Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Epic demande à la Cour d'obliger Apple à rétablir Fortnite sur l'App Store. Notant une diminution de 60 % des joueurs sur iOS
L'éditeur se dit prêt à lancer une vitrine de téléchargement concurrente

Le , par Stéphane le calme

207PARTAGES

13  0 
Le mois dernier, Epic a noté que lorsqu'il a donné aux utilisateurs de son application Fortnite le choix de la façon dont ils pouvaient faire des achats, Apple a riposté en supprimant Fortnite de son App Store. Puis, quand Epic a poursuivi Apple pour s’attaquer à son abus supposé de position dominante sur les magasins d'applications et les paiements intégrés, Apple a riposté avec férocité. Apple a déclaré à Epic que d'ici le 28 août, son accès à tous les outils de développement nécessaires pour créer des logiciels pour les plateformes d'Apple, y compris pour les offres Unreal Engine Epic aux développeurs tiers, serait coupé, pourtant Apple n'a jamais prétendu que ce dernier a enfreint une de ses politiques. Non content de supprimer Fortnite de l'App Store, Apple s'est attaqué à toute l'activité d'Epic dans des domaines indépendants.

Epic a décidé de solliciter la cour à ces sujets, lui demandant notamment d'exiger qu'Apple rétablisse Fortnite sur sa vitrine de téléchargement, mais de lui interdire de révoquer son accès aux outils de développement iOS et macOS en représailles de l’introduction d’une nouvelle option de paiement dans Fortnite. Le juge lui a donné gain de cause sur le second volet, mais pas sur le premier, interdisant donc à Apple de bloquer Unreal Engine.

Aussi, une fois le délai du 28 août arrivé, Apple a officiellement résilié le compte Epic Games sur l'App Store vendredi 28 août. Cela signifie que l'application n'est plus disponible sur l'iPhone ou l'iPad, même si vous l'avez déjà téléchargée une fois auparavant - et d'autres jeux Epic comme Infinity Blade ne sont plus téléchargeables.

Apple n’a donc pas résilié l'autre compte de développeur, celui lié à Unreal Engine. Epic ne pourra plus soumettre d'applications ou de mises à jour à l'aide du compte de développeur Epic Games, mais les utilisateurs qui ont déjà téléchargé Fortnite sur iOS et Mac peuvent continuer à y jouer. La suppression du compte Epic Games est le processus standard d'Apple pour tous les comptes qui défient les politiques de l'App Store.


Epic Games proteste

Mais Epic Games estime que la Cour devrait contraindre Apple à rétablir Fortnite sur l'App Store. Dans une nouvelle requête, Epic fait valoir que plus que sa réputation a été lésée : Pour Epic, « Fortnite est plus qu'un simple jeu. C'est une communauté intensément sociale dont la valeur pour ses utilisateurs dépend en grande partie de la capacité à se connecter avec d'autres utilisateurs. Epic a construit une communauté sur laquelle les gens comptent. En supprimant Fortnite de l'App Store, Apple a séparé des millions d'utilisateurs de leurs amis et de leur famille dans la communauté Fortnite, qui dépend entièrement de la connectivité. Le tollé des utilisateurs a été assourdissant, montrant un réel préjudice à l'intérêt public. Les utilisateurs actifs quotidiens sur iOS ont diminué de plus de 60 % depuis la suppression de Fortnite de l'App Store. Et le retrait a déjà entraîné une perte de bonne volonté et un préjudice irréparable à la réputation d'Epic. La perte continue de Fortnite en tant que lieu de rassemblement pour les utilisateurs sur toutes les plateformes conduira les clients d'Epic à faire défaut. Epic peut ne jamais revoir ces utilisateurs. On lui refusera également la possibilité d'accéder même à un seul nouvel utilisateur parmi les plus d'un milliard d'utilisateurs iOS pendant au moins l'année prochaine. La suppression de Fortnite d'iOS entrave également considérablement une initiative Epic majeure - faire de Fortnite un ‘métaverse’ à part entière, un espace virtuel interactif persistant et polyvalent. Un dommage comme celui-ci à l'application phare d'Epic ne peut pas être calculé en dommages-intérêts »

Pour ceux qui pourraient se poser la question, la mesure des utilisateurs iOS a été faite jusqu'au 2 septembre. Précisons que le lancement de la saison 4 du chapitre 2 de Fortnite était attendu avant l’entrée dans le mois de septembre. Fin août, Epic Games a officialisé l’information : la nouvelle mouture ne sera disponible que pour les gamers sur PlayStation 4, PC, Android et Nintendo Switch. Ceux sur iPhone, iPad et Mac en seront sevrés. En d’autres termes, la bataille légale entre Epic Games et Apple a divisé Fortnite en « deux jeux différents ».

« Apple est en situation de monopole. Il contrôle toutes les distributions d'applications sur iOS. Il contrôle tout le traitement des paiements dans l'application pour le contenu numérique sur iOS. Il maintient illégalement ces deux monopoles en interdisant explicitement toute entrée concurrentielle sur l'un ou l'autre marché. Il est fort probable que cette affaire soit perdue d’avance.

« Sur cette requête, cependant, tout ce qu'Epic cherche est que la Cour empêche Apple de riposter contre Epic pour avoir osé défier la mauvaise conduite d'Apple. Comme indiqué plus en détail dans la plainte, le 13 août 2020, Epic a cessé de se conformer à l'une des règles anticoncurrentielles d'Apple : il offrait aux joueurs de son jeu populaire, Fortnite, la possibilité de réduire les prix sur les achats intégrés à l'aide d'un processeur de paiement concurrent. Il s'agissait d'une première étape nécessaire sur le long chemin pour libérer les consommateurs et les développeurs de l'emprise monopolistique d'Apple sur la distribution d'applications et le traitement des paiements via l'application sur iOS.

« Apple a riposté avec férocité. Non seulement il a supprimé Fortnite de l'App Store, ce qu'Epic prévoyait, mais il a également déclaré qu'il mettrait fin à chacun des comptes du programme Apple Developer d'Epic et couperait l'accès d'Epic même aux outils logiciels largement disponibles au public. C'était un avertissement clair à tout autre développeur qui oserait défier les monopoles d'Apple: suivez nos règles ou nous vous priverons d'un milliard de consommateurs iOS - défiez-nous et nous détruirons votre entreprise.

« En bref, accusé de violations des lois antitrust pour avoir abusé de son pouvoir de créer et de maintenir deux monopoles, Apple a utilisé ce même pouvoir pour essayer de contraindre Epic à respecter ses restrictions illégales. La Cour ne devrait pas permettre à Apple d'appliquer ces restrictions ».


Epic veut lancer son propre store sur iOS

« Epic est idéalement situé pour contester les restrictions d'Apple. Epic est un concurrent direct potentiel d'Apple sur les marchés concernés, prêt à offrir une distribution d'applications compétitive et un traitement de paiement compétitif sur iOS. Epic a démontré sa disponibilité en offrant une alternative compétitive au traitement des paiements d'Apple, en donnant le choix aux consommateurs et en offrant l'avantage de prix plus bas aux utilisateurs qui l'ont choisi plutôt que l'offre d'Apple. Pour permettre à Epic de relever ce défi sans subir de préjudice irréparable des représailles d'Apple entre-temps, Epic demande respectueusement à la Cour de faire droit à sa requête en injonction préliminaire pour empêcher Apple de poursuivre ses représailles et pour annuler les représailles d'Apple à ce jour.

« Premièrement, Epic est susceptible de réussir sur le fond. Apple contrôle une plateforme logicielle - le système d'exploitation iOS - qui lui confère un pouvoir de marché considérable sur les développeurs d'applications et un milliard de consommateurs. En utilisant ce pouvoir, il a conçu un ensemble de restrictions par lesquelles il a acquis et maintient des monopoles sur deux marchés en aval où la concurrence peut et doit prospérer: la distribution d'applications et le traitement des paiements via l'application.

« Sur le marché de la distribution d'applications, sans les restrictions d'Apple, les développeurs auraient le choix de la façon de distribuer leurs applications iOS, les consommateurs auraient le choix de la manière de les obtenir et l'App Store d'Apple devrait rivaliser en offrant une meilleure qualité et/ou prix plus bas. D'autres systèmes d'exploitation performants, comme Windows de Microsoft ou macOS d'Apple, offrent un tel choix aux consommateurs et aux développeurs. De même, sur le marché du traitement des paiements via les applications, mais pour les restrictions d'Apple, les développeurs d'applications iOS proposant des achats intégrés de contenu numérique pouvaient choisir le processeur à utiliser, comme ils le font lorsque leurs applications vendent des biens physiques aux utilisateurs iOS. Au lieu de cela, Apple interdit absolument toute concurrence sur l'un ou l'autre marché, laissant Apple libre d'imposer des conditions de distribution et de traitement sans contrôle par les forces de la concurrence.

« Pour être clair, Epic ne cherche pas à forcer Apple à fournir des services de distribution et de traitement gratuitement, et Epic ne cherche pas non plus à profiter des services d'Apple sans les payer. Ce qu’Epic souhaite, c’est la liberté de ne pas utiliser l’App Store d’Apple ou IAP, mais plutôt d’utiliser et d’offrir des services concurrents.

« Deuxièmement, sans mesure d’injonction, les actions d’Apple causeront un préjudice irréparable à Epic, ainsi qu’à d’innombrables tiers et à l’intérêt public. Dans ce cas, ces deux facteurs de la norme d'injonction préliminaire sont étroitement liés. Epic était prêt à tenir tête à Apple parce que c'était la bonne chose à faire et parce qu'Epic pensait qu'elle était mieux placée que de nombreuses autres entreprises pour résister à la tempête. Mais Epic n'est pas à l'abri de dommages irréparables. Et la volonté d'Epic de contester un monopole illégal n'est pas une base sur laquelle écarter son préjudice en vertu de la longue lignée du précédent de la Cour suprême cité ci-dessus. En fait, l'octroi de l'injonction favoriserait les politiques publiques favorisant les marchés concurrentiels et défavorisant l'application des clauses contractuelles anticoncurrentielles ».

Source : requête d'Epic

Et vous ?

Que pensez-vous du fait qu'Epic évoque devant la cour la possibilité de proposer un store alternatif à App Store ?
Que pensez-vous du fait qu'Epic refuse de se conformer à la politique en vigueur d'Apple malgré le fait que la Cour n'ait pas encore statué sur l'affaire ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Bousk
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 25/10/2020 à 19:49
Citation Envoyé par P_Avril Voir le message
30% c'est le coût de référencement, d’hébergement, de distribution, de "contrôle" d’intégrité et de fiabilité des packages, de la distribution des kits de développement, etc. Ainsi que le coût d'un bonne visibilité sur une plateforme comme l'AppStore.
Apple ne fait aucun référencement, les contrôles sont (quasi-)automatiques et c'est à toi de faire en sorte que ça passe les certifs (payantes) sinon faut la repasser (et repayer).
Les kits de développement c'est le mac que tu es obligé d'acheter. Sans oublier la license développeur à laquelle tu dois souscrire. Rien ne t'est fourni.
La visibilité est inexistantes, le store est noyé sous la masse de contenu et Apple ne fait rien pour ta visibilité propre sans contrepartie.
Donc 30% pour couvrir un peu d'espace disque pour héberger le truc et la bande-passante pour le télécharger... et tu trouves ça normal ?

Citation Envoyé par P_Avril Voir le message
Quand à Microsoft qui se fait parangon de cette cause, je crois rêver...
Sur Windows, tu as le store Microsoft à côté duquel tu peux avoir Steam, Epic store, Uplay, Origin, Battle.Net, GOG, et des centaines d'autres apps qui ont des achats intégrés.
Tu as le choix d'installer ce que tu veux, de la source que tu veux. Il n'y a rien qui impose d'utiliser le Microsoft Store pour diffuser ton application, ou d'utiliser un SDK Microsoft qui prendrait sa part pour supporter des achats in-app.
Donc je vois pas quel troll anti-MS vieux de 30 ans tu espères faire passer ici.
17  0 
Avatar de yahiko
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 25/10/2020 à 22:43
Apple utilise son écosystème en vase clos pour tuer dans l'œuf toute concurrence. Il s'agit de pratiques anticoncurrentielles caractérisées et personne ne s'en offusque.

Et contrairement à Apple qui est dans le déni, une fois n'est pas coutume, Microsoft montre l'exemple avec sa charte sur les boutiques d'application qui démontre le souci permanent de la firme de Redmond en matière d'équité.

J'espère que le mouvement Coalition for App Fairness va se développer pour faire plier Apple, et que ce mouvement pourra s'appuyer sur la longue histoire de Microsoft en matière d'ouverture de ses applicatifs et de la promotion de la concurrence
13  0 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 25/10/2020 à 19:18
Que Apple fournisse un service d'hébergement d'application, c'est pas un problème, si les client sont heureux de la situation. Le soucis c'est qu'il est obligatoire.
12  0 
Avatar de L33tige
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 26/10/2020 à 12:54
Citation Envoyé par P_Avril Voir le message
Un datacenter coute très très très cher!!! Et lorsque tu télécharge une appli Epic, Matchgroup ou autre le package ne "descend" pas d'un DC xyz mais bien d'un DC Apple.

Ce qui est grotesque c'est que tu ne comprends pas que les AppStore d'aujourd'hui sont les supermarchés d'hier.
Oui et puis c'est vrai qu'il y à du transport dans le datacenter, ou encore des programmes qu'il faut racheter pour éviter qu'ils pourrissent, ou encore quand quelqu'un télécharge un jeu il faut en reuploader un derrière, cherche pas, un datacenter ça coute quedal si tu divise le cout total par le nombre d'applis stockées. C'est tout l'intérêt de ce genre d'infrastructures
12  0 
Avatar de Mingolito
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 28/10/2020 à 16:00
Citation Envoyé par P_Avril Voir le message
Chapeau bas, sachant que la règle des 30% est la même chez Google.
Justement c'est pareil : Le ministère américain de la Justice a intenté une action en justice contre Google, alléguant un comportement anticoncurrentiel en vertu de l'article 2 de la Sherman Antitrust Act

Du coté Microsoft Windows ça bouge, l’arrivée de nouveaux Appstores, et donc d'une concurrence fait changer les choses, exemples :
- Leader historique : Steam 30%
- Challenger Epic Games : 12%
- Challenger Microsoft Store : 5%
Pourquoi Microsoft ne prends que 5% et que Google et Apple qui sont en vrai en situation de monopole prennent 30% ? C'est 25% de racket en trop
Le racket de monopole fait que les bénéfices d'Apple, Google et Steam sont astronomiques, et cela au détriment des développeurs, dont beaucoup sont en galère totale, genre gagner 5000 euros seulement au total pour une appli pour 3 ans de travail acharné. Il serait pertinent qu'à l'avenir les développeurs ne soient pas surtaxés à tord de 25% en trop c'est eux qui bossent pendant des années pour pondre une appli.

Pourquoi autant de mauvaise foi ? tu as des actions chez Apple ?
10  0 
Avatar de intelligide
Membre actif https://www.developpez.com
Le 25/10/2020 à 19:02
30% c'est le coût de référencement, d’hébergement, de distribution, de "contrôle" d’intégrité et de fiabilité des packages, de la distribution des kits de développement, etc. Ainsi que le coût d'un bonne visibilité sur une plateforme comme l'AppStore.
  • le coût de référencement est vraiment un truc bateau, sans aucun moyen de le quantifier comme le coût d'une bonne visibilité . La plateforme decide de son prix, mais ce ne lui coute rien.
  • Pour l'hébergement, 1 Go dans le cloud, coute environ 2 centimes par mois. Fortnite pese environ 1.5Go. Si Epic Games fait une mise a jour par jour depuis 2 ans, ca coute 21.9 dollars par mois a Apple actuellement. Ce qui est totalement derisoire quand on voit l'argent que génère Fortnite sur mobile (plus d'1 milliards de dollars depuis le debut sur les stores).
10  1 
Avatar de intelligide
Membre actif https://www.developpez.com
Le 26/10/2020 à 0:10
Citation Envoyé par P_Avril Voir le message
Mais enfin!!! Personne n'oblige personne à s'équiper de matériel Apple!

20% de part de marché sur le smartphone et 7% à tout casser sur le PC... Pas de quoi tuer dans l’œuf qui que ce soit.
On ne parle pas de matériel mais de d'apps qui sont deux marchés différents.

Citation Envoyé par P_Avril Voir le message
Quelle est la motivation de cette croisade? Epic Games ou Matchgroup comptent ils développer des terminaux et le software qui va avec?
Récupérer l'argent qui revient de droit a ceux qui crée la véritable richesse. Apple se place en intermédiaire obligatoire entre le consommateur et le producteur tout en prenant une marge aberrante et déraisonnée. (Apple a quand meme eu un resultat net de 55 milliard en 2019, bien plus que Microsoft et Google qui sont a 39 milliard)

Citation Envoyé par P_Avril Voir le message
Les utilisateurs historiques de terminaux Apple sont habitués à ne pas "bénéficier" de l'offre logicielle que l'on peut trouver ailleurs.
Quand les "utilisateurs historiques" n'auront plus accès a spotify, netflix, etc... ils seront bien content de payer les services Apple (qui bien evidemment augmentera significativement les prix parce qu'il sera en position de monopole sur les services)

Citation Envoyé par P_Avril Voir le message
Simple question, j'ai la flemme et le non intérêt de chercher, Adobe fait il partie de la Coalition for App Fairness?
Si tu n'y vois pas l’intérêt de la recherche, je ne vois pas l’intérêt de te fournir la réponse.
11  2 
Avatar de alexetgus
Membre actif https://www.developpez.com
Le 09/09/2020 à 11:17
Le pire, c'est que Apple est capable de gagner.
Avec les bataillons d'avocats qu'ils sont en mesure d'acheter...

Une chose est sûre, si ils gagnent, ils n'en sortiront pas grandis. Mais ça, le consommateur s'en fout.
10  2 
Avatar de marsupial
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 09/09/2020 à 13:24
Citation Envoyé par Markand Voir le message
  • Quand tu demandes une autorisation pour exposer dans un marché au puces, tu payes aussi
  • Quand tu deviens exposant dans une foire, tu payes aussi
La différence se trouve dans le fait que la foire ou le marché aux puces ne prennent pas 30% de commission sur tes ventes. Tu loues ton emplacement et point barre.
Apple et Google ponctionnent abusivement chaque vente en plus de la location.
9  1 
Avatar de intelligide
Membre actif https://www.developpez.com
Le 18/09/2020 à 0:17
Citation Envoyé par P_Avril Voir le message
Tu ne m'a pas compris. Rien n'oblige un éditeur de logiciel d'adopter le modèle imposé par Apple. C'était mon propos.
Si un éditeur doit s’étendre afin de toucher un plus grand public, il est oblige d'adopter les modalités d'Apple. Si tu développes un application mobile, je doutes que tu puisses te permettre de mettre les personnes possédant un iphone ou autre produit a la pomme sur le carreau (Les ventes mobiles d'Apple représente 15% de PdM, ce qui fait environ 40 millions de ventes par trimestre). De ce fait, si des utilisateurs sont mécontents a cause d'un manque de support pour leur device, c'est la responsabilité de l’éditeur que l'on met en cause et jamais celle d'Apple. De part cette pression exerce par les demandes utilisateurs, les éditeurs se voit contraints d’éditer sur Apple. Et ça, la marque a la pomme en profite. Imagines-tu l'AppStore sans Spotify, Deezer, Meetic, Netflix ?

Citation Envoyé par P_Avril Voir le message
Tu me parle d'Histoire, j'ai connu et exploite toujours des technos dont tu ne serais même pas capable, sans formation, d'afficher ne serais-ce que le système de fichier d'une machine par le biais d'une commande "exotique" (ex: IBM z/OS).

Ne me parle pas d'Histoire de l'informatique. Je la connait très bien pour l'avoir vécue. J'avais probablement un clavier sous les doigts lorsque tu étais enfant.

Renseignes-toi par exemple sur la naissance de MS-DOS. Et tu auras du grain à moudre.
1. Je ne parle pas d'histoire de l'informatique, mais de l'histoire du proces Apple vs Epic
2. L'argument d’autorité et d'ancienneté sont tous deux des arguments fallacieux.
8  0