Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La FCC approuve le routeur WiFi de Starlink pour le réseau Internet de SpaceX
Le routeur supportera les normes Wi-Fi 802.11b, 8.2.11a/g, 802.11n et 802.11ac et fonctionnera sur 2,4 GHz et 5 GHz

Le , par Bill Fassinou

513PARTAGES

6  0 
SpaceX a atteint cette semaine un autre point essentiel de l’aventure Starlink consistant à fournir Internet depuis l’espace. En effet, la FCC vient d’approuver l'exploitation du “routeur Starlink” pour le réseau Internet de SpaceX. Le routeur de SpaceX pour le projet Starlink supportera 2.4 GHz & 5 GHz et sera fabriqué à Taiwan. Le routeur Starlink supporte également les entrées multiples et les sorties multiples (MIMO). Tôt cette année, la société a assuré à la FCC que son réseau Internet sera opérationnel pour les clients aux États-Unis d'ici la fin de cette année.

SpaceX est en train de construire son réseau Internet à large bande Starlink qui offrira un service dans le monde entier afin de financer ses futures missions vers la lune et Mars. L'entreprise aérospatiale a déployé des satellites Starlink en orbite terrestre basse. À ce jour, 540 satellites au total sont en service dans l'espace, sur les 12 000 que SpaceX prévoit de déployer. Le prochain déploiement de 57 satellites est prévu pour ce mois-ci [date à venir]. Les responsables de la société ont déclaré que 800 satellites offriront une couverture Internet “modérée”.

Par contre, 60 satellites Starlink peuvent fournir un service à 40 000 clients en diffusant simultanément des vidéos haute définition. « Avec des performances qui dépassent celles d’Internet par satellite traditionnel et un réseau mondial sans limites d'infrastructure au sol, Starlink fournira l'Internet haut débit à des endroits où l'accès n'est pas fiable, coûteux ou totalement indisponible », lit-on sur le site Web de la société. À cette fin, Starlink vient de franchir une nouvelle étape cruciale qui témoigne du fait que SpaceX entend vraiment lancer son produit cette année.


La FCC a approuvé la demande de SpaceX pour les routeurs sans fil de Starlink. L’organisme de réglementation a publié sur son site plusieurs documents, dont l’un d’entre eux contient une photographie de l'aspect du fond de l'appareil. Cette photo montre un appareil triangulaire qui semble être un routeur de connexion Wi-Fi, et qui pourrait servir de lien entre le terminal extérieur et les appareils du client. Des détails exacts n'ont pas encore été publiés par SpaceX sur le fonctionnement du routeur Starlink ni sur son fonctionnement éventuel aux côtés du terminal.

Selon les documents de la FCC, l'appareil sera capable de recevoir et de transmettre des signaux des terminaux Starlink et des satellites. Aussi, il porte une étiquette indiquant qu'il est “Made in Taiwan”, notamment par une société nommée “Wistron NeWeb Corp”. Cette société est une usine de fabrication qui fournit des services de haute qualité pour les produits de communication. Wistron est l'un des nombreux fabricants sous contrat qui opèrent sur l'île et fournissent des installations d'assemblage et autres à des géants technologiques américains renommés tels qu'Apple Inc.

Entre autres spécifications, le routeur aura une hauteur 72,5 mm et une largeur de 38,5 mm. Ces détails relatifs à l'apparence physique du routeur ne semblent pas être limités par la confidentialité. Cela dit, le dépôt donne aussi un aperçu des plans de SpaceX pour commercialiser les routeurs auprès des consommateurs. Il a déposé deux demandes de confidentialité auprès de la FCC dans le cadre de la demande d'autorisation du routeur. La demande à court terme demande à la FCC de garder confidentielles les photos internes, externes et de configuration de test du routeur.

Cette demande de l’entreprise concerne aussi le manuel d'utilisation et cela jusqu'à 180 jours après l'autorisation afin d'éviter les fuites et le préjudice concurrentiel pour SpaceX. Cela signifie que l’entreprise devrait commencer à commercialiser ses routeurs dans les six mois suivant ce dépôt, faute de quoi elle devra demander à la Commission de prolonger le délai de cette confidentialité. Ce délai est conforme aux estimations sur la disponibilité du service Starlink pour le grand public faites au début de cette année par SpaceX. L’entreprise devrait donc respecter les délais.

Enfin, le document a également révélé les spécifications techniques de l'unité d'essai technique (ETU) que SpaceX a soumis aux tests de la FCC. Elles montrent que le routeur sera capable de supporter les Wi-Fi 802.11b, 8.2.11a/g, 802.11n et 802.11ac. Le routeur fonctionnera sur les spectres de fréquence de 2,4 GHz et 5 GHz et sur deux antennes à circuit imprimé. La transmission simultanée des fréquences sans interférence sera possible sur le routeur et l'appareil sera également capable d'une puissance de sortie maximale de 990 mW lorsqu'il fonctionnera dans la bande 2,4 GHz.

Le routeur prend aussi en charge les entrées multiples et les sorties multiples (MIMO), les tests de la FCC étant effectués à l'aide d'ordinateurs portables Dell. Ce dépôt de la demande représente une étape importante pour Starlink, et la FCC prévoit de révéler publiquement les photographies et le manuel d'utilisation du routeur Starlink au cours de la deuxième semaine de janvier 2021.

Source : Documents de la FCC

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi

Elon Musk est le PDG le mieux payé en 2019 avec 595 millions de dollars, il est suivi par Tim Cook, PDG d'Apple, qui a gagné 133 millions de dollars. L'industrie de la tech domine le top 10

La FCC émet des réserves sur la capacité du projet Starlink de SpaceX à fournir un service internet à faible latence, l'entreprise pourrait ne pas pouvoir postuler pour un financement fédéral

La latence et la bande passante de Starlink seront suffisantes pour permettre un usage typique d'Internet, incluant le Cloud gaming et le visionnage de films en HD, d'après Elon Musk

Elon Musk : la version bêta privée de Starlink commencera dans environ trois mois et la version bêta publique dans six mois, alors que SpaceX a demandé l'approbation des orbites encore plus basses

SpaceX Starlink a maintenant son propre système autonome avec un numéro ASN (Autonomous System Number), et est présent au Seattle Internet Exchange

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 12/10/2020 à 6:16
Bien évidemment que SpaceX n'a pas lancé des centaines de sattelites pour le bien être d'une petite tribu indienne. Bien evidement que c'est de la communication. Il n'empêche que cette tribu représente plutôt bien l'intérêt de Starlink : avoir accès a un intérêt de qualité dans les endroits où c'est difficile.

Ce qui est marrant c'est que vous associez ça au pouvoir alors que Starlink est et restera bien moins important que les opérateurs traditionnels qui desservent déjà et continueront a desservir la grande majorité de la population. Ils ne sont pas plus philanthropes que Elon Musk
12  0 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 17/08/2020 à 22:03
Citation Envoyé par Mister Nono Voir le message
Quoi on voit que certains mettent -1 à ton commentaire : cela n'est pas étonnant que notre belle terre soit devenue une poubelle.
Ou peut-être que certains sont très concernés par l'état de la terre, ce qui fait qu'ils préfèrent une vraie réflexion sur les problèmes plutôt qu'on mélange tout n'importe comment dans un petit message d'indignation générique convenu.
Les enjeux de la pollution terrestre et spatiale sont très différents. De même, ça n'a pas de sens de ramener un projet de télécommunication privé à une problématique de santé, c'est des moyens, des recherches et des personnes différentes. Parmi les autres choses que Starlink ne fait pas, on aurait aussi pu citer la paix au Moyen-Orient, trouver un sens a la vie et le retour de l'être aimé.

Citation Envoyé par kilroyFR Voir le message
Quel intérêt de tels débits quand la fibre (voir même l'ADSL ou la "4G" suffit pour la grande partie des besoins, jeux en ligne, regarder des matchs de foot, piloter son frigo ?
Visiblement tu n'habites pas dans une zone mal desservie, tant mieux pour toi, mais je t'assure que une bonne connexion haut-débit c'est un rêve pour beaucoup de personnes en environnement rural pour qui la fibre n'est pas envisageable et pour qui l'ADSL et la 4G peuvent être très mauvais.

Citation Envoyé par kilroyFR Voir le message
Pendant ce temps on ne sait toujours pas cloner un cheveu, on ne sait toujours pas guérir les maladies comme le sida, les hépatites (certes c'est un business lucratif pourquoi chercher), le covid etc.
Meme raoult l'a dit justement, on est mauvais sinon on aurait déjà des remedes a tous ces vrais besoins. Jouer avec la techno pour créer de faux besoins ca par contre on sait faire. C'est tellement plus fun.
Il y a aussi un principe de réalité qui fait que certaines choses sont plus faciles à faire que d'autre. La recherche médicale est un domaine qui exige globalement bien plus de temps que l'ingénierie, l'électronique ou l'informatique. Les processus biologiques étant souvent plus lent, moins predictibles, et que les êtres vivants sont des machines variées et variable que l'on doit prendre tel que la nature nous les a données, alors que la plupart des créations humaines sont construites selon des plans que l'on maîtrise quasi parfaitement.
Et pourtant la quantité de recherche qui se fait actuellement sur le Sida ou en génétique, c'est colossal comparé a Starlink qui est juste une production en série de technologies spatiales depuis longtemps maîtrisée. Et en ce moment, s'il y a bien un sujet sur lequel la recherche ne chôme pas, c'est bien le Covid, vu que malheureusement, la Chloroquine préconisée par le prophète marseillais peine toujours à démontrer son efficacité.

Je ne dis pas que toutes les nouveautés technologiques actuelles sont nécessaires, bien au contraire, des technologies comme la 5G, l'évolution matérielle forcée des PC/smartphones actuels, le tournant du tout en ligne actuel,... sont clairement un énorme gâchis au vu des besoins de la majorité des utilisateurs. Mais pour le coup Starlink serait un vrai plus pour les personnes privées du haut débit.

Citation Envoyé par kilroyFR Voir le message
C'est beau le progrès, mais comme déjà dit en filigrane plus haut on ira sur mars pour s'éloigner de cette planète devenue poubelle.
Sauf que non, pour peu qu'on se renseigne sérieusement sur les contraintes de ce qu'implique un voyage vers Mars, on apprend vite que ça serait la pire idée pour améliorer ses chances de survie. L’environnement de Mars sera toujours énormément plus hostile que la Terre même si elle subit les pires niveaux de pollution humaine. Aucune colonisation de Mars n'est envisageable sans une Terre opérationnelle pour la ravitailler en quasi permanence.
11  1 
Avatar de Jipété
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 19/10/2020 à 11:40
Citation Envoyé par Nancy Rey Voir le message
Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
C'est effarant :

Citation Envoyé par Nancy Rey Voir le message
SpaceX a reçu l'autorisation du gouvernement américain de lancer près de 12 000 satellites Starlink, mais il lui est demandé d'en lancer 30 000 autres, soit un total de près de 42 000. Dans les deux cas, SpaceX est en passe de former une "mégaconstellation" qui surpassera en nombre tous les vaisseaux spatiaux précédents jamais lancés par l'humanité. Si 3 % de la constellation Starlink prévue au maximum échoue, cela pourrait signifier 1 260 satellites morts, de la taille d'un meuble d’environ 250 kg, qui tournent sans but autour de la planète.
Comment ça, du gouvernement américain ? Il s'agit là d'un problème mondial qui concerne toute l'humanité, c'est à des instances internationales de gérer ça !

Citation Envoyé par Nancy Rey Voir le message
SpaceX affirme que ses satellites se désorbiteront naturellement, ou brûleront dans l'atmosphère terrestre, si leurs systèmes de propulsion ne fonctionnent pas. Mais ce processus peut prendre jusqu'à cinq ans, selon le site web de Starlink. Pendant ce temps, les anciens satellites tournent autour de la Terre plus vite qu'une balle tirée par un revolver, sans personne pour les éloigner des autres engins spatiaux qui pourraient se trouver sur leur chemin.

Cependant, dans les documents déposés auprès de la Commission fédérale des communications, SpaceX a minimisé le risque, déclarant qu'elle « considère comme inacceptable un taux de désorbitation des satellites de 10 ou 5 %, et même un taux de 1 % est peu probable ». Si 1 % de ses satellites tombaient en panne sans capacité d’être manœuvré, la société a déclaré : « Il y a environ 1 % de chances par décennie qu'un satellite SpaceX en panne entre en collision avec un débris tracé ». La société a également affirmé que ses pratiques « éliminent effectivement la possibilité que de tels taux se produisent un jour ».
Communication de trouducs, de la pub, quoi...

Citation Envoyé par Nancy Rey Voir le message
Ce n'est pas seulement un problème pour les vaisseaux spatiaux robotisés, mais aussi pour ceux qui transportent des personnes. Le mois dernier encore, un débris s'est détaché à moins d'un kilomètre du laboratoire spatial de la taille d'un terrain de football. Pour éviter une collision, les contrôleurs de mission ont mis à feu les propulseurs d'un vaisseau cargo russe attaché pour manœuvrer la station hors de danger possible. Les trois membres de l'équipage se sont enfermés dans un segment de l'ISS avec un vaisseau spatial Soyouz, afin de pouvoir s'échapper si les débris venaient à frapper.
On en est là. Un jour ça va arriver pour de bon et ce jour-là on pleurera les morts...
Oui, parce que le jour où il leur faudra s'échapper, il s'échapperont dans un environnement rempli de déchets, vous voyez le truc ? Ils sont un peu comme les pompiers dans leur beau camion rouge, mais cerné par les flammes immenses d'un incendie hors de contrôle. Pauvre d'eux...

Citation Envoyé par Nancy Rey Voir le message
Le simple nombre d'objets en orbite terrestre pourrait déjà avoir un effet similaire à celui du syndrome Kessler, comme l'a décrit la semaine dernière Peter Beck, le PDG de Rocket Lab. « Cela a un impact massif sur le lancement », a-t-il déclaré à CNN Business, ajoutant que les fusées « doivent essayer de se faufiler entre ces constellations de satellites ».
Hallucinant d'en arriver là, mais d'un autre côté, quelque part, qu'ils en envoient encore plus, qu'ils noient le ciel de ces cochonneries, elles s'autodétruiront.

Citation Envoyé par Nancy Rey Voir le message
L'agence spatiale européenne a déclaré qu'elle devait déplacer son satellite parce que SpaceX n'avait « aucun plan d'action ». SpaceX a déclaré qu'il avait manqué les courriels de l'agence spatiale européenne sur la question en raison d'un "bug" dans ses systèmes de communication.
Il a bon dos, le bug ! Quelle bande d'incapables, on croit rêver...
On est propres, avec des guignols pareils aux manettes.

Citation Envoyé par Nancy Rey Voir le message
Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
C'est effarant...
9  1 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 10/10/2020 à 7:58
J'ai l'impression que ce forum contient pas mal de citadins méprisants à l'envers du reste du monde.
Bienvenue dans un monde où une minorité, loin d'être négligeable et qui n'est pas forcement constituée de bouseux ignorants, n'a pas accès facile a un internet à haut débit.
9  3 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 10/10/2020 à 14:10
Dans les coins reculés ou il n'y a pas de docteur, la téléconsultation est très utile.
Maintenant, pour ce genre de chose, une connexion satellite traditionnelle est probablement suffisante.
6  0 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 12/08/2020 à 13:05
Citation Envoyé par spyserver Voir le message
J'aime bien SpaceX mais j'espère qu'ils ont prévu aussi une procédure de récupération lorsque les satellites sont HS ... car les laisser en orbite comme les générations précédentes ce n'est plus permis ...
A priori, il n'y a pas grand chose a prévoir. A ces altitudes les satellites finissent par retomber tout seuls dans l'atmosphère après quelques années. Ceci dit quant ils arrivent en fin de vie, habituellement, le carburant restant est utilisé pour les désorbiter immédiatement.

Citation Envoyé par dharkan Voir le message
As-t-on besoin d'internet en plein milieu de la brousse ou de l'amazonie ou aux pôles ou desert ou pleine mer, etc ... ? Non !
Je suppose que tu habites dans une zone bien desservie pour dire ça. Je peux te garantir que quand on habite dans une zone mal desservie, l’intérêt est évident.
6  1 
Avatar de spyserver
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 12/08/2020 à 10:28
J'aime bien SpaceX mais j'espère qu'ils ont prévu aussi une procédure de récupération lorsque les satellites sont HS ... car les laisser en orbite comme les générations précédentes ce n'est plus permis ...
5  1 
Avatar de Mister Nono
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 04/09/2020 à 15:18
Citation Envoyé par RyzenOC Voir le message
avant de vouloir mettre de l'internet sur mars, faudrait déjà pouvoir y vivre, les problèmes de radiations sont pas encore régler, et pourrais tuer les premiers hommes (le projet Mars One, un aller sans retour)
Il faudrait d'abord apprendre à vivre sur terre.
5  1 
Avatar de yoyo3d
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 19/10/2020 à 13:30
Il faudrait développer des technologies pour aller ramasser les débris.
oui, mais surtout renvoyer les débris chez leurs propriétaires respectifs....
5  1 
Avatar de Mister Nono
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 05/09/2020 à 8:43
Citation Envoyé par Uther Voir le message
Déployer ce genre de technologie sur Mars n'aurait de toute façon aucun sens. Si on s'installe sur Mars, ça sera dans des petites colonies très locales. Des émetteurs locaux seraient amplement suffisants. De plus l'internet Martien serait de toute façon asynchrone avec l'internet Terrien vu la latence de plusieurs minutes entre la terre et Mars.
NON, NON, et NON. Laissons l'univers tranquille. Il faut d'abord apprendre à vivre sur terre en respectant notre planète et tous ses habitants.
4  1