IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Elon Musk indique qu'il « songe » à quitter son emploi et à devenir un influenceur
Tandis qu'il a vendu près d'un milliard de dollars d'actions Tesla

Le , par Stéphane le calme

102PARTAGES

10  0 
Le PDG de Tesla Inc, Elon Musk, envisagerait de quitter son emploi afin de devenir influenceur, a-t-il indiqué à sa communauté sur twitter en leur demandant leur avis. Le mois dernier, il a demandé à ses abonnés sur Twitter s'il devait vendre 10 % de sa participation dans le constructeur de voitures électriques, ce que la majorité a accepté. Depuis, il a vendu des actions d'une valeur de près de 12 milliards de dollars. Il n'y a cependant aucune indication laissant penser qu'il y réfléchit sérieusement ou non.

L'homme le plus riche du monde, qui a également la casquette de PDG de Tesla s'est rendu sur Twitter jeudi pour demander à ses 65,8 millions de followers ce qu'ils pensaient de son idée de quitter ses rôles et de se concentrer plutôt sur les réseaux sociaux.

C'est arrivé alors que Musk a vendu 934 091 actions supplémentaires dans le constructeur de véhicules électriques Tesla pour une valeur de près d'un milliard de dollars.

« Je songe à quitter mes emplois et à devenir un influenceur à temps plein [qu'en pensez-vous ?] », a déclaré Musk dans le tweet, sans donner plus de détails.


Il n'était pas immédiatement clair si Musk, un utilisateur prolifique de la plateforme de médias sociaux, envisageait sérieusement de quitter son emploi.

Musk, qui est également le fondateur et PDG de la société de fusées SpaceX, a déclaré lors d'une conférence téléphonique en janvier qu'il prévoyait d'être le PDG de Tesla pendant « plusieurs années ». Il a ajouté : « Ce serait bien d'avoir un peu plus de temps libre plutôt que de travailler uniquement jour et nuit, du moment où je me réveille au moment où je m'endors 7 jours sur 7. C'est assez intense ».

Des actions vendues en cascade

En novembre, le PDG de Tesla, Elon Musk, a donné le coup d'envoi d'une vente en cascade de ses avoirs personnels dans l'entreprise.

Musk vend ces actions après avoir fait l'objet d'une surveillance accrue concernant sa fortune. L'homme le plus riche du monde a été critiqué pour ne pas avoir payé d'impôt sur le revenu, étant donné qu'il ne perçoit pas un salaire de Tesla et qu'il est rémunéré en actions. Musk n'a pas à payer d'impôts sur cette rémunération tant qu'il n'a pas réclamé et vendu les actions attribuées (ce qu'il n'avait pas fait depuis quelques années). Au lieu de cela, Musk emprunte beaucoup d'argent en utilisant ses actions comme garantie.

Le président de la commission des finances du Sénat, Ron (D-OR), a proposé un « impôt sur le revenu des milliardaires » qui imposerait ces augmentations de richesse comme un revenu, bien qu'il s'agisse de « gains non réalisés ». Dans un sondage Twitter lancé novembre, Musk a déclaré : « On parle beaucoup ces derniers temps des plus-values latentes comme d'un moyen d'éviter les impôts, je propose donc de vendre 10 % de mes actions Tesla. Êtes-vous favorable à cette idée ? » Le milliardaire a donné aux gens la possibilité de voter "Oui" ou "Non" et s'est engagé à respecter les résultats du sondage, quelle que soit la direction prise.


Quelque 3 519 252 personnes ont répondu, et 57,9 % d'entre elles ont voté pour « Oui ». Les deux premiers dépôts qui ont paru dans le système de la SEC étaient liés au plan annoncé par Musk d'exercer certaines options d'achat d'actions qui lui ont été attribuées en 2012. En effet, il a précédemment déclaré qu'il était susceptible de vendre « un énorme bloc » de ses actions au cours du quatrième trimestre. En septembre, Musk a déclaré lors de la Code Conference que son taux d'imposition marginal sera supérieur à 50 % lorsque ses options sur actions expireront chez Tesla, et qu'il prévoyait déjà de vendre prochainement.

« J'ai un tas d'options qui expirent au début de l'année prochaine, alors un énorme bloc d'options sera vendu au quatrième trimestre, parce que je dois le faire ou elles expireront », a-t-il déclaré. Jefferies, une banque d'investissement américaine, a relevé son objectif de cours pour les actions de Tesla de 950 dollars à 1 400 dollars dans une note à cette période. L'analyste Philippe Houchois a écrit : « Sans écarter le risque d'exécution, Tesla est en train d'atteindre une position où elle peut équilibrer le prix et la vitesse, des objectifs qui sont aussi importants que la rentabilité dans la vision d'Elon Musk ».

« Tesla semble prêt à gagner des parts de marché auprès des grands OEM [fabricants d'équipements originaux], ce qui pourrait lui permettre de s'approprier une part disproportionnée des bénéfices de l'industrie au cours des 3 à 5 prochaines années, alors que les anciens modèles entrent dans la phase de transition vers les VE [voitures électriques], qui entraîne une dilution des marges », a-t-il ajouté. D'autres membres actuels et anciens du conseil d'administration de Tesla, dont Robyn Denholm, Ira Ehrenpreis et Antonio Gracias se sont également délestés de centaines de millions de dollars d'actions Tesla depuis le 28 octobre.

Ainsi donc, quels que soient les résultats du sondage Twitter, Musk aurait probablement commencé à vendre des millions d'actions ce trimestre. En plus, selon les analystes, il doit faire face à une facture fiscale imminente de plus de 15 milliards de dollars. Ses options expirent en août 2022, mais pour pouvoir les exercer, il doit payer l'impôt sur le revenu sur le gain. Étant donné que les options sont imposées comme un avantage ou une compensation pour les employés, elles seront imposées au niveau du revenu ordinaire le plus élevé, soit 37 % plus l'impôt sur les investissements nets de 3,8 %.

Il devra également payer le taux d'imposition maximal de 13,3 % en Californie puisque les options ont été attribuées et gagnées en grande partie alors qu'il était résident fiscal de Californie. Le taux d'imposition combiné de l'État et du gouvernement fédéral sera de 54,1 %. La facture fiscale totale de ses options, au prix actuel, s'élèverait donc à 15 milliards de dollars. Musk, qui est également PDG de SpaceX et de la start-up Neuralink spécialisée dans les interfaces cerveau-ordinateur, n'a pas confirmé le montant de la facture fiscale. Il a toutefois tweeté : « Notez que je ne reçois pas un salaire ou une prime en espèces de qui que ce soit ».

« Je n'ai que des actions, donc la seule façon pour moi de payer des impôts personnellement est de vendre des actions », a-t-il ajouté. Par ailleurs, en octobre, conduits par Wyden, les démocrates ont proposé une taxe annuelle sur les gains d'investissement des milliardaires pour aider à financer le paquet social et climatique d'environ 2 000 milliards de dollars du président Joe Biden. L'impôt sur le revenu des milliardaires permettrait également de combler une lacune qui a permis aux super riches de reporter indéfiniment l'impôt sur les plus-values, une stratégie connue sous le nom de « acheter, emprunter, mourir ».


Wyden a écrit dans un tweet : « Le fait que l'homme le plus riche du monde paie ou non des impôts ne devrait pas dépendre des résultats d'un sondage Twitter ». Musk, qui s'est vigoureusement opposé à la proposition, a répondu à Wyden par une réplique grossière. Avant cela, il avait qualifié le projet de loi des démocrates « d'extorsion des super riches ». Il a demandé au Congrès américain de le « laisser tranquille » et a déclaré qu'il amassait sa fortune dans un but précis. « Laissez tomber la taxe sur les milliardaires. Cela ne fera qu'entraver mon projet d'amener l'humanité sur Mars », a-t-il déclaré en octobre.

Les options d'achat d'actions sont une forme de rémunération qui permet à un employé d'acheter des actions à une valeur prédéterminée, connue sous le nom de prix d'exercice, ce qui les rend plus précieuses à mesure que le prix du marché des actions augmente.

Elon Musk a écoulé plus de 11 millions d’actions Tesla depuis les résultats du sondage. Il atteindra le seuil des 10 % évoqué sur Twitter s’il en vend 6 millions de plus.

Elon Musk fait chuter le prix du dogecoin en déclarant que la cryptomonnaie était une « anarque »

En mai, Musk était l'invité du show télévisé Saturday Night Live (SNL), une occasion pour le milliardaire d'aborder des sujets comme le dogecoin, Tesla, mais aussi SpaceX. Dans un sketch lors du SNL, Musk a joué le rôle d'un expert en cryptomonnaies portant un nœud papillon dans le segment Weekend Update de l'émission.

À la question qui demandait ce qu'est le dogecoin, Musk a répondu : « C'est l'avenir de la monnaie. C'est un véhicule financier imparable qui va conquérir le monde ». Lorsqu'un membre de l'équipe de l'émission, Michael Che, a rétorqué : « Alors, c'est une arnaque ? », Musk a répondu : « Oui, c'est une arnaque », et a ri. Il s'agissait sans doute d'une blague de la part du milliardaire, car le PDG non conventionnel a publié de nombreux commentaires sur les cryptomonnaies sur Twitter dernièrement et a critiqué l'argent liquide ordinaire pour avoir des taux d'intérêt réels négatifs.

Cela dit, la blague a eu pour effet de plonger le coût du dogecoin d'environ 12 % par rapport à la fin de la journée de la veille, à environ 0,53 $, après avoir atteint un niveau record l'avant-veille au-dessus de 0,73 $. Selon certains, cette baisse n'était que passagère et la croissance reprendrait lorsque les gens comprendraient la blague de Musk ou lors de son prochain tweet. En effet, les tweets de Musk, et en général ses déclarations, sont pris un peu trop au « sérieux » par les médias et ses abonnés, la plupart d'entre eux donnant directement lieu à un article de presse ou ayant un effet direct sur la « chose » qui fait l'objet du tweet.

Source : Elon Musk

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ? Canular ou pas ?
Avec son profil, quelles retombées potentielles entrevoyez-vous sur l'industrie technologique ?

Voir aussi :

Un groupe qui se réclame des Anonymous accuse Elon Musk d'avoir « détruit des vies » avec ses tweets sur les cryptomonnaies, estimant qu'il montre un « profond mépris pour la classe ouvrière »

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 13/12/2021 à 13:57
Citation Envoyé par Stéphane le calme  Voir le message
« Je songe à quitter mes emplois et à devenir un influenceur à temps plein [qu'en pensez-vous ?] », a déclaré Musk dans le tweet, sans donner plus de détails.

On s'en fout, ce n'est qu'un tweet !
Le but de Twitter (quand t'es suivi) c'est souvent de dire n'importe quoi pour provoquer une réaction.
On sait qu'Elon Musk aime bien dire n'importe quoi sur Twitter, le côté triste c'est que des gens accordent de l'importance à ce qu'il dit

En plus il ne dit que "je songe", ça arriver à tout le monde de s'imaginer quitter son job, pour faire autre chose.
Je m'en fous si il quitte Tesla, SpaceX, Hyperloop, Powerwall, OpenAI, Neuralink. Par contre si il quitte The Boring Company là ça fait chier !

Citation Envoyé par Stéphane le calme  Voir le message
Musk vend ces actions après avoir fait l'objet d'une surveillance accrue concernant sa fortune. L'homme le plus riche du monde a été critiqué pour ne pas avoir payé d'impôt sur le revenu, étant donné qu'il ne perçoit pas un salaire de Tesla et qu'il est rémunéré en actions.

Il fait bien de vendre ses actions Tesla pendant qu'elles valent encore quelque chose, parce que ce ne sera pas toujours le cas.
L'action Tesla est une bulle, elle est beaucoup trop cher par rapport à la valeur réelle de l'entreprise. Ça ne peut pas tenir éternellement.
6  1 
Avatar de Jules34
Membre averti https://www.developpez.com
Le 13/12/2021 à 10:24
Citation Envoyé par rbolan Voir le message
Encore un pauvre homme soumis à l'emprise d'internet et des réseaux sociaux. Ce fléau fait des ravages.
Ce type m'étonnera toujours, les états unis aussi. Au final ses frasques sur les réseaux sociaux je vois plutôt ça comme l'outil mis à sa disposition pour jour avec ses parts dans ses sociétés/cryptomonnaies. Le tout dans un cadre légal US qui m'est bien étranger mais que je soupçonne d'être un sacré far west.

Ce monsieur n'aime pas l'état, plutôt que de payer des impôts, avoir un salaire tout les mois pour payer bobonne et sa vie, Monsieur préfère s'endetter en garantissant ses actions, obtenues via un plan de compensation bien juteux dans un cadre ou tant que ses plus value ne sont pas liquidées elles ne sont pas taxées... Milliardaire en puissance donc mais pas tout à fait milliardaire.

D'ailleurs ce plan de compensation est critiqué par les actionnaires.

Musk peut donc afficher un franc sourire. Certains actionnaires de Tesla, en revanche, grincent fortement des dents. Au point de saisir la justice américaine afin de faire la lumière sur ce plan de compensation mis en place en 2018 dans des conditions supposées douteuses.

Un juge du Delaware a ainsi ordonné à Tesla de lui transmettre, ainsi qu'aux demandeurs, certaines communications entre Musk et le board de l'entreprise lors des négociations. L'objectif est de savoir si les tractations ont été honnêtes, ou si elles ont été menées au détriment des intérêts du constructeur comme de ceux de ses actionnaires.

Elon Musk est ainsi accusé d'avoir usé de son entregent pour placer deux avocats amis au service juridique de Tesla –Jonathan Chang et Todd A. Maron, qui fut son conseiller lors de deux précédents divorces.

«Utilisant à son avantage son contrôle, ses proches relations et sa réputation pour négocier sa compensation, Musk a coopté Maron et Chang pour l'aider à structurer le plan du comité», expliquent les plaignants, en procédure depuis 2018. En clair: exécutants de paille, les cadres de Tesla n'ont fait que valider un plan que Musk avait lui-même préparé, et qui n'est pas forcément à l'avantage de la firme ou de ses petits actionnaires.

La justice du Delaware, explique Business Insider, est dans ce genre de cas favorable aux instances dirigeantes des entreprises, et fait peser la charge de la preuve sur les demandeurs. Mais si ces derniers arrivent à prouver que cette présomption peut être remise en cause, une analyse en détail des décisions, en l'occurrence de ce plan total de 55, 8 milliards de dollars, peut être lancée.

C'est vers ceci que semble tendre le juge en question, Joseph Slights Jr., qui ne fait pas mystère de ses suspicions quant aux conflits d'intérêts de Musk et des avocats en question, donc à la bonne foi des négociations. Le patron de Tesla a certes beaucoup à gagner, mais il pourrait aussi perdre gros.
Mais tout le monde persiste à révérer ce génie, ce chantre du progrès, du modernisme ! Las, moi je pense surtout que c'est le même égoïste que les autres et qu'il n'aura pas d'état d'âme : il ne va ni améliorer la société ni changer le monde ni l'emmener sur Mars mais il va bien prendre 55,8 milliards de dollars. C'est tout. En manipulant via ses tweet les cours de la bourses et des crypto il ne fait à mon sens que prouver cet égoïsme et son mépris des plus pauvres.

D'ailleurs le frère d’Elon Musk a curieusement vendu un gros paquet d’actions Tesla la veille de la chute du cours en Bourse de Tesla en novembre dernier... C'est ce qu'on appelle un délit d'initié.

Faire la hype avec des boîtes, attirer des capitaux, se faire rémunérer en action sur une boite qui capitalise sur l'aura du président, tout vendre et partir, ça vous rappelle pas un schéma ça ?
4  1 
Avatar de signix
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 13/12/2021 à 19:41
Je pense qu'l fallait surtout le voir comme une réponse à l'article du Times qui le qualifie d'influenceur....
https://www.lemonde.fr/actualite-med...5910_3236.html
3  0 
Avatar de rbolan
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 13/12/2021 à 9:05
Encore un pauvre homme soumis à l'emprise d'internet et des réseaux sociaux. Ce fléau fait des ravages.
3  1 
Avatar de Mingolito
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 13/12/2021 à 13:27
Donc il veux plus aller sur Mars il veux juste rester chez lui pour publier des tweets complément idiots ?
Après vu sa fortune, il peut prendre sa retraite dès maintenant c'est pas faux.
2  1 
Avatar de grunk
Modérateur https://www.developpez.com
Le 13/12/2021 à 15:18
Il faut reconnaitre que contrairement à certains qui perçoivent des rémunération extravagante quoi qu'il arrive , Musk ne se rémunère que sur les performances de ses entreprises et donc indirectement de son travail.
Il est sur le papier l'homme le plus riche , mais comme très souvent cette richesse est calculée sur leur action et pas l'état de leur compte en banque réel. Avoir 1M d'action c'est pas tout à fait pareil que 1M de cash ...

Il n'était pas immédiatement clair si Musk, un utilisateur prolifique de la plateforme de médias sociaux, envisageait sérieusement de quitter son emploi.
J'imagine pas vraiment une personne avec un cerveau comme le sien se satisfaire d'une vie d'influenceur
2  1