IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Apple voudrait retenir ses talents et empêcher les défections vers Meta avec de rares bonus allant jusqu'à 180 000 $
Dont ont bénéficié ses meilleurs ingénieurs

Le , par Stéphane le calme

206PARTAGES

6  0 
Apple Inc. a octroyé des primes d'actions inhabituelles et importantes à certains ingénieurs dans le but de retenir les talents, cherchant à éviter les défections à des rivaux technologiques tels que le propriétaire de Facebook, Meta Platforms Inc.

La semaine dernière, la société a informé certains ingénieurs de la conception, du matériel informatique et de certains groupes de logiciels et d'exploitation des bonus hors cycle, qui sont émis sous forme d'unités d'action restreintes, selon des personnes connaissant le sujet. Les actions sont acquises sur quatre ans, ce qui incite à rester chez le fabricant de l'iPhone.

Les bonus, qui ont surpris ceux qui les ont reçus, ont varié d'environ 50 000 $ à 180 000 $ dans certains cas. De nombreux ingénieurs ont reçu des montants d'environ 80 000 $, 100 000 $ ou 120 000 $ en actions, ont déclaré les personnes, qui ont demandé à ne pas être identifiées, car le programme n'est pas public. L'avantage a été présenté par les gestionnaires comme une récompense pour les plus performants.

Apple mène une guerre des talents avec les entreprises de la Silicon Valley et au-delà, Meta devenant une menace particulière. Meta a embauché environ 100 ingénieurs d'Apple au cours des derniers mois, mais cela n'a pas été à sens unique : Apple a également attiré des employés clefs de Meta.

Les deux sociétés sont susceptibles de devenir de féroces rivaux dans les casques et montres connectées à réalité augmentée et virtuelle, les deux prévoyant des versions matérielles majeures au cours des deux prochaines années.

Les paiements ne font pas partie des programmes de rémunération normaux d'Apple, qui comprennent un salaire de base, des actions et un bonus en espèces. Apple accorde parfois des primes en espèces supplémentaires aux employés, mais la taille des dernières attributions d'actions était atypique et étonnamment chronométrée, ont déclaré les gens. Ils ont été remis à environ 10 à 20 % des ingénieurs des divisions concernées.

Le programme de bonus a contrarié certains ingénieurs qui n'ont pas reçu les actions et pensent que le processus de sélection est arbitraire. La valeur de certaines des primes équivalait à l'attribution annuelle d'actions à certains directeurs techniques. Et leur valeur risque d'augmenter si le cours de l'action Apple continue d'augmenter. Les actions ont augmenté de 36 % cette année, portant la capitalisation boursière de la société à près de 3 000 milliards de dollars.

Meta, quant à lui, a intensifié ses efforts pour débaucher les talents en ingénierie des divisions de réalité augmentée, d'intelligence artificielle, d'ingénierie logicielle et matérielle d'Apple. La grande enseigne des médias sociaux, qui exploite Facebook, Instagram et WhatsApp, a suspendu d'importantes augmentations de salaire alors qu'elle cherche à se recentrer sur le matériel et le soi-disant métavers.

Une fuite de talents a également touché d'autres domaines, notamment l'équipe de voitures autonomes d'Apple. L'entreprise doit maintenir ses prouesses d'ingénierie, car elle travaille sur plusieurs appareils de nouvelle génération, y compris la voiture, les casques VR et AR, et les futures versions de l'iPhone.


La position d'Apple avec le travail en présentiel n'a pas été bien perçue par les collaborateurs

Notons que, plus tôt ce mois-ci, Apple a reporté indéfiniment la date à laquelle les employés de l'entreprise devront retourner au bureau. Le PDG Tim Cook a envoyé un courriel au personnel indiquant que la date de retour au travail « reste à déterminer ». Il a également annoncé qu'Apple donnera à tous les employés 1000 dollars qui pourront être utilisés pour « les besoins du travail à domicile ». Nick Leahy, porte-parole d'Apple, a confirmé que la prime de 1000 dollars s'appliquera à tous les employés, y compris ceux du commerce de détail. Ce retard intervient quelques semaines seulement après que la société a demandé aux employés de commencer à revenir en février prochain, un délai qui avait déjà été repoussé à plusieurs reprises. L'absence de date ferme montre les difficultés auxquelles sont confrontées les entreprises qui tentent de rétablir leurs activités à la normale.

« Nous reportons le début de notre projet pilote de travail hybride à une date qui reste à déterminer. Nos bureaux restent ouverts et beaucoup de nos collègues viennent régulièrement, notamment nos équipes en Chine et ailleurs », a déclaré Cook dans le mémo. Il a cité « l'augmentation des cas dans de nombreuses régions du monde et l'émergence d'une nouvelle souche du virus ». Cook a également vivement encouragé les employés à se faire vacciner et à faire des rappels, affirmant que « c'est de loin le meilleur moyen de vous garder en sécurité, vous et votre communauté ».

Dans le mémo, Tim Cook a également indiqué que l'entreprise de Cupertino, en Californie, offrira à chaque employé une prime de 1 000 dollars qui pourra être utilisée pour le travail à domicile, en précisant que cette mesure s'inscrit « dans le cadre de notre engagement en faveur d'un environnement plus flexible ». Cela inclut les employés de la vente au détail. « Ces fonds sont destinés à vous aider pour votre espace de travail à domicile et peuvent être utilisés comme bon vous semble. Vous recevrez plus d'informations à ce sujet sous peu », a-t-il déclaré.

Lorsque le personnel d'Apple retournera au bureau, il devra travailler en personne les lundis, mardis et jeudis. Ils seront autorisés à travailler à domicile les mercredis et les vendredis, en fonction de leur équipe. L'entreprise offre également un mois supplémentaire de travail à domicile. Selon Tim Cook, les travailleurs d'Apple recevront un préavis d'au moins quatre semaines avant l'entrée en vigueur d'un nouveau délai de retour au bureau. « Alors que nous attendons avec impatience qu'un plus grand nombre de nos équipes soient à nouveau réunies, nous continuerons à prendre des décisions en fonction des conditions locales », a-t-il ajouté.

Bien que l'entreprise ait retardé la date limite de retour du personnel, elle adopte une ligne plus dure sur le travail en personne que certains de ses pairs technologiques. Apple a déclaré qu'il s'attend à ce que les employés de l'entreprise travaillent au bureau au moins trois jours par semaine, tandis que les ingénieurs en matériel devront se connecter quatre ou cinq jours par semaine. Meta et d'autres entreprises ont l'intention d'être plus permissives dans leurs politiques.

Durant cette période, certains ingénieurs ont choisi de démissionner.

Dans une lettre interne qui a circulé au sein d'Apple, les collaborateurs ont écrit qu'ils se sont sentis « non seulement non entendus, mais parfois activement ignorés » au cours de l'année dernière lorsqu'il s'agit de communiquer sur le travail en personne ou à distance. Les collaborateurs ont noté que certains ont même démissionné à cause de l'absence d'une politique de travail flexible chez Apple :

« Nous aimerions profiter de l'occasion pour faire part d'une préoccupation croissante parmi nos collègues. La politique d'Apple en matière de flexibilité du travail à distance/localisation, et la communication qui l'entoure, ont déjà poussé certains de nos collègues à démissionner. Sans l'inclusion qu'apporte la flexibilité, beaucoup d'entre nous ont le sentiment de devoir choisir entre une combinaison de nos familles, de notre bien-être et de la possibilité de donner le meilleur de nous-mêmes, ou de faire partie d'Apple. »

« Au cours de l'année écoulée, nous avons souvent eu l'impression d'être non seulement ignorés, mais parfois activement ignorés. Des messages tels que "nous savons que beaucoup d'entre vous sont impatients de renouer en personne avec leurs collègues au bureau", sans aucun message reconnaissant qu'il existe des sentiments directement contradictoires parmi nous, sont dédaigneux et invalidants. Non seulement beaucoup d'entre nous se sentent déjà bien connectés avec leurs collègues du monde entier, mais ils le sont mieux que jamais. Nous en sommes venus à nous réjouir de travailler comme nous le faisons maintenant, sans avoir besoin de retourner quotidiennement au bureau. On a l'impression qu'il y a un décalage entre la façon dont l'équipe dirigeante envisage le travail à distance / flexible et les expériences vécues par de nombreux employés d'Apple ».

Source : Apple

Et vous ?

Que pensez-vous de la stratégie d'Apple visant à gonfler les bonus de ses meilleurs talents pour les conserver ?
Qu'est-ce qui pourrait vous motiver à rester dans une entreprise ?

Voir aussi :

Un groupe d'employés d'Apple rejette le projet de retour au bureau et demande une politique de travail à distance plus flexible dans une lettre interne adressée à Tim Cook
Apple est sur le point de devenir la première entreprise de 3 000 milliards de dollars au monde, Microsoft vaut aujourd'hui environ 2 600 milliards de dollars

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !