IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La fonction Full Self-Driving de Tesla confond la Lune avec un feu de circulation jaune,
Cela signifie que la voiture ralentira parce qu'elle voit la Lune

Le , par Bruno

143PARTAGES

6  0 
La fonction de conduite autonome de Tesla, qui est la fonction d'aide à la conduite de niveau 2 est influencée par la Lune. Le constat a été effectué par Jordan Nelson, un propriétaire de voiture autonome Tesla. En effet, ce dernier a remarqué quelque chose d'étrange alors qu'il se promenait dans sa voiture autonome Tesla. Jordan Nelson se trouvait sur une autoroute en Caroline du Nord, aux États-Unis, lorsqu'il a remarqué que sa voiture ralentissait sans cesse après avoir confondu la lune avec un feu de circulation jaune.

L’année dernière, Tesla a commencé à déployer la mise à jour 2020.36, en introduisant quelques nouvelles caractéristiques notables pour ses véhicules. Bien que seuls quelques véhicules aient reçu la mise à jour jusqu'à présent, Electrek rapporte que la nouvelle version de la mise à jour logicielle permet de détecter visuellement les panneaux de limitation de vitesse et bien plus encore.


Pendant un certain temps, on a spéculé sur la mesure dans laquelle Tesla utilisait les données GPS par rapport à la détection réelle des panneaux de limitation de vitesse afin de détecter les limites de vitesse pour ses fonctions de pilote automatique. Vous pouvez maintenant vous attendre à ce que les voitures Tesla deviennent plus efficaces pour reconnaître les panneaux de signalisation de vitesse à l'aide de leurs caméras dans un avenir proche. Electrek a indiqué que le constructeur automobile mettait en avant une nouvelle version de sa mise à jour logicielle qui permettra au système Autopilot de ses véhicules de détecter les panneaux de limitation de vitesse à l'aide de leurs caméras.

Le comportement anormal de la fonction d'Autopilotage complet (FSD) de Tesla a été filmé et partagé sur Twitter par Jordan Nelson, qui a mentionné le chef de Tesla, Elon Musk, dans son message. « Elon Musk, vous devriez demander à votre équipe de se pencher sur la lune qui trompe le système de pilotage automatique. La voiture pense que la lune est un feu de circulation jaune et veut continuer à ralentir », a-t-il écrit.

Jordan Nelson a déclaré qu'il venait de souscrire un abonnement à la conduite autonome complète chez Tesla et qu'il voulait tester la fonction. Tesla a récemment annoncé que les propriétaires de Tesla peuvent s'abonner à la fonction de conduite autonome complète de l'entreprise pour 99 ou 199 dollars par mois, au lieu de payer un montant élevé de 10 000 dollars au moment de l'achat du véhicule. Notons que, en plus de la formule d'abonnement, la FSD de Tesla est également disponible à l'achat au prix de 10 000 dollars. Ceux qui possèdent un ancien ordinateur FSD peuvent le mettre à niveau vers la version 3.0 afin de pouvoir souscrire pour la formule abonnement, mais il leur en coûtera 1 500 $.

« Je me suis rendu sur l'autoroute locale à quatre voies pour l'essayer et j'ai remarqué que la voiture hésitait un peu, comme si elle voulait ralentir, alors que normalement, elle maintient parfaitement la vitesse que j'ai fixée si aucune voiture ne se trouve devant moi », a-t-il déclaré.
« J'ai levé les yeux et j'ai vu que la lune était droit devant et qu'elle était presque pleine... La lune trompait le système de pilotage automatique en lui faisant croire qu'il s'agissait d'un feu de signalisation jaune clignotant », a-t-il ajouté, précisant qu'un épais brouillard dû à la fumée provoquée par les incendies de forêt sur la côte ouest faisait apparaître la lune plus jaunâtre que d'habitude.

La fonction FSD de Tesla n'est actuellement rien d'autre qu'un système avancé d'aide à la conduite qui requiert l'attention du conducteur et le responsabilise à 100 %. Dans la FAQ du support, on peut lire : « Note : ces fonctions sont conçues pour devenir plus performantes au fil du temps ; toutefois, les fonctions actuellement activées ne rendent pas le véhicule autonome. Les fonctionnalités actuellement activées nécessitent un conducteur pleinement attentif, qui a les mains sur le volant et est prêt à prendre le relai à tout moment ».

L'entreprise travaille dur pour rendre la FSD entièrement autonome en s'appuyant sur les caméras, mais elle n'en est pas encore là et franchement, dans les déclarations réglementaires, Tesla dit qu'il pourrait ne pas atteindre la capacité de conduite autonome complète cette année. Il ne faut pas oublier que le développement d'un tel système pourrait prendre des années et qu'il faudrait ensuite qu'il soit autorisé par la loi.

