IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

L'Ukraine demande à une cinquantaine de sociétés de jeux, fournisseurs de cloud et autres firmes technologiques de se couper de la Russie
Pour inciter les citoyens russes à protester

Le , par Patrick Ruiz

107PARTAGES

5  0 
L'Ukraine envisage de demander à une cinquantaine d'autres entreprises technologiques, notamment dans le domaine des jeux, des sports électroniques et de l'infrastructure internet, de prendre des mesures contre la Russie. La manœuvre fait suite à de précédents appels du ministre en charge de la transformation numérique dont l’un des plus récents est celui lancé à Sony. L’Ukraine a déjà appelé au soutien d’une cinquantaine d’autres entreprises des secteurs du jeu, du cloud et de façon générale de l’infrastructure Internet. Objectif : amener les citoyens russes à protester contre leur gouvernement.




Le géant du logiciel Oracle a répondu à l'appel du ministre de la Transformation numérique l'appelant à cesser de faire commerce en Russie dans le contexte de l'opération militaire russe en Ukraine.


Electronics Arts a en parallèle annoncé le retrait de l’équipe russe des jeux de football FIFA. « EA SPORTS est solidaire du peuple ukrainien et de même que plusieurs voix dans l’univers du football, appelle à la paix et à la fin de l’invasion russe », a déclaré l’éditeur.


Apple a pour sa part annoncé l’arrêt de la vente de tous ses produits en Russie en raison de la décision du pays d’initier son opération militaire contre l’Ukraine :

« Nous avons pris un certain nombre de mesures en réponse à cette opération militaire russe contre l'Ukraine. Nous avons interrompu toutes les ventes de produits en Russie. La semaine dernière, nous avons arrêté toutes les exportations vers notre canal de vente dans le pays. Apple Pay et d'autres services ont été limités. RT News et Sputnik News ne sont plus disponibles en téléchargement sur l'App Store en dehors de la Russie. Nous avons désactivé le trafic et les incidents en direct dans Apple Maps en Ukraine par mesure de sécurité et de précaution pour les citoyens ukrainiens. Nous sommes profondément préoccupés par l'invasion de l'Ukraine par la Russie et nous sommes aux côtés de toutes les personnes qui souffrent de la violence. Nous soutenons les efforts humanitaires, fournissons de l'aide pour la crise des réfugiés qui se déroule actuellement, et faisons tout ce que nous pouvons pour soutenir nos équipes dans la région. Nous continuerons à évaluer la situation et sommes en communication avec les gouvernements concernés sur les mesures que nous prenons. Nous nous joignons à tous ceux qui, dans le monde entier, appellent à la paix. »

Les appels lancés aux entreprises technologiques s'inscrivent dans une stratégie plus large de l'Ukraine visant à isoler la Russie et à inciter la population à protester contre l'action russe que Moscou qualifie d’opération spéciale.

Et vous ?

Quel est votre avis sur la situation en Ukraine et cette multiplication de sanctions à l'endroit de la Russie ?

Voir aussi :

Les sites web du gouvernement ukrainien ne sont pas accessibles, alors que l'Ukraine est bombardée de cyberattaques, dans le cadre de l'invasion russe
Le gouvernement ukrainien demande aux hackers de l'aider à se défendre contre la Russie, après que des cyberattaques ont touché les principaux sites Web du pays
Le collectif de pirates informatiques Anonymous déclare une "cyberguerre" contre la Russie et désactive le site d'information de l'État
« En tant que JetBrains nous condamnons les attaques qui ont lieu », a déclaré l'éditeur de logiciels basé à Prague à la suite de l'invasion de l'Ukraine par la Russie

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de
https://www.developpez.com
Le 06/03/2022 à 17:45
Citation Envoyé par OrthodoxWindows Voir le message
Ces blocages sont HONTEUX. Le pire, c'est que ce sont précisément les personnes qui s'en réjouissent qui critique la Russie.......pour le blocage de certains sites internet (avec raison, mais la contradiction est flagrante).

Personnellement, j'ai essayé d'accéder à RT France via Tor, ça fonctionne. Il est donc maintenant nécessaire d'utiliser Tor ou un Proxy pour contourner la censure dans un pays démocratique occidental... .
Je suis totalement d'accord.

On ne lutte pas contre une dictature en faisant soit même de la dictature.
Non seulement cela est inadmissible, mais ce qui l'est encore plus, c'est qu'une telle décision ait été prise, sans n'avoir consulté aucune population européenne.

