IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Facebook perd des utilisateurs pour la première fois de son histoire,
Ce qui a fait plonger son action de près de 20 %

Le , par Bruno

1.2KPARTAGES

4  0 
Le rapport sur les résultats trimestriels de Meta, la société mère de Facebook, a révélé mercredi une statistique étonnante : pour la première fois, la croissance de l'entreprise stagne dans le monde entier. Depuis sa création, la croissance du nombre d'utilisateurs de Facebook s'est essentiellement faite vers le haut. Mais le 2 janvier, l'entreprise a annoncé sa toute première baisse trimestrielle du nombre d'utilisateurs quotidiens dans le monde, ainsi qu'une croissance publicitaire plus faible que prévu, ce qui a fait plonger son action de près de 20 %.

Pour la première fois en 18 ans d'histoire, Facebook a perdu des utilisateurs quotidiens, soit une baisse d'environ un demi-million d'utilisateurs au cours des trois derniers mois de 2021, pour atteindre 1,93 milliard d'utilisateurs par jour. La perte a été la plus importante en Afrique et en Amérique latine, ce qui suggère que le produit de l'entreprise est saturé au niveau mondial - et que sa longue quête pour ajouter autant d'utilisateurs que possible a atteint son apogée.


La chute massive de l'action, qui a instantanément effacé environ 200 milliards de dollars de valeur boursière, montre que le changement de marque de Facebook en Meta ne suffit pas à détourner l'attention des investisseurs des problèmes de son activité principale, les réseaux sociaux. La société est confrontée à des défis sur plusieurs fronts, alors que son concurrent TikTok est en plein essor, que les régulateurs fédéraux et internationaux examinent ses pratiques commerciales et qu'elle entame une transition ambitieuse pour se concentrer sur le « metaverse ».

Non seulement la croissance du nombre d'utilisateurs de Facebook, Instagram et WhatsApp est restée pratiquement inchangée au dernier trimestre, mais la principale application Facebook a perdu 1 million d'utilisateurs quotidiens en Amérique du Nord, où elle gagne le plus d'argent grâce à la publicité. Cette baisse a entraîné une diminution globale du nombre d'utilisateurs quotidiens de Facebook dans le monde, ce qu'un porte-parole de l'entreprise a confirmé comme étant la première baisse séquentielle de l'histoire de l'entreprise.

Tout cela donne le tournis à une entreprise qui se définit depuis longtemps par son obsession implacable de la croissance. L'ascension fulgurante du réseau social, qui est passé d'une chambre d'étudiant de Harvard en 2004 à un milliard d'utilisateurs actifs mensuels en 2012, puis à deux milliards cinq ans plus tard, a été alimentée par une mission visant à connecter le monde, notamment par des efforts pour connecter davantage de personnes dans les pays en développement afin de pouvoir les inscrire à son tour.

Sa nouvelle ambition connaît un démarrage lent, du moins selon un indicateur clef. Mercredi, Facebook a montré pour la première fois à quel point son investissement dans le matériel de réalité virtuelle et augmentée la suite de produits que l'entreprise appelle le « metaverse » était déficitaire. Facebook Reality Labs, la division matérielle de l'entreprise qui fabrique le casque Oculus Quest, a perdu 3,3 milliards de dollars au cours du trimestre, malgré un chiffre d'affaires de 877 millions de dollars.

Mais même ce chiffre ne représente qu'une infime partie du revenu total de Facebook. 33,67 milliards de dollars au dernier trimestre, un chiffre qui provient essentiellement de la publicité ciblée sur son principal réseau social. La société a réalisé d'importants investissements pour réaliser son ambition de devenir un géant du matériel informatique, notamment en embauchant plus de 10 000 personnes et en se rebaptisant Meta. Mais cette transition n'en est encore qu'à ses débuts. « L'année dernière, nous avons posé les jalons de notre orientation. Cette année, il s'agira de la mettre en œuvre », a déclaré le PDG Mark Zuckerberg lors de la conférence sur les résultats de l'entreprise.

Les dirigeants espèrent que l'entreprise pourra se réinventer en se concentrant sur le matériel et que cela permettra de détourner l'attention des problèmes politiques de l'entreprise. Des dizaines de milliers de documents internes de Facebook, publiés l'année dernière par un lanceur d'alerte, ont révélé que Facebook accélère la polarisation de la société et que ses algorithmes ont amplifié la désinformation et aidé des groupes violents à s'organiser sur la plateforme.

