Developpez.com

Plus de 2 000 forums
et jusqu'à 5 000 nouveaux messages par jour

Les communautés open-source sont-elles si vertueuses ?
Un blogueur quitte la communauté Perl et dénonce ses travers

Le , par Idelways, Expert éminent sénior
S'il est souvent difficile de gérer une petite équipe de développement et concilier les méthodes, humeurs et caprices de quelques développeurs (souvent égocentriques) ; qu’en est-il de l'ambiance dans les communautés des projets open source où chacun des nombreux intervenants — pouvant se compter par centaines voir des milliers — se croit tout permis ?

Si le noyau des grands projets open source est généralement gardé par une core-team qui œuvre pour limiter les dérives (ou à en provoquer dans certaines communautés qualifiées de « ghettos ») la documentation, le développement de bibliothèques tierces et les listes d'échanges restent souvent terrains à tous les abus en l'absence de tout risque d'être mis à pied par son DRH.

Andy Lester, développeur Perl émérite vient, en ce sens, de faire une déclaration tonitruante qui donne une projection différente de ce qui se passe réellement dans ces communautés, loin des idées de participants chevaleresques et désintéressés qu'on peut naïvement s'en faire.

À 43 ans et après 20 ans de militance dans la communauté Perl, Andy Lester quitte, « trop vieux et exténué de ce qui se passe dans l'open source, et plus particulièrement en Perl »

Andy Lester se dit las des gens qui se plaisent à ruminer sans cesse les débats sur comment doit fonctionner la communauté et veulent à tout prix y embourbé d'autres personnes qui ne se sont pas impliquées dans le débat original.

Las d'entendre que les intervenants n'ont pas à être aimables les uns envers les autres, « parce que bon, nous sommes tous des adultes », lire des profanations dans les communications écrites « parce que, bon, c'est que des mots, mec ». Las d’avoir affaire à des personnes qui confondent « abus verbal » et « ne pas s'entendre bien », qui acceptent naturellement ces abus et en fassent même une compétition.

Las de la fermeture d'esprit de certains participants qui ne « peuvent ou ne veulent voir en dehors de leur petit monde fermé par des œillères » et envisager que d'autres peuvent penser différemment ou que leurs sentiments puissent avoir de l'importance.

Las de découvrir de nouveau projet « cool » et réaliser qu'il ne les utilisera jamais pour ne pas avoir affaire à leurs principaux mainteneurs, probablement compétents, mais insupportables.

Las de quitter tout à tour des sous-communautés pour toutes les raisons évoquées précédemment et se retrouver de plus en plus isolé et incapable d'apporter ses contributions.

Et vous ?

Faites-vous partie d'une communauté open-source ?
Que pensez-vous du coup de gueule d'Andy Lester ?
Qu'est ce qui vous contrarie le plus dans ces communautés ?

Source : Blog d'Andy Lester


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de gokudomatic gokudomatic - Membre régulier https://www.developpez.com
le 16/05/2011 à 11:22
Faites-vous partie d'une communauté open-source ?
non
Que pensez-vous du coup de gueule d'Andy Lester ?
légitime. Mais je ne connais pas plus que ça dans ce milieu.
Qu'est ce qui vous contrarie le plus dans ces communautés ?
L'excès de fierté qui y règne. L'élitisme, quel qu'en soit le contexte, n'est jamais bon.
Avatar de syruslevirus syruslevirus - Futur Membre du Club https://www.developpez.com
le 18/05/2011 à 10:18
Bonjour,
Je suis nouveau dans les communautés open source et j'ai déjà remarqué des comportements suspect. Particulièrement une hostilité à avoir une visée commercial dans certain projet. Elle peut se comprendre mais l'open source et l'entreprise ne devrait t'il pas s'aimer plutôt que de se bouder. En tout cas je suis d'accord que sun, ainsi que suse, dans le portefeuille de gros bonnets ce n'est pas rassurant. J'ai entendu parlé d'un label open-source que l'AFUL veut mettre en place.
Sinon au niveau du fonctionnement des communautés open source, la coreteam à le choix entre passer son temps à intégré les patchs de la communauté ou développer elle même en mettant la communauté en background. Les deux choix ont des avantages. Si on fait le rapprochement avec le livre "le meilleur des mondes" on peu se poser des questions... Les grands des communautés libres deviennent les chefs.
Sinon un autre défaut c'est quand un projet ne trouve plus de mainteneur compétent, il est mis en pause, ou disparait. exemple récent http://www.developpez.net/forums/d51...reiserfs-mort/ . Vu ce que j'ai compris le niveau de technicité est très haut, trop haut.
Au niveau des insultes, ce n'est pas que dans les communautés open source que ça castagne. Dans les milieux pro certain en cas de problème ce permettent des mail, avec des mots qu'il ne prononcerait surment pas devant leur famille ou leur amis. Tout est plus simple derrière un clavier.
Avatar de cinemania cinemania - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 21/05/2011 à 11:47
j'ai fait parti d'une communauté open source et je m'en suis sauvé.

son coup de gueule est plus que justifié et correspond bien à l'idée que j'avais fini par me faire de ces communautés.

l'ambiance au sein d'une core-team n'est déjà pas toujours évidente... car on y trouve encore plus d'égocentrisme qu'ailleurs, mais l'environnement tout autour est nettement pire et devient vite imbuvable.

on distingue 2 types de projets open-sources. L'open source ouvert, où le développement est un peu un imbroglio de tout contributeur quel qu'il soit, toujours avec une petite partie entre les mains d'une core-team.

on trouve également des projets open-sources, qui ne sont open-source que parce qu'ils fournissent les codes sources de leurs applicatifs, mais qui ne tolère absolument aucune communauté directe pour les perturber. Ainsi les contributions et patch sont appliqué uniquement s'ils ont reçus l'accord de la team du projet.

Selon les 2 modèles... les frictions varient et les problématiques ne sont plus les mêmes.

Les développeurs, surtout chevronnés, qui excellent dans un domaine (experts) ont tendance à devenir égocentriques... je le suis mais je me soigne.
L'affrontement de ces égocentrismes mène souvent à des luttes intestines et totalement stériles, et des querelles de cloché, au sein des core-team et pire encore à l'extérieur, où les critiques sur les choix des développeurs principaux fusent et vont bon train.

J'ai participé à des projets où tout cela a fini par conduire à des régressions grave dans le code... ce qui en mon sens est assez intolérable.

J'ai quitté ce monde, car au final il n'est pas différent du monde du closed-source, et des licences propriétaires, voir même encore pire sous certains égard.

moi ce qui m’interpelle toutefois dans son coup de gueule c'est que cela me rappel vaguement l'éternel dilemme qui pourri beaucoup de forums... windows ou linux...
dans les faits ce que je vois, c'est que beaucoup d'industries et d'entreprises fuies linux (opensource) pour aller soit vers Unix (donc propriétaire et closed-source) ou Windows selon les besoins... en partie à cause des dérives des ces communautés open-sources qui nuient fortement à la pérennité dont on besoin les entreprises.
Avatar de gangsoleil gangsoleil - Modérateur https://www.developpez.com
le 23/05/2011 à 13:47
Bonjour,

Ce qui est surprenant, c'est que cette analyse lui ait pris 20 ans...

Un projet open-source, c'est comme une entreprise, mais sans reel chef, et dans laquelle tout le monde peut dire et/ou faire ce qu'il veut, et dans lequel il est important de prendre en compte tous les avis (ou presque). S'il est vrai que ce modele peut fonctionner tant qu'il est restreint a un petit nombre de personnes (environ 200), au dela, ce n'est plus possible, et il faut une hierarchie organisee, avec des chefs et des sous-chefs, et dans laquelle il est vrai qu'il est plus difficile - mais pas impossible - d'ecouter chacun.

Un autre probleme, deja evoque ici, est l'animosite de certains envers certaines societes, et envers les entreprises en general.
Avatar de Camille_B Camille_B - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 23/05/2011 à 14:27
Rien de nouveau sous le Soleil

Bon, le développement open-source n'est pas parfait, c'est certains. Il a les défauts de ses qualités !

Et c'est vrai aussi pour le dev "closed-source".

Mais quand même, tout le monde est content d'avoir tout ce code source à disposition pour se former, commencer de nouveaux projet, s'inspirer etc.

Finalement c'est un peu comme l'éternel combat "entreprises" vs "associations"... Les uns croient être plus pro que les autres, et les autres croient être plus "vertueux" que les uns et globalement tout ça n'est pas totalement faux... Mais enfin il ne faudrait pas que cela nous fasse préjuger de l'analyse d'une société quelle qu'elle soit.

En ce qui concerne l'open-source, il est vrai que l'on trouve pas mal d'égo surdimensionnés, pas mal de développement plus égocentrique qu'autre chose (on met son code à dispo mais on n'aime pas, au fond, qu'autrui nous dise quoi patcher etc.), parfois un mépris pour la com' etc.

Mais on y trouve aussi des gens très dispos, beaucoup de "dévotion", le plaisir de découvrir des manières de faire originales et souvent des logiciels très originaux car non contraint par les études de marché.

Bref du pour et du contre.

De là à vouloir s'en "sauver"...

P.S. : au final le mode de développement, "l'ambiance", dépendent moins de la licence du logiciel que de la structuration du développement. Open-Office rigidifié par Sun était plus proche, question gestion du dev, d'un prog type Microsoft Office que de SPIP.

En revanche la licence joue énormément dans la possibilité de se former, de forker si la voie empruntée par un développement ne nous convient pas (cf. LibreOffice).

Au final, les sources ouvertes sont quand même très intéressantes, même quand le mode de développement se rapproche du modèle "proprio".
Avatar de Se7h22 Se7h22 - Membre actif https://www.developpez.com
le 23/05/2011 à 18:35
De toute façon l'open-source n'est pas une méthode de travail, c'est avant tout une philosophie. Donc du moment que ce n'est pas une entreprise qui gère le personnel, c'est sûr que cela peut vite devenir le bordel...

Après ceux qui disent ne pas aimer les entreprises, c'est un choix qui n'a aucun rapport avec l'open-source, c'est juste une méthode qui consiste à travailler librement à sa façon, mais il ne faut pas s'étonner que cela soit l’anarchie avec ses collègues, etc.
Avatar de negstek negstek - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 28/06/2011 à 23:33
c'est ballot d'en arriver là. Moi qui commence à me lancer dans des petits projets open source je trouve ça flippant d'en arriver à ce niveau de solitude dans une team. Je ne pense pas que cela change grand chose qu'on parle d'open source ou de monde professionnelle. Une équipe est ou n'est pas de la balle mais cela reste une vision subjective propre à chaque individu de la team. J'ai connu le même genre de plan foireux de l'époque ou j'avais le BAFA et que j'étais animateur en centre de vacances. J'espère ne jamais revivre ça dans le monde de la programmation...
Avatar de Bluedeep Bluedeep - Inactif https://www.developpez.com
le 30/06/2011 à 9:04
Citation Envoyé par negstek  Voir le message
l'époque ou j'avais le BAFA .

Il peut se perdre le BAFA ?
Avatar de negstek negstek - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 30/06/2011 à 9:31
Citation Envoyé par Bluedeep  Voir le message
Il peut se perdre le BAFA ?

Non, il est acquis mais je pense que maintenant on forme plutôt les jeunes avec le BPJEPS qui permet de travailler en continu toute l'année et qui a plus de poids. Par contre certains modules spécifiques sont renouvelables comme le BSB (brevet de surveillant de baignade) tous les 5 ans.
Avatar de Bluedeep Bluedeep - Inactif https://www.developpez.com
le 30/06/2011 à 9:38
Citation Envoyé par negstek  Voir le message
Non, il est acquis mais je pense que maintenant on forme plutôt les jeunes avec le BPJEPS qui permet de travailler en continu toute l'année et qui a plus de poids. Par contre certains modules spécifiques sont renouvelables comme le BSB (brevet de surveillant de baignade) tous les 5 ans.

Euh ... oui ... sans doute; mais ayant passé mon BAFA en 1979, ce n'est plus très frais
Avatar de negstek negstek - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 30/06/2011 à 9:57
Citation Envoyé par Bluedeep  Voir le message
Euh ... oui ... sans doute; mais ayant passé mon BAFA en 1979, ce n'est plus très frais

D'un autre coté quand on a un "vrai" travail on en a plus vraiment besoin. Moi ça m'a servi à faire un peu d'argent de poche durant mes études (pendant les vacances). A l'époque encadrer les centres de vacances c'était même pas rémunérer mais on touchait une indemnité (un moyen légal d'exploiter les gens et de ne pas les payer à l'heure...).
Offres d'emploi IT
Ingénieur développement fpga (traitement vidéo) H/F
Safran - Ile de France - 100 rue de Paris 91300 MASSY
Architecte électronique de puissance expérimenté H/F
Safran - Ile de France - Villaroche - Réau
Architecte systèmes études & scientifiques H/F
Safran - Ile de France - Vélizy-Villacoublay (78140)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil