IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Tim Berners-Lee vend le code source d'origine du Web pour 5,4 millions de dollars en tant que jeton non fongible
Alors que certains pays déclarent les NFT comme étant sans aucune valeur sous-jacente

Le , par Patrick Ruiz

217PARTAGES

15  0 
L'informaticien britannique et inventeur du Web Tim Berners-Lee a procédé à la vente (aux enchères) du code source d'origine du Web en tant que jeton non fongible (NFT). Montant de l’opération : 5,4 millions de dollars. La transaction relance la polémique autour des NFT. En effet, elle intervient dans un contexte où certains pays les déclarent comme étant sans aucune valeur sous-jacente.

Les investisseurs de la sphère cryptomonnaie et les collectionneurs d’œuvres numériques ont jugé le code source original du web plus précieux que le premier tweet vendu pour plus de 2,9 millions de dollars sous forme de jeton non fongible.

L’ensemble est composé de plusieurs éléments : les fichiers originaux horodatés contenant le code source, une visualisation animée de près de 10 000 lignes de code, une lettre écrite par Tim Berners-Lee sur le code et le processus de création ainsi qu’un photographie du code complet créé à partir des fichiers originaux en utilisant Python. Les lignes de code référencées par le NFT comprennent des implémentations des trois langages et protocoles inventés par Sir Tim qui restent aujourd'hui fondamentaux pour le World Wide Web : HTML (Hypertext Markup Language), HTTP (Hypertext Transfer Protocol) et URI (Uniform Resource Identifiers), ainsi que des documents HTML originaux qui expliquaient aux premiers utilisateurs du Web comment utiliser l'application.

Cette collection de fichiers est rattachée à un NFT. En gros, l’acquéreur de la collection de fichiers autour du code source d’origine du Web a comme procédé à l’achat d’une photo signée par son auteur. En effet, le code source d’origine du Web fait partie du domaine public depuis 1993. N’importe qui aurait donc pu en faire copie et tenter une opération de vente. Le fait que ce soit Tim Berners-Lee lui-même qui l’a mis en vente sous forme de NFT lui confère à minima une valeur juridique.


Qu'est-ce qu'un NFT ?

Les jetons non fongibles ou NFT sont des actifs cryptographiques basés sur la blockchain. Ils sont dotés de codes d'identification et de métadonnées uniques qui les distinguent les uns des autres. Contrairement aux cryptomonnaies, ils ne peuvent pas être négociés ou échangés à l'équivalence. C'est ce qui explique pourquoi ils sont qualifiés de non fongibles. Cela diffère des jetons fongibles comme les cryptomonnaies, qui sont identiques les uns aux autres et, par conséquent, peuvent être utilisés comme support de transactions commerciales. En gros, les NFT sont des jetons cryptographiques uniques qui existent sur une blockchain et ne peuvent être reproduits.

Ils peuvent être utilisés pour représenter des objets du monde réel comme des œuvres d'art ou encore des biens immobiliers. La "tokenisation" de ces biens tangibles du monde réel permet de les acheter, de les vendre et de les échanger plus efficacement tout en réduisant la probabilité de fraude. Les NFT peuvent également être utilisés pour représenter l'identité des personnes, les droits de propriété, etc. La construction distincte de chaque NFT offre plusieurs possibilités d'utilisation. En outre, parce qu'ils sont basés sur la blockchain, les NFT pourraient supprimer les intermédiaires, simplifier les transactions et créer de nouveaux marchés.

Une grande partie du marché actuel des NFT est centrée sur les objets de collection, tels que les œuvres d'art numériques, les cartes sportives et les raretés. L'espace le plus médiatisé est sans doute NBA Top Shot, qui permet de collectionner des moments non fongibles de la NBA sous forme de cartes numériques. Certaines de ces cartes se sont vendues pour des millions de dollars.

Quelle utilité ?

Les NFT modifient le paradigme des cryptomonnaies en rendant chaque jeton unique et irremplaçable, ce qui rend impossible l'égalité d'un jeton non fongible avec un autre. Ils sont des représentations numériques d'actifs et ont été comparés à des passeports numériques, car chaque jeton (NFT) contient une identité unique et non transférable qui le distingue des autres jetons. Ils sont également extensibles, ce qui signifie que vous pouvez combiner un NFT avec un autre pour "engendrer" un troisième NFT unique. À l'instar du bitcoin, les NFT contiennent également des informations relatives à la propriété.

Cela a pour but de faciliter l'identification et le transfert entre les détenteurs de jetons. Les propriétaires peuvent également ajouter des métadonnées ou des attributs relatifs à l'actif dans les NFT. Par exemple, les artistes peuvent signer leurs œuvres d'art numériques avec leur propre signature dans les métadonnées. Les NFT ont évolué à partir de la norme ERC-721. Développée par certaines personnes ayant construit le contrat intelligent ERC-20, la norme ERC-721 définit l'interface minimale requise pour l'échange et la distribution de jetons de jeu.

La norme ERC-1155 pousse le concept un peu plus loin en réduisant les coûts de transaction et de stockage requis pour les NFT et en regroupant plusieurs types de jetons non fongibles dans un seul contrat. Selon les analystes, le cas d'utilisation le plus populaire des NFT est sans doute celui des cryptokitties. Lancés en novembre 2017, ils sont des représentations numériques de chats avec des identifications uniques sur la blockchain Ethereum. Chaque chaton est unique et a un prix en ethers. Ils se reproduisent entre eux et produisent de nouveaux rejetons, qui ont des attributs et des valorisations différents par rapport à leurs parents.

Quelques semaines à peine après leur lancement, les cryptokitties ont rassemblé une base de fans qui ont dépensé 20 millions de dollars d'Éther pour les acheter, les nourrir et les entretenir. Si le cas d'utilisation des cryptokitties peut sembler trivial, ceux qui ont suivi ont des implications commerciales plus sérieuses. Par exemple, les NFT ont été utilisés dans des opérations de capital-investissement ainsi que dans des transactions immobilières. L'une des implications de l'intégration de plusieurs types de jetons dans un contrat est la possibilité d'assurer le séquestre de différents types de NFT, des œuvres d'art aux biens immobiliers, dans une seule transaction financière.


Les analystes sont d’avis que les NFT sont une évolution par rapport au concept relativement simple des cryptomonnaies. Les systèmes financiers modernes sont constitués de systèmes d'échange et de prêt sophistiqués pour différents types d'actifs, allant de l'immobilier aux contrats de prêt en passant par les œuvres d'art. En permettant la représentation numérique d'actifs physiques, les NFT constitueraient un pas en avant dans la réinvention de cette infrastructure. L'idée de représentations numériques d'actifs physiques n'est pas nouvelle, pas plus que l'utilisation d'une identification unique.

Lorsque ces concepts sont associés aux avantages d'une blockchain inviolable de contrats intelligents, ils deviennent une puissante force de changement. L'avantage le plus évident des NFT serait l'efficacité du marché. La conversion d'un actif physique en un actif numérique rationalise les processus et supprime les intermédiaires. Les NFT représentant des œuvres d'art numériques ou physiques sur une blockchain suppriment le besoin d'agents et permettent aux artistes de se connecter directement à leur public. Ils pourraient également améliorer les processus commerciaux.

À titre d’illustration, un NFT pour une bouteille de vin permettra aux différents acteurs d'une chaîne d'approvisionnement d'interagir plus facilement avec elle et aidera à suivre sa provenance, sa production et sa vente tout au long du processus. Les NFT sont aussi jugés excellents pour la gestion de l'identité. Exemple : le cas des passeports physiques qui doivent être présentés à chaque point d'entrée et de sortie. En convertissant les passeports individuels en NFT, chacun ayant ses propres caractéristiques d'identification uniques, il est possible de rationaliser les processus d'entrée et de sortie des juridictions.

En élargissant ce cas d'utilisation, les NFT peuvent également être utilisés pour la gestion de l'identité dans le domaine numérique. Les NFT peuvent également démocratiser l'investissement en fractionnant les actifs physiques tels que les biens immobiliers. Il est beaucoup plus facile de diviser un bien immobilier numérique entre plusieurs propriétaires qu'un bien physique. Selon les analystes, cette éthique de la "tokenisation" ne doit pas être limitée à l'immobilier ; elle peut être étendue à d'autres actifs, comme les œuvres d'art. Par exemple, un tableau ne doit pas toujours avoir un seul propriétaire.

Son équivalent numérique peut avoir plusieurs propriétaires, chacun étant responsable d'une fraction du tableau. De tels arrangements pourraient augmenter sa valeur et ses revenus.

La Thaïlande bannit les NFT

La Thaïlande est l’un des derniers pays à imposer des restrictions sur le commerce des cryptomonnaies. Une interdiction des monnaies basée sur des mèmes (meme token) comme le Dogecoin est en vigueur dans ce pays. Les places d’échange ont reçu l'ordre de retirer ces pièces, ainsi que les NFT, les jetons utilitaires et les jetons sociaux (fan token). La SEC thaïlandaise justifie sa décision en déclarant que « les cryptomonnaies basées sur des mèmes n'ont aucun objectif clair, aucune substance sous-jacente et que leur prix dépend largement des tendances des médias sociaux ».

Source : Sothebys

Et vous ?

Que pensez-vous de ce nouveau concept de NFT ?
Partagez-vous l’avis selon lequel il s’agit d’une nouvelle pyramide de Ponzi ?

Voir aussi :

Dix fraudeurs par échange de cartes SIM arrêtés pour avoir volé 100 millions de dollars en cryptomonnaie à des célébrités, ainsi que des informations personnelles

PayPal entre sur le marché de la cryptomonnaie : ses clients pourront utiliser des bitcoins pour leurs achats auprès de commerçants, acheter, vendre ou conserver des cryptomonnaies

Le plan d'un magnat de la cryptomonnaie pour transformer 27 114 hectares en une "ville intelligente" basée sur la blockchain, où la monnaie virtuelle sera le moyen de paiement

La valeur de l'ether, la cryptomonnaie native du réseau Ethereum, a franchi la barre des 1 000 dollars pour la première fois depuis 2018

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !