IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Ils ont pris d'assaut le Capitole et leurs applications mobiles les ont pistés
Des individus présents lors de ces émeutes sont identifiés grâce aux données de localisation de leurs smartphones

Le , par Nancy Rey

314PARTAGES

14  0 
Vous êtes suivi, sur le web bien sûr, mais aussi dans la vie réelle : les applications de votre smartphone alimentent en permanence le marché de la publicité numérique, où les données y sont achetées et vendues par des fonds spéculatifs, des institutions financières et des spécialistes du marketing. Un nouvel article publié dans le New York Times souligne les énormes conséquences de ce système, avec des données de localisation extraites des manifestants qui ont saccagé le Capitole américain le 6 janvier, et divulguées par une source anonyme.

Une source a fourni au New York Times un ensemble de données, suivant les smartphones de milliers de partisans de Trump, de manifestants et de passants à Washington, D.C., le 6 janvier, alors que le rassemblement politique de Donald Trump se transformait en une violente insurrection. Au moins cinq personnes sont mortes à cause de l'émeute au Capitole. La clé pour traduire la foule en justice a été les détritus numériques de l'événement : données de localisation, photos géolocalisées, reconnaissance faciale, caméras de surveillance et crowdsourcing.

Les émeutes du Capitole sont une attaque choquante contre la république et un rappel malvenu de la fragilité de la démocratie américaine. Mais l'histoire nous rappelle que des événements soudains comme celui-là conduisent à une surenchère en faveur de la sécurité collective au détriment de la liberté individuelle. Et plus généralement, les données recueillies le 6 janvier sont une démonstration de la menace imminente pour los libertés que représente une économie de surveillance qui monétise les mouvements des justes comme des méchants.

« Ces données comprenaient des informations remarquables : un identifiant unique pour chaque utilisateur, lié à un smartphone. Cela a rendu encore plus facile la recherche de personnes, puisque l'identifiant prétendument anonyme pouvait être comparé avec d'autres bases de données contenant le même identifiant, ce qui nous permet de compléter en quelques secondes les vrais noms, adresses, numéros de téléphone, adresses e-mail et autres informations sur les propriétaires de smartphones ». Ces identifiants, expliquent les auteurs, sont appelés identifiants de publicité mobile, et ils permettent aux entreprises de suivre les personnes sur le web. « Ils sont censés être anonymes, et les propriétaires de smartphones peuvent les réinitialiser ou les désactiver complètement. Nos conclusions montrent que la promesse de l'anonymat est une farce », peut-on lire dans l’article.


De plus, l'utilisation de ces données ne semble pas du tout réglementée. Comme le souligne le Times, il n'existe pas de loi obligeant les entreprises à divulguer la durée et la nature de l'utilisation de ces données. Même si vous savez que vos enregistrements ont été vendus, vous ne pouvez pas demander leur suppression dans la plupart des États aux États-Unis. Cela signifie qu'une fois collectées, les données peuvent être achetées et vendues à perpétuité.

Ces données de localisation sont également quelque peu imprécises, ce qui n'est pas nécessairement une bonne chose. L'article du Times s'intéresse au cas d'un homme en particulier, Ronnie Vincent : il était présent lors de l'émeute du Capitole et ses données le placent probablement à l'intérieur du Capitole au moment où il était pris d'assaut. Il nie être entré au Capitole. Mais entre les mains des forces de l'ordre, par exemple, ces données pourraient être utilisées comme preuves dans une affaire pénale.

Dans une situation comme celle de l'émeute du Capitole, les lieux exacts sont importants. Quelques mètres peuvent faire la différence entre un participant qui a commis un crime grave et un spectateur. Si certaines données de localisation sont précises à quelques mètres près, d'autres ne le sont pas. Les sociétés de localisation peuvent travailler avec des données provenant de capteurs GPS, de signaux Bluetooth et d'autres sources. La qualité dépend des paramètres du téléphone et du fait qu'il soit connecté à un réseau Wi-Fi ou à une tour de téléphonie mobile. Des questions telles que la population et la densité des bâtiments peuvent parfois jouer un rôle dans la qualité des données.

Le rapport du Times est terrifiant pour un certain nombre de raisons, mais le pire est le peu de contrôle que les citoyens ordinaires, avons sur l'utilisation de nos données. Il n'y a pas moyen d'éliminer totalement le risque qu'un appareil mobile expose les données de localisation à quelqu'un qui essaie de le tracer, mais il y a des moyens de limiter les fuites et leurs causes. C'est le thème principal des directives publiées, il y a quelques mois, par l'Agence de sécurité nationale américaine (NSA), qui a adressé ses conseils au personnel du ministère de la Défense et à d'autres programmes de sécurité nationale, mais a publié le document publiquement. Le guide explique les différents types d'informations de localisation qui peuvent être utilisés pour localiser les appareils mobiles et leurs utilisateurs. Il fournit également une analyse des idées fausses sur les données de localisation et recommande des moyens pour aider les utilisateurs à se protéger.

Source : New York Time

Et vous ?

Que pensez-vous de cette pratique qui consiste pour les agences publicitaires et même les agences d’application de la loi d’acheter les données de localisation sur le marché ?
À votre avis, existe-t-il encore une vie privée pour les utilisateurs de smartphones

Voir aussi :

Les agences fédérales américaines utiliseraient les données de localisation des téléphones portables pour l'application des lois sur l'immigration, selon un nouveau rapport

USA : un sénateur présente un projet de loi qui prévoit d'envoyer en prison des PDG, pour avoir porté atteinte à la vie privée des consommateurs

Un sous-traitant du gouvernement américain aurait intégré du code de pistage dans plus de 500 applications, pour pister des centaines de millions de personnes

Les dirigeants des entreprises de technologie qui mentent au sujet de violations de vie privée risquent 20 ans de prison, en vertu d'un nouveau projet de loi du Sénat

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Arya Nawel
Membre actif https://www.developpez.com
Le 08/02/2021 à 19:13
C'etait suffisamment organisé pour qu'un groupe de personnes de tous les coins des USA fassent le voyage de plusieurs jours et parviennent à se presenter au même endroit au même moment en portant des panneaux, des drapeaux et des banderoles sur le même thème, entendent un discours désorganisé et se rendent ensuite tous au même endroit et font tout exploser.
5  0 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 11/02/2021 à 15:00
Citation Envoyé par Madmac Voir le message
Non, c'est un coup monté. Car à moins de vouloir prendre une balle dans la tête, personne ne franchie la grille. Curieusement aucun journaliste ne pose la question pour savoir qui a décidé d'ouvrir la grille.
C'est quoi ces conneries? Tu as regarde les vidéos? Les manifestants font une pression d'enfer, et les policiers, à un contre cent, préfèrent ouvrir que de se faire marcher dessus. Ils ont sauvé leur peau. Ils ont pris la décision tous seuls comme des grands (d'ailleurs, l'ouverture du mur de Berlin, c'est pareil, le douanier à cédé à la pression de la foule, et a juste prévenu sa hiérarchie que le poste frontière était ouvert).

Et les vidéos de l'assaut final - raté - contre la grande salle ou étaient les élus, montre que non, ils n'avaient pas peut de prendre une balle dans la tête. C'est quand l'une d'entre eux a pris une balle dans la gorge que soudain, ooops, ceux qui étaient présents se sont dit que peut-être ils n'étaient pas invulnérables. Jusqu'à ce moment, la confiance est totale dans leur camp. Et ils n'hésitaient pas à se relayer pour balancer des objets lourds pour briser les portes. La dame a forçé pour être la première à entrer. Tant pis pour elle.
5  0 
Avatar de denisys
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 11/02/2021 à 23:44
Que pensez-vous de l'éviction définitive de Donald Trump de Twitter ?
Que c’est l'éviction définitive de Twitter , qui devrait être primordial !!!
---
Le politicien Christian Monteil utilise un budget de l'État pour acheter des followers sur Twitter
15 000 euros pour 7500 amis fantômes...
*-*-
https://www.developpez.com/actu/9885...amis-fantomes/
6  1 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 27/04/2021 à 16:33
J'irais même plus loin : ils soutiennent tout ce qui leur fait du Traffic. Les émeutes du capitole ont été particulièrement juteuses en terme de Traffic. Je ne doute pas qu'un équivalent bolchévique subirait le même sort : on laisse faire parce que c'est bon pour le business.
6  1 
Avatar de Claude40
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 01/05/2021 à 8:13
J’ai écrit un jour sur ce forum que les réseaux sociaux étaient « la nouvelle arme de destruction massive », et cela en a fait sourire plus d’un !
A supposer que l'entreprise ait vraiement l'intention de contrôler, même une armée de développeurs et modérateurs sera impuissante au final, car elle agira toujours après coup, avec systématiquement un ou deux temps de retard.
6  1 
Avatar de Madmac
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 12/02/2021 à 2:01
Citation Envoyé par el_slapper Voir le message
C'est quoi ces conneries? Tu as regarde les vidéos? Les manifestants font une pression d'enfer, et les policiers, à un contre cent, préfèrent ouvrir que de se faire marcher dessus. Ils ont sauvé leur peau. Ils ont pris la décision tous seuls comme des grands (d'ailleurs, l'ouverture du mur de Berlin, c'est pareil, le douanier à cédé à la pression de la foule, et a juste prévenu sa hiérarchie que le poste frontière était ouvert).

Et les vidéos de l'assaut final - raté - contre la grande salle ou étaient les élus, montre que non, ils n'avaient pas peut de prendre une balle dans la tête. C'est quand l'une d'entre eux a pris une balle dans la gorge que soudain, ooops, ceux qui étaient présents se sont dit que peut-être ils n'étaient pas invulnérables. Jusqu'à ce moment, la confiance est totale dans leur camp. Et ils n'hésitaient pas à se relayer pour balancer des objets lourds pour briser les portes. La dame a forçé pour être la première à entrer. Tant pis pour elle.
Est-ce que tu étais au courant que Trump avait offert l'aide de la garde nationale au maire et il l'a refusé?

Mike Pence devait prendre une décision qui allait impliquer le tribunal militaire. Il l'a prenait et Antifa et BML allait péter une crise, il refusait et il était prévisible que les Patriotes allaient également réagir violemment? Donc l'émeute était prévisible. Et l'aspect que tu sembles oublier est que cela mettait forcément la vie du président en danger. Et peut-être que c'était le but visé, son assassinat.

Citation Envoyé par el_slapper Voir le message
C'est quoi ces conneries? Tu as regarde les vidéos? Les manifestants font une pression d'enfer, et les policiers, à un contre cent, préfèrent ouvrir que de se faire marcher dessus. Ils ont sauvé leur peau. Ils ont pris la décision tous seuls comme des grands (d'ailleurs, l'ouverture du mur de Berlin, c'est pareil, le douanier à cédé à la pression de la foule, et a juste prévenu sa hiérarchie que le poste frontière était ouvert)..
Leur poste est DERRIÈRE la grille. Justement pour éviter cette possibilité
6  2 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 08/02/2021 à 13:22
C'est le far west. Dans tous les sens du terme.
3  0 
Avatar de tanaka59
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 16/02/2021 à 12:30
Bonjour,

[QUOTE=Saverok;11684638Twitter n'est pas reconnu comme un service public.
Ni aux USA ni ailleurs.
Twitter reste une entreprise privé qui possèdent ses conditions d'utilisation et est en droit de bannir qui elle veut.[/QUOTE]

Citation Envoyé par Madmac Voir le message
Il y a des rumeurs qu'il est en train de créer une alternative à Twitter et Facebook.
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Bonne chance à eux, le succès n'est pas garanti.
Mais ça pourrait marcher, il y a probablement plein de gens qui sont fatigué de l'idéologie promu par Twitter et Facebook.
Si l'on ne veut pas / plus de sujet politique / religion sur Facebook , Twitter et Youtube je suis pour ... A la base ces réseaux sociaux ont été pensé pour le domaine de la culture et du loisir . Pas de la politique ni de la religion.

Qu'on crée des Facebook , Twitter et Youtube ou l'on peut débattre politique et / ou religion , à l'image des sites pour le "grand débat" je suis pour . Cela pourra en calmer certains ... Dans le temps il y avait les forums très populaire dans les années 2000.
3  0 
Avatar de T3TR4
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 02/04/2021 à 16:25
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Ouais c'est vrai que les histoires de licenciements c'est pas cool.

