IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Sony perd 20 milliards de dollars en capitalisation boursière suite à l'annonce de l'acquisition d'Activision Blizzard par Microsoft

Le , par Stéphane le calme

108PARTAGES

4  0 
Les actions de Sony Group Corp. ont chuté de 13% à Tokyo mercredi, leur plus forte baisse depuis octobre 2008, après que le rival de PlayStation, Microsoft Corp., a annoncé son intention d'acquérir l'éditeur de jeux Activision Blizzard Inc pour 69 milliards de dollars. L’acquisition à succès intensifie la frénésie de dépenses de Microsoft pour sécuriser les actifs de propriété intellectuelle de son service Xbox Game Pass, effaçant 20 milliards de dollars sur l’évaluation de Sony en une journée. La volonté d'attirer des abonnés payants avec un portefeuille écrasant de jeux remet en question le modèle commercial traditionnel des consoles de Sony qui repose sur des titres exclusifs de grande envergure et des ventes de matériel. Les jeux et les services réseau représentent environ 30 % des revenus de Sony.

En septembre 2020, Microsoft a annoncé qu’il se préparait à acquérir ZeniMax Media, la société mère de Bethesda SoftWorks, l’un des plus grands développeurs et éditeurs de jeux privés au monde. Avec cette déclaration, Microsoft était sur le point de s’emparer d’un grand nombre de franchises de jeu populaires et plus encore de nombreux studios connexes de premier plan, dont Arkane, iD Software, Tango Gameworks, Alpha Dog et Bethesda Game Studios. Le coût de la transaction annoncé par Microsoft et confirmé par Bethesda est de 7,5 milliards de dollars.

Compte tenu du poids de Microsoft dans le jeu vidéo, et celui de Bethesda, les régulateurs devaient vérifier si cette acquisition n’allait pas déséquilibrer ce secteur économique et entraîner des problèmes concurrentiels. Le 5 mars 2021, la Commission européenne a validé cette opération, soit un jour après la validation de la Securities and Exchange Commission (SEC), l’organisme fédéral aux USA chargé de cadrer et contrôler les marchés financiers. Sur son site, la SEC a publié une note d'approbation concernant le rachat de Bethesda par Microsoft. La note en question porte le code S-4, qui correspond pour la Commission à une décision relative à un rachat ou à une fusion.

Cette approbation a permis à Microsoft de devenir propriétaire de 23 équipes de studios de création de jeux vidéo, parmi lesquels Bethesda Softworks, Bethesda Game Studios, ZeniMax Online Studios, Roundhouse Studios, MachineGames, id Software, Tango Gameworks, Alpha Dog et Arkane. Microsoft a également annoncé qu’il prévoyait d'intégrer les futurs jeux de Bethesda dans son service d'abonnement mensuel Xbox appelé Game Pass au moment de son lancement sur Xbox ou PC.

Cette fois-ci, Microsoft a annoncé son intention d'acquérir Activision Blizzard Inc., qui évolue dans le développement de jeux et l'éditeur de contenu de divertissement interactif. Microsoft est persuadé que cette acquisition accélérera la croissance de son activité de jeu sur mobile, PC, console et cloud et fournira des éléments de base pour le métavers.

Microsoft va faire l'acquisition d'Activision Blizzard pour 95,00 $ par action, dans le cadre d'une transaction entièrement en espèces évaluée à 68,7 milliards de dollars, y compris la trésorerie nette d'Activision Blizzard. Lorsque la transaction sera conclue, Microsoft deviendra la troisième plus grande société de jeux au monde en termes de chiffre d'affaires, derrière Tencent et Sony. L'acquisition prévue comprend des franchises emblématiques des studios Activision, Blizzard et King comme «Warcraft», «Diablo», «Overwatch», «Call of Duty» et «Candy Crush», en plus des activités mondiales d'eSport via la Major League Gaming. L'entreprise possède des studios dans le monde entier avec près de 10 000 employés.

Microsoft en a profité pour annoncer qu'il comptait plus de 25 millions d'abonnés au Game Pass et « offrira autant de jeux Activision Blizzard que possible dans Xbox Game Pass et PC Game Pass », couvrant à la fois les titres existants et nouveaux, selon le PDG de Microsoft Gaming, Phil Spencer. Call of Duty, Diablo et World of Warcraft font partie de plusieurs franchises très réussies développées sous l'égide d'Activision Blizzard. « Les joueurs du monde entier adorent les jeux Activision Blizzard, et nous pensons que les équipes créatives ont leur meilleur travail devant elles », a indiqué Phil Spencer. « Ensemble, nous construirons un avenir où les gens pourront jouer aux jeux qu'ils veulent, pratiquement partout où ils veulent ».


« Sony aura un défi monumental à relever pour se débrouiller seul dans cette guerre d'usure », a déclaré Amir Anvarzadeh d'Asymmetric Advisors. « Avec Call of Duty qui sera désormais le plus susceptible d'être ajouté exclusivement à la liste Game Pass, les vents contraires pour Sony ne feront que s'aggraver ».

Ailleurs dans l'industrie des jeux, les éditeurs se sont ralliés à la suite de l'annonce de Microsoft, avec Capcom Co. et Square Enix Holdings Co. en hausse de plus de 3,7 % à Tokyo. Les analystes, dont Atul Goyal de Jefferies, ont vu dans cette décision une augmentation des valorisations des sociétés de jeux vidéo avec de solides portefeuilles de contenu et de propriété intellectuelle.

Sony a maintenu une avance constante dans les ventes et les jeux exclusifs par rapport aux offres concurrentes de Microsoft sur plusieurs générations PlayStation et Xbox. Maintenant que son rival basé à Redmond, Washington, a signalé sa détermination à dépenser librement pour combler cet écart, Sony sera sous pression pour réagir.

« Sony aura du mal à égaler Microsoft en termes d'argent qu'il peut dépenser pour acheter la propriété intellectuelle de jeux populaires », a déclaré Kazunori Ito, analyste chez Morningstar Research. « La chute des actions montre que les investisseurs craignent que Sony ne puisse pas continuer à gagner si l'industrie s'éloigne du modèle basé sur le matériel ».

L'industrie du jeu vidéo pèse aujourd'hui autour de 200 milliards de dollars. C'est aussi l'industrie culturelle qui enregistre la plus forte croissance. Selon Microsoft, la planète comptera 4,5 milliards de joueurs en 2030, contre déjà 3 milliards aujourd'hui. Ce qui peut expliquer les récentes acquisitions de Microsoft dans le domaine.

Microsoft note que le mobile est le segment le plus important du jeu, avec près de 95% de tous les joueurs dans le monde appréciant les jeux sur mobile. Grâce à de grandes équipes et à une technologie de pointe, Microsoft et Activision Blizzard permettront aux joueurs de profiter des franchises les plus immersives, comme "Halo" et "Warcraft", pratiquement partout où ils le souhaitent. Et avec des jeux comme "Candy Crush", l'activité mobile d'Activision Blizzard représente une présence et une opportunité importantes pour Microsoft dans ce segment en pleine croissance.

L'acquisition renforce également le portefeuille Game Pass de Microsoft avec des plans pour lancer les jeux Activision Blizzard dans Game Pass, qui a franchi une nouvelle étape de plus de 25 millions d'abonnés. Avec près de 400 millions de joueurs actifs mensuels d'Activision Blizzard dans 190 pays et trois franchises d'un milliard de dollars, cette acquisition fera de Game Pass l'une des gammes de contenu de jeu les plus convaincantes et les plus diversifiées de l'industrie. À la clôture, Microsoft disposera de 30 studios de développement de jeux internes, ainsi que de capacités supplémentaires de publication et de production d'esports.

Source : Microsoft, bourse de Tokyo

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de calvaire
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 25/01/2024 à 19:50
on vous virent parce que vous avez fait un travail remarquable et de passion !

en tous cas ca vire pas mal dans le jeu vidéo en ce moment

faut etre quand meme maso pour bosser la dedans je trouve, horaire de malade, salaire pas très élevé et maintenant licenciement...

j'ai bien fait d’être toujours rester dans le "dev legacy", faire des logiciels de gestion/bancaire et le déployer dans du cloud ca fait pas rêver, y'a aucun challenge mais ca paie et ca donne des horaires stables et pas trop dur.
10  0 
Avatar de LittleWhite
Responsable 2D/3D/Jeux https://www.developpez.com
Le 19/01/2022 à 18:13
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Pour le moment on retrouve des exclusivités X-Box sur Steam, et il n'y a pas de raison que ça change.
Rien n'est immuable. Le Game Pass est très bien perçu par le public, ils viennent d'annoncer 25 millions de joueur. Peu à peu, ils font leur place et montre leur façon de voir les choses. Une fois qu'ils auront hameçonnés assez d'utilisateurs, ne m'étonnerait pas qu'il parte de plus en plus vers du Cloud (cela fait une année qu'ils montrent leurs avancés sur ce sujet). Ainsi, peu à peu, ils vont intégré cette façon de jouer et les joueurs peu à peu vont s'y habituer (et ce, malgré les possibles désavantages pour les joueurs).
TROLL: J'imagine que certains se plairont à jouer à Call Of Duty (version PC) sur leur mobile, dans le métro... .
L'idée n'est pas de faire un changement du jour au lendemain, l'idée c'est d'habituer, de familiariser et de faire accepter une nouvelle chose (et la, on parle de jeux en streaming).

Encore un point : ce n'est pas la première fois que le joueur est perdant. On pourrait mentionner :
  • de moins en moins de version physique -> quand on achète une boîte, on trouve un code de téléchargement. Y a plus de manuel de jeu, plus de boite cartonnés. Ah ! mais si, si vous voulez le livret avec le jeu, prenez la version collector
  • le mode offline qui nécessite une connexion plus ou moins permanente pour jouer en ligne ;
  • les jeux livrés cassés avec des patch day 1 gargantuesque ;
  • des stores en bêta avec de moins en moins de fonctionnalités (coucou Microsoft, coucou Epic Games)
  • et j'en oublie des meilleurs...

Et pourtant, tout ça, c'est maintenant la base et c'est accepté.

L'important c'est de vendre le plus de jeux.
Oui, et le plus efficace, c'est d'empêcher Steam de gagner 30 % sur les ventes de vos jeux, alors que vous avez votre propre store
9  0 
Avatar de Bousk
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 12/07/2023 à 23:58
CoD obsolète ?
Ils viennent juste de franchir leur propre record de ventes, atteignant presque 2 milliards de dollars US Modern Warfare 2 Breaks CoD Sales Records Ahead Of Season 2 Launch
Il a aussi été reporté que plus de 1 million de joueurs Sony ne jouent qu'à CoD en 2021, c'est pas vieux et pendant la pandémie, ce chiffre a sûrement bougé mais il reste que ces gens existent et si tenté que CoD quittait PlayStation, ces joueurs quitteraient probablement la plateforme qui devient maintenant inutile pour eux également.
C'est une excellente nouvelle s'ils continuent leur politique de mettre leurs jeux sur game pass. Parce que ce sont de grosses licenses très appréciées de nombreux joueurs et le game pass est (pour le moment) très abordable donc intéressant en tant que joueur.
Ça l'est beaucoup moins pour "la concurrence et les joueurs" s'ils décident de les rendre exclusif à Xbox. Ce qu'ils ont déjà annoncé avec Bethesda et The Elder Scrolls 6.
Mais ça reste que ça crée un précédent.
Va-t-on se réjouir si demain Méta ou Alphabet rachète un gros éditeur pour mettre leurs jeux exclusif à leur plateforme ? Ou on applaudit juste parce que c'est Microsoft ? Ou contre Sony ? Pourquoi alors ça râle quand Epic achète des exclusivités pour leur plateforme ? Ne seraient-ce pas des exemples flagrants de deux poids deux mesures ?
6  0 
Avatar de Bousk
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 10/02/2023 à 14:31
Parce que tu ne comprends pas le problème, il n'y a pas de problème ?
Une exclusivité n'a rien de mal, tant que ce sont eux-mêmes qui la créent. Le problème c'est quand on essaye d'acquérir une IP déjà puissante pour en faire une exclusivité.
Si demain MS crée un studio et crée une copie de CoD qui fonctionne aussi bien, tout ce qu'on pourra dire c'est bravo. Là ils sont potentiellement en train d'acheter un monopole qui pourrait avoir de grosses répercussions économiques sur Sony.
Et ce n'est pas parce que le jeu ne t'intéresse pas ou qu'il a une note visiblement moyenne de la part des (supposés) joueurs sur certains sites qu'il ne rapporte pas plus d'un milliard par an.
En plus d'être à priori un gros argument pour les ventes de consoles
https://www.psu.com/news/73-of-playe...ty-exclusives/
https://www.pushsquare.com/news/2023...ays-new-survey
Et que certains joueurs seraient plus fidèles au jeu qu'à son support
https://www.thegamer.com/microsoft-a...uty-exclusive/
5  0 
Avatar de kain_tn
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 20/01/2022 à 15:05
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
On voit que ça a bien fonctionné avec le Windows Phone.
Disons que ça n'a pas fonctionné pour Nokia (ce qui est triste pour tous les employés et pour l'industrie Européenne).

Par contre avec le mobile, la "taxe Android" comme certains l'appelaient, a renfloué à elle seule la division jeux et mobile de Microsoft. Donc ils ont bien rebondi, oui.
4  0 
Avatar de Kannagi
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 22/01/2022 à 17:54
Citation Envoyé par Leruas Voir le message
Bill Gates a donné combien de dizaines de milliards pour le développement des pays pauvres justement ?
Microsoft c'est surement pas le pire des "Big Tech" en terme de repartage des richesses
Bill Gates, le philanthrope qui donne d’une main pour reprendre de l’autre

La philanthropie de Bill Gates alimente la machine capitaliste

D'ailleurs Bill Gates n'a jamais était philanthrope par vocation , juste qu'il a été accusé de pratique anti-trust , et comme il avait mauvaise presse , il a utilisé ces milliards pour se payer une belle image (et aidé ces copains milliardaires ) , une pierre deux coups !

Et comme je lisais :
ce déluge de philanthropie a contribué à l’avènement d’un monde où les milliardaires concentrent toujours plus de pouvoir sur les politiques d’éducation, l’agriculture mondiale et la santé comme jamais auparavant
Cela devrait pas être un groupe d'homme cynique qui devrait décidé comment aider les gens et la planète , on se retrouvera comme dans robocop 2 , où on aura un maire qui achètera une ville , et vous dira : "que n'importe qui peut acheter des actions, qu'est qu'il y'a de plus démocratique que ça ? "

Le soucis de cet achat ,c'est qu'il est "impossible" , la division XBOX n'aurait pas pu l'acheter (et n'importe quel gros acteur du JV , comme Sony ou Nintendo ou Valve non plus) ,c'est surtout MS qui a suffisamment de fond pour faire cette transaction et ça pose certaine question pour l'avenir (même hors JV ).
4  0 
Avatar de Prox_13
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 02/09/2022 à 12:17
Citation Envoyé par Bruno Voir le message
Le Royaume-Uni conteste l'accord Microsoft/Activision de 69 milliards de dollars, invoquant le préjudice potentiel pour les joueurs.
C'est trop tard pour se réveiller maintenant, il fallait le faire il y a des années déjà, lorsque King & Activision avaient acquis Blizzard.
Les législateurs ne semblent pas réellement réaliser les impacts d'une fusion dans le domaine du jeu vidéo, visiblement, au grand dam des principaux concernés.

Pour l'instant, ils devraient plancher sur un moyen s'assainir la monétisation des jeux mobiles; quitte à taper sur les doigts de Blizzard, autant le faire sur des sujets d'actualité. La définition et/ou l'interdiction des pratiques insidieuses me parait être la priorité pour le consommateur.

Reste à savoir si la législation protège les individus, ou la valeur qu'ils créent... J'ai ma petite idée, mais pour rappel:
Citation Envoyé par Bruno Voir le message
[...] invoquant le préjudice potentiel pour les joueurs.
... Ce serait cocasse, non ?
4  0 
Avatar de KEKE93
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 20/09/2023 à 16:59
Je pense que Phil Spencer n'a pas du regarder bien loin à l'horizon depuis son bureau quand on sait que Nintendo America est localisé dans une enclave juste à coté du campus de Microsoft à Redmond

Ceci dit, Nintendo est une société japonaise plus que centenaire dont le siège est à Kyoto; il doit y avoir toute une culture d'entreprise bien éloignée de celle de microsoft
4  0 
Avatar de Eric80
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 20/09/2023 à 17:09
Le titre du mail de Spencer est 'random though', et son contenu montre bien que cela tient plus du rêve qu une quelque action sérieuse.

Mais +1, la culture japonaise de Nintendo est AMHA le principal frein à toute action.

Je reste tjs surpris de l arrogance des managers qui pense qu avec l argent, on peut faire ce que l on veut. Les US sont très loin là dedans. Les pays arabes pétroliers et gaziers vont encore plus loin, puisqu'ils ont tellement de $$. Ces comportements qui refusent de comprendre que dans d autres cultures, l argent ne fait pas tout, sont la porte ouverte à des acquisitions/fusions ratées!

Spencer serait aviser de se faire conseiller par Renault par ex, qui au final s est un peu cassé les dents sur Nissan.
4  0 
Avatar de Zefling
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 26/01/2024 à 16:25
Citation Envoyé par Souil002 Voir le message
Je pense aussi que ces conditions "terribles" sont beaucoup plus présente dans les gros studios qui doivent sortir obligatoirement leurs jeux dans les délais pour plaire aux actionnaires et aussi car il y a des milliers de personnes à payer.
Dans les studios plus modestes, j'imagine que les conditions sont bien mieux, même si les crunchs doivent quand même être présents. Et dans ces conditions meilleures, je pense qu'à aucun moment les développeurs souhaiterais travailler dans un milieu "qui ne fait pas rêver et sans challenge mais qui paie".
En vrai ça dépend vraiment de l'encadrement. J'ai bossé dans 2 boites de JV, et franchement, les salaires n'étaient pas à la hauteur de l'investissement des équipes, en plus le management était ultra toxique dans l'un des 2. Ça m'a pas donné envie de rester. Mais le management toxique je l'ai aussi vu chez des éditeurs de logiciels.
Ce qui fait pas rêver, c'est quand il commence à y avoir une déconnexion entre les faiseurs, les vendeurs et les dirigeants. Quand on demande de s'investir à mort, et que les dévs n'ont que les miettes en retour, pour moi c'est pas normal, mais en plus quand on est pris pour des esclaves bons qu'à pisser du code, c'est vraiment démoralisant.
4  0