IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les Russes font la course au téléchargement de Wikipédia avant son bannissement par les autorités,
Les téléchargements de l'encyclopédie en ligne dans le pays grimpent de 4000 % selon Kiwix

Le , par Patrick Ruiz

345PARTAGES

10  0 
Les téléchargements de copies locales de Wikipédia sont en hausse en Russie. En fait, selon des données de l’application Kiwix via laquelle ces sauvegardes sont effectuées, l’archive de près de 30 gigaoctets qui contient une version russe de l’encyclopédie en ligne a fait l’objet de téléchargement 105 889 fois pour le mois en cours. C’est une hausse de 4 000 % selon les données de Kiwix. Elle fait suite à l’arrestation par la Biélorussie d’un éminent éditeur de Wikipédia et à sa condamnation à 15 jours d’emprisonnement pour diffusion de fausses informations antirusses.


Wikipedia est l’une des plus grandes sources d’informations qu’on puisse retrouver sur Internet. L’encyclopédie en ligne contient une panoplie d’informations sur presque tous les sujets. Tout cela est possible, car la plateforme est gérée en tant que projet de collaboration ouverte par une communauté d'éditeurs bénévoles qui peuvent chacun y supprimer, modifier ou ajouter librement des contenus. De ce fait, des craintes de ce qu’elle soit remplie d'erreurs font souvent surface. C’est d’ailleurs le cas de Vladimir Poutine, actuel président de la Russie selon lequel Wikipédia n'est pas fiable et devrait être remplacé.

C’est la raison pour laquelle la Russie travaille sur un projet de modernisation de son encyclopédie locale afin de contrer Wikipédia. Il s’agit de créer un nouveau site en ligne pour son encyclopédie nationale (grande encyclopédie russe) qui se veut successeur de l'encyclopédie principale de l'Union soviétique. Cette grande encyclopédie russe est pour le moment disponible dans un format électronique de base et le nouveau portail en ligne que veut mettre sur pied le gouvernement devrait coûter environ 31 millions de dollars.

Bien que certains y voient un projet visant à faire de la propagande, pour le gouvernement russe, ce serait juste une façon de proposer aux gens, des informations fiables constamment mises à jour sur la base de sources de connaissances vérifiées de façon scientifique. Pour rappel, en 2015, en vertu d'une législation interdisant aux sites de proposer des contenus liés à la drogue, la Russie avait brièvement bloqué la version russe de Wikipédia, car un article du site contenait des informations sur le cannabis.

La hausse des téléchargements de la version russe de Wikipédia intervient dans le contexte de la mise aux arrêts de l’un des principaux éditeurs par les autorités biélorusses. Il est accusé d'avoir violé la loi russe, adoptée début mars, sur les fausses informations en modifiant des articles de Wikipédia consacrés à l'invasion de l'Ukraine. Il a été arrêté par la Direction principale de la lutte contre le crime organisé et la corruption du Bélarus (GUBOPiK), qui devrait le garder enfermé pendant 15 jours. L'arrestation intervient après que les informations personnelles de Bernstein ont été partagées sur le canal Telegram public de la GUBOPiK.

À l’échelle globale, c’est une multiplication d’initiatives visant à assurer une certaine souveraineté technologique. La Russie est en plein dans sa phase de préparation active de déconnexion de l’Internet mondial et d’arrimage à son Internet souverain sur le modèle chinois. L’UE pour sa part va se doter de sa propre constellation de satellites pour l’Internet haut débit afin de mettre à mal l’offre américaine via Starlink.

Source : Kiwix

Et vous ?

Que pensez-vous de cette multiplication d’élans de nationalisme technologique à l’échelle mondiale ?
Quel impact entrevoyez-vous sur Internet dans le futur ?

Voir aussi :

La Russie punit de 15 ans d'emprisonnement les « fausses nouvelles », Twitter et Facebook désormais bloqués en Russie

Sony Interactive Entertainment retire PlayStation de Russie, l'Ukraine estime que mener ces actions va conduire les citoyens russes à être plus proactifs pour forcer l'arrêt de la guerre

JetBrains suspend de façon indéfinie ses activités commerciales et de R&D en Russie en soutien à l'Ukraine : décision logique compte tenu de la légalisation du piratage de logiciels par la Russie ?

Les grandes entreprises technologiques se retirent de Russie, dont Google, Apple, Samsung, Netflix et Spotify, cela pourrait créer une opportunité pour les entreprises chinoises comme Xiaomi

L'Ukraine a commencé à utiliser la reconnaissance faciale de Clearview AI, au cœur de la crise militaire dans le pays

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de TotoParis
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 22/03/2022 à 20:45
L'Union Européenne n'est pas en reste sur le contrôle de l'information :

https://www.ojim.fr/la-commission-eu...a-freedom-act/

La Commission européenne planche sur un Media Freedom Act
18 MARS 2022
Le 15 septembre 2021, lors de son discours sur l’état de l’Union, la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen évoquait la perspective de l’adoption d’un cadre juridique européen en matière de liberté de la presse et des médias. Ce projet devrait voir le jour au plus tard au printemps ou à l’automne 2022.
0  0