IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

SpaceX prévoit connecter son réseau Internet par satellite, Starlink, aux véhicules en mouvement :
Des voitures, aux camions, en passant par les avions à réaction et aux navires

Le , par Nancy Rey

450PARTAGES

6  0 
SpaceX veut commencer à connecter les gros véhicules (des camions aux avions à réaction en passant par les navires) à son réseau Internet par satellite Starlink, selon une demande que la société a déposée auprès de la Commission fédérale des communications (FCC). La demande décrit les projets de SpaceX concernant les "ESIM"( Earth Station In Motion) : les stations terrestres en mouvement.

« Cette demande servirait l'intérêt public en autorisant une nouvelle classe de composants terrestres pour le système de satellites de SpaceX qui élargira la gamme de capacités à large bande disponibles pour le déplacement des véhicules dans l'ensemble des États-Unis et pour le déplacement des navires et des avions dans le monde entier. Les internautes ne sont plus prêts à renoncer à la connectivité lorsqu'ils sont en déplacement, qu'il s'agisse de conduire un camion à travers le pays, de déplacer un cargo d'Europe vers un port américain, ou lorsqu'ils sont sur un vol national ou international », a écrit David Goldman, directeur de la politique des satellites de SpaceX, dans la lettre à la FCC déposée vendredi.


Starlink est le projet à forte intensité de capital de la société visant à construire un réseau internet interconnecté avec des milliers de satellites, connu dans l'industrie spatiale sous le nom de constellation et conçu pour fournir l'internet à haut débit aux consommateurs partout sur la planète. À ce jour, SpaceX a lancé plus de 1 100 satellites pour Starlink. En octobre 2020, SpaceX a commencé à déployer un service dans une version bêta publique pour des clients aux États-Unis, au Canada et au Royaume-Uni, avec un service tarifé à 99 dollars par mois. En outre, dans une mise à jour de fin janvier, SpaceX a déclaré à la FCC que sa version bêta de Starlink compte désormais plus de 10 000 utilisateurs. Le service Starlink comprend également un coût initial de 499 $ pour le matériel nécessaire à la connexion au réseau. Connu sous le nom de Starlink Kit, il comprend un terminal d'utilisateur (la petite antenne en forme parabolique) et un routeur Wi-Fi.

SpaceX n'a pas indiqué dans son dossier si les terminaux utilisateurs Starlink pour les véhicules en mouvement auront un design différent des antennes paraboliques actuellement livrées aux premiers clients. Mais SpaceX a déclaré que chaque "ESIM", est « électriquement identique à ses terminaux utilisateurs grand public précédemment autorisés », avec l'ajout de « fixations qui permettent de les installer sur des véhicules, des navires et des avions ». La société a également indiqué qu'elle « assurera l'installation » des terminaux de véhicules par l'intermédiaire « d'installateurs qualifiés ». SpaceX n'a pas dit si ces installateurs seraient des employés de la société. L'année dernière, la société spatiale d'Elon Musk a demandé à la FCC l'autorisation de mener des essais expérimentaux sur des jets privés et avec sa flotte maritime. Mais la demande de vendredi porte sur une "licence globale" d'exploitation beaucoup plus large. SpaceX a fait remarquer que les règles de la FCC « n'exigent pas des demandeurs qu'ils soumettent un nombre maximum de terminaux d'utilisateurs à déployer », ainsi la société n'a pas indiqué combien de terminaux de véhicules elle prévoit de construire.

SpaceX a également noté que, pour les avions américains qui volent dans l'espace aérien d'un autre pays, la société assurera ses opérateurs de service Starlink selon les règles de la FCC ou de l'autre pays, « selon ce qui est le plus contraignant ». La société a souligné le besoin de « connectivité en déplacement » comme moteur de son expansion vers les services internet mobiles, le directeur Goldman donnant des exemples de chauffeurs de camion américains, de cargos européens et de vols internationaux qui montrent le besoin de connectivité mondiale.


La demande croissante de données provenant du secteur automobile est un domaine que l'analyste Adam Jonas de Morgan Stanley a mis en avant comme un marché cible pour Starlink. Lors d'une conférence téléphonique avec les investisseurs de Tesla l'année dernière, Jonas a demandé à Elon Musk s'il envisageait d'ajouter des terminaux Starlink aux véhicules Tesla. Bien que Musk ait déclaré qu'il n'y avait « aucun projet » en 2020, il a reconnu que « c'est certainement quelque chose qui pourrait se produire dans les années à venir ».

Musk, dans un tweet hier, a précisé que SpaceX « ne connecte pas les voitures Tesla à Starlink » avec les terminaux ESIM, notant que le « terminal est beaucoup trop grand. C'est pour les avions, les bateaux, les gros camions et les véhicules récréatifs », a déclaré Musk. « Cette demande franchit une nouvelle étape en demandant une autorisation pour les ESIM qui permettra l'extension de ce réseau des foyers et des bureaux aux véhicules, navires et avions. Ces services renforceront la sécurité des plates-formes mobiles et permettront aux opérateurs et aux passagers d'accéder à des services qui permettent d'accroître la productivité », a déclaré Goldman.

Sources : FCC (1, 2)

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi :

Au Royaume-Uni, des habitants de zones rurales déclarent que Starlink d'Elon Musk offre un haut débit "incroyable", le service est disponible dans le pays depuis le début de l'année

Le service Internet par satellite Starlink d'Elon Musk a été approuvé au Royaume-Uni et les utilisateurs reçoivent déjà leurs kits bêta

SpaceX reçoit l'autorisation de commencer à fournir l'Internet Starlink en France, alors qu'Elon Musk affirme que les débits Internet de Starlink vont doubler cette année pour atteindre 300 Mbps

SpaceX cherche à construire des satellites Internet Starlink de nouvelle génération, d'après des offres d'emploi publiées sur sa page dédiée au sujet

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de pmithrandir
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 10/03/2021 à 10:59
Pour ma part, je suis plutôt opposé au principe de starlink.
Je trouve l'idée géniale, très inventive, etc... mais le bénéfice ne vaut pas le cout(avoir des satellites en masse dans le ciel).

Les buts du projets sont louables, avoir internet partout, même peut etre bientot dan les bateaux, dans les avions, etc... a des tarifs abordables.

Mais je pense que la nature mérite un certain respect, surtout quand ces décisions sont irréversibles.

Et oui, je pense que c'es les petits pas qui font les grands refus. Si un pays comme la France refuse, pour des raisons valables, le projet, il est proable qu'a un moment la question se pose en Europe.

Vous imaginez vraiment le projet starlink déployés sans :
la Russie
la Chine,
l’Europe
...

A un moment, on réduit tellement la cible des clients potentiels que le projet n'est plus rentable.

Après, je me fais assez peu d'illusion. Le progrés va nous amener a toute vitesse dans cette direction et on commencera a se poser la question a 35 000 satellites déployés... et le mal sera fait.
Ensuite d'autres puissances feront des réseaux concurrents, et cette idée aura mis en l'air 200 000 satellites avant 10 ans. Donc la moitié seront inutilisés car leur maison mère fera faillite.
16  1 
Avatar de AoCannaille
Membre expert https://www.developpez.com
Le 10/03/2021 à 9:44
Il me semble que la France est encore maitre de comment elle attribue l'usage des fréquences d'ondes sur son territoire, starlink ne peut pas arriver et dire "je prend la bande xGhz" partout dans le monde et que chaque pays ferme sa gueule...

Et puis, je trouve ça étrange, la NASA subventionne sous-traite les projets spaciaux de musk, c'est à dire qu'on a encore les USA qui vont foutre leur merde partout avec leur législation extra-territoriale à 2 balles...

S'il n'y avait pas eu les scandale du blocage unilatéral de site en .com, des amendes à la BNP, Snowden et Assange, j'aurais pu être pour ce genre de système.

Bref, par principe de la neutralité du web, je suis plutôt contre le fait d'avoir une infrastructure de communication aux mains d'une entreprise privée, qui plus est américaine.
14  4 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 10/03/2021 à 12:56
Citation Envoyé par Karshick Voir le message
L'accès à Internet aux endroits défavorisés et le fait de se passer à terme de toute cette multitude de câbles qui passent sous terre et sous mer sur une longue distance une fois la technologie bien maitrisée.
Tout ça parce que des sociétés privées ne font pas leur boulot et ne tiennent pas leurs engagements ! Si l'état faisait son boulot, ou disons plutôt, s'il y avait vraiment un État, les Oranges/Bouygues/SFR/Free auraient depuis longtemps couverts 100% du territoire en 4G et en fibre. Et, Starlink n'aurait aucun intérêt.

Ce qui est valable en France, l'est tout autant dans les autres pays.

Quant aux multitudes de câbles, ça ne les changera pas.
Et puis échanger quelques câbles pour des milliers (millions) de satellites, je ne sais pas si on y gagne vraiment !
8  1 
Avatar de kain_tn
Membre expert https://www.developpez.com
Le 11/03/2021 à 0:58
Citation Envoyé par Uther Voir le message

Et la limite de la propriété du ciel va jusqu'à quelle hauteur selon toi ? Est-ce que la Lune est de la responsabilité de à la France quand elle est positionnée juste au dessus ?
Disons qu'on peut reformuler le problème différemment et voir si ça te choque: quand j'étais gamin, je me souviens avoir lu une BD spirou et fantasio dans laquelle un "super-méchant" mégalomane utilisait la lune pour y faire de la publicité pour une marque bien connue de soda:



Puisque que tu parles de la lune, qui bien évidemment n'appartient pas à la France (mais qui passe quand même au dessus de ta tête), est-ce que ça ne te choquerait pas de la voir défigurée pour le seul bénéfice financier de certains?

On peut quand même admettre que tout le monde ne soit pas forcément ravi de voir passer des constellations de satellites par une belle nuit d'été, tout ça pour véhiculer des vidéos de chats, non?
8  1 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 11/03/2021 à 16:31
Citation Envoyé par 4sStylZ Voir le message
Pour ma part je suis d'accord aussi sur le fait que cela améliorerai la situation des zones mal desservies, mais je suis contre le fait d'avoir 42000 machins en metal qui tournent autour de la terre.
Oui, enfin 42 000 pour Starlink, Amazon et consort vont surement vouloir la même chose, donc on rajoute 42000 et encore 42000 ...

C'est le même problème avec les antennes xG, on a celles de Bouygues, d'Orange, de SFR, de Free alors que si c'est l'État qui le gérait, ça diminuerait le nombre de ces horreurs, et on couvrirait toute la France avec 1/10ème de matos (comme le matos n'est pas fabriqué en France, ça n'aura pas d'impact sur les emplois français).
7  0 
Avatar de pmithrandir
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 10/03/2021 à 12:18
Et tu vois ca comme un progrès ?

On consomme bien moins de ressources en faisant transiter des informations par câble que par l'air. Que ca sit pour mettre en place le système que pour le maintenir et payer ses couts de fonctionnement.

Oui, on dessert les personnes au milieu de nul part... mais est ce que ca vaut le coup ?
Est ce que l'immense majorité des humains doivent voir leur environnement détérioré pour que 1% de la population ai accès a internet en haut débit dans la pampa ? A la base, c'est aussi un choix d'habiter au milieu de nul ^part, avec les avantages et les inconvénients.
8  2 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 10/03/2021 à 11:23
La question à se poser, c'est QUI a donné à M. E. Musk le droit d'installer des milliers de satellites autour de la planète pour faire du pognon ?

Sous quelle autorité il agit ? Est-ce tous les pays au-dessous desquels Starlink a placé ses satellites ont donné leur accord, ou bien M. Musk considère que l'espace lui appartient parce qu'il est multimilliardaire ?

Dire que l'idée est bonne, est une chose. Dire que l'intention affichée est louable, aussi. Mais, quelles sont les véritables intentions de cet individu ?

Je ne crois absolument pas que des types comme lui, travaillent pour le bien commun. Donc, je trouve que la France Insoumise pose là une très bonne question. Ce qui est dommage, c'est que les autres politiciens ne soient plus capables de penser par eux-mêmes (tout comme certains ici, qui ne jurent que par le progrès ou la haine que leur inspire LFI et Mélenchon, les pauvres...)
6  1 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 10/03/2021 à 11:41
Citation Envoyé par Karshick Voir le message
Les satelites orbitent autour de la planète, ils ne restent pas au dessus d'un pays en particulier.
Ça n'empêche pas qu'ils survolent des pays sans que ces pays n'aient donné leur autorisation.
Citation Envoyé par Karshick Voir le message
Et ca fait longtemps, très longtemps, que l'espace est utilisé par des satellites appartenant pour la plupart à des entreprises privées.
Oui, avec accord gouvernemental.

Citation Envoyé par Karshick Voir le message
Je ne vois pas ce que pourra faire Melenchon contre le projet Starlink étant donné que la France (tout comme les autres pays) ne peut s'opposer au lancement des satellites et au fait que ceux-ci vont orbiter autour de la planète. Le droit à l'espace et plus particulièrement le principe de droit à l'exploration et à l'utilisation est suffisamment vague pour que Musk (ou tout autre personne ayant suffisamment de ressources) puisse y envoyer sa flotte de satellite.
En fait, je pense que ce moratoire, pourrait faire, c'est : 1) faire prendre conscience aux gens que l'espace est privatisé pour le bien des milliardaires sans aucun cadre. 2) faire réfléchir les pays et les pousser à adopter une législation mondial sur ce phénomène.

Citation Envoyé par Karshick Voir le message
Pour ma part, je suis pour ce projet. Cela va permettre énormément de chose justement pour le bien commun.
Ah ! Oui ? Et lesquelles par exemples ?
Et le bien commun de qui ? E. Musk et ses actionnaires ?
6  1 
Avatar de AoCannaille
Membre expert https://www.developpez.com
Le 10/03/2021 à 13:25
Citation Envoyé par Uther Voir le message
En effet la France est maitre de ses fréquence et ça n'est pas du tout comme ça que ça se passe. Starlink n'arrive pas en s’imposant avec ses gros sabots. Les satellites émettent dans une plage internationale réservée aux satellites de télécommunication et il a demandé aux autorités françaises une autorisation tout à fait légale pour les dispositif de réception, que l'ARCEP n'a pas de raison particulière de refuser étant donné qu'il existe déjà d'autres opérateurs qui font de même.
Soit, mais ne penses-tu pas qu'en terme d'évolution technologique, pour permettre de meilleurs débits etc. Les fréquences vont évoluer avec le temps, et qu'une fois son monopole établi, et à coup de lobbying, Starlink n'imposera pas ce qu'il considérera être une nouvelle norme?

Citation Envoyé par Uther Voir le message

Je sais pas si tu es au courant, mais la quasi intégralité des grosses infrastructures du net sont déjà privées.
Tout à fait, mais en contrat et sous la législation du pays dans lequel ils opèrent, pas de leur pays d'origine.

Citation Envoyé par Uther Voir le message

Et le principe de neutralité du net n'a rien a voir : Starlink le respecte pour le moment contrairement a certains opérateurs fillaires.
Quand je parlais de neutralité du web, j'évoquais bel et bien l'impact des lois des USA sur starlink, et si pour l'instant Starlink n'a pas eu à y déroger, ce sera une autre affaire quand les USA changeront d'avis.
Et sache que je regrette parfaitement également que les opérateurs filaire ne respectent pas la neutralité du net. Mais que veux-tu, le système judiciaire français est tel que les amendes max attribuables ne font que rarement peur aux industriels...

En résumé, le combo acteur privé d'origine états-unienne fournissant un service mondial ne me plait absolument pas en terme de souveraineté nationale.
5  0 
Avatar de pmithrandir
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 11/03/2021 à 6:51
Par nature, J entends environnement naturel.

Comme je le disais starlink n est que le premier.

Si eux font des efforts pour la pollution lumineuse, Quid du suivant.

Le soucis c est que l on a aucune règle ou autorité et du coup... On va avoir des abus.
5  0