer à travailler en étroite collaboration avec eux pour assurer le déploiement sûr et responsable de cette technologie ».

GM est le propriétaire majoritaire de Cruise, qui a également des investissements de SoftBank, Honda, Microsoft et Walmart. Voici une autre vue du Cruise Origin de l'annonce :


Source : Cruise

Et vous ?

Que pensez-vous de ce concept ?
Seriez-vous tenté d'essayer la Cruise Origin ?
Pouvons-nous parler de voiture autonome actuellement ?
Si oui, dans quelle mesure ? Sinon, la Cruise Origin devrait-elle être autorisée à être déployée sur la route ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !