IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

The NFT Bay vous propose de télécharger « tous les NFT d'Ethereum et Solana » sous forme de torrent
Les critiques de la NFT estiment que ce projet prouve que les NFT n'ont aucune valeur

Le , par Stéphane le calme

536PARTAGES

27  0 
L'Australien Geoffrey Huntley a créé un site Web qui promet de vous permettre de télécharger en torrent toute la valeur d'une blockchain de NFT. Baptisé The NFT Bay en hommage au célèbre site The Pirate Bay, le site se présente comme une réplique de son aîné. the NFT Bay va peut être permettre de lancer une discussion sur ce que cela signifie de revendiquer la propriété de quelque chose sur Internet dont vous n'êtes pas l'auteur.

Pour mémoire, un jeton non fongible (NFT, de l'anglais non-fungible token) est un type spécial de jeton cryptographique qui représente un objet numérique tels une image, une vidéo, un fichier audio, auquel est rattachée une identité numérique qui est reliée à un ensemble non vide de propriétaires. Contrairement aux cryptomonnaies, ils ne peuvent pas être négociés ou échangés à l'équivalence. C'est la raison pour laquelle ils sont dits non fongibles. Cela diffère des jetons fongibles comme les cryptomonnaies, qui sont identiques les uns aux autres et, par conséquent, peuvent être utilisés comme support de transactions commerciales. En gros, les NFT sont des jetons cryptographiques uniques qui existent sur une blockchain et ne peuvent être reproduits.

Les NFT ont gagné en popularité depuis l'année dernière. Les gens sont prêts à payer des millions de dollars juste pour prouver qu'ils possèdent un objet numérique qui ne valait rien auparavant. Ces entrées numériques, stockées sur une blockchain, permettent aux acheteurs de prouver qu'ils sont des propriétaires légitimes. Bien que ce soit différent d'un droit d'auteur, les propriétaires de NFT sont des titulaires de droits dans un sens.

Cependant, cela ne signifie pas que d'autres personnes ne peuvent pas copier les fichiers associés, qui sont souvent largement disponibles. Ceci est clairement indiqué par The NFT Bay. Le site, clairement inspiré de The Pirate Bay, partage un torrent avec des versions piratées de NFT. « Le torrent d'un milliard de dollars », comme on l'appelle, comprendrait tous les NFT sur les blockchains Ethereum et Solana. Ces fichiers sont regroupés dans un torrent massif qui pointe vers environ 15 téraoctets de données. Déballé, cela représente près de 20 téraoctets.


Le développeur australien Geoff est le cerveau derrière la plateforme, qu'il décrit comme un projet artistique.

Les critiques de la NFT estiment que ce projet prouve que les NFT n'ont aucune valeur, et les adeptes essaient de prouver à quel point ils ne sont pas affectés par ce projet en avançant principalement que c'est en fait la preuve de propriété, pas l'image, qui donne aux NFT leur valeur. Penser que vous obtenez la même chose en enregistrant le JPEG n'est pas le bon état d'esprit, estiment-ils.

NFT Bay lui-même répertorie quelques exemples d'images NFT piratées, mais ces téléchargements pointent vers le même fichier torrent massif. Le téléchargement du torrent peut être un défi, car il nécessite beaucoup d'espace disque. En fait, trouver une solution d'hébergement pour la seedbox n'était pas simple non plus.

« Pour l'authenticité, j'allais héberger chez PRQ mais malheureusement, ils n'offrent pas de serveurs avec suffisamment d'espace disque », note Geoff.

PRQ (pour PeRiQuito AB) est une entreprise suédoise fondée en 2004 spécialisée dans l'hébergement réseau informatique. Basée à Stockholm, PRQ appartient à Fredrik Neij et Gottfrid Svartholm, deux fondateurs de The Pirate Bay.