Ce n'est pas aux dirigeants des administrations européennes de décider sur des coups de tête de décisions ayant de telles ampleurs.
Un pays ne se dirige pas comme une entreprise, c'est le résultat d'interactions consenties et accordées. Non pas de décisions imposées et selon le bon vouloir de quelques-uns.

Sinon, encore une fois, nous sommes dans la définition d'une dictature et à ce titre, autant enlever une bonne fois pour toute cette prétention qui vise à dire que nous sommes en démocratie.
14  3 
Avatar de Fagus
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 06/03/2022 à 18:05
On ne lutte pas contre une dictature en faisant soit même de la dictature.
Tout à fait. Indépendamment du fond, je suis scandalisé que 1) soient appliquées en Europe des mesures totalement arbitraires de censure en bafouant l'état de droit, et en se dispensant même d'un procès équitable, que 2) presque tout le monde y compris la presse gouvernementale soutienne ou ne dénonce pas l'arbitraire de ses mesures.

Sinon, plus léger que tor ou un VPN, on peut remplacer le filtrage DNS de son opérateur par un DNS qui ne censure par (ex Cloudflare 1.1.1.1)
12  2 
Avatar de coolspot
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 11/03/2022 à 13:56
Honteux. J'utilise justement DuckDuckGo pour pas avoir toute cette censure que google procède.

Cette infantilisation commence vraiment à casser les couille. Un moteur de recherche ou une autorité judiciaire ou étatique n'a pas à décider ce qui est bon ou pas bon comme information à consulter.

Franchement y'avait deja RT et Sputnik qui ont été viré sans autre forme de procès ni de preuve de désinformation juste parce qu'ils sont estampillé Russie et parce que la chancelière suprême Ursula van der leyen l'a unilatéralement décidé. Maintenant Duck Duck Go qui se la joue juge politique.

Un moteur de recherche n'est la que pour fournir un service de recherche. Il n'est pas la pour faire de la politique ou de décider ce que je dois ou ne dois pas lire.
11  1 
Avatar de d_d_v
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 11/03/2022 à 10:58
DDG va couler. On va sur DDG pour ne pas subir la censure sur les autres moteurs de recherche. Du coup, je vais prendre un autre moteur. Et toujours TOR ou proxies pour aller sur sputniknews ou autres très nombreux sites censurés par la république populaire de france qui veut continuer sa propagande.
12  3 
Avatar de grunk
Modérateur https://www.developpez.com
Le 03/03/2022 à 8:44
Pas certains que ce genre de mesure soit très efficace. Ca risque plutôt de renforcer le discours de propagande qui veux que l'occident persécute le peuple Russe.

Je comprend l'idée que faire du business avec eux nourri forcément indirectement la guerre mais les couper du monde ne va faire que renforcer Poutine amha.
10  2 
Avatar de marc.collin
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 09/06/2022 à 15:21
la russie doit avoir déjà créer son propre cloud pour ce qui est à risque...

au final elle va juste s'affranchir des européens et américains du point vue logiciel et donc être plus libre, éviter d'être à leur merci....

elle va probablement encore plus se lier avec la chine
8  0 
Avatar de TotoParis
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 04/03/2022 à 22:13
Question : la France pourrait-elle faire l'objet de mesures comme subies actuellement par la Russie, si un jour un Président qui ne convient pas à l'OTAN et/ou à l 'UERSS était élu ?
Nos entreprises et même particuliers qui utilisent à fond Office 365 version PC ou web, Teams, Outlook, bref le Cloud, et donc Windows, pourraient-ils du jour au lendemain se retrouver coupés de toute leur informatique,
de tous leurs moyens de télécommunication privés et d'entreprises ?
Mettre un pays à genoux ainsi sans tirer un coup de feu, n'est-ce pas envisageable ?
La réflexion vaut la peine d'être engagée. Et surtout ne jamais dire "jamais"...
Et je ne vous parle même pas de SWIFT...
Un peu de culture : https://www.comprendrelespaiements.c...res-en-france/ (serveur en Colombie...)
8  1 
Avatar de calvaire
Membre expert https://www.developpez.com
Le 05/03/2022 à 9:42
Citation Envoyé par TotoParis Voir le message
Question : la France pourrait-elle faire l'objet de mesures comme subies actuellement par la Russie, si un jour un Président qui ne convient pas à l'OTAN et/ou à l 'UERSS était élu ?
Nos entreprises et même particuliers qui utilisent à fond Office 365 version PC ou web, Teams, Outlook, bref le Cloud, et donc Windows, pourraient-ils du jour au lendemain se retrouver coupés de toute leur informatique,
de tous leurs moyens de télécommunication privés et d'entreprises ?
Mettre un pays à genoux ainsi sans tirer un coup de feu, n'est-ce pas envisageable ?
La réflexion vaut la peine d'être engagée. Et surtout ne jamais dire "jamais"...
Et je ne vous parle même pas de SWIFT...
Un peu de culture : https://www.comprendrelespaiements.c...res-en-france/ (serveur en Colombie...)
mais ce serait génial comme monde
celui qui aurait le plus perdre dans l'histoire ce serait l'oncle sam, il pourrait plus nous espionner et vendre sa camelote au tier monde qu'es la france.
Nous on va tranquillou utiliser ou développer des alternatives, teams ou windows n'ont rien d'exceptionnel comme logiciels... c'est même loin d’être les plus conviviaux et performants.
La police utilise ubuntu et libre office, ça semble bien fonctionner, je dis ça je dis rien...Dans mon boulot je bosse sous linux et ca marche très bien.

Ça me fait rigoler qu’Apple par exemple ne vende plus aucun produit en Russie, la même chose en France ne me ferait ni chaud ni froid .

La plus value des gafam c'est pas vraiment leurs produits, qui sont facilement et rapidement copiable, c'est juste qu'ils ont été les 1ers ou avec leurs milliards font beaucoup de pub (la pub télécharger google chrome sur le site google) et payent des lobbyiste à Bruxelles pour que les lois en UE leurs soient favorable.
Je vous invite à aller au parlement de Bruxelles et de regarder à qui appartient les bureaux autours c'est sidérant ! Y'a toutes les boites américaines (coca cola, apple, ge,...)

N'importe quels étudiants sortant d'une école d'ingé en France peut coder un facebook like ou un google map like en quelques mois. En Russie ils ont Yandex et VKontakte qui marche très très bien.
8  1 
Avatar de Fagus
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 09/03/2022 à 13:52
Russia Today conteste l'interdiction de l'Union Européenne devant la deuxième plus haute juridiction d'Europe
Avant cette guerre, alors que les relations € - Russie étaient "normales", la Russie avait déposé une demande d'agrément européen pour leur vaccin Spoutnik V parmi les 1ères demandes. Le dossier a été instruit avec une lenteur extrême puis n'est sans doute pas terminé... alors que dans le même temps, les vaccins made in USA étaient autorisés "en procédure accélérée" avant même les preuves complètes d'efficacité (ex Janssen en une dose, dont les remontées de la réanimation ont montré que ce schéma ne marchait pas... d'où son abandon en une dose). Idem pour le vaccin anglais (qui marche sur le terrain, lui).

La Commission avait officiellement déclaré que cette lenteur n'avait rien de politique.

Aujourd'hui, le contexte est très politique. Je vous laisse imaginer le résultat de ce recours légal...
8  1 
Avatar de coolspot
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 11/03/2022 à 14:09
Citation Envoyé par walfrat Voir le message
C'est vrai que l'utilisateur n'a rien de mieux à faire de leur temps libre que de parcourir 15 "journaux différents" + 5 "fact checker".

En outre spammer les fake news pour qu'ils apparaissent en tête de page c'est aussi une forme de censure.

Pour moi l'utilisateur de base quand il cherche quelque chose il veut une réponse fiable, il veut pas se galérer à devoir faire le tri lui-même des sites pourris qui abusent des fonctions du moteur d erecherches pour monter dans les résultats.

S'il veut aller sur un site précis, il connait l'adresse, ou il peut l'avoir dans son historique.

Donc je suis d'accord avec l'argumentaire de DDG.
Et donc qui défini qu'une information est fiable ?

Duck Duck Go ? Les site de fact-checking financé par l'état ? Les journaux qui ont pignon sur rue comme BFM ? Dont la directrice de l'information a affirmait a la commission au Sénat qu'il ne fallait pas etre contre la politique gouvernementale pour ne pas "fragiliser un consensus"

L'information fiable fourni ca n'existe pas. C'est à toi de le faire via ton jugement sur les différente information que tu emagasine. Et si tu n'a pas le temps de faire ce travail de réflexion, ne t'informe pas ca sera mieux parce que sinon tu est sur de tomber dans la propagande étatique.
8  1