IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

L'utilisation du bitcoin au Salvador se développe depuis son adoption il y a un mois,
Mais certains problèmes subsistent

Le , par Bill Fassinou

157PARTAGES

6  0 
Les Salvadoriens semblent se familiariser de plus en plus avec le bitcoin, avec quelques millions de dollars envoyés quotidiennement par des migrants qui l'utilisent, mais il y a toujours des réticences de la part de certaines entreprises et les populations observent également certaines irrégularités dans les transactions. Un récent rapport note que seulement une fraction des entreprises du pays a accepté un paiement en bitcoins et des problèmes techniques ont affecté l'application de cryptomonnaie du gouvernement, frustrant même les utilisateurs fidèles de cette technologie.

Le Salvador est devenu le 7 septembre le premier à adopter le bitcoin comme monnaie officielle. Depuis, le gouvernement a fait installer des dizaines de distributeurs automatiques de bitcoins dans le pays - et à l'étranger - et a mis à la disposition des Salvadoriens un portefeuille numérique du nom de Chivo afin de faciliter les transactions. Certaines mesures ont révélé que l'adoption dans le pays, où un cinquième des familles dépend des transferts de fonds, a été rapide. Le président salvadorien Nayib Bukele a déclaré que trois millions de personnes avaient téléchargé Chivo, soit 500 000 de plus que l'objectif initial et environ la moitié de la population du pays.



En septembre, il a déclaré que le portefeuille comptait 2,1 millions d'utilisateurs actifs. Selon la Fondation salvadorienne pour le développement économique et social, un mois après le lancement, 12 % des consommateurs auraient utilisé la cryptomonnaie. « Depuis hier, les Salvadoriens insèrent plus d'argent liquide pour acheter du bitcoin que ce qu'ils retirent des distributeurs automatiques. C'est très surprenant si tôt dans le jeu », a tweeté Bukele mercredi dernier. Mais la Fondation a réalisé une enquête et a constaté que l'utilisation globale était encore faible, 93 % des entreprises déclarant ne pas effectuer des paiements en bitcoins.

Elle a interrogé 233 entreprises de différents secteurs dans le cadre de l'enquête. « Nous ne sommes toujours pas sûrs des avantages escomptés par le gouvernement », a déclaré Leonor Selva, de l'Association nationale des entreprises privées, l'un des nombreux groupes d'entreprises qui restent sceptiques quant au déploiement. En outre, des centaines de personnes ont déclaré avoir rencontré des problèmes techniques lors de l'utilisation du portefeuille numérique Chivo. Adalberto Galvez, 32 ans, ouvrier du bâtiment, a déclaré à Reuters avoir perdu 220 dollars en essayant de retirer de l'argent du portefeuille numérique Chivo.

Comme Galvez, des dizaines d'autres Salvadoriens ont dit qu'ils avaient eu au moins un problème avec Chivo, nommé d'après le mot local pour "bon", et peu l'avaient utilisé quotidiennement. « Il a pris mon argent, mais ne m'a rien donné », a déclaré Galvez, qui utilisait déjà le bitcoin avec succès depuis des mois avec une autre application dans le cadre d'un projet expérimental surnommé Bitcoin Beach dans la ville côtière d'El Zonte. Galvez a déclaré que les fonds avaient été retirés de son portefeuille Bitcoin Beach, mais qu'il n'avait jamais pu retirer l'argent grâce à l'application Chivo.

L'intéressé a ajouté qu'il n'avait pas eu de réponse après avoir déposé des plaintes. D'autres personnes ont également signalé des irrégularités dans les transactions et des tentatives d'usurpation d'identité. Le président Bukele a attribué la responsabilité des problèmes rencontrés par Galvez et d'autres personnes à la forte demande. Par ailleurs, le gouvernement compte sur l'argent des migrants pour faire progresser l'adoption du bitcoin. L'administration Bukele espère que les 2,5 millions de Salvadoriens vivant aux États-Unis finiront par envoyer des fonds par le biais de Chivo.

Ainsi, jusqu'à présent, 30 distributeurs automatiques de bitcoins ont été installés à Atlanta, Chicago, Houston et Los Angeles. Selon le gouvernement Bukele, environ 2 millions de dollars sont envoyés quotidiennement par Chivo. Juan Moz, un ouvrier du bâtiment qui vit aux États-Unis depuis 2005, a récemment choisi Chivo pour envoyer des fonds à sa famille - une décision qui, selon lui, lui permet d'économiser jusqu'à 18 dollars par rapport aux services de transfert d'argent traditionnels. « Je vais certainement continuer à l'utiliser », a-t-il déclaré.

Cependant, la plupart des envois de fonds annuels du Salvador, qui s'élèvent à 6 milliards de dollars, soit environ un quart du produit intérieur brut du pays, se font toujours par le biais de transferts d'argent, et beaucoup se méfient de la volatilité de la cryptomonnaie. Le mois dernier, le Salvador a acheté 700 bitcoins. Les prix ont d'abord fortement chuté après l'adoption du 7 septembre, mais ils ont bondi fin septembre pour atteindre environ 57 000 dollars par pièce cette semaine. Au début du programme, les citoyens ayant téléchargé l'application ont reçu un bonus de 30 dollars.

La prime était suffisamment importante pour profiter à certains propriétaires de petites entreprises comme Alexander Diaz, dont le restaurant servant des ailes de poulet a connu un pic d'activité. « La plupart des personnes qui ont eu ce bonus ont voulu tester comment le dépenser, alors plusieurs clients nous ont fait des paiements en bitcoins », a déclaré Diaz, ajoutant qu'environ 20 % de ses clients utilisent désormais la cryptomonnaie. « Chivo a profité aux petits entrepreneurs, car il facilite le mode de paiement pour les clients », a déclaré Diaz.

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi

Le Salvador devient le premier pays à adopter le bitcoin comme monnaie officielle, mais les économistes s'inquiètent que cette mesure encourage le blanchiment d'argent

Des milliers de personnes manifestent au Salvador après que le bitcoin est devenu une monnaie officielle, mais le gouvernement continue de pousser la cryptomonnaie vers l'avant

Le bitcoin a désormais cours légal au Salvador, le projet de loi a été approuvé par le Congrès du pays qui devient ainsi le premier à l'approuver comme monnaie légale

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !