IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Twitter confirme que Donald Trump ne tweetera plus jamais
L'ancien président américain est banni à vie de la plateforme même s'il décide de briguer à nouveau une fonction publique

Le , par Bill Fassinou

186PARTAGES

10  0 
Donald Trump qui aura été jusqu'ici le président américain qui a le plus utilisé Twitter a fini par être banni à vie de la plateforme. La nouvelle est tombée hier lors d'une interview accordée au média américain CNBC par Ned Segal, le directeur financier de Twitter. Celui-ci a affirmé lors de l'échange que : lorsqu'un utilisateur, quel que soit sa nature ou son titre, est retiré de la plateforme, il le reste pour toujours. Il confirme ainsi que Donald Trump qui a été retiré de Twitter le 8 janvier dernier le restera à vie, même s'il venait à être réélu président des États-Unis en 2024.

Donald Trump et Twitter : les liens sont rompus pour toujours

Le directeur financier de Twitter, Ned Segal, a confirmé que l'exclusion de Donald Trump de la plateforme est permanente, même si l'ancien président décide de briguer à nouveau une fonction publique. Dans une interview accordée mercredi à Becky Quick de "Squawk Box" sur CNBC, Segal a déclaré que toute personne "incitant à la violence" sur Twitter ne serait pas autorisée à revenir. Il a poursuivi en disant que Trump « a été retiré lorsqu'il était président, et il n'y aurait aucune différence pour toute personne qui est un fonctionnaire public une fois qu'elle a été retirée du service ».



« De la façon dont nos politiques fonctionnent, quand on est retiré de la plateforme, on est retiré de la plateforme », a déclaré Segal. « Que vous soyez commentateur, directeur financier ou que vous soyez ancien ou actuel fonctionnaire, n'oubliez pas que nos politiques sont conçues pour s'assurer que les gens n'incitent pas à la violence, et si quelqu'un fait cela, nous devons le retirer du service et nos politiques ne permettent pas aux gens de revenir ». La nouvelle est tombée alors que le procès pour destitution de Trump se déroule au Sénat, sous l'accusation d'avoir incité à l'insurrection.

Il l'aurait fait notamment à travers ses exhortations incendiaires lors d'un rassemblement à Washington juste avant l'assaut du Capitole américain par une foule meurtrière le 6 janvier. Twitter a également interdit une série de comptes associés à la conspiration "QAnon" après les émeutes du capitole, après que de nombreux partisans de la conspiration ont été considérés comme des éléments clés de l'attaque. Combiné à une hausse temporaire des plateformes conviviales de droite comme Parler, de nombreux observateurs ont pensé que l'éviction de Trump entraînerait un exode des utilisateurs de Twitter.

Cependant, Segal a rejeté cette théorie lors de l'interview. « Nous avons ajouté 40 millions de personnes à notre DAU (nombre d'utilisateurs actifs quotidiens) l'année dernière, et 5 millions le trimestre dernier », a déclaré Segal. En janvier, nous avons ajouté plus d'utilisateurs que la moyenne des quatre derniers mois de janvier, et nous espérons que cela donne aux gens une idée de l'élan que nous avons obtenu grâce au dur travail que nous avons fait sur le service », a-t-il ajouté. Tout comme Twitter, plusieurs plateformes de médias sociaux ont désormais interdit l'ancien président Donald Trump.



Il s'avère qu'au moins 350 employés de l'entreprise ont signé une lettre adressée au PDG Jack Dorsey lui demandant de bannir définitivement Trump de Twitter. L'entreprise a d'abord retiré le contenu offensant avant de bloquer complètement son compte. Le compte officiel de sécurité de Twitter a confirmé la nouvelle en tweetant : « Après avoir examiné de près les récents tweets du compte @realDonaldTrump et le contexte qui les entoure, nous avons suspendu définitivement le compte en raison du risque de nouvelles incitations à la violence ».

Comme Twitter, Snapchat a également interdit définitivement Trump, tandis que Facebook a suspendu Trump jusqu'à ce que son conseil de surveillance indépendant, une sorte de cour suprême de Facebook, prenne une décision finale.

Trump a fait de Twitter son outil de communication politique de choix

Pendant son séjour à la Maison-Blanche, Donald Trump s'est servi de Twitter pour communiquer de manière plus fréquente que son prédécesseur Barack Obama l'a fait. Entre tweets agressifs, comiques et décisions politiques, le président avait pris l'habitude de tout annoncer sur sa page Twitter. Et même si certains de ses messages n'étaient parfois pas totalement en accord avec les politiques de la plateforme, le président bénéficiait d'une certaine immunité pour s'exprimer librement. En effet, durant sa présidence, Trump a été un tweeter notoirement provocateur.



Trump a flirté avec les interdictions et les suspensions à plusieurs reprises jusqu'à son retrait effectif de la plateforme. Par exemple, en mai 2020, Twitter a caché un des tweets de Trump, car il violait l'une de leurs règles de longue date interdisant la glorification de la violence. Après les manifestations de masse qui ont eu lieu aux États-Unis à la suite du meurtre de George Floyd, le président a menacé d'"envoyer la Garde nationale" et a ajouté un avertissement selon lequel « lorsque les pillages commencent, les tirs commencent ».

Pour un compte normal, cela entraînerait une suspension, mais Twitter a fait une exception. Une des justifications de Twitter pour garder le tweet de Trump et le cacher, plutôt que de le suspendre entièrement, était que le président américain était un individu "digne d'intérêt", pour lequel ils font des exceptions. Une personne "digne d'intérêt" est considérée comme un fonctionnaire élu ayant plus de 250 000 partisans. Mais le géant des médias sociaux a déclaré à l'époque qu'après le départ de Trump en janvier, il perdrait cette distinction.

Trump a redéfini la politique en utilisant Twitter pour contourner les canaux officiels et les médias traditionnels. Ainsi, à la suite de l'élection présidentielle du 3 novembre 2020, Trump s'est donc également servi du média pour contester les résultats. De la proclamation des résultats jusqu'à son départ de la Maison-Blanche, Trump n'a jamais reconnu sa défaite à l'élection présidentielle de novembre dernier. Il a longuement déclaré que le suffrage avait été volé et invitait ses partisans via Twitter à protester contre la supposée manipulation dont ils ont été victimes.



La contestation de Donald Trump et de ses partisans a conduit à l'émeute du Capitole du 6 janvier 2021, et même si l'implication directe de l'ancien président n'est pas encore prouvée, Twitter a jugé que ces messages étaient assez incitatifs pour pousser ses supporters à prendre d'assaut le Capitole. Résultat, Trump a été retiré de la plateforme le 8 janvier 2021. La veille, Facebook avait fait de même. Les responsables de Twitter ont jugé que les posts de Trump pendant les émeutes du Capitole le 6 janvier ont incité à la violence, ce qui constitue une violation des conditions de service de la plateforme.

Dans la période précédant l'interdiction, le réseau social avait régulièrement masqué les tweets trompeurs et agressifs de Trump violant sa politique avec une étiquette d'avertissement comprenant un lien vers plus d'informations ou un contexte. Les remarques de Segal surviennent alors que le Congrès travaille sur un second procès historique de mise en accusation de Trump, le seul président américain à avoir été mis en accusation à deux reprises. S'il est reconnu coupable par le Sénat (ce qui est loin d'être acquis), la Chambre peut alors également voter pour lui interdire d'exercer une fonction publique à l'avenir.

Trump a lancé l'idée de se représenter à la présidence en 2024. Par ailleurs, malgré la déploration de l'ancien président, Twitter a enregistré de solides bénéfices ce trimestre. Mercredi, Markets Insider a rapporté que les actions de l'entreprise technologique avaient augmenté de 9 %. Le nombre d'utilisateurs de Twitter est passé à 192 millions, mais Markets Insider a rapporté que l'élection présidentielle de 2020 a causé un "petit, mais mesurable coup" à la croissance du nombre d'utilisateurs, ce qui fait que le nombre d'utilisateurs actifs quotidiens n'a pas atteint les projections des analystes.

Source : Twitter

Et vous ?

Que pensez-vous de l'éviction définitive de Donald Trump de Twitter ?
Twitter mène-t-il une politique au-dessus du gouvernement américain ou est-il dans son droit ?
Pensez-vous que c'est une bonne chose de laisser ces genres de décisions à la charge des réseaux sociaux eux-mêmes ?

Voir aussi

Twitter verrouille le compte du président Trump pendant 12 heures et l'avertit d'une suspension permanente, Facebook retire ses publications incriminées et déclare une « situation d'urgence »

Facebook et Twitter suppriment une publication de Donald Trump selon laquelle la grippe est plus meurtrière que le coronavirus et ravivent le débat relatif aux politiques de modération sur les RS

hTrump demande à la Cour suprême de le laisser bloquer les critiques sur Twitter, le président n'utilise pas un compte « pour donner aux membres du public un forum pour lui parler »

Twitter suspend définitivement le compte de Donald Trump, le réseau social estime que les messages qu'il a publiés récemment représentent un risque d'incitation à la violence

Trump vs Twitter : le Président américain signe son décret contre les réseaux sociaux qu'il accuse de censure et biais politiques

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de denisys
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 11/02/2021 à 23:44
Que pensez-vous de l'éviction définitive de Donald Trump de Twitter ?
Que c’est l'éviction définitive de Twitter , qui devrait être primordial !!!
---
Le politicien Christian Monteil utilise un budget de l'État pour acheter des followers sur Twitter
15 000 euros pour 7500 amis fantômes...
*-*-
https://www.developpez.com/actu/9885...amis-fantomes/
6  1 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 27/04/2021 à 16:33
J'irais même plus loin : ils soutiennent tout ce qui leur fait du Traffic. Les émeutes du capitole ont été particulièrement juteuses en terme de Traffic. Je ne doute pas qu'un équivalent bolchévique subirait le même sort : on laisse faire parce que c'est bon pour le business.
6  1 
Avatar de Madmac
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 12/02/2021 à 2:01
Citation Envoyé par el_slapper Voir le message
C'est quoi ces conneries? Tu as regarde les vidéos? Les manifestants font une pression d'enfer, et les policiers, à un contre cent, préfèrent ouvrir que de se faire marcher dessus. Ils ont sauvé leur peau. Ils ont pris la décision tous seuls comme des grands (d'ailleurs, l'ouverture du mur de Berlin, c'est pareil, le douanier à cédé à la pression de la foule, et a juste prévenu sa hiérarchie que le poste frontière était ouvert).

Et les vidéos de l'assaut final - raté - contre la grande salle ou étaient les élus, montre que non, ils n'avaient pas peut de prendre une balle dans la tête. C'est quand l'une d'entre eux a pris une balle dans la gorge que soudain, ooops, ceux qui étaient présents se sont dit que peut-être ils n'étaient pas invulnérables. Jusqu'à ce moment, la confiance est totale dans leur camp. Et ils n'hésitaient pas à se relayer pour balancer des objets lourds pour briser les portes. La dame a forçé pour être la première à entrer. Tant pis pour elle.
Est-ce que tu étais au courant que Trump avait offert l'aide de la garde nationale au maire et il l'a refusé?

Mike Pence devait prendre une décision qui allait impliquer le tribunal militaire. Il l'a prenait et Antifa et BML allait péter une crise, il refusait et il était prévisible que les Patriotes allaient également réagir violemment? Donc l'émeute était prévisible. Et l'aspect que tu sembles oublier est que cela mettait forcément la vie du président en danger. Et peut-être que c'était le but visé, son assassinat.

Citation Envoyé par el_slapper Voir le message
C'est quoi ces conneries? Tu as regarde les vidéos? Les manifestants font une pression d'enfer, et les policiers, à un contre cent, préfèrent ouvrir que de se faire marcher dessus. Ils ont sauvé leur peau. Ils ont pris la décision tous seuls comme des grands (d'ailleurs, l'ouverture du mur de Berlin, c'est pareil, le douanier à cédé à la pression de la foule, et a juste prévenu sa hiérarchie que le poste frontière était ouvert)..
Leur poste est DERRIÈRE la grille. Justement pour éviter cette possibilité
6  2 
Avatar de Claude40
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 01/05/2021 à 8:13
J’ai écrit un jour sur ce forum que les réseaux sociaux étaient « la nouvelle arme de destruction massive », et cela en a fait sourire plus d’un !
A supposer que l'entreprise ait vraiement l'intention de contrôler, même une armée de développeurs et modérateurs sera impuissante au final, car elle agira toujours après coup, avec systématiquement un ou deux temps de retard.
5  1 
Avatar de lololapile
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 01/05/2021 à 21:34
Je suis bien sûr opposé à l'incitation à la violence ou à la haine. Ce qui m'inquiète beaucoup plus c'est la censure que les réseaux sociaux (Youtube par exemple) mettent en place. Si vous voulez critiquer l'action gouvernementale sur la pandémie ou livrer votre propre analyse sur les traitements anti-covid vous êtes immédiatement censurés. Je trouve cela complètement anti-démocratique et très inquiétant pour l'avenir de notre société. Nous nous acheminons progressivement vers une dictature où seul le gouvernement peut s'exprimer.
4  0 
Avatar de tanaka59
Membre expert https://www.developpez.com
Le 16/02/2021 à 12:30
Bonjour,

[QUOTE=Saverok;11684638Twitter n'est pas reconnu comme un service public.
Ni aux USA ni ailleurs.
Twitter reste une entreprise privé qui possèdent ses conditions d'utilisation et est en droit de bannir qui elle veut.[/QUOTE]

Citation Envoyé par Madmac Voir le message
Il y a des rumeurs qu'il est en train de créer une alternative à Twitter et Facebook.
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Bonne chance à eux, le succès n'est pas garanti.
Mais ça pourrait marcher, il y a probablement plein de gens qui sont fatigué de l'idéologie promu par Twitter et Facebook.
Si l'on ne veut pas / plus de sujet politique / religion sur Facebook , Twitter et Youtube je suis pour ... A la base ces réseaux sociaux ont été pensé pour le domaine de la culture et du loisir . Pas de la politique ni de la religion.

Qu'on crée des Facebook , Twitter et Youtube ou l'on peut débattre politique et / ou religion , à l'image des sites pour le "grand débat" je suis pour . Cela pourra en calmer certains ... Dans le temps il y avait les forums très populaire dans les années 2000.
3  0 
Avatar de T3TR4
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 02/04/2021 à 16:25
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Ouais c'est vrai que les histoires de licenciements c'est pas cool.

Par contre pour le harcèlement c'est simple, tu peux bloquer, signaler, ignorer. De toute façon rien ne t'oblige à utiliser un réseau social.
Bien avant les réseaux sociaux il y avait déjà des adolescents qui se suicidaient parce qu'ils étaient harcelés, rien de neuf sous le soleil…

Non, mais ça a aidé le mouvement des gilets jaunes et ça c'est cool

Un autre truc chouette sur les réseaux sociaux, c'est que quand une personne au pouvoir s'exprime, tout le monde peut aller se foutre de sa gueule et c'est primordial dans une démocratie de critiquer le pouvoir en place, c'est presque un devoir. (c'est le jeu, les politiciens font des promesses et n'en tiennent aucune quand ils sont au pouvoir, en contrepartie le peuple se moque de ceux qui le gouvernent)

Par exemple le compte Twitter d'Emmanuel Macron publie le message : "Vacciner, vacciner, vacciner."
https://twitter.com/EmmanuelMacron/s...36062230597632
Tout le monde se fout de gueule et c'est très sain comme réaction.
Ça doit être bien de vivre avec des lunettes roses comme toi, la vie doit te sembler paisible...

J'ai vécu le harcèlement, avant même les réseaux sociaux, je connais bien, et mieux je l'ai vécu aussi pendant. Je peux t'assurer que celui là est plus insidieux, parce que tu ne sais pas d'où ça vient. Pire encore, grâce à ces réseaux sociaux, on te créé un faux profil et on te fait vivre virtuellement. La sensation d'être une marionnette entre les doigts d'autres personnes te déshumanise, et c'est ce que les réseaux font, en réalité.

Prend un cas simple : discute avec une personne dans la rue, puis discute avec une autre personne (avec le même ressenti affectif, donc prend un inconnu dans la rue pour avoir deux bases neutres) sur internet. Tu t'apercevras vite qu'à la fin de la journée, le ressenti n'est pas le même. L'un est déshumanisé, pas de visage, pas de nom, et tout aussi intéressante que soit la conversation, tu resteras sur une sorte de mysticisme cérébrale, alors qu'avec la personne dans la rue, ton coté social aura repris le dessus, et à la fin de ta journée, cette expérience sociale s'infusera en toi, justement en tant qu'expérience vécue.

Oui, la satyre est importante, ce n'est pas mon propos encore une fois, oui, le rassemblement et l'union, la conscience politique émergente (puisque disparue après 1980, peu ou proue quand les français se sont rendu compte que Mitterrand, c'était la droite de la gauche..), tout ça c'est hyper important, mais il faut impérativement faire comprendre aux gens que le virtuel, c'est pas une extension du monde. C'est un peu une sorte de multivers, un univers parallèle ou tout peut être dupliqué, et presque à l'infini (tant qu'on peut produire de l'électricité)...

En parlant d'électricité...



A gauche, tu as le monde réel et internet comme les gens le voient habituellement. C'est à dire qu'Internet est une continuité du monde et que dans l'esprit des gens, Internet ne fonctionne pas sans eux.

A droite, tu as le monde réel et internet comme il est actuellement, c'est à dire que tant qu'il y a une source d'alimentation, Internet peut vivre sans le monde réel.

Et ça, c'est un vrai problème éthique, moral et un domaine sur lequel il faut se pencher d'urgence.

Citation Envoyé par pemmore Voir le message
avaler tous les bobards possibles parce qu'un gros malin à envoyé ça sur internet et ensuite accuser internet, ces gens qui ont participé à cette émeute stupide doivent être mis en éxamen et directos la prison, fallait réfléchir avant et réaliser que c'étaient des mensonges inspirés de mr Trump du même acabit que napoléon, ,robespierre/danton, thiers, Clemenceau, Hitler, pétain et autres dictateurs élus les mains pleines de sang.
Ces 7 criminels d'état n'ont pas eu besoin de Twitter pour faire leurs sanies. Le mal parler est consécutif de l'espèce humaine, le mal entendre aussi
Vous allez me dire oui mais (l'un des 7)! Ben non, être un homme d'état n'autorise pas à sous-traiter le crime et de s'en laver les mains, alors Trump: petit bras! 8ème?
Oui, je suis d'accord avec toi, et en même temps, s'il n'y avait pas ces vecteurs-poisons, probablement que cela n'aurait jamais existé...
3  0 
Avatar de Mstnk
Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 12/02/2021 à 10:42
Si Trump n'est pas puni et qu'il redevient président des USA, est-ce que la mesure tiendra toujours ?
2  0 
Avatar de sergio_is_back
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 17/02/2021 à 9:08
Citation Envoyé par yahiko Voir le message
Nul doute qu'avec le temps, l'Histoire ne fera qu'accabler toujours davantage l'attitude de Donald Trump durant la fin de son mandat.

Son incompétence mise à nu lorsque le Coronavirus a commencé à déferler sur l'Amérique, alors que l'Asie et l'Europe y étaient déjà confrontés plusieurs semaines voire mois. Il ne pouvait pas dire qu'il ne savait pas.

Son irresponsabilité, en ignorant (en étant le plus indulgent possible) que ses propos ne pouvaient qu'amener certains esprits crédules et désespérés à utiliser la violence. L'attaque du Capitole est la conséquence directe de son discours

Sa malhonnêteté lorsqu'il a tenté d'infléchir des officiels de Georgie de falsifier les résultats des élections de cet état. Et rien ne dit que Trump n'ai pas tenté la même chose pour d'autres états.

Sa corruption où le cabinet, les conseillers qui l'entourent font partie soit de sa famille directement, soit de ses obligés. Le népotisme et le copinage est la marque de fabrique de ce Président. Et que dire des grâces présidentielles très controversées.

Messieurs qui intervenaient sur ce forum où nous privilégions la technique, les faits, où nous tentons de résister aux thèses toutes faites et privilégions l'esprit critique, qu'on soit de "droite" ou de "gauche", comment trouver quelque chose pour sauver ce sinistre personnage ? Je ne comprends pas.
Moi je comprend, où du moins j'ai mon explication, même si elle est peut être en partie fausse :

Les politiques (qu'ils soient américains ou français d'ailleurs...) ne sont que le reflet de la société dans laquelle ils évoluent...
2  0 
Avatar de fmartini
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 22/02/2021 à 10:49
Cette fois-ci, Parler semble avoir banni son co-fondateur et ancien PDG
La fameuse "liberté d'expression". Parler ne vaut pas mieux que Twitter qui est tant décrié finalement. Il faut comme d'habitude, être du même bord politique, du même avis et surtout dans le même camp que les principaux actionnaires.

Je ne donne absolument pas raison à Twitter pour autant. C'est le système actuel qui veut que les choses se passent de cette manière. C'est un peu ça que je dénonce.
2  0