IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Adobe fait supprimer un tweet concernant une copie illégale de son logiciel Acrobat Reader 1.0 pour MS-DOS,
Sorti il y a plus de 27 ans

Le , par Bruno

65PARTAGES

9  0 
Comme tout éditeur de logiciel, Adobe met en place des mesures pour éviter que ses logiciels ne soient piratés. La société envoie régulièrement des notifications DMCA (Digital Millennium Copyright Act) pour supprimer les copies illégales de ses logiciels. Dans un récent tweet, Mikko Hypponen, chercheur chez F-Secure, a indiqué que l'éditeur de logiciels avait fait supprimer l'un de ses tweets qui renvoyait à une ancienne copie d'Acrobat Reader pour MS-DOS, sorti il y a plus de 27 ans, peu après l'invention du PDF.

« Twitter a reçu une notification DMCA conforme pour un contenu publié sur votre compte Twitter. En vertu de la DMCA, les titulaires de droits d'auteur peuvent notifier à Twitter qu'un utilisateur a enfreint leurs œuvres protégées par le droit d'auteur. À la réception d'une notification DMCA valide, Twitter supprimera le contenu identifié », a indiqué Twitter au chercheur Mikko Hypponen.

Rappelons que la DMCA est une loi américaine donc le but de ce texte est de fournir un moyen de lutte contre les violations du droit d'auteur. Il vise à établir une législation de la propriété intellectuelle adaptée à l'ère numérique. Un avis DMCA, également connu sous le nom de « DMCA notice » couvre tout matériel protégé par le droit d'auteur qui pourrait être enfreint sur Internet. Parmi les dispositions contenues dans le texte, il y a la possibilité d'interdire explicitement le contournement des technologies utilisées pour protéger les documents assujettis au droit d'auteur. Ainsi, la loi interdit le détournement d'une protection contre la copie, mais aussi la distribution ou la mise à disposition de procédés qui permettent ce détournement.


Adobe Inc est une multinationale américaine de logiciels informatiques basée à San José en Californie. Spécialisée dans les logiciels de création et de publication contenus, notamment les graphiques, la photographie, l'illustration, l'animation, le multimédia, les images animées et l'impression, l'entreprise s'est étendue aux logiciels de gestion du marketing numérique. L’entreprise est connue pour des produits tels que : le logiciel de retouche d'images Photoshop, le logiciel d'illustration vectorielle Adobe Illustrator, le logiciel Adobe Acrobat Reader et le format PDF.

Aujourd'hui, il existe de nombreux lecteurs de PDF, mais le logiciel original d'Adobe, Acrobat Reader, reste le logiciel de référence pour beaucoup. Pour éviter que des tiers piratent ses logiciels, la société envoie régulièrement des notifications DMCA pour inviter ses utilisateurs à supprimer les copies illégales. Cependant, pour Mikko Hyppönen, les efforts de suppression d'Adobe vont bien au-delà de ce qui est autorisé par la loi. Le chercheur en sécurité a posté ce tweet il y a cinq ans et à l'époque, il semblerait qu’il ne posait aucun problème.

Le message a été copié il y a quelques semaines par un bot Twitter, programmé par Mikko Hyppönen pour poster de nouveau tous ses tweets tous les cinq ans. « Ils ont envoyé une notification DMCA à mon bot lorsqu'il a publié ce tweet à l'occasion du 5e anniversaire du tweet. Toutefois, le tweet original est resté intact », indique Mikko Hyppönen. Si le tweet original est toujours en ligne, le message posté par le robot a été rapidement supprimé par Twitter. De plus, le compte du robot a également été verrouillé, ce qui serait une pratique courante de nos jours.


En effet, en début d'année, Twitter a suspendu définitivement le compte de Sci-Hub, un site web qui fournit un accès gratuit à des articles universitaires payants. Twitter accuse le site de violer la politique de contrefaçon de la plateforme de médias sociaux. Toutefois, la fondatrice Alexandra Elbakyan a estimé qu'il s'agit d'un effort pour faire taire le soutien croissant au milieu d'une affaire judiciaire très médiatisée en Inde. Le compte était utilisé par le fondateur de Sci-Hub pour recueillir des déclarations de soutien de la communauté scientifique dans le cadre d'une affaire judiciaire en cours en Inde.

En décembre, les éditeurs universitaires Elsevier, Wiley et l'American Chemical Society ont déposé une plainte auprès de la Haute Cour de Delhi, demandant aux fournisseurs d'accès Internet indiens de bloquer Sci-Hub et le site similaire Libgen. Mais l'affaire n'est pas aussi simple que dans d'autres pays, en partie parce que l'accès à Sci-Hub est considéré comme vital par de nombreux universitaires locaux. La cour a rejeté les demandes des éditeurs de bloquer immédiatement les sites, déclarant plutôt qu'il s'agissait d'une "question d'importance publique" et laissant le temps à la communauté scientifique d'intervenir.

Un peu plus tôt en février, Twitter a confirmé que Donald Trump ne tweetera plus jamais. L'ancien président américain a été banni à vie de la plateforme, même s'il décide de briguer à nouveau une fonction publique. La nouvelle a été rendue publique lors d'une interview accordée au média américain CNBC par Ned Segal, le directeur financier de Twitter. Celui-ci a affirmé lors de l'échange que : lorsqu'un utilisateur, quel que soit sa nature ou son titre, est retiré de la plateforme, il le reste pour toujours. Il confirme ainsi que Donald Trump qui a été retiré de Twitter le 8 janvier dernier le restera à vie, même s'il venait à être réélu président des États-Unis en 2024.

La démarche d’Adobe ne semble pas impressionner Hyppönen. Il souligne que le logiciel est ancien et qu'il gardera le tweet original en ligne, même si cela signifie qu'il doit se battre contre Adobe. « Ce logiciel est antique. Il appartient à un musée, pas à une réclamation DMCA », déclare Hyppönen. « Les tweets originaux restent en place. C'est juste un lien vers un site hébergé par quelqu'un d'autre. Si nécessaire, je me battrai contre Adobe », a-t-il conclu.

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous de l'attitude de Twitter en matière de suspension de comptes ?

Voir aussi :

La suppression définitive de Flash Player par Microsoft sur les appareils Windows suscite des plaintes sur la toile, plusieurs utilisateurs souhaitent que la décision revienne aux utilisateurs

Les données personnelles de 7,5 millions d'utilisateurs d'Adobe Creative cloud exposées, via une base de données Elasticsearch non sécurisée

Twitter confirme que Donald Trump ne tweetera plus jamais, l'ancien président américain est banni à vie de la plateforme même s'il décide de briguer à nouveau une fonction publique

Twitter suspend le compte de Sci-Hub dans le cadre d'une affaire judiciaire, la fondatrice de Sci-Hub, Alexandra Elbakyan, critique cette interdiction soudaine

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de 23JFK
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 19/03/2021 à 14:46
Article un peu long qui se perd en digressions, sans expliquer la raison invoquée dans le thème imposé par le titre.
3  2