Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

IBM s'excuse d'avoir licencié une femme transsexuelle, 52 ans plus tard ;
Lynn Conway était l'une des jeunes ingénieurs en informatique les plus prometteuses de la société

Le , par Nancy Rey

179PARTAGES

7  0 
Vous n'avez probablement jamais entendu parler de l'informaticienne Lynn Conway,
agée aujourd'hui de 82 ans, mais ses découvertes alimentent vos smartphones et vos ordinateurs. Ses recherches ont conduit à la création d'entreprises florissantes dans la Silicon Valley, ont soutenu la défense nationale américaine et ont alimenté l'Internet. Bien avant de devenir un professeur très respecté à l'université du Michigan, Lynn Conway était une jeune chercheuse chez IBM. Le 29 août 1968, le PDG d'IBM l'a licenciée pour des raisons qui sont aujourd'hui illégales. Près de 52 ans plus tard, dans un acte qui définit sa culture actuelle, IBM s'est excusé et a demandé pardon.

Lynn Conway reçoit un doctorat honorifique et prononce le discours de bienvenue pour l'hiver 2018 à l'Université de Michigan


En août 1968, Lynn Conway, ingénieur informatique prometteur chez IBM à Sunnyvale, en Californie, est appelée dans le bureau de Gene Myron Amdahl, alors directeur des systèmes informatiques avancés de la société. Amdahl avait soutenu cette dernière lorsqu'il a appris qu'elle « entreprenait une transition de genre », a écrit Conway dans un compte-rendu, mais le directeur général de la société, Thomas J. Watson Jr, s'est montré moins tolérant. Ce jour d'été, Amdahl a reçu une mauvaise nouvelle. « J'ai été licencié », a écrit Conway.

Pendant plus de 30 ans, à partir de 1968, Conway n'a jamais révélé qu'elle était transsexuelle (à l'exception de ses amis proches, de sa famille, des bureaux des ressources humaines et des agences de sécurité). Cependant, en 1999, lorsque les historiens de l'informatique ont commencé à enquêter sur ses premières innovations chez IBM, elle a pressenti l'inévitabilité d'une sortie publique. Avec le soutien de son mari Charlie (ils sont ensemble depuis 1987), elle a choisi de révéler en ligne l'histoire de son changement de sexe, y compris la raison pour laquelle elle avait quitté IBM.

De nombreux collègues de Conway ont été stupéfaits par cette révélation, ne soupçonnant jamais que Conway est transsexuelle. En 2000, son ancien collègue du Michigan Charles Vest, alors président du MIT et membre du conseil d'administration d'IBM, a transmis l'histoire à Louis V. Gerstner, alors PDG d'IBM. Gerstner était consterné par ce qu'IBM avait fait, mais n'a pas réussi à obtenir une résolution. IBM a évité le problème pendant les deux décennies suivantes.


Début octobre 2020, IBM a envoyé par e-mail à ses employés une invitation à participer à un événement virtuel intitulé "Pionnière technologique et transgenre Lynn Conway en conversation avec Diane Gherson". Diane Gherson était la première vice-présidente des ressources humaines d'IBM et elle rendait compte directement à son PDG. De nombreux employés d'IBM pensant que l'événement serait une discussion sur les découvertes de Conway en informatique. Plus de 1 200 employés d'IBM ont participé en ligne.

L'événement a commencé par des excuses sincères de Gherson pour le licenciement de Conway. « Diane a présenté ces excuses avec une telle grâce, sincérité et humilité. Lynn était visiblement émue », a expliqué Anna Nguyen, ingénieur conseil en logiciels chez IBM, qui a participé à la session, mais ne parle pas au nom d'IBM.

Arvind Krishna, le PDG d'IBM, et d'autres cadres supérieurs avaient décidé que Conway devait être reconnu et récompensé « pour l'ensemble de ses réalisations techniques, tant pendant son passage chez IBM que tout au long de sa carrière ». Dario Gil, directeur de la recherche chez IBM, qui a révélé le prix lors de l'événement en ligne, déclare : « Lynn a obtenu récemment le rare prix IBM Lifetime Achievement Award, décerné à des personnes qui ont changé le monde grâce à des inventions technologiques. Les extraordinaires réalisations techniques de Lynn ont contribué à définir l'industrie informatique moderne. Elle a ouvert la voie à la façon dont nous concevons et fabriquons les puces informatiques aujourd'hui et a changé à jamais la microélectronique, les appareils et la vie des gens ».

La compagnie a également reconnu qu'après le départ de Conway en 1968, ses recherches ont contribué à son propre succès. « En 1965, Lynn a créé le simulateur Advanced Computing System-1 au niveau architectural et a inventé une méthode qui a conduit au développement d'un ordinateur superscalaire. Cette invention d'ordonnancement dynamique des instructions a ensuite été utilisée dans les puces informatiques, améliorant considérablement leurs performances », a déclaré un porte-parole.

L'événement virtuel, ainsi que les excuses et le prix qui l'accompagnent, ont été largement salués par les personnes présentes. « Au lieu d'être une simple résolution de ce qui s'était passé en 1968, c'est devenu une célébration collective sincère du chemin parcouru depuis lors », a déclaré Conway.


Pour les scientifiques gays et transsexuels et les amis de Lynn Conway, ces excuses, bien que tardives, sont une validation du travail qu'elle et d'autres membres de la communauté ont contribué aux domaines de la science et de la technologie. Ces excuses ont été faites quatre mois après que la Cour suprême ait décidé qu'une personne ne pouvait pas être licenciée pour son homosexualité ou sa transsexualité.

Rochelle Diamond, une scientifique du California Institute of Technology a déclaré qu'elle avait appris l'existence de ces excuses vendredi, lors de la journée annuelle de commémoration des transsexuels, qui honore la mémoire de Rita Hester, une femme transsexuelle qui a été poignardée à mort en 1998. « C'est important pour nous. C'est une autre raison pour laquelle nous devons nous rappeler et nous souvenir de toutes les personnes qui sont mortes parce qu'elles étaient transsexuelles et encourager les transsexuels à être eux-mêmes », a déclaré Diamond. Rochelle Diamond est également la présidente à la retraite de la National Organization of Gay and Lesbian Scientists and Technical Professionals.

Christine Burns, une spécialiste britannique des technologies de l'information à la retraite qui a édité "Trans Britain" : Our Journey from the Shadows", a déclaré que Lynn Conway n'avait jamais montré d'amertume à propos de la façon dont elle a été licenciée, mais que les excuses ont dû lui donner un sentiment de guérison. « Rien ne vaut des excuses sans équivoque pour la justification et la clôture», a déclaré Mme Burns.

Lynn Conway a été engagée chez IBM en 1964, juste après avoir obtenu son diplôme de l'école d'ingénierie et de sciences appliquées de l'université de Columbia. « C'était un âge d'or dans la recherche informatique, une époque où des percées fondamentales étaient réalisées sur un large front », a-t-elle écrit.

Lynn Conway était sur le point de réaliser une telle percée, en travaillant dans l'équipe d'architecture d'un projet centré sur la création d'un ordinateur qui fonctionnerait à grande vitesse, lorsqu'elle a commencé à suivre des traitements médicaux. Au début de 1968, elle a déclaré à un superviseur qu'elle « entreprenait une transition de genre pour résoudre une terrible situation existentielle » à laquelle elle était confrontée depuis son enfance, écrit-elle.

Ses supérieurs directs voulaient qu'elle reste dans l'entreprise et ont élaboré un plan : elle prendrait un congé chez IBM, achèverait sa transition et reviendrait en tant que nouvelle employée avec une nouvelle identité, a déclaré Conway. Mais les dirigeants de l'entreprise étaient alarmés, a-t-elle dit. Conway a déclaré qu'elle avait appris plus tard que les dirigeants d'IBM craignaient une « publicité scandaleuse » si son histoire était diffusée. Le directeur médical de la société a déclaré que les employés qui ont appris qu'elle était transsexuelle « pourraient souffrir de problèmes émotionnels majeurs », a écrit Conway.

Après avoir été licenciée, Conway a subi une opération de confirmation de son sexe et a commencé à reconstruire sa carrière. Elle a travaillé chez Memorex en 1971, et en 1973, elle a été recrutée par le centre de recherche de Xerox Palo Alto, où elle a mis au point des méthodes de conception de puces informatiques qui seront finalement utilisées par des entreprises technologiques du monde entier. En 1985, elle est devenue professeur d'ingénierie électrique et d'informatique à l'université du Michigan. Elle a rejoint un groupe de canoës hebdomadaire où elle a rencontré son futur mari, Charlie, un ingénieur.

En 2000, elle a créé un site web. Son objectif, écrit-elle sur le site, est d' « éclairer et de normaliser les questions d'identité de genre et les processus de transition de genre ». « Je voulais également raconter, avec mes propres mots, l'histoire de ma transition de genre d'homme à femme », a écrit Conway. Le site web, riche en détails sur ses expériences d'ingénieur informatique et de femme transgenre, est devenu une source d'information essentielle pour les autres personnes de la communauté transgenre et de la communauté gay en général, a commenté Diamond.

En 2005, la National Organization of Gay and Lesbian Scientists and Technical Professionals a nommé Conway ingénieur de l'année pour son travail en informatique et pour ses efforts de sensibilisation du public. Conway a déclaré qu'elle n'avait jamais été en colère contre les personnes qui l'avaient licenciée. « Revenir en arrière et blâmer et diffamer les gens, cela pose un problème, car cela tend à diviser les gens et à créer une angoisse qui est insoluble. Cependant, vous avez besoin de preuves qu'il y a eu un apprentissage sérieux, une appréciation et une horreur de ce qui s'est passé à partir de la gestalt d'aujourd'hui », a-t-elle déclaré.

Sources : Compte rendu, Lynn Conway

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
Quel commentaire faites-vous particulièrement de cette action posée par IBM ?

Voir aussi :

Des chercheurs développent une IA capable de déterminer si un sujet est gay ou hétéro, à partir de photos de son visage

« Internet ne fonctionne pas pour les femmes et les filles », déclare l'inventeur du World Wide Web, Tim Berners-Lee. Et appelle à une « action urgente » pour y remédier

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 23/11/2020 à 11:01
C'est un poil tard, hein... Mais bon, le jour ou les gens comprendront que les gens sont des gens, on aura fait un grand progrès.
5  1 
Avatar de Darkzinus
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 23/11/2020 à 15:14
C'est tard, mais le reconnaître même si tardivement c'est quand même une avancée !
4  1 
Avatar de emilie77
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 22/11/2020 à 13:34
W Lynn Conway!
1  0 
Avatar de tom_45
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 25/11/2020 à 11:09
Ce n'est pas qu'un article pour les hommes soja.
ça m'a fait ma journée, j'ai l’impression de lire un gorafi ou un groland mais en vrai
1  3