IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les entreprises technologiques européennes mettent en garde contre une baisse des niveaux de protection des données dans l'UE
Menacée par une initiative de la Commission européenne

Le , par Stéphane le calme

155PARTAGES

21  0 
En collaboration avec les sociétés Tutanota, Boxcryptor, Cryptomator, mail.de, Mailfence, Praxonomy et Tresorit, mailbox.org a écrit une lettre ouverte à l'UE critiquant vivement les plans à venir pour la surveillance des communications.

Dans le cadre de la lutte contre la pédopornographie, le Conseil des ministres de l'UE a approuvé la proposition d'abroger la directive sur la confidentialité électronique par un règlement transitoire à la fin de 2020. Avant cela, en juillet, la Commission européenne avait déclaré que le chiffrement était le principal obstacle dans la lutte contre les agresseurs d'enfants. Plus récemment, en décembre, la commission des libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures du Parlement européen a également voté pour restreindre la protection des données en faveur de l'application de la loi.

Toutefois, l'industrie insiste sur le fait que seul le chiffrement de bout en bout est en mesure de garantir une communication confidentielle ainsi que la confidentialité et le secret de la correspondance entre les utilisateurs. Mais dans la lutte contre la pornographie juvénile, les politiciens et les législateurs nationaux l'ont identifié comme le problème central et préféreraient l'interdire.

Selon les signataires de la lettre ouverte, toute obligation de filtrer tous les messages privés de chat est en contradiction avec les principes européens de protection des données. Les auteurs en sont convaincus : autoriser l'accès à des communications chiffrées par des organisations privées et des autorités publiques est incompatible avec une UE forte en tant que lieu technologique, cela porterait énormément préjudice aux idéaux européens et aux fondements incontestables de notre démocratie, à savoir la liberté d'expression et la protection de la vie privée .

Le PDG de mailbox.org Peer Heinlein a commenté en ces termes : « Personne ne veut limiter les poursuites pour pornographie juvénile. Mais les auteurs de ces cercles savent comment se soustraire et se protéger numériquement. Les initiatives législatives actuelles n'apporteront aucun changement ici. Au lieu de cela, la restriction de la communication chiffrée cause un grand tort à la société et constitue un empiétement profond sur les droits fondamentaux de la liberté de pensée et d'expression de tous les citoyens. La protection de la communication sécurisée ne doit pas être sacrifiée ici, non: elle est attaquée et doit être protégée et étendue. »

Lettre ouverte

Dans le cadre de l'initiative «Lutte contre les abus sexuels sur les enfants: détection, suppression et signalement de contenus illégaux», l'Union européenne envisage de supprimer la confidentialité numérique de la correspondance. Afin de détecter automatiquement le contenu illégal, tous les messages de chat privé doivent être filtrés à l'avenir. Cela devrait également s'appliquer au contenu qui a jusqu'à présent été protégé par un cryptage puissant de bout en bout. Si cette initiative était mise en œuvre selon le plan actuel, elle porterait énormément préjudice à nos idéaux européens et aux fondements incontestables de notre démocratie, à savoir la liberté d'expression et la protection de la vie privée (voir lettre EDRi). L’initiative porterait également gravement atteinte à l’autonomie stratégique de l’Europe et, partant, aux entreprises basées dans l’UE.

L'Europe en tant que leader technologique mondial est respectée au niveau international pour son haut niveau de protection des données, notamment en raison de l'effet exemplaire du RGPD. Dans un marché internationalement très compétitif, les entreprises européennes sont en première position en matière de protection des données. L'initiative de l'UE pourrait désormais mettre en danger cet argument de vente unique des entreprises informatiques européennes.

Pour ces raisons, nous demandons:
  • Le niveau élevé de protection des données dans l'Union européenne doit être maintenu.
  • Les droits fondamentaux doivent être préservés, en particulier le droit à la vie privée et à la confidentialité numérique de la correspondance.
  • L'appel à une surveillance de masse est trop simpliste et de courte durée.

Un niveau élevé de protection des données dans l'UE doit être maintenu

Le règlement général sur la protection des données est un modèle global de protection des données personnelles. Certains pays ont déjà lancé ou adopté leurs propres versions du RGPD. L'Union européenne, qui planifie maintenant exactement les étapes opposées, envoie un mauvais signal avec des effets désastreux pour l'UE en tant que site informatique. Des normes élevées de protection des données conduisent à une grande confiance dans les produits informatiques européens. Le label «Made in Europe» pèse lourdement sur nos clients – non seulement en Europe, mais dans le monde entier. L'obligation de briser la haute protection des communications chiffrées de bout en bout met en danger les activités de nombreuses sociétés informatiques dans toute l'UE. Cela détruirait un argument de vente unique important pour les entreprises informatiques européennes sur le marché mondial.

Nous soulignons explicitement que l'accès aux communications chiffrées par des organisations privées et des autorités publiques est incompatible avec une UE forte en tant que site technologique.


Droit à la vie privée et secret numérique de la correspondance

Une communication protégée est essentielle à la coexistence au sein de notre société. Le devoir de confidentialité du médecin et le secret professionnel de l'avocat, par exemple, sont considérés comme des droits d'une valeur incommensurable. Mais comment ces professions sont-elles censées maintenir leur secret professionnel si une communication protégée avec les patients et les clients n'est pas possible? Comme la plupart des industries modernes, ils s'appuient sur une communication numérique sécurisée pour respecter leurs vœux de confidentialité. La surveillance de toutes les communications au sein de services indépendants du nombre équivaut à un recul technologique au 20e siècle. Les communications postales et personnelles resteraient les seules alternatives sûres.

Pourtant, l’initiative de l’UE n’empêchera pas la commission de crimes. Cela n'empêchera pas non plus les criminels de mettre en place des services de chat chiffrés privés de bout en bout pour des activités illégales avec peu d'efforts et continuera ainsi à échapper aux autorités chargées de l'application de la loi. C'est la majorité des particuliers, s'appuyant sur des réseaux publics avec de nombreux participants, qui seront réellement concernés par l'initiative de l'UE – et qui seront privés de leur droit à une communication confidentielle dans les espaces numériques.

La protection de la confidentialité numérique de la correspondance ne doit pas être affaiblie. Au contraire, avec le déplacement constant de la communication sensible dans tous les domaines de notre société vers la sphère numérique, un cryptage solide de bout en bout est impératif.

L'appel à une surveillance de masse est trop simpliste

Enfin, nous voudrions appeler la Commission européenne à s'abstenir de toute politique populiste et actionniste et à résoudre les problèmes sur le fond. Interdire efficacement les communications sécurisées pour tous les citoyens de l'UE rend la vie de tous dangereuse.

L'abolition de la vie privée est particulièrement problématique en ce qui concerne la communication privée. Des contrôles automatisés de la plupart des messages intimes, comme des photos de nus envoyées via des réseaux publics, par exemple, peuvent amener les employés de sociétés internationales et les autorités policières à visionner ces images intimes. En d’autres termes: les étrangers ont accès aux messages les plus personnels de quelqu'un et peuvent à leur tour les diffuser. Cela crée un nouveau risque.

La surveillance de masse ne contribue pas, comme certains le prétendent, à prévenir le terrorisme ou les abus sexuels sur les enfants. Sascha Lobo a fait valoir dans le magazine d'information allemand Der Spiegel qu'une surveillance accrue ne conduisait pas nécessairement à plus de sécurité: "Depuis 2014, un total de 24 auteurs identifiés ont commis 13 attentats islamistes dans l'UE – et tous, oui littéralement 100 % des agresseurs étaient auparavant connus des autorités et avaient une propension à la violence. "

L'efficacité de la surveillance de masse pour résoudre les crimes n'a pas été prouvée. Cependant, trois éléments sont certains pour aider à protéger efficacement les enfants contre la violence sexuelle:
  • Poursuites ciblées, au lieu de surcharger les autorités avec des images inoffensives.
  • Travail de prévention et d'intervention dans les familles et les institutions, discussions publiques régulières avec des experts des médias et formation obligatoire pour tous ceux qui travaillent avec les gens.
  • Reconnaissance du fait que la violence se produit principalement au sein de la famille.

En résumé, nous concluons : Nous ne devons pas baser les normes de notre société sur le comportement des criminels. Les crimes ne peuvent être évités en faisant de chaque citoyen un suspect potentiel.

Nous voyons un danger évident dans l’initiative de l’UE « Lutte contre les abus sexuels sur les enfants: détection, suppression et signalement de contenus illégaux » qui sécurise la communication des citoyens et des entreprises pour des raisons de protection des enfants. Cela ne doit pas se produire dans une société ouverte et démocratique.

En tant qu'experts dans le domaine de la communication sécurisée, nous sommes disponibles pour discuter avec la Commission européenne de ce qui est techniquement faisable.

Source : lettre ouverte

Et vous ?

Êtes-vous pour ou contre l'affaiblissement du chiffrement au nom d'une lutte quelconque (dans le cas d'espèce la lutte contre les abus sexuels sur les enfants) ? Dans quelle mesure ?
Que pensez-vous des risques évoqués par les entreprises technologiques ?

Voir aussi :

Pourquoi IBM prône-t-il le "chiffrement entièrement homomorphe" ? L'entreprise estime que ce mode de chiffrement offrira une sécurité renforcée aux utilisateurs
L'Electronic Frontier Foundation exige que le FBI cesse de s'attaquer au chiffrement et informer le Congrès de tous les téléphones qu'il a déjà piratés
Intel va fabriquer une puce pour le chiffrement entièrement homomorphe, dans le cadre du programme DPRIVE de la DARPA

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de kain_tn
Membre expert https://www.developpez.com
Le 07/07/2021 à 14:56
[mode ironique activé]
Oh génial! Grace à ça, la pédophilie va disparaître! Je ne vois VRAIMENT pas comment des réseaux clandestins qui existaient AVANT Internet vont pouvoir survivre à un coup pareil...
[mode ironique désactivé]

Ils nous prennent vraiment pour des gros c... Qu'ils assument enfin leur délire fasciste et qu'ils arrêtent de se chercher des excuses.
15  0 
Avatar de Matthieu Vergne
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 08/07/2021 à 19:12
Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Quel est votre avis sur le sujet ?
C'est un combat de gros sous, certainement pas de valeur. Les valeurs sont juste là pour forcer la main à coup de pression morale.

Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Quelles répercussions la loi pourrait-elle avoir sur l'industrie ?
D'un côté, il y a ceux qui sont vent debout contre cette loi car ils n'y gagneraient pas grand chose mais se verraient contraints de faire un effort colossal supplémentaire. De l'autre il y a ceux qui y gagneraient au change et qui font partie des lobbies qui ont poussé à mettre ça sur la table. Laisser passer ça, ce serait faire un précédent très dangereux.

Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Pensez-vous que l'UE finira par abandonner sa lutte contre le chiffrement ?
On est sur une période où la surveillance de masse est devenue tendance. L'UE étant une masse de lobbies, elle continuera dans ce sens tant qu'on sera dans cette tendance. Faut tenir bon jusqu'à ce que la tendance passe, et faut tout faire pour qu'elle passe le plus rapidement que possible.

Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Êtes-vous prêt à laisser les forces de l'ordre passer au crible chacun de vos messages ?
Je suis au contraire prêt à prendre les mesures nécessaires pour qu'ils n'en soient pas capables.

Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Pensez-vous que casser le chiffrement permettra de freiner et de lutter contre les abus subis par les enfants en ligne ?
J'attends les études démontrant un réel intérêt dans ce sens. D'ici là, ma vie privée n'est pas négociable.

Le principe de sûreté est tombé en désuétude : les premiers de qui on doit se protéger sont ceux qui nous dirigent. Ces dirigeants font monter en sauce des problèmes certes importants mais qui ne nécessitent pas des mesures aussi drastiques que ce qu'ils préconisent. Ce qui les intéresse n'est pas plus la protection des enfants que la mise en place des mesures qu'ils préconisent, la protection n'étant qu'une excuse bien pratique qu'on peut facilement cacher derrière des valeurs difficilement contestables. Je ne doute pas qu'il y ait des vrai convaincus dans l'histoire, mais probablement plus modérés. Ceux-là n'auraient besoin que de manquer de compétences techniques ou philosophiques pour ne pas voir où ça mènerait et accepter de telles mesures.

Entre généraliser la critique des seules mesures à un refus de protéger les enfants, se cacher derrière la protection de l'enfance pour blanchir des mesures totalitaires, faire valoir que c'est du tout ou rien en faisant semblant d'ignorer qu'il s'agit de placer un curseur équilibré, faire passer ceux qui posent des questions sur ces mesures pour des gens qui n'auraient cure de la protection de l'enfance, etc. Quand on touche à des sujets aussi émotionnellement chargés, les méthodes ne manquent pas pour faire valoir sa position sans apporter le moindre argument réel.
9  0 
Avatar de BugFactory
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 07/07/2021 à 17:25
Bien sûr, quand on veut museler les journaux on fait appel aux pédo-nazis c'est si commode. Il ne faudrait tout de même pas qu'un journaliste qui enquête sur un scandale de corruption puisse garder ses sources secrètes quand même.
5  0 
Avatar de kain_tn
Membre expert https://www.developpez.com
Le 07/07/2021 à 17:53
Citation Envoyé par AoCannaille Voir le message
le problème la surveillance massive et avec l'auto chiffrement, c'est que dés que tu le met en place, tu deviens suspect.
Oui, tu as raison. Mais il vaut mieux le mettre en place quand même, et le faire pour tous les proches. Ils vont sûrement passer du temps sur nos cas mais ça va leur coûter des pépètes. Tant qu'à être vendus comme des bêtes, autant que ça ne soit pas à bas prix...
5  0 
Avatar de kain_tn
Membre expert https://www.developpez.com
Le 16/04/2021 à 12:34
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message

Êtes-vous pour ou contre l'affaiblissement du chiffrement au nom d'une lutte quelconque (dans le cas d'espèce la lutte contre les abus sexuels sur les enfants) ? Dans quelle mesure ?
Contre, bien entendu. Les réseaux pédophiles existaient bien avant le chiffrement, et tout comme la prostitution ils sont dirigés par des puissants: il n'y a qu'à regarder l'affaire Epstein. Si on veut lutter contre ces réseaux et les démanteler, il faut peut-être commencer par espionner de près ces puissants, leurs comptes en banque et leurs sociétés écrans.

Bien évidemment leur argument sur la pédophilie n'est que de la démagogie pour justifier une surveillance généralisée, puisqu'on est en plein dans l'ère de la vente de données.

Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message

Que pensez-vous des risques évoquez par les entreprises technologiques ?
Ils sont réels. On a en face de nous des dictateurs en puissance qui cachent à peine leurs intentions
4  0 
Avatar de kain_tn
Membre expert https://www.developpez.com
Le 07/07/2021 à 16:28
Citation Envoyé par emilie77 Voir le message
le chiffrement c'est a toi que tu dois le mettre en place sur ton email et pas directement du service que tu utilises
Oui, il vaut mieux ne pas utiliser les services tiers en effet, mais tes contacts ne sont pas tous auto-hébergés.
3  0 
Avatar de AoCannaille
Membre expert https://www.developpez.com
Le 07/07/2021 à 17:13
Citation Envoyé par emilie77 Voir le message
le chiffrement c'est a toi que tu dois le mettre en place sur ton email et pas directement du service que tu utilises
le problème la surveillance massive et avec l'auto chiffrement, c'est que dés que tu le met en place, tu deviens suspect.
3  0 
Avatar de tanaka59
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 08/07/2021 à 21:24
Bonsoir,

Le Parlement européen approuve la surveillance massive des communications privées malgré la mise en garde sur les risques pour la sécurité et la confidentialité

Quel est votre avis sur le sujet ?
1) C'est très dangereux

2) En Europe les marchés sont ultralibéralisés , donc attendez vous à des entreprises derrières qui vont venir "sucer" et "avaler" les télécommunications . En Chine au contraire c'est le gouvernement.

Le pire dans cette histoire . Une entreprise pourra déclarer n'importe quelle règle de modération à la "gueule de l'utilisateur" . Sur des "principes" . Des "principes moraux" , ne sont pas des "lois" établis par des juristes ... En gros les admins et modos auront le rôle de "juge" .

Cela laissera libre court à l'imagination et à l'arbitraire ... Ce n'est plus une boite de pandore qu'on ouvre , c'est l'anarchie carrément .

2 interlocuteurs qui parleront sur des sujets mêmes anodins, pourraient se voir emmerdés par la justice ou les fdo pour un propos dont on ne connait pas le contexte . Le tout basé sur des présupposés.

Caricaturalement cela donnerai :

> les moustachus seraient tous nazis donc dangereux (présupposé car hitler était moustachu ... )
> les accros au monde du X seraient tous des déviants, des prédateurs et toutes les joyeusetés possibles et inimaginables (présupposé car Griveaux de LREM fait des trucs louches )

Quelles répercussions la loi pourrait-elle avoir sur l'industrie ?
Qu'on applique des régles à la "gueule du client" . Par "bienpensance" ceux qui rentrent dans le moule tant mieux pour eux. Ceux qui ne rentrent pas seront vus comme "déviants" .

Pensez-vous que l'UE finira par abandonner sa lutte contre le chiffrement ?
Non car l'UE est ultra libérale ... Pire qu'aux USA en somme ou ils "ne sont que" libéral.

Êtes-vous prêt à laisser les forces de l'ordre passer au crible chacun de vos messages ?
Non et la j'ai surtout envie de "pousser un gueulante"

Pendant plus d'un an quasiment on a fait chier les européens à coup d'attestation , j'en passe et des meilleurs. Je vous laisse aussi imaginer l'ensemble des situations totalement absurdes et aberrantes qu'on a pu voir . Penser que tout se règle à coup de case à cocher , c'est d'un délirant sans nom ...

On se serait cru en "Absurdistan" ou chez les fous. Sauf que c'est le pékin moyen ou la ménagère du coin de la rue qui sont devenus complétements fous ... Bon de là à se dire qu'on va nous remettre une "police de la pensé" , c'est goutte d'eau qui fait déborder le vase .

Chaque humain réfléchit et pense différemment , personne n'est uniforme ... On est pas des ordinateurs ou des machines . C'est ce que pense le "législateur"/"énarque" en fait . Il est la le problème.

Devrait on donc en conclure que l'Europe nous prend tous pour des handicapés/déficient mentaux , bon à être interné ?

Pensez-vous que casser le chiffrement permettra de freiner et de lutter contre les abus subis par les enfants en ligne ?
Absolument pas.

1) On va rendre ceux qui déjà idiots encore plus débiles.

2) On va prendre les enfants pour des "nourrissons" . Les adultes pour "enfants". A force de "surprotéger" par "bienpensance" , on fait l'inverse et on abrutie encore plus les gens ... QI d'huitre et forte propension à consommer sans réfléchir. Si tu as, ne serait ce même, qu'une once de jugeote. C'est que t'es un complotiste ou un déviant ...

La "sulégifération" et la "surnomalisation" n'apporte rien de bon en fait. Cela provoque même l'inverse ...

---

J'entendais encore ce matin sur CNEWS , des législateurs voulant interdire le pseudonymat et le l’anonymat ...

Dois je rappeler que sur internet il existe des cas d'usages ou une personne / un groupe souhaite parler d'un sujet , à besoin d'avis . Que pour des raisons évidentes de sécurité de l'information , en tant que particulier ou pro on a pas forcement la possibilité de donner toutes les infos. Ou tout simplement on ne souhaite pas être épié par X ou Y .

Je prends un exemple concret :

Un dev présent sur développez.com qui travaille en secteur bancaire, ne va pas commencer à violer le secret pro si il y a besoin d'une info sur un code en PHP ou Java . Car l'état aura décrété la fin du pseudonymat ...

Alias JOJO99 ne va dire comment il s'appelle, son entreprise, son adresse postale, le siège de sa boite, le modèle de son pc , et encore moins les données sensibles qu'il peut brasser ... Car l'état l'aura décrété .

C'est absurde comme raisonnement et pourtant c'est ce que veut l'état / l'UE ...

A ce moment la on ne partage plus de connaissance , ni de savoir ...
3  0 
Avatar de skaarj
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 11/07/2021 à 18:40
Comment mettre en place une surveillance de masse des populations, sous couvert de bonne guerre, et encore plus avec la pédophilie. Oui, comment ne pas adhérer, et finalement se dire que nos petites libertés valent bien ce sacrifice. Le problème c’est que peu de personnes sont au fait des vrais plans de ces élites.

Partons du principe que le fantasme absolu de toutes ces personnes qui gravitent dans les hautes sphères, bien au-dessus des gueux que nous sommes, et des gouvernements qui en sont que des pantins qui attendent leur part, c’est de contrôler un maximum les populations. Savoir à chaque instant ce que nous faisons, ce qu'on pense, ce qu’on planifie, où on est. Le contrôle ultime en quelque sorte. Quel pouvoir extraordinaire n'est-ce pas*? Et bien c’est ce qu'ils veulent.

Le Covid en est un exemple flagrant. Tellement énorme dans sa grossièreté, que la majorité des personnes préfèrent nier le vrai désir des gouvernements et élites de ce monde. Ils font tout ça pour notre bien se disons-nous. Mais bien-sûr*! Quelle naïveté… Croyez-vous vraiment qu'ils vont retirer toutes les mesures liberticides une fois que ce virus aura été maîtrisé*? Qu’ils vont renoncer à ce qu’ils ont mis en place*? Non.

Pour sauver les enfants, nous allons créer une loi qui nous permettra de savoir exactement ce que vous échangez en privé. Comment ne pas se dire OK, c’est une bonne mesure, si je refuse c’est que je suis pour la pédophilie. Mais là est le piège.

Ces élites justement qui sont friandes de jeunes corps, mais à la différence des gueux que nous sommes, ne risquent pas grand choses lorsqu’on les attrape, car protégées… C'est comme un tour de magie. Détourner notre attention pour opérer sans que nous remarquons ce qui se trame réellement.

On peut dire la même chose du réchauffement climatique, mais ça c'est une autre histoire.

Que le premier qui y pense me sorte le mot à la mode lorsque une information dépasse sa zone de confort. COMPLOTISME.
2  0 
Avatar de electroremy
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 08/08/2021 à 4:11
On en est toujours là...

Utiliser l'argument "c'est pour lutter contre la pédophilie / le terrorisme / ..." pour faire accepter n'importe quoi

Affaiblir la sécurité des système informatiques est une erreur.
Si une backdoor existe pour "de bonne raisons" il est certain qu'elle sera utilisée pour de mauvaises raisons par de mauvaises personnes (espionnage, répression, arnaque bancaire)

En plus cela n'est pas nécessaire :
- D'une part le terrorisme, la pédophile, la criminalité existent dans le monde réel, les forces de l'ordre (et les services sociaux) peuvent donc agir de mille et une façon sur le terrain ;
- D'autre part les forces de l'ordre peuvent infiltrer les réseaux criminels et pédophile sur Internet sans avoir de backdoor, c'est d'ailleurs cette méthode qui est certainement la plus efficace ;
- Enfin en cas d'enquête puis de perquisition les forces de l'ordre peuvent avoir accès au matériel informatique physiquement ou obtenir les identifiants par espionnage classique (mise sur écoute, photo, arrestation d'un membre du réseau qui permettra d'arrêter tous les autres...)

C'est d'ailleurs à se demander comment faisaient les criminels (et la police) avant Internet

Bref on nous prend pour des idiots, et en plus en affaiblissant la sécurité informatique on met en danger tout le monde : citoyens, entreprises et même... gouvernement
Par exemple imaginez qu'un logiciel type "pegasus" prévu pour lutter contre la pédophilie soit utilisé contre des médias et des hommes politiques français
2  0