IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

26 000 et plus, l'Amérique installe des centaines de guichets automatiques de bitcoin supplémentaires chaque semaine
Et les fabricants de ces guichets se multiplient

Le , par Bill Fassinou

228PARTAGES

2  0 
Alors que le gouvernement central des États-Unis est toujours muet en ce qui concerne les mesures d'encadrement du commerce, de l'extraction et de l'utilisation des cryptomonnaies, ces dernières s'ancrent de plus en plus rapidement dans le quotidien des Américains. Selon les observations de Coin ATM Radar, un site de suivi des monnaies numériques, il y avait environ 6 000 distributeurs automatiques de cryptomonnaies aux États-Unis à la même époque l'année dernière, mais plus de 26 000 aujourd'hui, et des centaines d'autres sont installées chaque semaine.

Si le bitcoin, et les cryptomonnaies en général ont connu une très faible intégration pendant la première moitié de la dernière décennie, elles sont maintenant au cœur du quotidien des populations, et ce dans tous les pays du monde. Et ces derniers sont désormais confrontés à un dilemme, cherchant à savoir s'il faut autoriser ou interdire l'utilisation les cryptomonnaies. Ce qu'il faut savoir, c'est que l'utilisation des cryptomonnaies, notamment l'extraction, participe grandement à l'augmentation des émissions de gaz à effet de serre dans l'atmosphère. Cela a un impact considérable sur le climat et pourrait donc justifier leur interdiction.



À l'opposé, certains spécialistes affirment que les cryptomonnaies pourraient aider à renforcer la situation financière des économies faibles (les pays sous-développés ou les pays en voie de développement) et favoriser la mise en place d'une économie inclusive. Elles pourraient également permettre aux migrants de ces économies d'envoyer plus facilement et à moindre coût de l'argent à leurs proches restés au pays, en réduisant les frais de transfert qui sont considérables dans certaines zones du monde. En gros, certains spécialistes avancent que ces perspectives encouragent l'utilisation des cryptomonnaies.

Certains pays, à l'instar de la Chine, le Nigéria et la Bolivie, ont tranché au cours de ces dernières années, en interdisant les cryptomonnaies. Cela dit, plusieurs autres gouvernements, dont la France et les États-Unis, continuent d'étudier la question. Mais les défenseurs des cryptomonnaies n'entendent pas laisser le temps à ces gouvernements pour qu'ils finissent d'évaluer leurs options. Ils font de leur mieux pour faciliter l'accès à ces monnaies et étendre ainsi leur adoption. Les moyens d'acheter des cryptomonnaies plus facilement sont désormais en plein essor dans tout les pays, les distributeurs automatiques de bitcoins en tête.

Coin ATM Radar, un site de suivi des cryptomonnaies, a rapporté que rien qu'aux États-Unis, l'on dénombre aujourd'hui plus de 26 000 distributeurs automatiques de cryptomonnaies contre seulement 6 000 à la même époque l'année dernière. Et ce chiffre ne tient compte que des distributeurs de bitcoins "purs", c'est-à-dire ceux qui ne vendent que des bitcoins. En outre, des milliers de distributeurs automatiques de billets traditionnels ont été modifiés pour permettre également l'achat de cryptomonnaies. Il y a aussi Coinstar, qui fabrique les machines à compter les pièces que l'on trouve dans de nombreux supermarchés américains.

Environ 7 500 de ces machines vendent désormais des bitcoins, et ce nombre devrait atteindre 10 000 d'ici la fin de l'année. Les chercheurs d'un autre site, How Many Bitcoin ATMs, ont ajouté ces machines hybrides au mélange, et estiment qu'il y a plus de 42 000 distributeurs automatiques de bitcoins aux États-Unis aujourd'hui. Les utilisateurs avertis de cryptomonnaies achètent principalement en ligne, via des sites Web ou des applications pour smartphones. Cependant, l'essor des distributeurs automatiques de bitcoins offre une rampe d'accès facile aux acheteurs débutants. Ce qui devrait favoriser une plus grande adoption.

Le géant de la technologie financière NCR est entré dans la danse. Le mois dernier, NCR a acquis la société LibertyX, basée à Boston, l'une des premières sociétés de distributeurs automatiques de bitcoins. Désormais, LibertyX fabrique principalement des logiciels permettant d'ajouter des capacités de distribution de cryptomonnaies aux distributeurs automatiques standard et aux dispositifs de point de vente au détail - l'équivalent moderne des caisses enregistreuses. NCR, dont le siège est basé à Atlanta en Géorgie, est l'un des principaux fabricants mondiaux de distributeurs automatiques de billets et de caisses enregistreuses.

L'acquisition de LibertyX ne signifie pas seulement des milliers de guichets automatiques de cryptomonnaies supplémentaires. Elle pourrait également signifier que des milliers de magasins de détail pourraient vendre de la cryptomonnaie comme des barres chocolatées. Certains rapports notent d'ailleurs que c'est déjà le cas. LibertyX aurait conclu des accords avec les détaillants CVS, Rite Aid et 7-Eleven pour permettre l'achat de bitcoins dans certains magasins. Le client utilise une application pour smartphone LibertyX et saisit le montant qu'il souhaite acheter, jusqu'à 500 dollars par jour. Un code-barres apparaît sur l'écran du téléphone.

