IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Google affiche à nouveau un trimestre record
Malgré les problèmes relatifs à la protection de la vie privée et à son statut de monopole, la société réalise encore un bénéfice trimestriel exceptionnel

Le , par Nancy Rey

125PARTAGES

4  0 
Alphabet, propriétaire de Google, a annoncé hier des ventes de publicité plus élevées que prévu au troisième trimestre, signe que l'entreprise surmonte les nouvelles limites imposées au suivi des utilisateurs mobiles et que les achats en ligne sont plus que jamais populaires à l'approche des fêtes de fin d'année. Grâce à son moteur de recherche, à son service vidéo YouTube. La demande pour ses services a bondi l'année dernière, la pandémie ayant obligé les gens à passer plus de temps en ligne et leurs nouvelles habitudes ont perduré. Les recettes publicitaires de Google ont augmenté de 41 % pour atteindre 53,1 milliards de dollars au cours du troisième trimestre. Le chiffre d'affaires global d'Alphabet a bondi à 65,1 milliards de dollars, dépassant l'estimation moyenne de 63,3 milliards de dollars parmi les analystes.


Google a récidivé, en engrangeant plus d'argent pour le deuxième trimestre consécutif, alors que la pandémie de COVID-19 se poursuit. Les résultats d'Alphabet pour le troisième trimestre 2021 font apparaître un chiffre d'affaires record de 65,1 milliards de dollars et des bénéfices records pour le cinquième trimestre consécutif, à 18,9 milliards de dollars. La croissance que nous observons en 2021 est exceptionnellement importante : un énorme bond par rapport à 2020. « Le passage des consommateurs au numérique est réel et se poursuivra même si nous commençons à voir les gens revenir dans les magasins. La conclusion sous-jacente est que les gens veulent plus de choix, ils veulent plus d'informations, plus de flexibilité, et nous ne voyons pas de retour en arrière », a déclaré Philipp Schindler, directeur commercial de Google.

Le bénéfice trimestriel s'est élevé à 18,936 milliards de dollars, soit 27,99 dollars par action, dépassant les attentes de 24,08 dollars par action et marquant un troisième trimestre consécutif de bénéfice record. Le bénéfice d'Alphabet est sujet à d'importantes fluctuations parce que les règles comptables exigent que l'entreprise mesure les gains non réalisés de ses investissements dans les startups comme un revenu.


Proportionnellement, les activités de Google semblent toutes se porter à peu près de la même manière qu'au trimestre précédent, avec une légère amélioration dans chaque cas, comme 37,9 milliards de dollars pour l'activité de recherche de Google, très importante, ce trimestre, contre 35,8 milliards de dollars au trimestre précédent. C'est le bond en avant d'une année sur l'autre qui est le plus époustouflant : les recherches rapportent 11 milliards de dollars de plus cette année que l'année dernière à la même époque.

Les recettes publicitaires de YouTube sont passées de 7 milliards de dollars au trimestre précédent à un record de 7,2 milliards de dollars ce trimestre, malgré certaines craintes que la transparence du suivi des publicités iOS d'Apple n'ait frappé YouTube comme elle a frappé Snap, les utilisateurs ayant la possibilité de se désengager facilement. Mais il semble que YouTube aurait enregistré des gains encore plus importants sans cette fonctionnalité. La directrice financière d'Alphabet, Ruth Porat, a fait état d'un "impact modeste" des efforts d'Apple sur les ventes de publicités YouTube. Mais les analystes ont déclaré que Google était globalement moins affecté que ses pairs, car son moteur de recherche collecte des données sur les centres d'intérêt des utilisateurs qui sont précieuses pour les annonceurs et sont inégalées dans le secteur. Le trimestre dernier, nous avons vu les revenus de YouTube presque doubler d'une année sur l'autre et ajouter 1 milliard de dollars par rapport au trimestre précédent, ce n'est donc pas une croissance aussi impressionnante.

Google Cloud n'est toujours pas rentable, et saigne en fait très légèrement plus, avec des pertes d'exploitation de 644 millions de dollars au lieu des 591 millions de dollars perdus au dernier trimestre. Néanmoins, les revenus du cloud ont augmenté de 1,5 milliard de dollars d'une année sur l'autre, passant de 3,44 milliards de dollars en 2020 à 4,99 milliards de dollars, et c'est toujours une amélioration par rapport aux 4,6 milliards de dollars de revenus du trimestre précédent. Google Cloud, qui talonne Amazon et Microsoft en termes de parts de marché des services de cloud computing, a vu son chiffre d'affaires augmenter de 45 %.

Comme d'habitude, la façon dont Google présente ses résultats rend impossible de dire si ses produits matériels comme le téléphone Pixel, Nest, Chromecast et Android en général se portent bien ou non. Android, Chrome et toutes les initiatives de Google en matière de matériel sont regroupés dans une catégorie fourre-tout "Services Google" qui comprend les grands noms comme Search et YouTube.

Les investisseurs s'attendaient à des difficultés de vente pour Google

L'inquiétude des consommateurs quant à la façon dont Google et d'autres entreprises utilisent leurs habitudes de navigation pour établir leur profil et choisir ensuite les publicités à diffuser s'est généralisée. Dans le dernier défi, Apple, dont les iPhone représentent la moitié des smartphones aux États-Unis, a donné à ses utilisateurs plus de contrôle pour arrêter le suivi au cours des derniers mois. Ce changement a conduit les annonceurs à recalibrer leurs publicités d'une manière qui, selon les rivaux de Google, Snap et Facebook, a nui à leurs ventes au troisième trimestre.

D'autres entreprises ont également été confrontées à des ralentissements parce que les annonceurs ont réduit leurs dépenses et qu'elles se sont efforcées de recruter du personnel et d'approvisionner les rayons en raison des problèmes de recrutement et de chaîne d'approvisionnement provoqués par la pandémie. Les coûts totaux d'Alphabet ont augmenté de 26 % pour atteindre 44,1 milliards de dollars au troisième trimestre et l'effectif de la société a dépassé les 150 000 employés.

Les actions d'Alphabet ont surpassé celles de nombreux grands concurrents depuis la fin de l'année dernière, avec une hausse d'environ 57 %. Microsoft est en hausse de 39 %, Facebook de 20 % et Amazon de 2 % sur la même période. Mais les actions d'Alphabet se négocient avec une légère baisse par rapport à celles de Facebook, le numéro deux de la vente de publicités en ligne sur Internet. Facebook se négocie à 6,8 fois les revenus attendus au cours des 12 prochains mois, contre 6,4 fois pour Alphabet.

Google doit faire face à une série de poursuites antitrust, arguant qu'au moins une partie de ses bénéfices sont des gains mal acquis. Les plaintes soutiennent que Google a favorisé son propre système d'achat d'annonces par rapport à ses concurrents, qu'il a suivi les utilisateurs même en mode incognito, qu'il a collecté des données de localisation même après que les utilisateurs ont désactivé le partage de la localisation, qu'il a essayé de payer les fabricants de téléphones et les développeurs d'applications…

Les investisseurs attendent de nouveaux changements dans les activités de Google à la suite de l'examen réglementaire. Les autorités américaines et autres ont soutenu que certaines des pratiques de la société en matière de publicité et de recherche sont anticoncurrentielles, bien que la société affirme qu'elles profitent aux utilisateurs. La semaine dernière, Google a fait une concession à ses détracteurs en annonçant qu'il réduirait, à partir de l'année prochaine, certains des frais qu'il perçoit sur les applications de son magasin d'applications Play.

Mais cette mesure pourrait finir par générer de nouveaux revenus pour Google si elle incite des entreprises telles que le diffuseur de musique Spotify Technology à commencer à vendre des abonnements par le biais de leurs applications et à donner à Google 10 à 15 % de la somme.

Source : Résultats financiers troisième trimestre 2021 d’Alphabet

Et vous ?

Quels commentaires faites-vous de ces résultats financiers de Google ?

Voir aussi :

Alphabet enregistre un bénéfice record et prévoit un rachat d'actions de 50 milliards de dollars, tandis que YouTube devient le gagnant de la pandémie en termes de sites de médias sociaux

Alphabet : malgré des résultats financiers meilleurs que prévu au 4T2018, le cours de l'action baisse, et les dépenses inquiètent les investisseurs

Pour la première fois depuis son entrée en Bourse, Alphabet (Google) enregistre une baisse de ses revenus, néanmoins, son chiffre d'affaires s'élève à 38,29*milliards de dollars

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !