IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Facebook suspend son projet de lancer Instagram Kids,
Cette décision fait suite aux préoccupations concernant les effets sur la santé mentale des moins de 13 ans

Le , par Bruno

165PARTAGES

3  0 
Facebook a annoncé la suspension de ses plans de lancement d'Instagram Kids, une version de son application de partage de photos destinée aux enfants de moins de 13 ans, après que des législateurs et d'autres personnes ont exprimé des inquiétudes quant aux effets de la plateforme de partage de photos sur la santé mentale des jeunes.

Adam Mosseri, le responsable d'Instagram, application appartenant à Facebook, a déclaré que le service de réseaux sociaux mettait en pause ses travaux afin de pouvoir écouter les préoccupations et faire davantage pour démontrer la valeur de la version pour enfants, qui devait être dépourvue de publicité et permettre aux parents de surveiller l'activité des enfants. Adam aurait nié que la décision de « mettre en pause » le travail de développement sur Instagram Kids était un aveu que le concept était une mauvaise idée. Il a également ajouté que c'était toujours la « bonne chose à faire » de construire une application autonome qui offre aux parents plus de contrôle et de supervision.


« Je reste fermement convaincu que c'est une bonne chose de créer une version d'Instagram qui est fiable pour les préadolescents, mais nous voulons prendre le temps de parler aux parents, aux chercheurs et aux experts en sécurité et parvenir à un consensus sur la manière d'aller de l'avant », a déclaré Adam Mosseri.

La décision d'Instagram intervient après une enquête du Wall Street Journal, qui montre que les propres recherches internes de l'entreprise ont révélé qu'Instagram était dangereux pour un pourcentage important de jeunes utilisateurs, en particulier les adolescentes qui ont des problèmes d'image corporelle. Instagram aurait détérioré l'image corporelle d'une adolescente sur trois. Ce qui soulève de sérieuses inquiétudes quant à l'impact de l'application de partage de photos sur la santé mentale des adolescents. Instagram aurait également augmenté les taux d'anxiété et de dépression des adolescents. L'article a suscité une audience du Sénat sur le sujet. « Nous aggravons les problèmes d'image corporelle d'une adolescente sur trois », indique une présentation de 2019, résumant les recherches sur les adolescentes qui connaissent ces problèmes.

Facebook a contesté la présentation de ses recherches, mais a déclaré que retarder le lancement d'Instagram Kids lui donnerait plus de temps pour prendre en compte les commentaires des hommes politiques, des parents et d'autres militants pour la sécurité des enfants, dont beaucoup ont largement critiqué le dispositif.

Facebook a fait valoir qu'il est préférable et plus pratique de créer des espaces numériques fiables pour les enfants, où les parents sont mieux à même de surveiller ce qu'ils font, plutôt que d'essayer de les empêcher complètement d'aller en ligne.

Les démocrates à la Chambre et au Sénat américains ont qualifié la décision de Facebook de suspendre les travaux sur l’application Instagram Kids d’insuffisante. « Facebook a complètement perdu le bénéfice du doute en matière de protection des jeunes en ligne et doit abandonner complètement ce projet », soutiennent les élus. Pour certains analystes, les informations des enfants peuvent faire l’objet de scandales similaires à celle de Cambridge Analytica.

En mars 2018, le quotidien américain New York Times et le britannique The Guardian ont publié des informations relatives à une campagne de manipulation orchestrée par l’entreprise Cambridge Analytica, une société spécialisée dans l’analyse de données (data mining). L’entreprise était alors suspectée d’avoir exploité les données de 50 millions d’utilisateurs de Facebook à leur insu.

Sur le New York Times, on pouvait lire :
« L'entreprise avait obtenu un investissement de 15 millions de dollars de Robert Mercer, le riche donateur républicain, et courtisé son conseiller politique, Stephen K. Bannon, avec la promesse d'outils qui pourraient identifier les personnalités des électeurs américains et influencer leur comportement. Mais il n'avait pas les données pour faire fonctionner ses nouveaux produits.

Ainsi, l'entreprise a recueilli des informations privées des profils Facebook de plus de 50 millions d'utilisateurs sans leur autorisation, selon d'anciens employés, associés et documents de Cambridge, ce qui en fait l'une des plus importantes fuites de données dans l'histoire du réseau social. La violation a permis à l'entreprise d'exploiter l'activité privée des réseaux sociaux d'un large éventail de l'électorat américain, en développant des techniques qui ont étayé son travail sur la campagne du président Trump en 2016. »


En mai, 44 procureurs généraux des États-Unis ont écrit au PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, pour lui demander d'abandonner le projet Instagram Kids, en affirmant qu'il serait « préjudiciable pour une multitude de raisons ». Cette lettre est intervenue après que Mark Zuckerberg a été mis sur la sellette par les législateurs américains lors d'une audience en mars dernier, suite à des accusations selon lesquelles Facebook était conçu pour attirer les jeunes utilisateurs et pouvait les exposer à des contenus dangereux.

Et vous ?

Quel est votre avis sur le projet ?

Que pensez-vous de la décision de Facebook de mettre une pause au projet ?

Quels commentaires faites-vous de l'avis des démocrates qui pensent que, « Facebook a complètement perdu le bénéfice du doute en matière de protection des jeunes en ligne et doit abandonner complètement ce projet » ?

Voir aussi :

Scandale Cambridge Analytica : Mark Zuckerberg comparaît devant le Parlement européen, voici l'essentiel de l'audience

Instagram pour les enfants ? Mark Zuckerberg cible maintenant vos enfants et si le milliardaire les attrape tôt, il les aura pour la vie

Facebook affirme qu'il n'y a pas de lien entre l'utilisation de ses plateformes et la dépression des utilisateurs, mais les chercheurs décrivent une corrélation de plus en plus évidente

Des documents internes de Facebook divulgués décrivent les enfants de 10 à 12 ans comme une "richesse inexploitée" et contiennent des plans pour attirer les enfants sur le réseau social

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !