IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La valeur de la plateforme de paiement Stripe atteint 95 milliards de dollars après sa dernière levée de fonds,
Triplant sa valeur en moins d'un an

Le , par Bruno

62PARTAGES

2  0 
La valorisation de Stripe Inc. a presque triplé en moins d'un an pour atteindre 95 milliards de dollars grâce à sa dernière levée de fonds, permettant ainsi à la plateforme de paiement de ravir la primeur à SpaceX d'Elon Musk pour devenir la startup américaine la plus valorisée. Parmi les participants au dernier financement de Stripe, qui a permis de lever 600 millions de dollars de nouveaux capitaux, figurent l'agence nationale irlandaise de gestion du Trésor, Allianz, Fidelity, Baillie Gifford, AXA et Sequoia Capital.

Stripe est une société irlando-américaine de services financiers et de SaaS (Software as a Service ou logiciels en tant que service), dont le siège social est situé à San Francisco, en Californie, et à Dublin, en Irlande. La société propose principalement des logiciels de traitement des paiements et des API pour les sites Web de commerce et les applications mobiles. Fondé en 2010 par les frères irlandais Patrick et John Collison, Stripe est utilisé par plus de 50 entreprises traitant chacune plus d'un milliard de dollars par an pour recevoir des paiements et facturer les clients. Son portefeuille client comprend les grands noms tels que Google, Uber et Amazon, et plus récemment Just Eat, Zoom, Jaguar Land Rover et le géant du transport maritime Maersk.


Stripe n'avait pas vraiment besoin de cet argent malgré la levée de fonds, a déclaré la directrice financière Dhivya Suryadevara. « Je considère cela comme un peu plus opportuniste », a-t-elle déclaré dans une interview dimanche. L'entreprise « est très efficace en termes de capital ». Stripe était évalué à 36 milliards de dollars aussi récemment qu'en avril, lorsqu'il a levé 600 millions de dollars auprès d'investisseurs dont Andreessen Horowitz et Sequoia Capital. La startup fintech américaine a déclaré qu'elle avait levé ces millions de dollars dans un contexte où les entreprises qui fournissent les outils en ligne pour les services financiers et de paiement bénéficient d'un coup de pouce de la pandémie de coronavirus.

Les startups Fintech ont attiré un flot d'investissements l'année dernière alors qu'elles poussaient la numérisation dans les services financiers. La pandémie accélère la tendance alors que de plus en plus de clients cherchent à payer sans contact et à utiliser les services bancaires sans entrer dans les succursales, affirment les investisseurs en capital-risque. « Les gens qui n'ont jamais rêvé d'utiliser Internet pour voir le médecin ou acheter des produits d'épicerie le font maintenant par nécessité. Et les entreprises qui ont différé leur migration vers le monde connecté où elles n'avaient aucune raison d’opérer ont fait le saut pratiquement du jour au lendemain », a déclaré John Collison, président et cofondateur de Stripe, dans un communiqué. « Nous pensons que ce n'est pas le moment de reculer, mais d'investir encore plus dans la plateforme de Stripe ».

Pour Mike Moritz, membre du conseil d'administration de Stripe, l'argent ne sera qu'un fonds pour les mauvais jours. « Il est utile d'avoir un peu plus d'assurance », indique -t-il. Moritz et M. Suryadevara ont tous deux révélé que Stripe continuerait à rechercher des acquisitions. La société ne se concentre pas sur une introduction en bourse pour le moment, a déclaré la directrice financière, et a choisi des investisseurs qui partagent sa vision à long terme. « Les dix prochaines années et au-delà seront encore plus passionnantes », a-t-elle ajouté.

Alors que certaines startups technologiques licencient des travailleurs, les dirigeants de la fintech indiquent qu'ils recrutent des talents. « Pour les personnes qui ont un bilan solide et de nombreuses années d’expérience, c'est une énorme opportunité », a déclaré Mark Goldberg, partenaire d'Index Ventures, qui a investi dans Fast. Il a demandé à l'entreprise « d'embaucher des gens incroyables ». Mark Carney, ancien gouverneur de la Banque d'Angleterre et de la Banque du Canada, a rejoint son conseil d'administration le mois dernier. Il contribuera à guider les efforts de Stripe pour permettre à davantage d'entreprises d'apporter des fonds aux technologies émergentes de suppression du carbone.

Stripe surfe sur la vague de croissance du commerce électronique, avec plus de 200 000 nouvelles entreprises en Europe qui se sont inscrites sur la plateforme depuis le début de la pandémie. L’entreprise qui prélève une partie de chaque transaction qu'elle traite a commencé par vendre des services de paiement aux développeurs d'autres startups technologiques, ce qui lui a permis de profiter de certaines des entreprises à la croissance la plus rapide au monde. Aujourd'hui, la valorisation de Stripe est supérieure à celle de Facebook.


Dans le cadre de sa politique d'utilisation, la société demande aux utilisateurs de consentir à ne pas accepter de paiements pour des activités à « haut risque », y compris pour toute entreprise ou organisation qui « s'engage, encourage, promeut ou célèbre des violences illégales ou des atteintes physiques à des personnes ou des biens. En 2018, la société avait désactivé des comptes à la suite d'actes violents. En effet, après qu'un homme armé avait tué 11 personnes lors d'une attaque contre une synagogue de Pittsburgh la même année, le compte Stripe du réseau social Gab sur lequel le tireur présumé avait publié des messages antisémites avait été fermé.

Stripe fait également partie des plateformes technologiques qui ont décidé de priver Donald Trump de leurs services. Stripe avait décidé de bannir le compte de campagne de l’ancien président pour avoir violé sa politique contre l’encouragement à la violence. La campagne de Trump a reçu sur Stripe plus de 1,8 million de dollars au cours du cycle électoral de 2020, selon les archives de la Commission électorale fédérale.

Stripe a été fondée en 2010 par les frères irlandais John et Patrick Collison aujourd’hui âgés de 30 et 32 ans, le couple a quitté l'Irlande pour étudier à l'université d’Harvard et au Massachusetts Institute of Technology (MIT). Ils ont abandonné leurs études, se sont installés à Palo Alto, en Californie, et ont fondé Stripe. John Collison a déclaré que Stripe a traité près de 5 000 demandes par seconde en 2020, notamment des paiements, des remboursements et des vérifications de données.

Et vous ?

Quel service de paiement en ligne utilisez-vous ?
Stripe a-t-elle un avantage sur la concurrence ? Si oui, lequel selon vous ?
Que pensez-vous des services de paiement en ligne en général et de Stripe en particulier ?

Voir aussi :

Stripe annonce la fin du support du bitcoin comme moyen de paiement sur sa plateforme, à partir du 23 avril prochain

Stripe enregistre les mouvements de votre souris sur les sites Web de ses clients, selon Michael Lynch. La plateforme de paiement assure que les données sont collectées pour prévenir la fraude

Stripe apporte un changement à sa politique de confidentialité après avoir été accusé par un développeur, d'enregistrer entre autres les mouvements de la souris sur les sites de ses clients

La plateforme de paiement Stripe lève 600 millions de dollars, portant sa valorisation à près de 36 milliards de dollars en pleine pandémie de COVID-19

Stripe s'ajoute à la liste des plateformes technologiques qui ont décidé de priver Donald Trump de leurs services, suite aux actions violentes menées au Capitole

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !