Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La capitalisation boursière du secteur US de la technologie dépasse celle de l'Europe tout entière
Y compris le Royaume-Uni et la Suisse, selon Bank of America

Le , par Stéphane le calme

177PARTAGES

10  0 
La capitalisation boursière des actions technologiques américaines a dépassé les 9 billions de dollars (9000 milliards de dollars, à ne pas confondre avec 2 billions de dollars dans le système anglophone qui correspond à 2 milliards en français) et le secteur vaut désormais plus que l'ensemble du marché boursier européen, selon une note de Bank of America Global Research. La même source indique que le marché boursier européen était quatre fois plus grand que le marché boursier des entreprises technologiques américaines en 2007.

Avec 9,1 billions de dollars, la capitalisation boursière du secteur américain de la technologie dépasse celle de l’Europe tout entière, y compris le Royaume-Uni et la Suisse, dont la capitalisation boursière s’élève à 8,9 billions de dollars.

Cette note survient alors que le marché américain est de plus en plus concentré sur les actions technologiques à méga capitalisation, une situation qui inquiète certains analystes. Les cinq plus grands noms de la technologie (notamment Apple, Microsoft, Alphabet, Amazon et Facebook) représentaient 17,5 % du S&P 500 (un indice boursier basé sur 500 grandes sociétés cotées sur les bourses aux États-Unis) en janvier, et la rotation dans la technologie pendant la pandémie de coronavirus a poussé ce pourcentage bien au-dessus de 20 %.


Cours de l'action Apple sur les dix dernières années

Apple a lui seul vaut plus de 2 billions de dollars. D’ailleurs, ce mois-ci, Apple est devenue la première entreprise américaine à franchir ce cap. Le nouveau jalon intervient deux ans seulement après qu'Apple ait atteint pour la première fois une capitalisation boursière de 1000 milliards de dollars. La situation est particulièrement remarquable parce que la capitalisation boursière d'Apple était inférieure à 1000 milliards de dollars en mars, lorsque les craintes d'une récession induite par le coronavirus ont eu des répercussions sur les actions à tous les niveaux.

Microsoft et Amazon suivent Apple comme les sociétés américaines les plus précieuses cotées en bourse, chacune avec environ 1,6 billion de dollars. Ils sont suivis par Alphabet, le propriétaire de Google, qui est à un peu plus de 1 billion de dollars.


Cours de l'action Amazon sur les dix dernières années

Bien que le coronavirus ait créé des difficultés économiques pour de nombreuses entreprises et travailleurs, le contexte a été une aubaine pour Apple et d'autres grandes entreprises technologiques ; les personnes confinées se sont tournées vers la technologie pour disposer d'appareils et de services numériques leur permettant de travailler ou étudier de chez eux, d'effectuer des commandes (boissons, nourriture, vêtements, etc.) et bien d'autres choses encore.

Cette pandémie est encore plus profitable pour Amazon. La société est devenue une force dominante dans le commerce électronique depuis les années 1990, mais l'explosion de l'industrie du cloud computing a contribué à la montée en flèche de ses actions au cours de la dernière décennie. Le cours de son action était environ 20 fois plus élevé jeudi qu'il ne l'était en août 2010.


La situation où la capitalisation boursière des actions technologiques américaines dépasse celle de l'Europe se reflète également dans la performance globale des marchés américain et européen. Depuis le début de 2010, le S&P 500 a gagné près de 200 %, tandis que l'Euro Stoxx 50 (un indice boursier au niveau de la zone euro. Au même titre que le CAC 40 pour la France, l'EURO STOXX 50 regroupe 50 sociétés selon leur capitalisation boursière au sein de la zone euro et non pas au niveau de l'Europe ni de l'Union européenne) a augmenté de 13,4 % et le FTSE 100 (un indice boursier des cent entreprises britanniques les mieux capitalisées cotées à la bourse de Londres, leur capitalisation représentant plus de 70 % du marché londonien) a gagné un peu moins de 11 %.

La capitalisation boursière est la valorisation au prix de marché de l'ensemble des actions en circulation d'une société par actions. Elle correspond donc au prix qu'il faudrait payer s'il était possible de racheter toutes les actions d'une société à leur cours de marché actuel. Cependant ce prix dépend du volume de demande pour cette action. Il ne faut pas confondre la capitalisation boursière avec la valeur de l'entreprise, qui mesure la valeur de marché de l'ensemble des capitaux investis dans l'entreprise. Celle-ci comprend non seulement la capitalisation boursière, mais aussi la dette financière. La dette est en effet considérée comme l'argent investi par les prêteurs, de la même manière que la capitalisation est l'argent investi par les actionnaires. Ainsi, lorsqu'une entreprise est endettée, sa valeur totale est supérieure à sa capitalisation boursière.

Source : Bank of America Global Research, Forbes

Et vous ?

Cela vous paraît-il crédible ? Êtes-vous surpris ?
Qu'est-ce que cela pourrait signifier ou impliquer ?
Quelle lecture pouvez-vous faire de ces informations ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 30/08/2020 à 8:32
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Quelle lecture pouvez-vous faire de ces informations ?
Ça ressemble fortement à une bulle.
Les bourses sont déconnectés de l'économie réelle :
Pourquoi la Bourse affiche des records quand l'économie est en crise ?
En pleine crise liée à la pandémie de Covid-19, les Bourses américaines enchaînent les records depuis des semaines. Certaines entreprises, particulièrement dans la tech, affichent des prévisions de bénéfices à neuf chiffres voire plus. La maxime « la Bourse n'est pas l'économie » n'a jamais été aussi vraie.
La chute sera beaucoup plus violente que l’ascension, maintenir les marchés artificiellement en vie aura des conséquences très grave.

Vous pouvez essayer d'acheter des actions Apple, Alphabet, Amazon, Microsoft pour voir.
https://twitter.com/NCheron_bourse/s...09969732472833
Tesla est en situation de bulle :
- cours en hausse parabolique
- soutenus par l’action de la FED
- l’entrée massive du public
- et la médiatisation de la chose

Action dangereuse, qui peut prendre ou perdre 30% en une séance, attention à ne pas finir le dernier acheteur. $TSLA
3  1 
Avatar de cdubet
Membre averti https://www.developpez.com
Le 08/09/2020 à 19:00
aujourd hui (8/9/2020) le nasdaq est en baisse (https://www.boursorama.com/bourse/ac...452ef1d12e9d52)

Il est sur qu il y a une bulle sur les actions techno vu l argent deversé par la FED dans l economie dont 90 % se retourve investi en action
Apres, tant que continuera le deversement d argent par la BCE ou la FED on aura une bulle sur les actifs (pas que les actions d amazon, pensez au m2 a paris)
Ce dernier point est d ailleurs bien pire. Il n y a quand meme pas grand monde qui achete des actions a credit et ceux qui ont des actions ont les moyens d encaisser une perte de 30 ou 40 % en general. Par contre le "winner" qui a achaté a credit sur 25 ans son pavillon va avoir du mal a encaisser -20 % (ca signifie que non seulement son apport personnel s est volatilisé mais qu en revendant il ne couvrira meme pas ce qu il doit a la banque)
0  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 09/09/2020 à 8:50
Citation Envoyé par cdubet Voir le message
aujourd hui
Les médias s'emballent à parler des marchés quotidiennement.
Sur une journée ça ne veut rien dire, mais il y a des tonnes d'articles qui veulent parler des changements de la vieille...

2 septembre :
Wall Street termine en nette hausse, soutenue par les défensives
3 septembre :
Wall Street en repli après plusieurs séances de hausse

7 septembre :
Le Cac 40 en hausse de plus de 1%, l’automobile à l’honneur
8 septembre :
Le Cac 40 en baisse de 1%, les « techs » sous pression

Ça a quand même plus de sens de prendre des années de recul, par exemple :

Le cours de l'or augmente un peu (mais il est manipulé, on voit qu'il y a un bricolage pour l'empêcher de dépasser les 2000$ l'once)


Le cours de l'action Apple est monté très vite et il commence à descendre.


Tesla fait comme Apple.

====
Ils sont super content "Youpi on bat des records !" :
L’économie américaine soutenue par la Fed et le succès des entreprises numériques
Wall Street a subi un coup de semonce jeudi après avoir atteint de nouveaux pics cette semaine. Les marchés américains sont portés par le maintien d’une politique monétaire très accommodante qui facilite l’accès aux liquidités et limite les risques de faillite.
Généralement les bulles finissent par exploser.
1  1