Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La NASA a demandé à Nokia de construire le tout premier réseau cellulaire LTE / 4G sur la Lune,
Faisant ainsi progresser les technologies « Tipping Point »

Le , par Axel Lecomte

109PARTAGES

7  0 
Bien que Nokia se montre en ce moment très discret en ce qui concerne les smartphones, la multinationale de télécommunications finlandaise se consacre plutôt au déploiement du réseau 5G à travers l'Europe. En tant que l'un des opérateurs et constructeurs leaders dans ce domaine, Nokia a attiré l'attention de nombreux gouvernements, qui se méfient de Huawei, pour le développement du réseau 5G, comme dans le cas de l'opérateur Orange en France, au Luxembourg et en Belgique.

C'est en effet pour un autre projet encore plus ambitieux que la firme finlandaise se prépare actuellement. La NASA a annoncé, le 14 octobre 2020, son partenariat avec Nokia pour la construction de tout le premier système de communication LTE / 4G sur la Lune, dans le cadre de son programme Artemis, dont l’objectif est de renvoyer les humains sur la Lune d'ici 2024 et d'y établir une présence à long terme.


Et pour ce faire, Nokia a reçu une somme allant jusqu'à 14,1 millions de dollars, de la part de l’agence spatiale américaine, afin qu'elle puisse mener à bien cette mission, qui semble un peu farfelue pour certains. En outre, Nokia a établi une collaboration avec une société privée de conception d'engins spatiaux basée au Texas, Intuitive Machines. Cette coopération permettra de livrer l'équipement à la lune sur leur atterrisseur lunaire. Comme le spécifie la société multinationale de télécommunications, le projet est prévu pour la fin de l'année 2020.

« Les innovations pionnières de Nokia seront utilisées pour construire et déployer la première solution LTE de bout en bout ultra-compacte, à faible consommation d'énergie, durcie dans l'espace, sur la surface lunaire à la fin de 2022. Nokia s'associe à Intuitive Machines pour cette mission afin d'intégrer ce réseau révolutionnaire dans leur atterrisseur lunaire et de le livrer à la surface lunaire. Le réseau s'auto-configurera au moment du déploiement et établira le premier système de communication LTE sur la Lune », peut-on lire dans le communiqué de Nokia sur son site.

« Le réseau fournira des capacités de communication essentielles pour de nombreuses applications de transmission de données différentes, y compris des fonctions vitales de commande et de contrôle, le contrôle à distance des rovers lunaires, la navigation en temps réel et le streaming de vidéo haute définition. Ces applications de communication sont toutes vitales pour la présence humaine à long terme sur la surface lunaire », a encore poursuivi la direction de Nokia.

Comme le précise également ce dernier, le réseau 4G de Nokia est destiné à répondre aux conditions extrêmes de lancement et d'alunissage, ainsi que pour fonctionner dans un environnement spatial. Le réseau lunaire prendra la forme d'une station de base dotée d'une fonctionnalité EPC (Evolved PacketCore) intégrée, des équipements utilisateurs LTE, des antennes radio, mais aussi d'un logiciel de contrôle d'exploitation et de maintenance (O&M) d’une fiabilité extrême. Peu importe les exigences strictes en matière de taille, de poids et de puissance des charges utiles spatiales dans un facteur de forme extrêmement compact, ce réseau cellulaire entièrement intégré est toujours capable de résister à ces contraintes.

« En tirant parti de notre histoire riche et fructueuse dans les technologies spatiales, de la communication par satellite pionnière à la découverte du rayonnement de fond cosmique micro-ondes produit par le Big Bang, nous construisons maintenant le premier réseau de communications cellulaire sur la Lune. Des réseaux de communications fiables, résilients et de grandes capacités seront essentiels pour soutenir une présence humaine durable sur la surface lunaire. En construisant la première solution de réseau sans fil haute performance sur la Lune, Nokia Bell Labs plante à nouveau le drapeau de l'innovation pionnière au-delà des limites conventionnelles », a déclaré Marcus Weldon, directeur de la technologie chez Nokia et président de Nokia Bell Labs.

Ce réseau LTE de Nokia est par ailleurs le moyen parfait de fournir une connectivité sans fil pour toute activité dont les astronautes auront besoin pour faire leur travail. Il fournit également des communications vocales et vidéo, ainsi que des capacités d'échange de données télémétriques et biométriques. Sans oublier qu'il permet en plus de déployer et de contrôler des charges utiles robotiques et des capteurs.

« Les mêmes technologies LTE qui ont répondu aux besoins mondiaux en matière de données et de voix mobiles au cours de la dernière décennie sont bien adaptées pour fournir une connectivité et des capacités de communication de pointe et essentielles à toute future expédition spatiale. Le LTE est une technologie commerciale éprouvée, qui dispose d'un vaste écosystème de fournisseurs de technologies et de composants, et qui est déployée dans le monde entier. Les technologies de communication commerciales disponibles sur le marché, en particulier la technologie cellulaire de quatrième génération basée sur des normes (4G Long Term Evolution (LTE)), sont matures, éprouvées, fiables et robustes, facilement déployables et évolutives. Nokia prévoit de fournir des produits LTE commerciaux et de fournir la technologie permettant d'étendre la commercialisation de la LTE, et de poursuivre les applications spatiales de la technologie qui succède à la LTE, la 5G », peut-on lire dans le communiqué.

Comptant parmi les numéros un du secteur des technologies de communication de bout en bout, Nokia propose des réseaux adaptés aux aéroports, aux usines, aux fabricants, aux premiers intervenants et aux exploitations minières les plus importantes du monde pour l'automatisation, la collecte de données et la fiabilité des communications.

Il est important de rappeler que 8 pays sont désormais signataires du programme Artemis, à savoir les États-Unis, le Royaume-Uni, les Émirats arabes unis, l'Australie, le Canada, l'Italie, le Japon et aussi le Luxembourg. Ce programme a pour objectif de permettre une mutualisation accélérée des ressources afin de permettre un retour sur la Lune et le renforcement de l'exploration de notre système solaire au cours des prochaines décennies. Celui-ci devrait conduire à une première mission sur la Lune qui aura lieu en 2024 et prévoit ainsi la construction d'une base lunaire.

Dans l'ensemble, ce sont plus de 350 millions de dollars que la NASA a accordés à 14 entreprises chargées de développer des technologies sur la Lune, dans les domaines de la gestion des fluides cryogéniques et des équipements de descente et d'atterrissage en boucle fermée. Lockheed Martin (89,7 millions de dollars), United Launch Alliance (86,2 millions de dollars), Eta Space (27 millions de dollars), Alpha Space Test and Research Alliance (22,1 millions de dollars) ou encore SpaceX (53,2 millions de dollars), sont parmi les organisations bénéficiaires de fonds pour le développement technologique dans ces domaines.

Source : Nokia

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi :

Orange choisit les Européens Nokia et Ericsson pour déployer son réseau 5G en France, au détriment du Chinois Huawei
Nokia annonce qu'il peut passer 5 millions d'émetteurs 4G à la 5G grâce à une mise à jour logicielle, les opérateurs mobiles pourraient ainsi économiser plusieurs milliards d'euros
Le nouveau supercalculateur de simulation d'atterrissage sur la lune de la NASA est plus puissant, plus respectueux de l'environnement, peut exécuter jusqu'à 3,69 petaflops et compte 46 080 cœurs
Le Curiosity rover de la NASA figé sur place sur la planète Mars à cause d'une mesure logicielle de sécurité, mais tout est désormais en ordre, d'après l'agence
Le vaisseau cargo spatial Crew Dragon de SpaceX s'est amaré avec succès sur l'ISS. Ses ordinateurs tournent sur Linux et les commandes sont gérées par écrans tactiles

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de arivoallan
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 21/10/2020 à 14:09
Donc, pour résumer, ils vont avoir de la 4G sur la lune avant que je n'en aie chez moi

3  0