Une partie de son business model consiste à héberger la présence sur Internet de ses clients sans s'arrêter au fait que leurs contenus soient sujets à controverse. Selon le New York Times, « Les gens de The Pirate Bay ont l'habitude de tester toute forme d'autorité, y compris la police suédoise, et PRQ est née de la volonté d'héberger des sites que d'autres entreprises refuseraient ». Les services d'hébergement de PRQ ont été décrits comme étant hautement sécurisés et les clients sont reçus sans poser de question. L'entreprise a la réputation de ne demander que peu d'information à propos de sa clientèle et de ne conserver que peu voire pas de journalisation (logs) de sa propre activité3. Fredrik Neij et Gottfrid Svartholm ont quant à eux la réputation d'avoir acquis un savoir-faire considérable pour tenir à distance les attaques judiciaires. Svartholm a déclaré : « Nous employons notre propre équipe juridique. Nous avons l'habitude de ce genre de situation. »

Le développeur a finalement hébergé l'archive torrent NFT ailleurs. Et malgré la taille massive et l'attention qu'il suscite, le site fonctionne correctement.

Un signal d'alarme

La NFT Bay n'est pas n'importe quel projet artistique aléatoire. Il est accompagné d'un message, peut-être d'un signal d'alarme, pour les personnes qui sautent dans le train NFT sans vraiment réaliser dans quoi elles mettent leur argent.

« L'achat d'art NFT en ce moment n'est rien de plus que des instructions sur la façon d'accéder ou de télécharger une image. L'image n'est pas stockée sur la blockchain et la majorité des images que j'ai vues sont hébergées sur le stockage Web 2.0, qui finira probablement par une erreur 404, ce qui signifie que le NFT a encore moins de valeur ».

Cela ne veut pas dire que tous les NFT sont inutiles et n'ont pas d'avenir. Certains resteront probablement très précieux. Cependant, les personnes qui aspirent à les posséder doivent comprendre comment elles fonctionnent et ce qu'elles représentent. Et faire des copies personnelles est probablement un bon début.

Geoff lui-même semble assez critique à l'égard du battage médiatique autour de la NFT. Alors que le développeur de logiciels croit aux possibilités offertes par le Web 3.0, les implémentations d'aujourd'hui entraînent souvent la cupidité et l'escroquerie, qu'il décrit comme écœurantes.


Les jetons NFT de plusieurs célébrités ont énormément perdu de leurs valeurs ces dernières semaines

Des célébrités comme le musicien Grimes n'ont pas tardé à vendre des jetons non fongibles, gagnant des millions grâce à la création de collections de leur propre art numérique. Pour les acheteurs, cependant, le gain est beaucoup moins évident.

Prenons "Earth" par exemple, l'un des nombreux NFT émis par Grimes en février. Représentant un chérubin parcourant le monde, peut-être en référence à son bébé avec Elon Musk de SpaceX, il faisait partie d'une collection qui a rapporté à l'artiste (de son vrai nom Claire Elise Boucher) environ 5,8 millions de dollars après s'être vendue en 20 minutes. Alors que le coût pour posséder à l'origine l'une des 303 éditions limitées était de 7 500 $, une unité a récemment été revendue pour seulement 1 200 $, soit une chute de 84 % de sa valeur. De même, un titre du rappeur A$AP Rocky s'est vendu pour 2 000 $ en avril, le montrant en train de tourner dans l'espace, s'échange désormais pour environ 900 $.

Les investisseurs NFT de longue date restent également pour la plupart en dehors du marché des célébrités NFT.

« Il y en a qui sont faits avec goût, par exemple la publication de Paris Hilton avec Nifty Gateway, et il y en a avec une mauvaise conception, de mauvais partenaires de lancement et une mauvaise exécution », a déclaré WhaleShark, l'un des plus grands collectionneurs de NFT au monde, qui a acheté un NFT à Paris Hilton mais reste à l'écart des autres NFT de célébrités. « Ces derniers ont tendance à y voir une source d'approvisionnement rapide en argent, plutôt que comme un véritable levier de leur base de fans pour favoriser l'adoption du NFT par le grand public ». Un NFT de Paris Hilton qui représentait un « colibri dans mon métavers » et s'est vendu 10 000 $ en avril s'échangeait pour la dernière fois contre 12 000 $.

Environ 90 % des NFT n'auront plus de valeur dans 3 à 5 ans, selon Fred Ehrsam

En raison de l'extrême volatilité de leurs activités commerciales, il est encore trop tôt pour dire comment les choses vont se passer. Cependant, selon Fred Ehrsam, la grande majorité des NFT sur le marché aujourd'hui n'auront plus aucune valeur dans quelques années seulement. « Je vais jusqu'à dire que 90 % des NFT produits auront probablement peu ou pas de valeur dans trois à cinq ans », a déclaré Ehrsam. « On pourrait dire la même chose des premières entreprises Internet à la fin des années 90 », a-t-il ajouté. Pour lui, les NFT ne sont pas différents de n'importe quel autre projet de cryptomonnaie.

Il a déclaré que ces projets sont souvent nés de l'engouement du jour au lendemain. « Les gens vont essayer toutes sortes de choses. Il y aura des millions et des millions de cryptomonnaies et de cryptoactifs, tout comme il y a eu des millions et des millions de sites Web. La plupart d'entre eux ne fonctionneront pas », a-t-il expliqué. Ehrsam a commencé à négocier des bitcoins vers 2010, alors qu'il travaillait comme courtier sur les marchés des changes chez Goldman Sachs.

« Le monde ne change pas du jour au lendemain, mais vous pouvez voir les graines de la croissance exponentielle se produire déjà », a-t-il déclaré. « Je pense vraiment que nous vivrons dans un avenir où, pour nous coordonner, nous n'aurons plus besoin de ces plateformes centralisées aujourd'hui. C'est déjà le cas pour les services financiers, dans la mesure où vous pouvez être votre propre banque. Vous n'avez plus besoin d'une institution centrale pour détenir votre argent », a-t-il ajouté. Malgré les inquiétudes soulevées par Ehrsam, le marché des NFT pourrait exister encore longtemps.

En effet, les NFT sont rapidement devenus la prochaine grande chose dans le monde des cryptomonnaies, les acheteurs pouvant acquérir un actif numérique unique tel qu'un moment fort du sport ou même un tweet. Le jeton non fongible est ensuite chiffré avec la signature d'un artiste qui vérifie sa propriété et son authenticité et est attaché de façon permanente à la pièce. La plupart des NFT comprennent des œuvres d'art numériques, telles que des photos, des vidéos, des GIF et de la musique. En théorie, tout ce qui est numérique peut être transformé en NFT.

À l'heure actuelle, les NFT sont le plus souvent vendus dans le cadre de "drops", des ventes en ligne programmées par des marchés soutenus par la blockchain comme Nifty Gateway, Opensea et Rarible. Il existe toute une série de raisons pour lesquelles une personne peut vouloir acheter un NFT. Pour certains, il s'agit d'une valeur émotionnelle, car les NFT sont considérés comme des objets de collection. Pour d'autres, ils sont considérés comme une opportunité d'investissement similaire aux cryptomonnaies, car leur valeur pourrait augmenter.

Source : NFT Bay

Et vous ?

Que pensez-vous des NFT dans l'absolu ?
Êtes-vous pour, contre ou neutre ? Dans quelle mesure ?
Quel est l'intérêt de revendiquer la propriété d'un NFT qui peut être simplement téléchargé par n'importe qui ?

Voir aussi

Les jetons NFT de plusieurs célébrités ont énormément perdu de leurs valeurs ces dernières semaines, laissant les acheteurs avec des pertes
Le marché du NFT (jetons non fongibles) s'est effondré avec une baisse estimée à près de 90 %, le nombre de portefeuilles actifs a également chuté de près de 70 %
Tim Berners-Lee va mettre aux enchères le code source d'origine du Web en tant que jeton non fongible, avec la polémique autour des NFT, quelles sont ses motivations ?
Environ 90 % des NFT n'auront plus de valeur dans 3 à 5 ans, prévient Fred Ehrsam le cofondateur de Coinbase
Le volume des ventes de NFT a atteint 2,5 milliards de dollars au premier semestre 2021, le marché rebondit après un effondrement en mai
Tim Berners-Lee vend le code source d'origine du Web pour 5,4 millions de dollars en tant que jeton non fongible, alors que certains pays déclarent les NFT comme étant sans aucune valeur sous-jacente

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 14/01/2022 à 11:14
Citation Envoyé par Marco_Folio Voir le message
Par exemple lorsqu'un joueur va gagner un défi et gagner une récompense sous forme de NFT, cette récompense lui appartiendra réellement et il pourra la revendre derrière et faire des bénéfices. Alors que dans un jeu vidéo avec des récompenses "normal", elle ne lui appartiendra jamais et reste en possession de la licence du jeu.
Vu que ta NFT ne représente pas un droit concret mais n'est qu'un lien vers des ressources, qui restent soumises à la licence du jeu, le contenu final ne t'appartiennent pas plus.
Foncièrement ça ne change rien : l'éditeur reste libre de restreindre l'accès à la ressource finale comme il le désire et si c'est le cas, ta NFT ne donnera plus accès a rien.
14  0 
Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 06/02/2022 à 10:18
Où est le problème?

Les NFT sont déjà une escroquerie qui correspond à vendre du vent comme par exemple le "premier sms".

Du moment que le business model est d'escroquer son prochain autant le faire... de manière professionnelle et efficace

Qui a dit qu'il n'y avait que 2 choses qui étaient infinies, l'univers et la connerie humaine, et que pour l'univers, il n'en était pas complètement sûr?
15  1 
Avatar de vanquish
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 14/01/2022 à 16:37
Je vends ce message. Si vous êtes intéressé contactez moi.
Pensez à graisser la pâte aux modérateurs pour qu'ils ne le supprime pas.

Si je suis le nouvel actionnaire majoritaire de Tweeter et que pour des raisons d'espace de stockage ou de droit à l'oubli, je décide de supprimer tous les tweets de plus de 5 ans , la personne qui a acheté le 1er Tweet de Dorsey devient propriétaire de quoi ?
Peut-il transférer ce tweet sur son propre compte ?

Holden Shearer a raison, on a aucun pouvoir sur l'objet possédé et probablement aucun recours puisque contrairement à l'argent (qui peut être virtuel lui aussi), je ne pense pas qu'il y ai la moindre loi ou convention internationale encadrant les NFT.

Et surtout on n'a aucune garantie de pérennité : aujourd'hui quand on tape "altavista.com", le Google de 1995, on tombe sur le site de Yahoo.
Déjà pour un jeu vidéo à 60€ acheté en virtualisé, c'est un peu ennuyeux, mais quand on parle d'un truc à 2,9 millions de $ comme le Tweet de Dorsey, c'est vraiment dommage.

Je serais curieux de savoir si on peut assurer un NFT.
12  0 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 28/04/2022 à 7:49
Je pense que l'article manque complètement le problème du NFT, qui n'est qu'une technologie de jeton. Un NFT n'a pas de valeur en soi, c'est juste une marque de propriété dans un registre. C'est ce qui est enregistré par le NFT qui est censé avoir de la valeur.

Or cet article comme presque partout parle de NFT comme une fin en soi, ce qui est symptomatique du problème : les NFT sont vus comme une technologie magique pour vendre hors de prix des choses dont la valeur intrinsèque est proche du néant, en jouant sur l'effet de mode et sur le fait que beaucoup ne la comprennent pas vraiment. Finalement, ça reste une bulle spéculative, quand l'effet de mode est passé, le rattrapage est logique. C'est déjà bien si ça se dégonfle en douceur plutôt que d'exploser.
11  0 
Avatar de vanquish
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 17/01/2022 à 18:18
Citation Envoyé par zabibof Voir le message
En fait, il y a deux types de personnes qui sont à fond dans les NFT, ceux qui pensent que c'est totalement stupide mais ils sont juste là pour se faire de l'argent maintenant et tout de suite et les pigeons.
Si tu croies vraiment que ce truc a un semblant d'utilité et que c'est le futur, c'est que t'es dans la deuxième catégorie.
Il y a, probablement, une 3ème catégorie : ceux qui veulent blanchir de l'argent.

On utilise déjà beaucoup l'art moderne, car on peut attribuer la valeur que l'on veut à n'importe qu'elle croute.
Je peux acheter un truc 10 millions en France et le revendre 1 million à l'étranger.
Personne n'a rien à dire, j'ai fait un mauvais investissement .... ou versé 9 millions à un tiers (voir à moi même) à l'étranger.
https://www.lesechos.fr/2014/05/blan...e-lart-1102258

Dans ce domaine, les propriétés dans le métaverse ou les NFT, ça doit être l'eldorado.
10  0 
Avatar de Ehnix
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 15/01/2022 à 12:03
Envoyé par Marc_Folio
Non une fois qu'on te transfère un NFT il t'appartient complétement. Tu possédes un objet virtuelle unique inscrit dans la BlockChain et personne ne peut te le retirer. Même si l'éditeur fait faillite le NFT sera toujours valide sur ton crypto Wallet grace au système décentralisé d'échange des NFT.
Euh... non!
C'est ton jeton qui est unique.
Pas l'objet numérique qui lui est associé, qui est copiable.
Le jeton est adossée à la BlockChain, pas l'objet.
9  0 
Avatar de seedbarrett
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 14/01/2022 à 16:58
En fait tu ne possèdes pas le premier tweet, mais un NFT créé a partir de celui ci. Tu possèdes un jeton prouvant que t'as payé, mais c'est un ticket de caisse à vrai dire. Une fois que tu as mangé ta pomme, malgré le ticket de caisse elle est ne va pas réapparaitre. Donc qu'est ce qu'il se passe ? Tu deviens propriétaire d'un NFT qui est finalement un lien mort. Et vu que tu possèdes un jeton, et non le tweet, tu ne peux pas le transférer.
De même chez ubisoft qui vendent des cosmétiques pour leur jeu en NFT, pourquoi sony accepterai ces NFT dans leurs jeux ? Ca veut dire bosser sur une compatibilité entre moteur de jeux, plateforme et compagnie pour finalement ne rien y gagner ? C'est bien plus rentable de faire comme electronic art qui te vend les mêmes cartes de footballer tous les ans, impossible a transférer entre les jeux, générant des milliards d'euros de bénéfice

Et pour assurer un NFT c'est pas tellement possible, comment l'entreprise d'assurance peut faire pour qu'aucun acteurs du NFT ne ferme jamais ses portes ? Par contre je verrais bien ce genre de service sur une plateforme déjà existante sur leur propre NFT. Comme ça tu payes 2 fois c'est parfait.
8  0 
Avatar de zabibof
Membre averti https://www.developpez.com
Le 15/01/2022 à 10:36
En fait, il y a deux types de personnes qui sont à fond dans les NFT, ceux qui pensent que c'est totalement stupide mais ils sont juste là pour se faire de l'argent maintenant et tout de suite et les pigeons.
Si tu croies vraiment que ce truc a un semblant d'utilité et que c'est le futur, c'est que t'es dans la deuxième catégorie.
8  0 
Avatar de Jeff_67
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 19/11/2021 à 16:01
Le droit de propriété a 3 composantes :
* L'usus : le droit d'être le seul ou de choisir qui a le droit d'user de son bien ou de son œuvre (habiter dans sa maison, regarder sa télévision, etc...) ;
* Le fructus : le droit de faire fructifier sa propriété (en louant son logement, en vendant les droits d'écoute de sa musique, etc...) ;
* L'abusus : le droit d'abuser de sa propriété en la vendant.

Les NFT ne garantissent que ce dernier point. Ils ne confèrent par contre aucun usufruit (usus + fructus) à leur propriétaire. Les oeuvres sont réplicables à l'infini sans aucun contrôle dessus.

Bref, le droit de propriété que confère les NFT est plus que limité.
11  4 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 20/01/2022 à 0:20
Citation Envoyé par gangsoleil Voir le message
Mais avec le play-to-earn, en quoi c'est différent ? L'éditeur va me payer pour jouer, mais qu'y gagne-t-il s'il le fait pour 90% des joueurs ?
La différence, c'est que ce n'est plus le même modèle économique.

Quelques un se feront de l'argent en vendant des trucs sans valeur intrinsèque a des personnes plus ou moins naïves ou ambitieuses, qui devront elles même revendre pour rentrer dans leurs frais, a d'autres personne qui devrons revendre, etc... Évidement seul quelques bons vendeurs gagneront de l'argent et communiqueront beaucoup pour faire rêver, ceux en bas de la chaine qui seront leur vache a lait.

Bref, après après avoir intégré le modèle détestable des jeux d'argent avec les loot-box et autres mécanismes de Gatcha, les éditeur de jeux réussissent à faire pire en intégrant la mécanique du commerce pyramidal.
8  1