IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Bitcoin pourrait devenir « sans valeur », prévient la Banque d'Angleterre
Qui estime que les personnes qui investissent dans la crypto-monnaie doivent être conscientes des risques

Le , par Stéphane le calme

304PARTAGES

6  0 
La Banque d'Angleterre a déclaré que le bitcoin pourrait être « sans valeur » et que les personnes investissant dans la monnaie numérique devraient être prêtes à tout perdre. Dans un avertissement sur les risques potentiels pour les investisseurs, la banque centrale a demandé s'il y avait une valeur inhérente à la monnaie numérique la plus importante, dont la valeur a grimpé en flèche cette année pour atteindre près de 50 000 $ (44 387 &#1028 le jeton.

La cryptomonnaie a culminé au-dessus de 67 000 $ début novembre, mais a subi une baisse après la première annonce de la variante Omicron du coronavirus, avant de se stabiliser autour de son niveau actuel la semaine dernière.

Le vice-gouverneur, Sir Jon Cunliffe, a déclaré que la Banque devait être prête à faire face aux risques liés à la montée en puissance de l'actif cryptographique pour faire suite à la croissance rapide de sa popularité. « Leur prix peut varier considérablement et [les bitcoins] pourraient théoriquement ou pratiquement tomber à zéro », a-t-il déclaré à la BBC.

La capitalisation boursière des actifs cryptographiques a décuplé depuis le début de 2020 pour atteindre environ 2,6 milliards de dollars, ce qui représente environ 1 % des actifs financiers mondiaux. Environ 0,1 % de la richesse des ménages britanniques est constituée de bitcoins et d'actifs cryptographiques similaires, tels que l'Ethereum et le jeton Binance. Jusqu'à 2,3 millions de personnes détiennent des actifs cryptographiques, pour un montant moyen d'environ 300 £ chacun.

Le comité de politique financière de la Banque, créé à la suite de la crise financière de 2008 pour surveiller les risques, a déclaré lundi que les actifs cryptographiques représentaient peu de menaces directes pour la stabilité du système financier britannique. Cependant, il a averti qu'au rythme rapide de croissance actuel, ces actifs pourraient devenir plus interconnectés avec les services financiers traditionnels et étaient susceptibles de poser un certain nombre de risques.

En publiant son bilan de santé régulier sur le système financier, la Banque a déclaré que les grandes institutions devraient adopter une approche prudente dans l'adoption des actifs cryptographiques et qu'elle accorderait une attention particulière aux évolutions du marché. Par exemple, une forte baisse des valorisations des cryptoactifs peut amener les investisseurs institutionnels à vendre d'autres actifs financiers et potentiellement transmettre des chocs à travers le système financier. L'utilisation de l'effet de levier peut amplifier davantage ces retombées.

« Des cadres réglementaires et répressifs renforcés, tant au niveau national qu'au niveau mondial, sont nécessaires pour influencer les développements sur ces marchés à croissance rapide afin de gérer les risques, d'encourager l'innovation durable et de maintenir une confiance et une intégrité plus larges dans le système financier », a-t-il déclaré.


Aperçu des risques pour le système financier britannique

Les économies britannique et mondiale continuent de se remettre des effets de la pandémie, mais l'incertitude concernant les risques pour la santé publique et les perspectives économiques demeure. Les positions en capital et en liquidité des banques britanniques restent solides et le FPC (Financial Policy Committee, littéralement Comité de politique financière) estime qu'elles disposent de ressources suffisantes pour soutenir les prêts à l'économie. Le FPC continue de juger que le système bancaire britannique reste résilient face à des résultats économiques bien plus sévères que les prévisions centrales du Comité de politique monétaire (MPC). Ce jugement est étayé par les résultats définitifs du test de solvabilité (SST) 2021.

Le FPC juge que les vulnérabilités qui peuvent amplifier les chocs économiques sont globalement à un niveau standard, comme c'était le cas juste avant la pandémie.

Les vulnérabilités de la dette intérieure n'ont pas augmenté de manière significative au cours de la pandémie. La part des ménages britanniques dont le service de la dette est élevé n'a pas beaucoup changé au cours de la pandémie et reste bien en deçà de son niveau d'avant la crise financière mondiale. D'autres mesures de la vulnérabilité de la dette des ménages, y compris la dette globale des ménages par rapport au revenu, restent stables. La dette globale du secteur des entreprises britanniques a augmenté modérément, concentrée dans certains secteurs et types d'entreprises - en particulier, les petites et moyennes entreprises (PME), dont beaucoup n'avaient jamais emprunté auparavant. Il faudrait de fortes augmentations des taux d'intérêt ou des chocs sévères sur les revenus pour altérer la capacité des ménages et des entreprises à assurer le service de leur dette dans l'ensemble.

Les vulnérabilités de la dette mondiale restent importantes, comme avant la pandémie. Dans les économies de marché avancées et émergentes, les ratios de la dette des entreprises au PIB ont généralement augmenté au cours de la pandémie et il existe des poches de risque élevé qui justifient la vigilance. Par exemple, la croissance des prix de l'immobilier résidentiel dans de nombreux pays a été forte, et des vulnérabilités de longue date sur les marchés immobiliers chinois sont réapparues et pourraient se répercuter sur le Royaume-Uni. Les valorisations des actifs sur certains marchés financiers continuent de paraître élevées par rapport aux niveaux historiques et les risques sur les marchés des prêts à effet de levier à l'échelle mondiale continuent d'augmenter. Une forte correction des prix des actifs pourrait être amplifiée par les vulnérabilités existantes dans la finance de marché et pourrait risquer de durcir les conditions financières pour les ménages et les entreprises.

Le FPC augmente le taux de CCyB au Royaume-Uni de 0 % à 1 %. Si la reprise économique au Royaume-Uni se déroule globalement conformément aux projections centrales du MPC dans le rapport sur la politique monétaire (MPR) de novembre et en l'absence d'un changement important dans les perspectives de stabilité financière du Royaume-Uni, le FPC s'attendrait à augmenter encore le taux à 2 % en 2022 T2. Comme toujours, le FPC est prêt à faire varier le taux CCyB britannique dans les deux sens à mesure que les conditions économiques et l'environnement de risque global évoluent.

Le FPC estime qu'il est nécessaire d'accroître la résilience de la finance de marché, afin de garantir que le système financier dans son ensemble soit capable de servir l'économie dans les mauvais moments comme dans les bons. Le FPC soutient fermement les travaux internationaux, dirigés et coordonnés par le Conseil de stabilité financière (FSB), pour évaluer et développer des réponses politiques pour remédier aux vulnérabilités sous-jacentes de la finance de marché qui ont amplifié la « ruée vers l'argent » de mars 2020. Le FPC se félicite de l'analyse du FSB de ces vulnérabilités et approuve les recommandations de politique du FSB pour les fonds du marché monétaire qui doivent désormais être mis en œuvre dans toutes les juridictions. De l'avis du FPC, d'autres mesures politiques sont nécessaires pour renforcer la résilience de la finance de marché dans d'autres domaines.

Les cryptoactifs et leurs marchés et activités associés, y compris la finance décentralisée, continuent de croître et de se développer rapidement. Les risques directs pour la stabilité du système financier britannique liés aux cryptoactifs sont actuellement limités. Cependant, au rythme rapide de croissance actuel et à mesure que ces actifs deviennent de plus en plus interconnectés avec le système financier au sens large, les cryptoactifs présenteront un certain nombre de risques pour la stabilité financière. Des cadres réglementaires et répressifs renforcés, tant au niveau national qu'au niveau mondial, sont nécessaires pour influencer l'évolution de ces marchés à croissance rapide.

Le bitcoin, un risque intrinsèquement volatil

Dans un article de blog séparé publié sur son site Web mardi, un membre du personnel de la Banque a déclaré que le bitcoin ne remplissait pas bon nombre des caractéristiques requises d'une monnaie et qu'il risquait d'être intrinsèquement volatil.

Thomas Belsham, qui travaille dans la division de l'engagement des parties prenantes et des médias de la Banque, a écrit : « Le problème est que, contrairement aux formes d'argent traditionnelles, Bitcoin n'est pas utilisé pour fixer le prix d'autres choses que lui-même. » Comme les Bitcoiners eux-mêmes aiment à le dire, « un Bitcoin = un Bitcoin ». Mais une tautologie ne fait pas une monnaie.

Il a déclaré que la rareté de l'actif cryptographique - qui est limité à 21 millions de bitcoins - est l'une des principales raisons de son attrait pour les investisseurs, mais cette fonctionnalité intégrée dans sa conception « peut même, en fin de compte, rendre Bitcoin sans valeur ».

Environ 19 millions de bitcoins sont actuellement en circulation, avec de nouveaux jetons ajoutés lorsque les « mineurs » valident les modifications apportées au grand livre de la blockchain qui sous-tend la cryptomonnaie. Alors que le nombre ultime de bitcoins en circulation ne devrait pas être atteint avant février 2140, il deviendrait plus difficile de maintenir ce système au fil du temps, a déclaré Belsham.

« La théorie des jeux simples nous dit qu'un processus d'induction en arrière devrait, vraiment, à un moment donné, inciter l'argent intelligent à sortir. Et si cela se produisait, les investisseurs devraient vraiment être prêts à tout perdre. Finalement ».

La Banque d'Angleterre a prévenu que le bitcoin pourrait déclencher un effondrement financier

En octobre, comparant la croissance rapide des cryptomonnaies à la spirale de la valeur des prêts hypothécaires à risque américains avant le krach financier de 2008, le gouverneur adjoint de la Banque d'Angleterre chargé de la stabilité financière, Jon Cunliffe, a déclaré qu'il y avait un risque que les marchés financiers soient secoués dans quelques années par un événement d'une ampleur similaire. La valeur du bitcoin et de son plus proche rival, l'Ethereum, a chuté au début de l'année, mais a repris du terrain pour atteindre des sommets historiques.

Il a comparé le taux de croissance du marché des cryptomonnaies au marché des prêts hypothécaires à risque de 1 200 milliards de dollars en 2008. La valeur des cryptomonnaies a augmenté d'environ 200 % cette année, passant d'un peu moins de 800 milliards de dollars à 2 300 milliards de dollars. « Bien entendu, ces 2 300 milliards de dollars doivent être considérés dans le contexte d'un système financier mondial de 250 000 milliards de dollars. Mais comme la crise nous l'a montré, il n'est pas nécessaire de représenter une grande partie du secteur financier pour déclencher des problèmes de stabilité financière », a-t-il déclaré.

« Lorsque quelque chose dans le système financier se développe très rapidement, et se développe dans un espace largement non réglementé, les autorités de stabilité financière doivent s'asseoir et prendre note », a-t-il ajouté. Cunliffe estime tout de même que les gouvernements et les régulateurs doivent veiller à ne pas réagir de manière excessive ou à ne pas classer les nouvelles approches comme "dangereuses" simplement parce qu'elles sont différentes, et a également noté que les cryptomonnaies offrent une perspective d'"améliorations radicales" dans les services financiers. Cela dit, il a noté qu'il y avait des preuves que les spéculateurs commençaient à emprunter de l'argent pour acheter des monnaies numériques.

Source : Financial Stability Report

Et vous ?

Partagez-vous les craintes de voir le bitcoin devenir « sans valeur » ?
Que pensez-vous des cryptomonnaies en général et du bitcoin en particulier ?
Avez-vous déjà fait l'acquisition d'une cryptomonnaie ou avez-vous l'intention de le faire ?
Si oui, laquelle ? Sinon, pourquoi ?

Voir aussi :

Une société de minage de Bitcoin achète une centrale électrique pour répondre à ses besoins en électricité
Valider une seule transaction sur le réseau Bitcoin génère la même quantité de déchets électroniques que jeter deux iPhone 12 à la poubelle, prévient un récent rapport du MIT
« Le bitcoin est répugnant et contraire aux intérêts de notre civilisation », d'après le milliardaire Charlie Munger, qui fait suite à Bill Gates qui est d'avis qu'il est mauvais pour la planète
Le taux de hachage du minage du bitcoin chute avec l'instauration de coupures de courant en Chine, entraînant la plus importante cryptomonnaie du monde dans une chute de 14 % dimanche

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de kain_tn
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 23/05/2022 à 22:08
Citation Envoyé par pmithrandir Voir le message
N importe quoi.

https://www.lemonde.fr/societe/artic...1038_3224.html

Elle n a aucune peine à faire.
Au temps pour moi, la CJR l'a bien jugée coupable, mais l'a dispensée de la peine de 1 an de prison et 15k€ d'amende... Comme quoi il vaut mieux tremper dans les magouilles du LCL que de dealer du shit... C'est vraiment deux poids deux mesures.
8  3 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 15/12/2021 à 8:28
Citation Envoyé par ChemOuRoussOuJadot Voir le message
dans l'immobilier aussi.
L'immobilier ne peut pas perdre l'intégralité de sa valeur.
C'est quelque chose de physique, tu peux vivre à l'intérieur, donc ça a une valeur intrinsèque.

Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Partagez-vous les craintes de voir le bitcoin devenir « sans valeur » ?
Non, parce que je ne possède pas de bitcoin, si il devient sans valeur, ça ne changera rien pour moi.

Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Que pensez-vous des cryptomonnaies en général et du bitcoin en particulier ?
Je trouve que ça illustre le fait que beaucoup de gens n'ont plus confiance dans les états et les banques centrales.

Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
En octobre, comparant la croissance rapide des cryptomonnaies à la spirale de la valeur des prêts hypothécaires à risque américains avant le krach financier de 2008, le gouverneur adjoint de la Banque d'Angleterre chargé de la stabilité financière, Jon Cunliffe, a déclaré qu'il y avait un risque que les marchés financiers soient secoués dans quelques années par un événement d'une ampleur similaire. La valeur du bitcoin et de son plus proche rival, l'Ethereum, a chuté au début de l'année, mais a repris du terrain pour atteindre des sommets historiques.
Je ne partage pas ce point de vue, d'après moi les cryptomonnaies ne sont pas assez importante dans l'économie mondiale pour que leur effondrement secoue les marchés financiers.
La faillite de Tesla, ou la faillite d'Apple auraient des conséquences beaucoup plus grave.
La chute du bitcoin ne provoquerait pas une crise similaire à celle qui a suivi la faillite de la Lehman Brothers.

Cela dit, l'économie mondiale se porte extremement mal, elle est très fragile, il y a plusieurs problèmes très graves en parallèles, peut-être que la moindre petite perturbation entrainerait la chute du château de carte qu'est la finance internationale.
4  0 
Avatar de pmithrandir
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 23/05/2022 à 20:02
N importe quoi.

https://www.lemonde.fr/societe/artic...1038_3224.html

Elle n a aucune peine à faire.
5  1 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 15/12/2021 à 8:22
La plupart le savent, mais malheureusement, comme dans tout marchés à la mode qui attirent beaucoup de novices car ils semblent faire apparaitre de l'argent par magie, beaucoup ne mesurent pas bien les risques.
3  0 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 15/12/2021 à 9:43
Citation Envoyé par ChemOuRoussOuJadot Voir le message
Bah écoute ceux qui ont investi dans euro tunnel tu crois qu'ils avaient mesurés les risques ?

Des arnaques yen a partout.
Donc le fait qu'il y a eu des gens qui se sont fait arnaquer légitime qu'il ne faut pas prévenir des arnaques à venir.
Étrange façon de raisonner.

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Non, parce que là ça peut vraiment atteindre 0.
Ça c'est vu qu'une action tombe à une valeur négligeable comparé à sa valeur d'achat et elle tombe bien a zéro si l'entreprise fait faillite.
3  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 16/12/2021 à 7:19
Citation Envoyé par ChemOuRoussOuJadot Voir le message
Si tu achètes une action d'une entreprise sans t'y intéresser tu tends le bâton pour te faire battre.
Les entreprises mentent. Parfois c'est impossible d'avoir de vrais informations.

10 faillites retentissantes
1. Bre-X — 6 novembre 1997
En 1997, la minière canadienne annonce la découverte du plus important gisement d’or du siècle. L’action grimpe jusqu’à 280 dollars. Mais les échantillons étaient faux : le titre s’écrase et les investisseurs perdent des dizaines de millions de dollars.

3. Enron — 2 décembre 2001
Chouchou de la classe politique, le conglomérat de l’énergie connaît une croissance fulgurante. Mais en 2001, le PDG Kenneth Lay vend soudainement ses actions. Les autorités américaines ouvrent une enquête : Enron gonflait ses résultats et dissimulait des dettes immenses. L’action s’écroule, plus de 65 milliards de dollars sont perdus et quelque 4 000 personnes se retrouvent sans emploi.

4. WorldCom — 22 juillet 2002
L’entreprise de télécommunications brille pendant la bulle techno. Mais une enquête lancée en 2002 débouche sur des comptes falsifiés pour cacher des pertes et gonfler les revenus. C’est l’une des plus grandes fraudes de l’histoire des États-Unis, pour laquelle l’ancien PDG Bernard Ebbers sera condamné à 25 ans de prison.

5. Lehman Brothers — 15 septembre 2008
La crise des prêts hypothécaires à risque contamine le secteur financier en 2007. Lehman Brothers, qui masquait son endettement, est à court de liquidités. L’impensable se produit : la banque d’investissement qu’on croyait « too big to fail » s’effondre, entraînant l’économie mondiale avec elle.
Ou dans un autre genre, il y a des gens qui s'y connaissaient en investissement et qui se sont fait avoir par Madoff :
Des grandes fortunes aux petits épargnants, qui sont les victimes de Bernard Madoff ?
Rapidement, de grands noms émergent comme ceux des acteurs Kevin Bacon, John Malkovich et l'actrice Zsa Zsa Gabor, mais aussi celui du réalisateur Steven Spielberg. Aux États-Unis, ce sont également de grandes institutions qui ont été flouées à l'instar de l'équipe de baseball des New York Mets. C'est aussi le cas du Comité international olympique (CIO), de la Fondation pour le don de moelle osseuse ou encore la Fondation Elie Wiesel pour l'humanité qui a ainsi perdu 15 millions de dollars. Des musées, écoles et universités sont également concernés. En France, la chute du système instauré par Bernard Madoff a par ailleurs coûté 22 millions d'euros à Liliane Bettencourt. La riche héritière avait toutefois empoché une plus-value de 15 millions d'euros en 2003 grâce à ce même système.
Encore dans un autre genre : quand on voit les cours des actions Apple et Tesla, on se dit qu'il pourrait y avoir une deuxième "bulle internet" comme en 2000.
Il y a des actions qui grossissent beaucoup trop pour aucune raison valide, il n'y a pas de truc réel en contrepartie, ça devrait mal finir en principe.

Citation Envoyé par Aiekick Voir le message
il y a un autre point faible, le volume de transaction journalier max est de 240-250K.
Aujourd'hui le bitcoin sert à faire de la spéculation plus qu'à faire des transactions.
C'est comme les pantalons à une jambe de Jacques Attali : c'est fait pour acheter, pour vendre.

Citation Envoyé par Aiekick Voir le message
Par contre meme si le bitcoin tombe, je ne pense pas que les cryptomonnaies disparaitront. la boite de pandore est ouverte. il y a plus a faire et surement mieux.
Ben ouais, de toute façon il y avoir des tonnes de cryptomonnaies qui n'auront rien à voir avec le bitcoin, donc si le bitcoin s'effondre ça changera pas grand chose.
2  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 16/12/2021 à 12:27
Citation Envoyé par Uther Voir le message
Ca fait des années que le cours de toutes les cryptomonnaie suivent vaguement le cours du Bitcoin.
Ça peut finir par changer, les choses évoluent toujours.
Dire que le bitcoin restera toujours numéro 1 c'est comme si à l'époque on avait dit :
- MySpace restera le plus gros réseau social
- Lycos restera un des principaux moteur de recherche
- Caramail restera une messagerie importante
- Nestcape restera le principal navigateur
- MSN Messenger restera leader de la messager instantané
- Il n'y aura jamais de FAI plus gros qu'AOL
- Napster existera pour toujours
- Niveau P2P on ne ferait jamais mieux qu'eMule

J'ai envie de dire "les choses sont les mêmes, jusqu'à ce qu'elles changent"
Qui vivra verra.
Il y a tellement de choses plus dangereuses qui peuvent s'effondrer avant le bitcoin de toute façon…
2  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 15/12/2021 à 8:58
Citation Envoyé par ChemOuRoussOuJadot Voir le message
tu perds 50k
Ça peut perdre beaucoup de valeur, mais ça ne peut pas perdre toute sa valeur.
Aujourd'hui les prix sont trop élevé par rapport à ce qu'ils devaient être.
En ce moment c'est plus intéressant de vendre que d'acheter. Il y a plein de gens qui vendront leur logement moins cher qu'ils ne l'ont acheté.

Parfois les banques accordent facilement des prêts et il y a des gens qui n'ont pas peur d'être endetté pendant 30 ans.
1  0 
Avatar de KnifeOnlyI
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 15/12/2021 à 9:12
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Ça peut perdre beaucoup de valeur, mais ça ne peut pas perdre toute sa valeur.
Aujourd'hui les prix sont trop élevé par rapport à ce qu'ils devaient être.
En ce moment c'est plus intéressant de vendre que d'acheter. Il y a plein de gens qui vendront leur logement moins cher qu'ils ne l'ont acheté.

Parfois les banques accordent facilement des prêts et il y a des gens qui n'ont pas peur d'être endetté pendant 30 ans.
J'en rajoute une couche en disant que dans l'hypothèse ou la maison perd 100% de sa valeur purement comptable (l'argent) il n'en reste que la maison on peu vivre dedans, l'utiliser et vivre une belle vie, surtout si notre objectif n'a pas été de la revendre.

Or le Bitcoin si il perd toute sa valeur (ou si il ne s'échange plus du tout, ce qui reviens au même) on aura beau le posséder on en fait quoi ?

Dans le cas de la monnaie d'un pays il y a visiblement toujours une manière de pouvoir l'utiliser, au moins pour payer ses impôts et acheter des biens chez les commerçants (en France un commerçant a l'obligation d'accepter les euros). L'état est tout puissant, et n'a donc pas de raison d'arrêter d'accepter ses impôts dans sa monnaie nationale.
Pour le bitcoin, c'est moins évident, absolument rien ne garantie qu'il sera utilisable dans l'avenir.

J'en profite au passage pour dire que si les monnaies nationales ne sont plus acceptées et qu'aucune conversion n'est possible (comme le passage du franc à l'euro), je pense qu'on sera face à une telle crise que seules les monnaies types essence/pétrole, eau, nourritures, médicaments et armes auront cours, donc le bitcoin énergivore comme il est ont pourra se le mettre là ou je pense.

Mon point de vu personnel : Spéculez ou pas sur le bitcoin, faites comme bon vous semble, car c'est bien ce que c'est, de la pure spéculation, actuellement il n'y a aucun acteur qui permet à cette monnaie de pouvoir perdurer dans le temps, elle peut être refusé par les acteurs qui l'acceptent du jour au lendemain sans qu'on leur reproche quoi que ce soit, car c'est bien leur droit. Mais j'aimerais que les gens qui vantent cette monnaie comme un moyen de se libérer des méchantes banques capitalistes ouvrent les yeux et voient que c'est juste pas une solution à ce problème.
2  1 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 15/12/2021 à 9:12
Citation Envoyé par ChemOuRoussOuJadot Voir le message
Avec une action ou une crypto c'est pareil.
Non, parce que là ça peut vraiment atteindre 0.
Pour préserver une partie de son patrimoine c'est intéressant d'investir dans l'immobilier et les métaux précieux. Il faut quelque chose de concret qui a une valeur physique.
2  1