IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Larry Ellison, le PDG d'Oracle, quitte la Silicon Valley pour Hawaï et déclare qu'il utilisera Zoom dans le cadre du télétravail,
Le siège social de l'entreprise sera par contre déplacé au Texas

Le , par Olivier Famien

187PARTAGES

4  0 
En fin de semaine dernière, Larry Ellison, le cofondateur d’Oracle, a annoncé que l’entreprise allait délocaliser son siège actuel basé dans la Silicon Valley, région au sud de la baie de San Francisco, aux États-Unis, pour atterrir à Austin, une ville de l'état du Texas. Fondée en 1977 à Santa Clara et actuellement basée à Redwood City, Oracle fournit des logiciels de base de données et des technologies associées, ainsi que des systèmes d’ingénierie cloud et des produits logiciels d’entreprise. L’entreprise compte plus de 135 000 employés dans le monde.

Alors que l’on se demandait si le PDG allait également suivre l’entreprise, Ellison aurait déclaré ceci dans une note interne adressée aux employés : « Suite à l’annonce de vendredi... j’ai reçu un certain nombre de demandes de renseignements pour savoir si je vais déménager ou non au Texas. La réponse est non. J’ai déménagé dans l’État d’Hawaï ». Si vous souhaitez comprendre les motivations du choix de ce point de chute, il faut savoir que depuis 2012, Larry Ellison, classé cinquième au rang des personnes les plus riches au monde avec 84 milliards de dollars, selon Forbes, a acquis auprès de Castle & Cooke, 98 % de Lanai (365 km2), la sixième plus grande île d’Hawaï. Ce n’est donc pas un heureux hasard que le milliardaire âgé de 76 ans a porté son dévolu sur ce bout de terre au paysage luxuriant.

Larry Ellison

Cependant, vu les 5800 km qui séparent l’île de Lanai à Austin, il est clair que le PDG ne pourra pas tout le temps sauter dans le premier avion au moindre problème qui survient pour se rendre dans les locaux de l’entreprise. À ce sujet, Ellison aurait déclaré dans sa note adressée aux employés de l’entreprise qu’il utiliserait « la puissance de Zoom pour travailler depuis l’île de Lanai ». Depuis le début de la crise sanitaire, Zoom, l’application de vidéoconférence, a vu son taux d’adoption exploser. Comme avantages, Zoom intègre de nombreuses fonctionnalités comme, la planification d’une réunion avec le calendrier, le partage d’écran, des salles et espaces de travail, des salles d’attente pour filtrer les participants aux réunions, la possibilité d’intégrer des bots, des salles de réunion personnelle, et bien d’autres choses encore qui facilitent grandement les communications à distance.

Toutefois, au plus fort de son ascension dans le mois d’avril dernier, Zoom a été beaucoup critiqué pour ses problèmes de sécurité. Cela a même poussé certains comme Elon Musk, le patron de Tesla et SpaceX, et la NASA à interdire Zoom. Consciente de ces problèmes, Zoom Inc. a réagi et des corrections ont été apportées au logiciel. Pour rassurer les utilisateurs, l’entreprise Zoom a même déclaré que le chiffrement de bout en bout sera offert aussi bien aux utilisateurs gratuits que payants. En s’appuyant sur les déclarations de Larry Ellison, l’on peut également conclure que les employés d’Oracle, ou du moins ceux qui travaillent directement avec le PDG utiliseront également Zoom dans leurs activités.

Pour Oracle, cette relocalisation intervient dans un contexte marqué par plusieurs départs d'entreprises de la Silicon Valley. En effet, il y a quelques jours, Elon Musk a annoncé qu’il quittait la Californie pour s’installer à Austin, au Texas, à cause des conditions de vie très difficiles à la fois pour les habitants et les innovateurs. En plus des heurts qu’il a eus avec les autorités californiennes lorsqu’il voulait ouvrir son usine pendant la crise de coronavirus, Musk pointe également du doigt le coût élevé de la vie dans la région, la mauvaise qualité des logements et les niveaux élevés de criminalité. Mais au-delà de ces raisons apparentes, il faut également tenir compte du fait que le Texas ne perçoit pas d’impôt sur le revenu des personnes physiques, alors que la Californie a l’un des taux d’imposition les plus élevés des États-Unis. En se déplaçant au Texas, Musk ainsi que les autres entreprises qui y ont trouvé refuge pourraient faire d’énormes économies. Avant Musk, ce fut l’entreprise HPE qui a annoncé au début de ce mois qu’elle déménagerait son siège social de San Jose, en Californie, à Houston. Comme raisons, HPE a indiqué qu’elle a pris la décision de déménager « après avoir écouté les préférences des membres de son équipe sur l’avenir du travail », mais aussi à cause du fait que le déménagement permettra d’économiser de l’argent, car l’immobilier à Houston n’est pas aussi cher qu’en Californie.

Pour ce qui concerne la relocalisation du siège social d’Oracle, le PDG n’a pas immédiatement fourni de calendrier ni indiqué le nombre d’emplois qu’il pourrait apporter à Austin. Toutefois, Oracle a déjà une présence significative à Austin. En 2018, il a ouvert un campus de cinq étages surplombant le lac Lady Bird dans le sud-est d’Austin et compte actuellement 2500 employés dans l’état. Lors de la cérémonie d’inauguration des nouvelles installations, Ellison a déclaré qu’il s’attend à ce que le campus d’entreprise d’Austin atteigne 10 000 employés. Avec ce déménagement, le souhait d’Ellison risque de se réaliser assez tôt.

Au-delà de ce départ pour le Texas, l’on se demande dans un sens plus large si la Californie et particulièrement la Silicon Valley n’est pas en train de perdre son attractivité au profit du Texas. Bien avant la crise sanitaire qui a exacerbé les difficultés économiques, 765 entreprises ont quitté la Californie entre 2018 et 2019, à cause de la vie chère, les taxes et réglementations qui sont trop élevées.

Source : Austin American Statesman, USA Today, Hoover Institution

Et vous ?

Pensez-vous que Larry Ellison pourra rester physiquement éloigné d’Oracle et bien diriger son entreprise ?

À la suite d’Oracle et de Larry Ellison, pensez-vous que d’autres entreprises pourront suivre et quitter la Silicon Valley ?

Selon vous, à quel point ces départs d’entreprises technologiques risquent-ils d’impacter la Silicon Valley ?

Voir aussi

Le PDG de Tesla, Elon Musk, critique la Californie, quitte l’État et s’installe au Texas, estimant que la Californie prend les innovateurs pour acquis
Elon Musk menace de déplacer le quartier général de Tesla de la Californie après la pandémie et porte plainte au comté d’Almeda pour avoir maintenu ses usines fermées
La Californie adopte une loi sur la protection de la vie privée qui rendra plus difficile pour Facebook et Google de suivre les utilisateurs et de recueillir leurs données personnelles
La cour d’appel de Californie décide qu’Uber et Lyft doivent reclasser les chauffeurs en tant qu’employés, suspendant les sociétés à une mesure de vote en novembre

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Madmac
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 17/12/2020 à 20:47
Tout le monde quitte la Californie. Silicone Valley va devenir une coquille vide bientôt.
2  0