Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

SpaceX confirme que la bêta privée de Starlink est en cours
Avec une faible latence et des vitesses supérieures à 100 Mb/s

Le , par Bill Fassinou

374PARTAGES

2  0 
Après avoir lancé 600 satellites de la constellation Starlink, prévue pour en contenir 12 000 environ, SpaceX a lancé en juillet une version bêta du service de fourniture d’Internet à haut débit depuis l’espace. Plusieurs tests ont été effectués par de nombreux acteurs, comme Speedtest.net, pour connaître la latence du réseau et la vitesse qu’elle offre. Cette semaine, SpaceX a confirmé que la bêta est effectivement en cours et qu’elle offre une latence extrêmement faible avec des vitesses supérieures à 100 Mb/s. Ces vitesses sont supérieures à celles observées par d’autres testeurs.

Starlink est le projet de SpaceX visant à fournir Internet à haut débit depuis l’espace. Il a confirmé lors de la Webdiffusion de son dernier lancement lundi que les employés ont testé la latence et les vitesses de téléchargement de Starlink, des mesures clés pour un fournisseur de services Internet. SpaceX a fait le point sur les premiers tests de son réseau Internet par satellite, qui ont montré des vitesses capables de jouer à des jeux vidéo en ligne et de diffuser des films en continu. Kate Tice, ingénieur principal de certification de SpaceX, a déclaré que les résultats des tests “sont très bons”.

« Les résultats ont montré une latence très faible et des vitesses de téléchargement supérieures à 100 Mb/s. Cela signifie que notre latence est suffisamment faible pour jouer aux jeux vidéo en ligne les plus rapides, mais aussi que nos vitesses de téléchargement sont suffisamment rapides pour diffuser plusieurs films HD en même temps », a déclaré Tice. Elle a également souligné que le réseau déployé par l’entreprise est “très avancé”, et que SpaceX espère « débloquer la pleine capacité » du réseau Starlink pendant qu'il continue à lancer les satellites.


Par ailleurs, alors qu’il reste encore un grand nombre de satellites à déployer, SpaceX explore déjà d’autres cas d’utilisation de sa constellation. En effet, Tice a aussi déclaré que la société a récemment effectué un test dans le but de voir si elle peut connecter deux satellites en orbite avec ce que SpaceX appelle des « lasers spatiaux ». Également connus sous le nom de liaisons intersatellites, les lasers serviront en effet à améliorer le réseau Starlink en lui permettant d'échanger des données entre les satellites en orbite, plutôt que de les transmettre en va-et-vient vers le sol.

« Avec ces lasers spatiaux, les satellites Starlink ont pu transférer des centaines de gigaoctets de données », a déclaré Tice. Elle a ajouté que, lorsque SpaceX disposera de lasers spatiaux qui fonctionnent de manière cohérente sur l'ensemble du réseau, Starlink sera l'une des options les plus rapides disponibles pour transférer des données dans le monde entier. En outre, SpaceX prévoit de commencer un test bêta public de Starlink une fois que le test bêta privé actuel sera terminé. Il prévoit de commencer à offrir Starlink en tant que service commercial avant la fin de cette année.

Les zones premièrement concernées sont le nord des États-Unis et le sud du Canada, avec des plans pour « une couverture quasi mondiale du monde habité en 2021 ». Les latences observées lors des tests n’ont pas été révélées ici, mais l’on suppose que la latence qualifiée d’extrêmement faible par Tice est inférieure à 20 millisecondes, correspondant à la latence initialement visée par l’entreprise. Pour rappel, en août, les tests effectués par Speedtest.net ont révélé des latences allant de 31 à 94 millisecondes. À ce moment-là, Starlink ne comportait toutefois que 600 satellites.

Elon Musk et les siens semblent avoir relevé le défi visant à offrir une connexion Internet haut débit avec vitesse supérieure 100 Mb/s et une latence de moins de 20 millisecondes à travers Starlink. Notons qu’en mai dernier, la FCC avait mis en doute la capacité de SpaceX à le faire et en avait profité pour classer SpaceX et tous les autres opérateurs de satellites dans la catégorie des fournisseurs à latence élevée, notamment une latence supérieure à 100ms. La société a aussi déclaré à la FCC en juillet que SpaceX construit 120 satellites par mois.

Il met également en place des milliers de petits terminaux que les consommateurs utiliseront pour se connecter au réseau. SpaceX a déclaré avoir “investi des centaines de millions de dollars dans Starlink à ce jour”. Pour finir, cet été, l’entreprise a déclaré que Starlink constate déjà une « demande extraordinaire de la part de clients potentiels avec près de 700 000 personnes à travers les États-Unis ». Selon SpaceX, ces personnes ont indiqué qu'elles étaient intéressées par le service à venir de l'entreprise. Alors, SpaceX est-il en train de gagner du terrain par rapport à Amazon, OneWeb et les autres acteurs de la fourniture d’Internet à haut débit depuis l’espace ?

Source : CNBC

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi

Les utilisateurs de la version bêta de Starlink obtiennent des vitesses de téléchargements allant de 11 à 60 Mb/s, selon des tests effectués par Speedtest by Ookla

SpaceX accélère sa production et fabrique 120 satellites Internet Starlink par mois, un rythme sans précédent dans l'industrie spatiale

Elon Musk : la version bêta privée de Starlink commencera dans environ trois mois et la version bêta publique dans six mois, alors que SpaceX a demandé l'approbation des orbites encore plus basses

La latence et la bande passante de Starlink seront suffisantes pour permettre un usage typique d'Internet, incluant le Cloud gaming et le visionnage de films en HD, d'après Elon Musk

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 12/10/2020 à 6:16
Bien évidemment que SpaceX n'a pas lancé des centaines de sattelites pour le bien être d'une petite tribu indienne. Bien evidement que c'est de la communication. Il n'empêche que cette tribu représente plutôt bien l'intérêt de Starlink : avoir accès a un intérêt de qualité dans les endroits où c'est difficile.

Ce qui est marrant c'est que vous associez ça au pouvoir alors que Starlink est et restera bien moins important que les opérateurs traditionnels qui desservent déjà et continueront a desservir la grande majorité de la population. Ils ne sont pas plus philanthropes que Elon Musk
12  0 
Avatar de Jipété
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 19/10/2020 à 11:40
Citation Envoyé par Nancy Rey Voir le message
Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
C'est effarant :

Citation Envoyé par Nancy Rey Voir le message
SpaceX a reçu l'autorisation du gouvernement américain de lancer près de 12 000 satellites Starlink, mais il lui est demandé d'en lancer 30 000 autres, soit un total de près de 42 000. Dans les deux cas, SpaceX est en passe de former une "mégaconstellation" qui surpassera en nombre tous les vaisseaux spatiaux précédents jamais lancés par l'humanité. Si 3 % de la constellation Starlink prévue au maximum échoue, cela pourrait signifier 1 260 satellites morts, de la taille d'un meuble d’environ 250 kg, qui tournent sans but autour de la planète.
Comment ça, du gouvernement américain ? Il s'agit là d'un problème mondial qui concerne toute l'humanité, c'est à des instances internationales de gérer ça !

Citation Envoyé par Nancy Rey Voir le message
SpaceX affirme que ses satellites se désorbiteront naturellement, ou brûleront dans l'atmosphère terrestre, si leurs systèmes de propulsion ne fonctionnent pas. Mais ce processus peut prendre jusqu'à cinq ans, selon le site web de Starlink. Pendant ce temps, les anciens satellites tournent autour de la Terre plus vite qu'une balle tirée par un revolver, sans personne pour les éloigner des autres engins spatiaux qui pourraient se trouver sur leur chemin.

Cependant, dans les documents déposés auprès de la Commission fédérale des communications, SpaceX a minimisé le risque, déclarant qu'elle « considère comme inacceptable un taux de désorbitation des satellites de 10 ou 5 %, et même un taux de 1 % est peu probable ». Si 1 % de ses satellites tombaient en panne sans capacité d’être manœuvré, la société a déclaré : « Il y a environ 1 % de chances par décennie qu'un satellite SpaceX en panne entre en collision avec un débris tracé ». La société a également affirmé que ses pratiques « éliminent effectivement la possibilité que de tels taux se produisent un jour ».
Communication de trouducs, de la pub, quoi...

Citation Envoyé par Nancy Rey Voir le message
Ce n'est pas seulement un problème pour les vaisseaux spatiaux robotisés, mais aussi pour ceux qui transportent des personnes. Le mois dernier encore, un débris s'est détaché à moins d'un kilomètre du laboratoire spatial de la taille d'un terrain de football. Pour éviter une collision, les contrôleurs de mission ont mis à feu les propulseurs d'un vaisseau cargo russe attaché pour manœuvrer la station hors de danger possible. Les trois membres de l'équipage se sont enfermés dans un segment de l'ISS avec un vaisseau spatial Soyouz, afin de pouvoir s'échapper si les débris venaient à frapper.
On en est là. Un jour ça va arriver pour de bon et ce jour-là on pleurera les morts...
Oui, parce que le jour où il leur faudra s'échapper, il s'échapperont dans un environnement rempli de déchets, vous voyez le truc ? Ils sont un peu comme les pompiers dans leur beau camion rouge, mais cerné par les flammes immenses d'un incendie hors de contrôle. Pauvre d'eux...

Citation Envoyé par Nancy Rey Voir le message
Le simple nombre d'objets en orbite terrestre pourrait déjà avoir un effet similaire à celui du syndrome Kessler, comme l'a décrit la semaine dernière Peter Beck, le PDG de Rocket Lab. « Cela a un impact massif sur le lancement », a-t-il déclaré à CNN Business, ajoutant que les fusées « doivent essayer de se faufiler entre ces constellations de satellites ».
Hallucinant d'en arriver là, mais d'un autre côté, quelque part, qu'ils en envoient encore plus, qu'ils noient le ciel de ces cochonneries, elles s'autodétruiront.

Citation Envoyé par Nancy Rey Voir le message
L'agence spatiale européenne a déclaré qu'elle devait déplacer son satellite parce que SpaceX n'avait « aucun plan d'action ». SpaceX a déclaré qu'il avait manqué les courriels de l'agence spatiale européenne sur la question en raison d'un "bug" dans ses systèmes de communication.
Il a bon dos, le bug ! Quelle bande d'incapables, on croit rêver...
On est propres, avec des guignols pareils aux manettes.

Citation Envoyé par Nancy Rey Voir le message
Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
C'est effarant...
9  1 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 10/10/2020 à 7:58
J'ai l'impression que ce forum contient pas mal de citadins méprisants à l'envers du reste du monde.
Bienvenue dans un monde où une minorité, loin d'être négligeable et qui n'est pas forcement constituée de bouseux ignorants, n'a pas accès facile a un internet à haut débit.
9  3 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 10/10/2020 à 14:10
Dans les coins reculés ou il n'y a pas de docteur, la téléconsultation est très utile.
Maintenant, pour ce genre de chose, une connexion satellite traditionnelle est probablement suffisante.
6  0 
Avatar de Mister Nono
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 04/09/2020 à 15:18
Citation Envoyé par RyzenOC Voir le message
avant de vouloir mettre de l'internet sur mars, faudrait déjà pouvoir y vivre, les problèmes de radiations sont pas encore régler, et pourrais tuer les premiers hommes (le projet Mars One, un aller sans retour)
Il faudrait d'abord apprendre à vivre sur terre.
5  1 
Avatar de yoyo3d
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 19/10/2020 à 13:30
Il faudrait développer des technologies pour aller ramasser les débris.
oui, mais surtout renvoyer les débris chez leurs propriétaires respectifs....
5  1 
Avatar de Mister Nono
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 05/09/2020 à 8:43
Citation Envoyé par Uther Voir le message
Déployer ce genre de technologie sur Mars n'aurait de toute façon aucun sens. Si on s'installe sur Mars, ça sera dans des petites colonies très locales. Des émetteurs locaux seraient amplement suffisants. De plus l'internet Martien serait de toute façon asynchrone avec l'internet Terrien vu la latence de plusieurs minutes entre la terre et Mars.
NON, NON, et NON. Laissons l'univers tranquille. Il faut d'abord apprendre à vivre sur terre en respectant notre planète et tous ses habitants.
4  1 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 05/09/2020 à 23:16
Citation Envoyé par calvaire Voir le message
pas forcément, je vois de plus en plus de news sur des chercheurs ayant réussie a transmettre de l'information avec l'intrication quantique
par exemple: https://trustmyscience.com/communica...uelle-directe/

on peut imaginer que dans le futur on pourra communiquer instantanément peu importe ou tu es dans l'univers, sa serais quand même révolutionnaire de pouvoir communiquer instantanément avec par exemple une sonde sur pluton ou une colonie sur sur mars...

enfin bref c'est prometteur et cela nous prouve que la vitesse de la lumière n'est pas une limitation en soit
C'est vrai que la décohérence a lieu de manière apparemment instantanée, même avec deux particules intriquées séparées par de grandes distances. Mais l'état qui résulte de cette décohérence étant aléatoire ça ne permet pas de transmettre de l'information. Les avancées actuelles sur l'intrication quantique pour la transmission de données visent plutôt à rendre les interceptions de communication détectables.

Après pour l'avenir lointain, on peut toujours imaginer tout et n’importe quoi, mais rien des connaissances actuelles de la physique ne parait indiquer que les communications supra-luminiques sont à notre portée.

Citation Envoyé par calvaire Voir le message
alors explique nous pourquoi quand 2 particules sont intriqués, quand l'une change d'état l'autre aussi et de manière instantanée ?
c'est quelque chose qui a été prouvée
le problème reste aujourd'hui à trouver un moyen déterministe de synchroniser les 2 particules
Le truc c'est que la décohérence n'est pas vraiment un changement d'état, du moins pas dans le sens de la physique macroscopique.
Il s'agit du fixage d'un état parmi les différents états superposés possibles. Et comme l'état est fixé de manière totalement aléatoire, on ne peut pas s'en servir pour transmettre de l'information plus vite que l'on a fait pour séparer les deux particules intriquées.

Citation Envoyé par Jipété Voir le message
instantanée, vraiment ?
Même pas 0,000_plein-plein-plein de zéros_1 seconde de décalage ?

source, merci.
En effet, sur le coté instantané de la décohérence, calvaire a raison, d'après l'état actuel de la science. Ça a été prouvé notamment par l'expérience de Alain Aspect.
Bien que l'idée ne plaisait pas a Einstein, ça ne remet pas en cause la vitesse de la lumière comme limite pour la transmission d'information.
Pour plus d'info sur l'intrication je conseille cette vidéo très didactique:


Citation Envoyé par calvaire Voir le message
ça tombe bien car la physique c'est encore mieux que la science fiction, voyager à la vitesse de la lumière ou a une vitesse proche en prenant en compte la dilatation du temps te permet de voyager rapidement dans l'univers (enfin sur terre par contre il se sera écoulé plusieurs millions/milliards d'années on est d'accord)
je mets mes sources cette fois
https://en.wikipedia.org/wiki/Twin_paradox
Là tu es passé sur un sujet complètement différent : la déformation de l'espace/temps aux grandes vitesses n'a rien a voir avec la physique quantique. C'est purement lié à la relativité restreinte, et non seulement ça ne permet pas de dépasser la vitesse de la lumière, mais c'est justement ça qui pose la vitesse de la lumière comme limite infranchissable. En gros plus tu accélères plus l'espace et le temps va se contracter ce qui fait que pour l'extérieur tu te rapprocheras de la vitesse de la lumière sans jamais l'atteindre. Pour le moment on arrive absolument pas à mettre la relativité restreinte en défaut, pourtant ça n'est pas les tentatives qui manquent.
6  3 
Avatar de Mingolito
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 14/10/2020 à 15:06
Du coup les indiens, les esquimaux, et les pygmées, maintenant qu'ils vont avoir internet haut débit grâce à Starlink, il vont pourvoir se former pour devenir développeur en free-lance et ça va nous faire de la concurrence et faire baisser les prix !

3  0 
Avatar de yoyo3d
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 28/10/2020 à 11:45
les Américains ont chargé la FCC de débroussailler le terrain, mais celle-ci s'oriente vers un système d'engagements volontaires, en estimant que le marché fera le tri entre opérateurs vertueux ou non.
bah voyons, c'est nouveau , le marcher ne permettrait d'avoir que des opérateurs vertueux... comme chacun le sait, ce sont les compagnies pétrolières les plus vertueuses qui règnent sur le marcher, idem pour les constructeurs (automobile, informatique etc), idem pour l'industrie agro alimentaire, l'industrie textile, l'industrie chimique....

ont est pas trolldi?
3  0