Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

TikTok : 83 % des utilisateurs ne sont pas préoccupés par le fait que la Chine collecte potentiellement leurs données personnelles
Selon un sondage de TruePublic

Le , par Stéphane le calme

263PARTAGES

16  0 
L'application TikTok a déjà fait couler beaucoup d'encre récemment. En mars, deux développeurs ont révélé que des applications dans iOS 13.3, parmi lesquelles TikTok, pouvaient lire votre presse-papiers iOS sans autorisation. Les développeurs ont noté que « l'accès au presse-papiers dans iOS et iPadOS ne nécessite aucune autorisation d'application depuis iOS 13.3. Bien que le presse-papiers offre la facilité de partager des données entre diverses applications, il présente un risque d'exposer des données privées et personnelles à des applications suspectes. Nous avons étudié de nombreuses applications populaires dans l'App Store et constaté qu'elles accèdent fréquemment au presse-papiers à l'insu de l'utilisateur. Notre enquête confirme que de nombreuses applications populaires lisent le contenu textuel du presse-papiers. Cependant, ce que les applications font avec les données n'est pas clair. Pour empêcher les applications d'exploiter le presse-papiers, Apple doit agir ».

Aussi, dans iOS 14, Apple a intégré une fonction de sécurité qui permet d'alerter l'utilisateur lorsqu'une application a un comportement douteux ou dangereux. En l'occurrence, iOS 14 détecte les applications qui ont accès au presse-papier. Au grand regret de TikTok, qui avait promis en mars dernier d’arrêter, mais a été pris en juin 2020 en train de vérifier le presse-papiers toutes les deux à trois frappes.


Face au tollé que cette découverte a provoqué, TikTok est sorti de son silence et a indiqué avoir déjà envoyé une mise à jour vers l’App Store, en attente de validation. La fonction a été décrite comme une mesure « anti-spam », sans que l’on n’en sache plus, assurant que dans la mise à jour la fonctionnalité a été supprimée.

Le gouvernement indien a décidé de bloquer 59 applications développées par des entreprises chinoises, craignant que ces applications ne se livrent à des activités qui menaceraient « la sécurité nationale et la défense de l'Inde, qui finissent par empiéter sur la souveraineté et l'intégrité de l'Inde ». Parmi les applications que le ministère indien de l'Électronique et des TIC a ordonné d'interdire, on peut citer TikTok de ByteDance, qui considère l'Inde comme son plus grand marché à l'étranger.

Le Ministère indien des technologies de communication et de l’électronique a déclaré :

« Sur la base de ces éléments et après avoir reçu des informations crédibles récentes selon lesquelles ces applications constituent une menace pour la souveraineté et l'intégrité de l'Inde, le gouvernement indien a décidé d’interdire l'utilisation de certaines applications, utilisées dans les appareils mobiles et non mobiles compatibles avec Internet.

« Cette décision protégera les intérêts de nombreux utilisateurs indiens mobiles et Internet. Cette décision est une mesure ciblée pour garantir la sécurité et la souveraineté du cyberespace indien. »

Du côté des États-Unis, en décembre 2019, la Cour fédérale de Californie a accusé le réseau social d'avoir transféré des données privées d'utilisateurs à des serveurs en Chine. De plus, ByteDance, l'éditeur de TikTok, est soupçonné par Washington de partager ces données avec Pékin. Fin juillet, le président américain a déclaré : « Nous observons TikTok. Nous pourrions interdire TikTok. Nous pourrions faire d'autres choses ». Joignant la parole à l'acte Donald Trump a publié un décret visant à interdire les transactions américaines avec ByteDance, propriétaire de TikTok, dans les 45 jours.

Le décret sur la lutte contre la menace posée par TikTok indique ce qui suit à propos de l'application : « TikTok capture automatiquement de vastes étendues d'informations de ses utilisateurs, y compris Internet et d'autres informations sur l'activité du réseau telles que les données de localisation et les historiques de navigation et de recherche. Cette collecte de données menace de permettre au Parti communiste chinois d'accéder aux informations personnelles et exclusives des Américains - permettant potentiellement à la Chine de suivre les emplacements des employés et des sous-traitants fédéraux, de constituer des dossiers d'informations personnelles pour le chantage et de mener de l'espionnage d'entreprise. »

La mesure venait mettre plus de pression sur l'entité chinoise afin qu'elle cède au plus vite son activité américaine à une entreprise américaine, sous peine de cesser toute activité sur le territoire. Actuellement, Microsoft est l'entreprise américaine la mieux placée pour son acquisition.

Quelle est la perspective des utilisateurs ?

Donald Trump a signé un décret qui paralyserait l'application vidéo TikTok en interdisant aux magasins d'applications américains, aux sociétés de cartes de crédit et aux fournisseurs de logiciels de travailler avec elle. Pourtant, malgré le bannissement imminent, la majorité des utilisateurs de l'application lui restent fidèles ; ils ne veulent pas que TikTok disparaisse et ne sont intéressés par aucune des alternatives.


C'est en tout cas ce qui ressort d'une enquête de TruePublic qui a interrogé 10 562 personnes de la génération Z (personnes nées à partir de l'an 2000) et de la génération Y (personnes nées entre 1980 et 2000, les âges dans le panel variaient de 16 à 35 ans) sur ce qu'ils pensent du bannissement imminent de TikTok, et cette décision est loin d'enchanter les utilisateurs. Parmi les répondants, 51 % étaient mécontents du bannissement imminent et seulement 21 % l'ont soutenue. 28 % du panel a déclaré ne même pas s'en soucier.

Le plus intéressant est le fait que 83 % des utilisateurs déclarent ne pas être préoccupés par le fait que le gouvernement chinois collecte potentiellement leurs données personnelles pour envisager de supprimer l'application. Seulement 41 % des personnes interrogées disent que TikTok devrait être interdit en raison des risques pour la vie privée.


Les utilisateurs ne sont pas très intéressés par les alternatives américaines à TikTok. Lorsqu'il leur a été demandé s'ils passeraient à une autre application et surtout laquelle, 28 % ont indiqué qu'ils allaient passer à Triller (une application d'édition vidéo qui a franchi la barre des 10 millions de téléchargement sur Android) et 27 % ont préféré Byte (une application lancée par le fondateur de Vine qui en reprend les principes ; ce réseau social permet de mettre en ligne des vidéos passant en boucle et dont la durée ne dépasse pas six secondes). Mais 45 % des répondants ont déclaré qu'ils utiliseraient une autre application non spécifiée ou aucune des alternatives proposées. Interrogés spécifiquement sur l'application vers laquelle se porterait leur choix entre TikTok et Triller, les répondants ont massivement choisi TikTok (88 %).


Source : TruePublic

Et vous ?

Disposez-vous d'un compte TikTok ? Que pensez-vous de cette application ?
Que pensez-vous des alternatives proposées au panel comme Triller et Byte ?
Y a-t-il, selon vous, une alternative plus intéressante ? Si oui, laquelle ?
Qu'est-ce qui pourrait expliquer la raison de son succès ? Ces éléments gagneraient-ils à être repris par une application française ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Pyramidev
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 15/08/2020 à 12:40
Pour savoir quel crédit accorder à un sondage, il est très important de connaître la manière à laquelle la question est posée et quels sont les choix disponibles.

Sur le site truepublic.com, je vais partager les liens que j'ai trouvés. Cela dit, je préviens que je n'ai pas accès aux résultats des sondages dont je donnerai le lien, car cela nécessite de créer un compte sur truepublic.com, ce que je n'ai pas envie de faire.

Voici la liste des sondages de truepublic.com en lien avec TikTok : https://truepublic.com/search?q=TikTok

Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Parmi les répondants, 51 % étaient mécontents du bannissement imminent et seulement 21 % l'ont soutenue. 28 % du panel a déclaré ne même pas s'en soucier.
https://truepublic.com/question/what...ned-8WYHVKFXYP

What are your thoughts on Tiktok considering being banned?
  • It’s fine
  • It’s sad
  • I don’t care
  • I don’t use TikTok


Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
83 % des utilisateurs ne sont pas préoccupés par le fait que la Chine collecte potentiellement leurs données personnelles
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Le plus intéressant est le fait que 83 % des utilisateurs déclarent ne pas être préoccupés par le fait que le gouvernement chinois collecte potentiellement leurs données personnelles pour envisager de supprimer l'application.
https://truepublic.com/question/does...app-YOW2YY6V6W

Does knowing that TikTok is a Chinese app, and the Chinese government COULD be buying access to your information change your opinion about the app?
  • Yes, will continue using it
  • Yes, will not use it anymore
  • No, doesn't affect my opinion
  • I've never used the app


Remarque importante :
Soient :
  • A la proportion des sondés qui ont répondu "Yes, will continue using it",
  • B la proportion des sondés qui ont répondu "Yes, will not use it anymore,
  • C la proportion des sondés qui ont répondu "No, doesn't affect my opinion" et
  • D la proportion des sondés qui ont répondu "I've never used the app".

Alors :
  • la proportion des utilisateurs de TikTok qui disent être dérangé par le fait que la Chine pourrait avoir accès à leurs informations personnelles est (A + B) / (A + B + C) et
  • la proportion des utilisateurs de TikTok qui disent qu'ils vont arrêter de l'utiliser car la Chine pourrait avoir accès à leurs informations personnelles est B / (A + B + C). Je présume que c'est cette valeur-là qui vaut 83%.

La nuance est importante.

Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Seulement 41 % des personnes interrogées disent que TikTok devrait être interdit en raison des risques pour la vie privée.
https://truepublic.com/question/shou...sks-CJH2PWX5EU

Should the U.S. government ban TikTok from the App Store because of privacy risks?
  • Yes
  • No


Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Les utilisateurs ne sont pas très intéressés par les alternatives américaines à TikTok. Lorsqu'il leur a été demandé s'ils passeraient à une autre application et surtout laquelle, 28 % ont indiqué qu'ils allaient passer à Triller (une application d'édition vidéo qui a franchi la barre des 10 millions de téléchargement sur Android) et 27 % ont préféré Byte (une application lancée par le fondateur de Vine qui en reprend les principes ; ce réseau social permet de mettre en ligne des vidéos passant en boucle et dont la durée ne dépasse pas six secondes). Mais 45 % des répondants ont déclaré qu'ils utiliseraient une autre application non spécifiée ou aucune des alternatives proposées.
https://truepublic.com/question/if-t...use-CQ43EINGPP

If TikTok is banned from the US, which alternative are you most likely to use?
  • Triller
  • Byte
  • Something else
  • I don't use tiktok/I would not find an alternative


Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Interrogés spécifiquement sur l'application vers laquelle se porterait leur choix entre TikTok et Triller, les répondants ont massivement choisi TikTok (88 %).
https://truepublic.com/question/tikt...ler-HE3FYPDOJJ

TikTok or Triller?
  • TikTok
  • Triller
5  0 
Avatar de koyosama
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 15/08/2020 à 20:06
Je vais parler comme un vieux meme si je le suis. J'ai rien compris aux jeunes. J’espère que pour trouver un travail aujourd'hui il faut pas un compte dessus .
1  0