La FSD de Tesla, qui a fait l'objet d'une mise à jour vers la version 9.0, toujours en version bêta, au début du mois de juillet, exige que les utilisateurs supervisent activement la conduite et soient prêts à reprendre le contrôle en un clin d'œil. Cependant, tous les propriétaires ne se prêtent pas à ses exigences et préfèrent mettre en danger la vie de nombreuses personnes.


Il y a deux mois, un homme de 25 ans a été arrêté après avoir été vu en train de rouler à partir du siège arrière d'une Tesla sans personne à la place du conducteur. Param Sharma a été arrêté un lundi soir par la California Highway Patrol pour deux chefs d'accusation de conduite imprudente et de désobéissance à un agent de la paix. Sharma a passé la nuit à la prison de Santa Rita. Après 24 h passées derrière les barreaux, il a déclaré à la chaîne KTVU que sa conduite n'était pas dangereuse et s'est vanté d'être rentré chez lui en faisant ce pour quoi on le connait : monter sur la banquette arrière d'une voiture Tesla (cette fois avec la Tesla d’un ami). Sharma dit être « plus en sécurité sur le siège arrière que sur le siège du conducteur » avec le système Autopilot enclenché.

La California Highway Patrol a déclaré avoir arrêté cet homme vu sur la banquette arrière d'une Tesla Model 3 dont le siège conducteur était vide. Param Sharma a été arrêté « et incarcéré à la prison de Santa Rita » pour conduite dangereuse et désobéissance à un agent, a déclaré le département dans un communiqué sur Facebook. Sharma a été arrêté après de multiples appels au 911 signalant un véhicule sans conducteur « circulant en direction de l'est sur la I-80, traversant le pont de la baie de San Francisco-Oakland en direction de la ville d'Oakland », a déclaré la police.

Les faux positifs lors du résultat pour une prise de décision peuvent être à l’origine de situations dramatiques. En mai 2019, Tesla a fait l’objet de poursuites en justice par la famille de Walter Huang, un ingénieur Apple, décédé dans le cadre d’un accident mortel qui s’est produit le 23 mars 2018 en Californie aux États-Unis. Huang, qui avait 38 ans, est décédé lorsque sa Tesla Model X 2017 a heurté une glissière de sécurité en béton sur l'autoroute 101 à Mountain View.

Le conducteur est décédé plus tard à l’hôpital après avoir signalé que l'autopilotage du véhicule Model X de Tesla était enclenché lors de l'accident. La poursuite pour mort abusive qui avait été intentée par la famille de Huang devant la Cour supérieure de Californie, comté de Santa Clara, alléguait que des erreurs commises par le système d'aide à la conduite du pilote automatique de Tesla ont causé l'accident qui a tué le propriétaire de la berline impliquée dans l’accident.

La poursuite allègue que le système d'aide à la conduite du pilote automatique de Tesla a mal interprété les lignes de voie, n'a pas détecté la glissière de sécurité en béton, a échoué dans le freinage et a plutôt accéléré dans la médiane. En effet, la berline en mode pilotage automatique a percuté la glissière après que Huang ait accéléré jusqu’à 71 mi/h (114 km/h). Dans un communiqué, B. Mark Fong, associé chez Minami Tamaki LLP, l'une des sociétés représentant la famille a déclaré :

« Mme Huang a perdu son mari et deux enfants ont perdu leur père parce que Tesla est en train de tester son logiciel Autopilot sur des pilotes actifs ». « La famille Huang veut empêcher cette tragédie d'arriver à d'autres conducteurs utilisant des véhicules Tesla ou des véhicules semi-autonomes », avait-il ajouté.

Et vous ?

Êtes-vous pour ou contre la conduite complètement autonome ?

Au regard des multiples décès attribués à la conduite autonome, que pensez-vous de cette technologie ?

Voir aussi :

Tesla poursuivi en justice dans le cadre d'une poursuite pour mort injustifiée, qui allègue que le pilote automatique a causé l'accident

Le pack "Full Self-Driving" de Tesla, d'une valeur de 10 000 dollars, est enfin disponible par abonnement, pour 199 dollars par mois

L'Autopilot de Tesla détectera les feux verts et les panneaux de limitation de vitesse, puis permettra bien d'autres choses grâce à une nouvelle mise à jour du logiciel

La mise à jour du logiciel du pilote automatique « Full Self Driving » de Tesla est potentiellement dangereuse et dirige le véhicule par moment de façon extrêmement risquée

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !