Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Un juge empêche définitivement Apple de bloquer Unreal Engine,
Cependant, Apple ne sera pas obligé à rétablir Fortnite sur l'App Store

Le , par Bill Fassinou

79PARTAGES

4  0 
La bataille entre Apple et Epic continue et selon les déclarations du juge ce vendredi, Fortnite ne reviendra pas sur l’App Store d’Apple de sitôt. La juge en charge de l’affaire, Yvonne Gonzales Rogers, a statué sur la demande d’injonction faite par Epic. Celui-ci n’a pas obtenu le maintien temporaire de Fortinite sur l’App Store jusqu’à la fin du procès. Cependant, Apple a reçu l'ordre de ne pas nuire à l'activité du développeur et éditeur de jeu en matière d'outils de développement, qui comprend le moteur de jeu vidéo Unreal qui est utilisé par des centaines d'autres jeux vidéo.

Apple n’est pas tenu de rétablir Fortnite sur l’App Store

La juge Gonzales Rogers a refusé d'accorder à Epic Games une injonction préliminaire contre Apple qui obligerait le développeur du jeu à réintégrer Fortnite sur l'App Store. « La Cour maintient les conclusions de la mesure de restriction temporaire et, par la présente, accorde en partie et rejette en partie la demande d'injonction préliminaire d'Epic Games », a déclaré la juge Rogers. Rappelons qu’Apple a retiré Fortnite de l’App Store depuis le 13 août dernier après qu’Epic a poussé une mise à jour du jeu comportant son propre système de paiement in-app.

Le système propriétaire d’Epic lui permet en effet d’éviter de payer les 30 % de commissions exigées par Apple lors des achats dans les applications. Il a alors requis une ordonnance devant obliger Apple à remettre le jeu dans sa boutique jusqu’à un verdict final lors d’un procès. La décision de la juge ce vendredi n’est pas une surprise lorsqu’on se réfère à ce qu’elle avait dit à propos du comportement d’Epic la semaine dernière. Celle-ci a déclaré que le développeur de jeu a rompu son contrat en tout état de cause et est donc en train d’en subir les conséquences.


« Epic savait qu'il violait son contrat avec Apple lorsqu'il a publié la mise à jour, mais il l'a quand même fait », a déclaré Rogers, accusant la société de malhonnêteté. « Vous avez fait une chose, vous avez menti par omission, par manque de franchise. C'est la question de sécurité. C'est la question de sécurité ! », a lancé Rogers à Epic, selon un rapport de CNN Business. « Il y a beaucoup de gens dans le public qui vous considèrent comme des héros pour ce que vous avez fait, mais ce n'est toujours pas honnête », a ajouté la juge Rogers en charge de l’affaire.

Ainsi, le refus d’accorder l'ordonnance à Epic signifie que la situation dans laquelle Epic est interdit de publier de nouveaux jeux sur iOS et ne peut pas distribuer Fortnite sur l'App Store sous sa forme actuelle restera en place pendant la durée du procès, à moins qu'Epic ne décide de supprimer son propre système de paiement in-app qui a déclenché l'amère querelle juridique en août. À part ces faits, Rogers avait également suggéré à Apple et Epic d’apporter leur différend antitrust devant un jury. D’après elle, c’est le moyen le plus approprié pour en découdre de l’affaire.

Mais avant la décision de ce vendredi, les deux parties ont déclaré qu'elles préféreraient que l'affaire soit tranchée par un juge. Ajoutons que, depuis août, Epic utilise comme principal argument pour se défendre le fait que la commission de 30 % sur les achats dans les applications, combinée au contrôle de la marque à la pomme sur les applications que les utilisateurs peuvent télécharger sur leurs appareils iOS, constitue un comportement anticoncurrentiel et monopoliste. L'autre avantage d'un procès devant un jury est qu'il peut aboutir à une décision plus ferme et plus définitive.

La probabilité que cette affaire fasse l'objet de nombreux appels est élevée, et les cours d'appel sont plus susceptibles de confirmer une décision du jury lorsqu'elles font appel. Cela pourrait éviter que l'affaire ne rebondisse entre les tribunaux pendant des années. « Je suis consciente que je ne suis qu'un tremplin pour vous tous », a ajouté la Rogers lors de l’audience de la semaine dernière.

Apple reçoit l’ordre de ne pas nuire au moteur de jeu Unreal

« Epic Games et Apple sont libres de porter cette action en justice pour l'avenir de la frontière numérique, mais leur différend ne devrait pas créer de ravages pour les spectateurs. Ainsi, l'intérêt public pèse lourdement en faveur d'Unreal Engine et des affiliés d'Epic », a déclaré le juge, empêchant que l'activité d'Unreal Engine d'Epic ne soit mise à mal. Sur tous les volets portés devant la juge Rogers, Epic semble n’avoir obtenu gain de cause que pour celui-ci. Il a déclaré qu’il est reconnaissant pour cela, mais qu’il fera tout ce qui est en son pouvoir pour mettre fin aux agissements d’Apple.

« Epic Games est reconnaissant au fait qu'Apple continue à ne pas pouvoir exercer de représailles contre Unreal Engine et nos clients développeurs de jeux alors que le litige se poursuit », a déclaré un porte-parole d'Epic dans un communiqué. « Nous continuerons à développer pour iOS et Mac sous la protection du tribunal et nous poursuivrons toutes les voies pour mettre fin au comportement anticoncurrentiel d'Apple », a-t-il ajouté. De son côté, Apple s’est dit reconnaissant au fait que le tribunal ait reconnu que les agissements d’Epic n’étaient pas dans l’intérêt de ses propres clients.

« Nos clients dépendent du fait que l'App Store soit un endroit sûr et fiable où tous les développeurs suivent le même ensemble de règles », a déclaré un porte-parole d'Apple. « Nous sommes reconnaissants à la Cour d'avoir reconnu que les actions d'Epic n'étaient pas dans l'intérêt de ses propres clients et que les problèmes qu'ils ont pu rencontrer étaient de leur propre fait lorsqu'ils ont violé leur accord. Pendant douze ans, l'App Store a été un miracle économique, donnant lieu à plusieurs opportunités commerciales transformatrices pour les développeurs, grands et petits ».

Le combat juridique entre Apple et Epic est devenu une pierre de touche plus importante dans la dégradation des relations des développeurs tiers avec le fabricant d'iPhone, beaucoup d'entre eux utilisant la situation pour se plaindre d'injustice ou dans certains cas se joignant même à Epic pour protester contre les politiques d'Apple et leur application. En septembre, des sociétés comme Epic, Spotify, Tile et le Match Group ont créé la Coalition pour l'équité des applications, qui tentera de « défendre les droits fondamentaux des créateurs de créer des applications et de faire des affaires directement avec leurs clients », selon le PDG d'Epic, Tim Sweeney.

Source : Reuters

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi

La décision d'Epic de contourner les politiques de l'App Store d'Apple était malhonnête, selon un juge américain

Apple supprime le compte développeur Epic Games : les utilisateurs sur iOS et macOS ne peuvent ni télécharger de jeux Epic Games ni recevoir des mises à jour

Apple retire Fortnite de l'App Store après qu'Epic ait tenté de contourner les frais de commissions lors de paiements in-app. Epic traduit Apple en justice pour pratiques anticoncurrentielles

Apple indique à la Cour qu'Epic met en danger tout le modèle économique de l'App Store avec sa demande d'injonction dans laquelle l'éditeur sollicite le retour de Fortnite sur la vitrine iOS

Epic demande à la Cour d'obliger Apple à rétablir Fortnite sur l'App Store. Notant une diminution de 60 % des joueurs sur iOS, l'éditeur se dit prêt à lancer une vitrine de téléchargement concurrente

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Aiekick
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 14/10/2020 à 10:22
Apple est toujours dans le rapport de force.
j'ai apprit il y a quelques jours que Apple forçait firefox a utiliser Webkit au lieu de leur propre moteur sous peine de ce voir bannir d'ios.

et après Apple ce défend d'être équitable sur tous les tableaux.
6  1 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 11/10/2020 à 2:30
Citation Envoyé par Markand Voir le message
Honnêtement j'ai du mal à comprendre ce que signifie «*bloquer Unreal Engine*». On parle d'un logiciel, on a pas besoin de compte développeur Apple pour développer un logiciel sur mac ni même pour le distribuer. C'est seulement nécessaire pour diffuser sur l'app store.
C'est pas très compliqué, ça veut dire refuser de valider sur l'AppStore les applications qui utilisent l'Unreal Engine, ce qui de fait revient a les interdire sur iPhone et iPad.
4  0 
Avatar de 23JFK
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 11/10/2020 à 1:47
« Nos clients dépendent du fait que l'App Store soit un endroit sûr et fiable où tous les développeurs suivent le même ensemble de règles », a déclaré un porte-parole d'Apple.

Apple ment car Apple n'est pas empêchée par les règles opaques de l'App Store, Apple a même une très nette tendance à adapter les règles de l'App Store à ses besoins propres, et aux dépens de la concurrence.
3  0 
Avatar de loulnux
Membre actif https://www.developpez.com
Le 16/10/2020 à 8:46
En effet les otages se comptent par millions et ma question aurait l'air de condamner Epic, en l’occurrence, il s'agit d'Apple il s'agit là d'une manifestation de ce qui à valu en d'autres temps à Microsoft d'être condamné en donnant à l'époque un coup de pouce à Apple moribonde, d'un abus de position dominante.
A priori l'état américain est entrain de se pencher sérieusement sur la question et c'est une très bonne chose car il n'est plus possible que des entreprises disposant en cash-flow de l'équivalent de la moitié du PIB d'un continent tout en rendant quasi exponentielle la possibilité d'augmenter ses revenus par de telles pratiques qui sont assimilables à certaines pratiques de la mafia ou de l'usure.
De plus cette position obtenue de la part d'une société sois-disant "innovatrice" n'attire que la spéculation et non les investissements.
3  0 
Avatar de intelligide
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 10/10/2020 à 21:28
Unreal n'est pas une bibliothèque, mais un moteur de jeu. Certes, pour compiler Unreal, il n'y a pas besoin de compte, mais pour certains outils, Unreal a besoin de compte développeur (Notamment pour la signature)
2  0 
Avatar de Kannagi
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 11/10/2020 à 10:02
Citation Envoyé par Markand Voir le message
Par exemple, j'utilise la bibliothèque SDL 2, elle est fournie sous forme binaire et source par les développeurs de la bibliothèque, comment voudriez vous «*bloquer*» cette bibliothèque*? J'ai du mal à comprendre.
C'est assez facile à savoir ça , ton binaire à forcément un link sur une bibliothèque , par exemple sur Linux tu as la commande ldd qui indique les dépendances d'une appli (par exemple la SLD2).
Comme dit Uther assez simple de bloquer les programme sur leur store qui utilise UE4 (il suffit de voir les dépendances).
2  0 
Avatar de costanzax
Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 14/10/2020 à 21:00
Tim cook est un financier , il s'en fout total des dev tiers ...
2  1 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 15/10/2020 à 8:34
En effet, et le système de l'AppStore a été mis en place a l'époque de Steve Jobs, donc je ne pense pas qu'on puisse le réduire au PDG actuel. C'est la logique de Apple en général.
1  0 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 16/10/2020 à 9:13
Citation Envoyé par darklinux Voir le message
En fait si : le CEO donne le ton au sein de l ' entreprise , oriente les equipes de R&D , les marketteux etc , donc il est responsable de bout en bout aussi bien devont son board , ses salariés et ses clients
Justement, je faisais remarquer que la politique n'a pas changé entre Steve Jobs et Tim Cook, donc que c'est difficile d'attribuer ça uniquement à Tim Cook.
1  0 
Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 17/10/2020 à 8:20
Est'il sain de laisser une entreprise libre de rançonner tout le monde?
Le soucis c'est que les gens connaissent les pratiques mais achètent quand-même, et très cher. Le seul aspect que je trouve mieux que la concurrence est l'ergonomie. Le fait qu'il y est un contrôle des apps dans le store, c'est très bien, ça évite aux utilisateurs l'installation d'applis dangereuses (enfin, normalement). C'est comme ça que c'est présenté marketingment, et c'est pas faux, mais il ne faut pas oublier que le but est d'enfermer les utilisateurs et prendre des royalties sur les applis développés par des tiers.
1  0