Un employé scanne le code-barres et le client remet l'argent. Le montant est instantanément ajouté au compte bitcoin du client, déduction faite de frais de transaction de 4,95 dollars. LibertyX affirme que ce service est désormais disponible dans plus de 20 000 magasins de détail. Pour acheter des bitcoins dans un magasin de détail, l'acheteur doit installer l'application LibertyX plusieurs jours à l'avance et fournir des informations personnelles détaillées, notamment sa source de revenus et son lieu de travail. Selon les explications des dirigeants de LibertyX, ces informations sont exigées par les régulateurs bancaires fédéraux.

Elles visent notamment à empêcher les criminels d'utiliser le bitcoin pour blanchir de l'argent illicite. Il faut plusieurs jours pour confirmer les informations et autoriser l'utilisateur à acheter des bitcoins dans un magasin de détail. D'un autre côté, avec les distributeurs automatiques de Coinmover, une société qui fabrique des distributeurs automatiques de bitcoins, n'importe qui peut immédiatement acheter jusqu'à 2 500 dollars en bitcoins par jour, en fournissant simplement un nom, une adresse électronique et un numéro de téléphone. Ceux qui souhaitent acheter des montants plus importants doivent fournir des informations plus détaillées et attendre plusieurs jours avant d'obtenir une autorisation.

Une machine Coinmover vend non seulement des bitcoins, mais aussi d'autres cryptomonnaies, comme l'Ether, le Litecoin et le Dogecoin. L'utilisateur doit installer une application de portefeuille de cryptomonnaies sur son smartphone, qui affiche un code QR. Ensuite, il appose l'écran du téléphone contre un scanner intégré au distributeur, et insère la somme d'argent souhaitée. Le distributeur lit le code du portefeuille du téléphone et transfère le montant correct de la monnaie numérique dans ce portefeuille. Le processus ne prend qu'une minute environ, mais il coûte cher.

Les frais de transaction pour un achat par guichet automatique de bitcoins vont de 2,95 à 5,95 dollars. L'acheteur paie aussi une majoration de 10 à 15 % par rapport au cours du marché de la devise. À titre illustratif, pour un achat récent de 20 dollars de bitcoins, l'acheteur n'a reçu, après paiement des frais et de la majoration, que 12,36 dollars de cette monnaie. Qui peut donc utiliser ces machines ? Toute personne disposant d'un compte bancaire traditionnel peut utiliser des applications pour smartphone pour acheter des cryptomonnaies avec des frais très faibles.

Par exemple, il n'en coûte que 45 cents pour acheter 20 dollars de bitcoin en utilisant une carte de débit et un programme appelé Cash App. D'autres applications de finances personnelles d'entreprises comme PayPal et Robinhood, prennent également en charge le commerce de cryptomonnaies à faible coût. Francisco J. Alvarez-Evangelista, analyste bancaire chez Aite-Novarica Group, a déclaré que « les distributeurs automatiques de bitcoins pourraient être utiles aux habitants des pays en développement ayant un accès limité aux banques ». Cependant, il craint que le concept ne prenne pas dans les grands pays.

« Les États-Unis sont un marché difficile à aborder, car il y a tellement de moyens plus faciles d'acquérir et de vendre des bitcoins », a-t-il déclaré. Par ailleurs, d'autres affirment que les machines peuvent séduire les investisseurs américains en cryptomonnaies qui ont un souci obsessionnel de la vie privée, ainsi que les personnes qui cherchent un moyen rapide et facile d'envoyer de l'argent à l'étranger. En effet, une fois qu'une personne a acheté des bitcoins à un distributeur automatique, elle peut transférer l'argent instantanément à l'adresse bitcoin d'un proche, partout dans le monde.

En outre, les cryptomonnaies achetées par l'intermédiaire d'une banque ne peuvent pas être dépensées avant la compensation complète de la transaction, ce qui peut prendre plusieurs jours. « Avec ces machines, vous obtenez votre cryptomonnaie immédiatement. C'est pourquoi les gens sont prêts à payer plus cher », a déclaré Mike Scanlan, ancien analyste en sécurité informatique pour Tufts Health Plan et aujourd'hui directeur de la technologie chez Coinmover.

Selon une enquête de l'Université de Chicago, 13 % des adultes américains ont acheté ou vendu des cryptomonnaies au cours de l'année écoulée. Cela représente près de 33 millions de personnes. Alors, combien d'autres achèteront, lorsque des milliers de magasins de détail et de distributeurs automatiques deviendront des postes d'échange de bitcoins ? Selon les analystes, ils seront certainement très nombreux.

Et vous? 

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous de la prolifération des distributeurs automatiques de cryptomonnaies aux États-Unis ?
Pensez-vous que cette tendance pourrait être observée en France dans les années à venir ? Pourquoi ?

Voir aussi

Le Salvador devient le premier pays à adopter le bitcoin comme monnaie officielle, mais les économistes s'inquiètent que cette mesure encourage le blanchiment d'argent

L'Inde voudrait interdire les cryptomonnaies et pénaliser les mineurs et les négociants dans un projet de loi

Des milliers de personnes manifestent au Salvador après que le bitcoin soit devenu une monnaie officielle, mais le gouvernement continue de pousser la cryptomonnaie vers l'avant

La Thaïlande bannit les cryptomonnaies basées sur des mèmes et les NFT : « aucun objectif clair ou aucune valeur sous-jacente », indique la Securities and Exchange Commission (SEC) du pays

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !