WebRTC : Google libère un framework de communication audio et vidéo en temps réel
Depuis le navigateur et oeuvre pour le standardiser

Le , par Idelways, Expert éminent sénior
Mise à jour du 23/06/2011

Google Chrome est sur le point d'avoir des capacités de communication audio et vidéo en natif qui pourraient permettre à n'importe quelle application Web de rivaliser avec Skype, le célèbre logiciel de VoIP, propriété de Microsoft désormais.

Ces nouvelles fonctionnalités seront fondées sur le framework WebRTC libéré sous licence open source par Mountain View récemment (lire ci-devant). Un framework accueilli dès sa première sortie, les bras ouverts par Opera Software et la fondation Mozilla.

Sur la liste de diffusion des développeurs Chromium, l'ingénieur de Google Henrik Andreasson s'y réjouit du fait qu'incessamment, « tout développeur Web sera en mesure de créer des applications RTC, sans utiliser le moindre plug-in autre que les composants RTC qui s'exécuteront dans un bac à sable » protégé.

Bien qu'aucune annonce n'ait été faite dans ce sens, Google doit réserver certainement le premier usage de cette technologie pour son service Google Talk qui requière actuellement l'installation d'un plug-in supplémentaire pour activer les communications audio et vidéo.

Aucune version (ou même préversion) de Chrome ne permet d'apprécier pour le moment les performances, fiabilité et fonctionnalités offertes par cette technologie basée web en comparaison avec ses concurrents Desktop, Skype et Apple FaceTime notamment.

WebRTC est pour mémoire issu de l'acquisition de GIPS où exerçait Henrik Andreasson, le framework utilise deux codecs audio issus de ce rachat pour la partie audio, et le codec VP8 pour la vidéo.

Le diagramme ci-après résume sa panoplie de composants :



Source : mailing list de Chromium

Et vous ?

Que pensez-vous de l'intégration de WebRTC sur Chrome ?
Cette technologie a-t-elle, d'après vous, sa place sur le navigateur ?
Les autres navigateurs vont-ils l'adopter d'après vous ?

WebRTC : Google libère un framework de communications audio et vidéo
En temps réel depuis le navigateur et oeuvre pour sa standardisation

Google vient d'annoncer le passage sous licence BSD open source d'un framework destiné à assurer des communications audio et vidéo en temps réel, directement à partir du navigateur.

Ce cadre applicatif appelé « WebRTC » est conçu à la base d'une technologie acquise par le géant américain à la suite du rachat de la compagnie Global IP Solutions (GIPS), l'année passée.

Cette décision va de pair avec la libération préalable du codec vidéo VP8 (issue du rachat de On2 Technologies) duquel dérive le format WebM que Google veut imposer comme un standard de la balise <video> de l'HTML5.

Google affirme sur le blog du framework qu'il compte collaborer étroitement avec les développeurs de Firefox et Mozilla, pour que cette technologie soit implémentée au profit d'une plus large communauté Web.

Les groupes de travail du W3C et du IETF seront aussi approchés par Google dans le but de standardiser cette technologie qui devrait permettre aux développeurs, à terme, de créer des applications de chat ou de visioconférence par de simples appels à des API JavaScript.

Pour un début, l'idée séduit en tout cas Opera Software et Mozilla, Google ne va certainement pas tarder à l'intégrer à une prochaine version stable du navigateur Chrome ou sous forme de plug-in.

WebRTC intègre le codec vocal à large et très large spectre iSAC (internet Speech Audio Codec) et le même codec VP8 intégré à WebM.
Il prend aussi en charge les codecs G.711 et G.722 et diverses autres technologies audio, permettant, entre autres, la suppression d'écho acoustique et la réduction du bruit de fond.

L'établissement des connexions peer-to-peer est quant à lui assuré par le projet « libjingle » utilisé par Google Talk.

Il convient de rappeler que le consortium industriel MPEG LA a tenté d'invalider le codec VP8 de Google, par la constitution d'une communauté de brevets.
Une décision qui s'est retournée contre le groupe avec le lancement d'une enquête par le département de justice américaine le soupçonnant de vouloir attenter injustement à un rival technologique, de surcroit open source.

Microsoft a par ailleurs récemment conclu le rachat de Skype pour 8.5 milliards de dollars.

Une première Developer Preview est disponible en téléchargement sur cette page

Source : blog de WebRTC

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de gorgonite gorgonite - Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
le 02/06/2011 à 18:06
auraient-ils une définition de temps-réel révolutionnaire ? ou est-ce juste parce que ça sonne mieux ?
Avatar de Arcx-ty Arcx-ty - Candidat au Club https://www.developpez.com
le 03/06/2011 à 2:07
Bonjour,

C'est très intéressant.
Mais la norme n'est pas encore adoptée (Encore des histoires).
Si ça apporte de la simplicité je suis preneur.
Avatar de Idelways Idelways - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 23/06/2011 à 21:18
Google Chrome sur le point d'intégrer le framework WebRTC
Soutenu par la fondation Mozilla, une sérieuse menace pour Microsoft Skype ?

Mise à jour du 23/06/2011

Google Chrome est sur le point d'avoir des capacités de communication audio et vidéo en natif qui pourraient permettre à n'importe quelle application Web de rivaliser avec Skype, le célèbre logiciel de VoIP, propriété de Microsoft désormais.

Ces nouvelles fonctionnalités seront fondées sur le framework WebRTC libéré sous licence open source par Mountain View récemment (lire ci-devant). Un framework accueilli dès sa première sortie, les bras ouverts par Opera Software et la fondation Mozilla.

Sur la liste de diffusion des développeurs Chromium, l'ingénieur de Google Henrik Andreasson s'y réjouit du fait qu'incessamment, « tout développeur Web sera en mesure de créer des applications RTC, sans utiliser le moindre plug-in autre que les composants RTC qui s'exécuteront dans un bac à sable » protégé.

Bien qu'aucune annonce n'ait été faite dans ce sens, Google doit réserver certainement le premier usage de cette technologie pour son service Google Talk qui requière actuellement l'installation d'un plug-in supplémentaire pour activer les communications audio et vidéo.

Aucune version (ou même préversion) de Chrome ne permet d'apprécier pour le moment les performances, fiabilité et fonctionnalités offertes par cette technologie basée web en comparaison avec ses concurrents Desktop, Skype et Apple FaceTime notamment.

WebRTC est pour mémoire issue de l'acquisition de GIPS où exerçait Henrik Andreasson, le framework utilise deux codecs audio issus de ce rachat pour la partie audio, et le codec VP8 pour la vidéo.

Le diagramme ci-après résume sa panoplie de composants :



Source : mailing list de Chromium

Et vous ?

Que pensez-vous de l'intégration de WebRTC sur Chrome ?
Cette technologie a-t-elle, d'après vous, sa place sur le navigateur ?
Les autres navigateurs vont-ils l'adopter d'après vous ?
Offres d'emploi IT
Développeur WEB PHP F/H
VACALIANS GROUP - Languedoc Roussillon - SETE (34)
RESPONSABLE WEB ANALYTICS F/H
VACALIANS GROUP - Languedoc Roussillon - SETE (34)
Développeur Web FULL-STACK
VACALIANS GROUP - Languedoc Roussillon - SETE (34)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil