Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le PDG d'Amazon France, Frédéric Duval, déclare que le reconfinement de la France a stimulé les ventes,
Qui ont augmenté de l'ordre de 40 à 50 %

Le , par Bill Fassinou

86PARTAGES

5  0 
Le contexte actuel du Covid-19 a obligé la France à procéder à un deuxième confinement de toute sa population. Si les restaurants, bars, et autres structures ayant besoin de l'affluence humaine peuvent se plaindre, certains vivent bien de cette situation et en tirent de nombreux avantages. C'est le cas d'Amazon France qui a déclaré mercredi que le reconfinement de la population française a stimulé les ventes. Frédéric Duval, responsable d'Amazon France, a déclaré que les ventes ont augmenté à hauteur de 50 % depuis le 30 octobre.

La situation sanitaire ne va pas en s’améliorant et les pouvoirs publics français ont donc pris la décision de faire à nouveau appel au confinement de la population. Les cas de contamination au Covid-19 se multiplient et la France a désormais passé le cap des deux millions de cas positifs enregistrés. Ainsi, le 28 octobre 2020, le président de la République, Emmanuel Macron, a décidé de prendre des mesures pour réduire, à leur plus strict minimum, les contacts et déplacements sur l’ensemble du territoire. Ce qui a conduit à la mise en place d'un nouveau confinement du 30 octobre au 1er décembre minimum. Les déplacements sont interdits sauf dans les cas suivants et sur attestation uniquement pour :

  • les déplacements entre le domicile et le lieu d'exercice de l'activité professionnelle ou les universités (ou établissements d’enseignement supérieur) pour les étudiants ou les centres de formation pour adultes et les déplacements professionnels ne pouvant être différés ;
  • les déplacements pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l'activité professionnelle, des achats de première nécessité dans des établissements dont les activités demeurent autorisées (liste sur gouvernement.fr) et les livraisons à domicile ;
  • les consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés et l’achat de médicaments ;
  • les déplacements pour motif familial impérieux, pour l'assistance aux personnes vulnérables et précaires ou la garde d'enfants ;
  • les déplacements des personnes en situation de handicap et leur accompagnant ;
  • les déplacements brefs, dans la limite d'une heure quotidienne et dans un rayon maximal d'un kilomètre autour du domicile, liés soit à l'activité physique individuelle des personnes, à l'exclusion de toute pratique sportive collective et de toute proximité avec d'autres personnes, soit à la promenade avec les seules personnes regroupées dans un même domicile, soit aux besoins des animaux de compagnie ;
  • les convocations judiciaires ou administratives et rendez-vous dans un service public ;
  • la participation à des missions d'intérêt général sur demande de l'autorité administrative.



À cet effet, le président Emmanuel Macron a appelé les administrations publiques et le secteur privé à s’appuyer de nouveau sur le télétravail, mais de façon massive cette fois. Un appel qu’a réitéré le Premier ministre Jean Castex lors d’une récente sortie devant les députés : « Le recours au télétravail doit être le plus massif possible. Dans le secteur privé, toutes les fonctions qui peuvent être télétravaillées doivent l'être 5 jours sur 5 ». L'on espère que cet objectif peut être atteint si la mesure n’est pas contraignante pour les décideurs desdites structures.

Si la situation peut constituer un handicap pour certains, ce n'est pas le cas des magasins de vente en ligne, en particulier pour le géant de l'e-commerce Amazon. En France, comme dans la plupart des pays où il exerce, Amazon tente toujours d'augmenter sa part du marché et le nouveau confinement vient donner un coup de pouce à ses affaires. Mercredi, Frédéric Duval, le directeur d'Amazon France, qui a opéré pendant le confinement français, a déclaré que cette situation a stimulé les ventes, en augmentant son activité de 40 à 50 %.

« Les affaires ont augmenté à l'aune de ce confinement. La Fédération française de la vente à distance parle de 40 à 50 % d’augmentation, c’est ce que nous constatons aussi. Cette croissance profite aux entreprises tierces qui vendent sur Amazon et pas à Amazon même », a déclaré Frédéric Duval d'Amazon à la radio France Inter. Néanmoins, cela fait des grands sites de vente en ligne, comme Amazon, Alibaba, Shopify, les plus grands bénéficiaires de la pandémie, cette dernière ayant bloqué les consommateurs chez eux, qui sont collés à leurs écrans et obligés de tout commander depuis la maison.

Ainsi, ces géants de la Tech et de la vente en ligne ont vu leur chiffre d'affaires augmenté pendant le confinement. En outre, invité du "7h50" sur radio France Inter, Frédéric Duval a déclaré qu'il considère que le nom d'Amazon est utilisé "avec beaucoup d’imprécision et d’inexactitude", ces dernières semaines. Selon lui, Amazon représente seulement "environ 1 % du commerce de détail" dans l'hexagone. « C’est encore petit en France. Mais notre entreprise donne la possibilité à des dizaines de milliers d'entreprises de vendre et six unités sur dix sont vendues par des entreprises tierces », a-t-il déclaré.

Il refuse l'idée qu'Amazon soit considéré comme "le grand méchant". « On n’est pas le grand méchant qu’on décrit aujourd’hui », insista-t-il. Duval a expliqué qu'Amazon est et travaille à continuer d'être une aide au petit commerce pour se numériser. « Cédric O dit que 72 % des commerces allemands le sont contre 30 % en France », indique Duval. « Nous avons mis en place un accélérateur numérique à destination des commerces français. On leur donne des inscriptions gratuites pendant trois mois, des crédits publicitaires pour faire remonter des articles et un accompagnement personnalisé », a-t-il déclaré.

« Le 8 décembre, on va lancer un module de formation générale et qui va parler de réseaux sociaux, de e-commerce et de e-boutique », a ajouté le premier responsable d'Amazon France, précisant que 70 % des entreprises françaises qui vendent sur Amazon exportent. La plateforme regrouperait actuellement 11 000 PME françaises. Outre la hausse des ventes, Duval a également abordé la question du Black Friday, car Amazon, le plus grand détaillant au monde est actuellement très critiqué à propos du maintien de cette opération promotionnelle.

En effet, le Black Friday est une journée de shopping à prix réduit qui se déroule dans le monde entier et qui coïncide généralement avec le vendredi du week-end américain de Thanksgiving. Des données récentes ont montré que la France commençait à freiner la propagation du virus grâce à son dispositif de confinement. Les commerçants ont demandé au gouvernement de les autoriser à rouvrir pour le week-end de remise du Black Friday, du 27 au 29 novembre. Frédéric Duval a déclaré que cette promotion est importante pour permettre aux gens d'acheter pour les fêtes de fin d'année.

« Les Français vont acheter des produits pour Noël et vont avoir besoin de faire des économies. Cette période est très importante dans leur acte d’achat et c’est très important que nous puissions offrir cette possibilité de le faire », s'est-il défendu. Toutefois, celui-ci n'a pas manqué de dire qu'il souhaite également que les petits commerces ouvrent le plus vite possible et qu’ils puissent le faire aussi (participer à la journée du Black Friday).

« Nous ne sommes pas des adversaires des états, nous sommes une entreprise américaine implantée en France, nous investissons des milliards en France, on crée de l’emploi, on estime que 130 000 personnes vivent de l’activité d’Amazon. L’Insee dit que depuis les années 2000, le commerce de détail a créé 271.000 emplois et nous avons participé modestement à cette création », a conclu Duval.

Sources : Reuters, Interview de Frédéric Duval

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi

France : la nouvelle attestation de déplacement dérogatoire est en ligne et proposée en plusieurs formats. Le développeur Tangui Morlier propose un générateur d'attestations avec gestion de profils

France : l'Etat appelle les administrations publiques et le secteur privé à s'appuyer sur le télétravail 5 jours sur 5, un député estime que l'introduction d'une contrainte par voie de décret s'impose

Seulement 24 % des travailleurs veulent travailler depuis leur domicile après la crise COVID-19 et 55 % veulent retourner au bureau, d'après un sondage

Comment avoir du succès quand on travaille en freelance ou à domicile : des ingénieurs logiciels partagent leurs expériences

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de saint_win
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 19/11/2020 à 9:56
Moi je voudrais remercier une super Mamie, qui au mois de mars m'a confectionné et vendu sur le web, deux Masques alors que moi même je suis incapable de coudre. Pendant que Carrefour, Leclerc, H&M... nous avaient complètement abandonnés avec leur idée de flux tendu et Zéro stock. Je voudrais remercier tous les cuisiniers amateurs qui ce sont relayés sur les reseaux sociaux pour apporter leur repas à des personnes qui savent que cuire des pâtes (et encore ....). Je voudrais remercier les écrivains en herbe qui nous ont vendu leur e-book sur Amazon. Ils ne cherchent pas à avoir le goncourt, mais juste à partager une Histoire. Merci aussi a tous les vidéastes amateur qui nous ont fait rire sur Youtube ou autres ...
2  0 
Avatar de marc.collin
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 19/11/2020 à 15:19
pendant ce temps là, les marionnettes ne font pas grand chose contre les paradis fiscaux
0  0