L'entreprise fait l'objet d'un examen approfondi de la part des pouvoirs publics, et fait face à une importante affaire antitrust aux États-Unis et à des lois attendues en Europe qui pourraient transformer son activité. Elle a récemment fermé son projet de cryptomonnaie, Diem, en réponse à une opposition politique irréductible.
L'association Diem a annoncé le 1er février la vente de sa propriété intellectuelle et d'autres actifs liés à l'exploitation du réseau de paiements Diem à Silvergate Capital Corporation. La monnaie virtuelle devait permettre d’acheter et d’envoyer de l’argent aussi facilement et rapidement qu’un message instantané. Mark Zuckerberg, le fondateur de la multinationale renommée Meta l’an dernier a tenté de convaincre les décideurs.

« Les gens paient un coût trop élevé et doivent attendre bien trop longtemps pour essayer d’envoyer de l’argent à leur famille à l’étranger. Le système actuel leur décerne, le secteur financier stagne et il n’existe pas d’architecture financière numérique pour soutenir l’innovation financière donc nous avons besoin. Je crois que ce problème peut être résolu et que Libra peut aider », avait déclaré Zuckerberg.

La croissance du nombre d'utilisateurs de Facebook a stagné aux États-Unis et en Europe au cours des dernières années, mais l'entreprise s'était auparavant rattrapée en ajoutant régulièrement des utilisateurs dans le monde entier. Ces nouveaux chiffres, qui montrent une baisse du nombre d'utilisateurs actifs quotidiens sur l'application Facebook, suggèrent que Facebook est en train de devenir saturé au niveau mondial également - une tendance potentiellement inquiétante et qui démontre une autre raison pour laquelle la société se lance avec tant de force dans de nouveaux domaines tels que le matériel.

Mais toutes les tendances de croissance ne sont pas négatives. La famille d'applications de l'entreprise, qui englobe Instagram, WhatsApp et Messenger, a continué d'ajouter modestement des utilisateurs. Le nombre d'utilisateurs se connectant mensuellement à Facebook a continué à augmenter, même si le nombre d'utilisateurs quotidiens a diminué. Et la société a continué à gagner un peu plus de revenus par utilisateur.


La société a également annoncé qu'elle changeait son symbole boursier de FB à META. La société a changé sa dénomination sociale de Facebook à Meta en octobre, expliquant à l'époque qu'elle voulait refléter son orientation vers le métavers. Mais ce changement est également intervenu dans un contexte d'examen réglementaire de la taille et du pouvoir de la société, qui s'est intensifié après que la dénonciatrice Frances Haugen a transmis des documents internes de la société au Congrès et à la Commission des valeurs mobilières des États-Unis.

Lors de la conférence sur les résultats, Zuckerberg a évoqué à plusieurs reprises la menace concurrentielle que représente pour l'entreprise la plateforme vidéo TikTok, et a expliqué que cette concurrence était la raison pour laquelle l'entreprise mettait tout en œuvre pour développer son produit vidéo de courte durée, Reels. Lors d'une conférence avec les investisseurs, Zuckerberg a admis que l'entreprise était confrontée à une concurrence croissante dans la course à la captation de l'attention des internautes et qu'elle devait s'efforcer de faire en sorte que Reels rapporte davantage d'argent.

« Les gens ont beaucoup de choix sur la façon dont ils veulent passer leur temps, et des applications comme TikTok se développent très rapidement », a-t-il déclaré. « Et c'est pourquoi notre concentration sur Reels est si importante sur le long terme ». Mais les références inhabituellement fréquentes du PDG à la concurrence pourraient également être lues comme un message aux critiques qui disent que la société est un monopole tout-puissant.

Et vous ?

Que pensez-vous de la perte d'utilisateurs sur Facebook ? Était-elle prévisible ?

TikTok est elle une réelle menace pour Facebook ?

Voir aussi :

Le rêve de Zuckerberg de lancer une cryptomonnaie est officiellement terminé, un projet ambitieux lancé en grande pompe en 2019

Meta prévoit de publier pour la première fois les résultats de Reality Labs, son unité de matériel de réalité virtuelle et augmentée et s'attend à une baisse de 10 milliards de dollars des bénéfices

Meta dévoile un nouveau superordinateur d'IA appelé "AI Research SuperCluster", qui devrait devenir le supercalculateur d'IA le plus rapide du monde

Meta a déposé plusieurs brevets destinés à lui permettre de suivre les mouvements des yeux et les expressions du visage dans le métavers, car cela profiterait probablement aux annonceurs

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de walfrat
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 03/02/2022 à 12:31
Ils ont perdu des vrais gens ou des robots ?
3  0 
Avatar de sergio_is_back
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 04/02/2022 à 15:26
Citation Envoyé par ChemOuRoussOuJadot Voir le message
Donc le pool d'utilisateur de Facebook ne va faire que descendre car les boomers sont en fin vie.
C'est que les plus de 70 ans doivent représenter la majorité des utilisateurs de Facebook alors !!!

3  0 
Avatar de DevTroglodyte
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 11/02/2022 à 14:03
Citation Envoyé par Karshick Voir le message
(qui devrait s'appeler GAMAM vu que Facebook a changé de nom) ?
MAGMA, du coup
2  0 
Avatar de seedbarrett
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 04/02/2022 à 15:34
Citation Envoyé par sergio_is_back Voir le message
C'est que les plus de 70 ans doivent représenter la majorité des utilisateurs de Facebook alors !!!

La majorité des utilisateurs sont plus proche de la retraite que du bac désormais. Facebook c'est ringard, ce qui les maintiens c'est bel et bien leur rachats (instagram en tête).
Aujourd'hui il y a une segmentation entre tik tok pour les enfants/ado, instagram pour les jeunes adultes de 20 à 40 ans, et Facebook pour les quinca (twitter ou snapchat c'est particulier, l'un est juste un cyber ring ou tout le monde s'insulte sans cesse, et sur l'autre c'est le rendez vous des dealers et autres escorts). Facebook est sur une pente très glissante s'il changent rien, et ils le savent. D'où les rachats massifs et la VR.

EDIT : Ca témoigne peut être de la baisse du nombre de brouteur
1  0 
Avatar de sylsau
Membre averti https://www.developpez.com
Le 07/02/2022 à 7:49
C'est le jeu de la bourse. Leur fortune n'est que théorique puisque composée majoritairement de la valorisation à un instant T de leurs actions. Ainsi, une chute du cours de Facebook provoque une chute de la fortune virtuelle de Mark Zuckerberg. La même chose dans l'autre sens aujourd'hui pour Jeff Bezos.
Mais rassurez-vous, la fortune estimée de Mark Zuckerberg reste tout de même supérieure à 80 milliards de dollars ... Y a pas de quoi s'inquiéter pour lui !
1  0 
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 03/02/2022 à 20:12
C'est normal, la majorité de ceux qui restent sur Facebook sont soit des vieux soit ceux qui on ouvert un compte quand Facebook a hypé, ou les casos.

Les jeunes ne vont pas dessus ils préfèrent insta snap tiktok et compagnie.

Donc le pool d'utilisateur de Facebook ne va faire que descendre car les boomers sont en fin vie.
3  3 
Avatar de Karshick
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 11/02/2022 à 9:40
Est-ce que Facebook va par conséquent perdre sa place parmi les GAFAM (qui devrait s'appeler GAMAM vu que Facebook a changé de nom) ?
0  0 
Avatar de escartefigue
Modérateur https://www.developpez.com
Le 11/02/2022 à 14:16
MAGMA, c'est ça :

0  0 
Avatar de Madmac
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 05/02/2022 à 11:42
Citation Envoyé par walfrat Voir le message
Ils ont perdu des vrais gens ou des robots ?
Ils ont sans doute fermer des comptes inactif depuis une longue période. Il y a problablement beaucoup de gens qui conservent leur compte que pour des urgences. Mais qui n'utilisent plus le service pour les manques de confidentialité et la censures. À mon avis, les choses ne vont pas s'améliorer pour FB. Ils ont trop de bagages. Et ils sont trop associé avec la "gauche progressive".
0  1 
Avatar de darklinux
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 11/02/2022 à 0:53
Nvidia à quand même une très bonne réputation : elle innove , communique , a des communautés différentes et complémentaires . AMD , elle est bêtement agressive . L ' autre chance pour Nvidia : le grand public ne les connais pas
0  1