Par contre pour le harcèlement c'est simple, tu peux bloquer, signaler, ignorer. De toute façon rien ne t'oblige à utiliser un réseau social.
Bien avant les réseaux sociaux il y avait déjà des adolescents qui se suicidaient parce qu'ils étaient harcelés, rien de neuf sous le soleil…

Non, mais ça a aidé le mouvement des gilets jaunes et ça c'est cool

Un autre truc chouette sur les réseaux sociaux, c'est que quand une personne au pouvoir s'exprime, tout le monde peut aller se foutre de sa gueule et c'est primordial dans une démocratie de critiquer le pouvoir en place, c'est presque un devoir. (c'est le jeu, les politiciens font des promesses et n'en tiennent aucune quand ils sont au pouvoir, en contrepartie le peuple se moque de ceux qui le gouvernent)

Par exemple le compte Twitter d'Emmanuel Macron publie le message : "Vacciner, vacciner, vacciner."
https://twitter.com/EmmanuelMacron/s...36062230597632
Tout le monde se fout de gueule et c'est très sain comme réaction.
Ça doit être bien de vivre avec des lunettes roses comme toi, la vie doit te sembler paisible...

J'ai vécu le harcèlement, avant même les réseaux sociaux, je connais bien, et mieux je l'ai vécu aussi pendant. Je peux t'assurer que celui là est plus insidieux, parce que tu ne sais pas d'où ça vient. Pire encore, grâce à ces réseaux sociaux, on te créé un faux profil et on te fait vivre virtuellement. La sensation d'être une marionnette entre les doigts d'autres personnes te déshumanise, et c'est ce que les réseaux font, en réalité.

Prend un cas simple : discute avec une personne dans la rue, puis discute avec une autre personne (avec le même ressenti affectif, donc prend un inconnu dans la rue pour avoir deux bases neutres) sur internet. Tu t'apercevras vite qu'à la fin de la journée, le ressenti n'est pas le même. L'un est déshumanisé, pas de visage, pas de nom, et tout aussi intéressante que soit la conversation, tu resteras sur une sorte de mysticisme cérébrale, alors qu'avec la personne dans la rue, ton coté social aura repris le dessus, et à la fin de ta journée, cette expérience sociale s'infusera en toi, justement en tant qu'expérience vécue.

Oui, la satyre est importante, ce n'est pas mon propos encore une fois, oui, le rassemblement et l'union, la conscience politique émergente (puisque disparue après 1980, peu ou proue quand les français se sont rendu compte que Mitterrand, c'était la droite de la gauche..), tout ça c'est hyper important, mais il faut impérativement faire comprendre aux gens que le virtuel, c'est pas une extension du monde. C'est un peu une sorte de multivers, un univers parallèle ou tout peut être dupliqué, et presque à l'infini (tant qu'on peut produire de l'électricité)...

En parlant d'électricité...



A gauche, tu as le monde réel et internet comme les gens le voient habituellement. C'est à dire qu'Internet est une continuité du monde et que dans l'esprit des gens, Internet ne fonctionne pas sans eux.

A droite, tu as le monde réel et internet comme il est actuellement, c'est à dire que tant qu'il y a une source d'alimentation, Internet peut vivre sans le monde réel.

Et ça, c'est un vrai problème éthique, moral et un domaine sur lequel il faut se pencher d'urgence.

Citation Envoyé par pemmore Voir le message
avaler tous les bobards possibles parce qu'un gros malin à envoyé ça sur internet et ensuite accuser internet, ces gens qui ont participé à cette émeute stupide doivent être mis en éxamen et directos la prison, fallait réfléchir avant et réaliser que c'étaient des mensonges inspirés de mr Trump du même acabit que napoléon, ,robespierre/danton, thiers, Clemenceau, Hitler, pétain et autres dictateurs élus les mains pleines de sang.
Ces 7 criminels d'état n'ont pas eu besoin de Twitter pour faire leurs sanies. Le mal parler est consécutif de l'espèce humaine, le mal entendre aussi
Vous allez me dire oui mais (l'un des 7)! Ben non, être un homme d'état n'autorise pas à sous-traiter le crime et de s'en laver les mains, alors Trump: petit bras! 8ème?
Oui, je suis d'accord avec toi, et en même temps, s'il n'y avait pas ces vecteurs-poisons, probablement que cela n'aurait jamais existé...
3  0 
Avatar de lololapile
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 01/05/2021 à 21:34
Je suis bien sûr opposé à l'incitation à la violence ou à la haine. Ce qui m'inquiète beaucoup plus c'est la censure que les réseaux sociaux (Youtube par exemple) mettent en place. Si vous voulez critiquer l'action gouvernementale sur la pandémie ou livrer votre propre analyse sur les traitements anti-covid vous êtes immédiatement censurés. Je trouve cela complètement anti-démocratique et très inquiétant pour l'avenir de notre société. Nous nous acheminons progressivement vers une dictature où seul le gouvernement peut s'exprimer.
4  1