Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La France n'interdira pas l'utilisation des équipements de Huawei,
Mais encouragera les opérateurs de téléphonie 5G à ne pas s'en servir

Le , par Jonathan

419PARTAGES

4  1 
Dimanche dernier, Guillaume Poupard, le chef de l'agence nationale française de cybersécurité (ANSSI), a fait savoir qu’il n’y aura pas d'interdiction totale d'utiliser les équipements de Huawei dans le déploiement du réseau français de télécommunications 5G. « Ce que je peux dire, c'est qu'il n'y aura pas d'interdiction totale. Les opérateurs qui n’utilisent pas Huawei, nous les incitons à ne pas y aller, car c’est un peu le sens naturel des choses », tels ont été les propos avancés par Poupard ce dimanche.

Ces commentaires étaient le dernier développement de la controverse concernant Huawei, après que plusieurs pays occidentaux alliés des États-Unis aient interdit à la société d’être impliquée dans leurs réseaux 5G pour des raisons de sécurité. Il semblerait, d’après certaines sources, que la France cherche juste à garder Huawei hors du réseau mobile principal, car celui-ci traite des informations sensibles telles que les données personnelles des clients. Le risque d’espionnage par la société chinoise est donc très élevé à ce niveau et on pourrait comprendre cette décision.


Rappelons qu’en mars dernier, des sources laissaient entendre que la France autoriserait les opérateurs télécoms à utiliser une partie des équipements de Huawei, mais seulement pour les parties non sensibles du réseau, comme les antennes. Dans ses propos de dimanche dernier, Poupard n’a toujours pas précisé sur quels types d’équipements s’appliqueront ces restrictions.

Poupard a rajouté : « Pour ceux des opérateurs qui utilisent déjà des équipements de Huawei, nous délivrons des autorisations pour des durées qui varient entre trois et huit ans ». Il a également fait savoir qu’à partir de la semaine prochaine, les opérateurs qui n'auront pas reçu d'autorisation explicite d'utiliser les équipements Huawei pour le réseau 5G après le délai légal peuvent considérer cette non-réponse comme un rejet de leurs demandes.

Avec toutes ces mesures, certains pourraient penser qu’il s’agit d’un acharnement contre le géant chinois, mais Poupard a vite anticipé le coup. « Nous ne sommes pas dans du Huawei bashing, ni dans du racisme antichinois. Nous disons juste que le risque n’est pas le même avec des équipementiers européens qu’avec des non européens. Il ne faut pas se mentir ».

Source : Reuters

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi :

Huawei est sur le point de perdre le Brésil, car les États-Unis ne financeront les infrastructures 5G brésiliennes qu'à une seule condition : Que le Brésil tourne le dos à Huawei
Les États-Unis tentent de couper Huawei des fournisseurs mondiaux de puces, alors que la Chine envisage des représailles
Google met en garde la Maison-Blanche contre le bannissement de Huawei : un fork d'Android est un risque de sécurité pour les USA

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 06/07/2020 à 8:53
Citation Envoyé par Jonathan Voir le message
Le risque d’espionnage par la société chinoise est donc très élevé à ce niveau et on pourrait comprendre cette décision.
Grâce à Snowden on sait que les USA nous espionnent. On sait que sous Obama, Hollande était sous écoute.
Par contre pour l'instant je n'ai pas encore vu de preuve que la Chine nous espionnait également.

Le problème c'est que les USA ont infiltré des entreprises européennes :
5G : pourquoi Washington s'intéresse à Nokia et Ericsson
Voilà qui a le mérite d'être clair. Cela fait des années que l'on prête aux Etats-Unis la volonté de lancer, un jour, un raid sur l'un des champions européens des équipements télécoms, à savoir le finlandais Nokia et le suédois Ericsson. Ce dernier, par exemple, est souvent cité comme une cible de choix pour l'américain Cisco, un cador des infrastructures de réseaux. Mais ce jeudi, le gouvernement du pays de l'Oncle Sam a mis les pieds dans le plat. Le ministre américain de la Justice, Bill Barr, a publiquement proposé, lors d'un colloque, que les Etats-Unis « prennent le contrôle » de Nokia ou d'Ericsson, « soit directement, soit à travers un consortium d'entreprises privées américaines et alliées ».

A l'en croire, cette manœuvre permettrait de donner à l'un des équipementiers européens une assise financière suffisante pour damer le pion à Huawei, aujourd'hui leader technologique dans la 5G, la prochaine génération de communication mobile. « L'inquiétude principale par rapport à [Nokia et Ericsson], c'est qu'ils n'ont ni la taille de Huawei, ni le soutien d'un pays puissant avec un vaste marché comme la Chine », a insisté Bill Barr.
Donc on ne peut pas dire "on va se passer des entreprises US et des entreprises chinoises et passer par des entreprises européennes", parce qu'au final les entreprises européennes se sont fait infiltrer par les USA.
Quoi qu'on fasse on sera surveillé par les USA...
1  0 
Avatar de Sodium
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 06/07/2020 à 11:28
Je n'ai jamais compris, quelle différence entre Huawei est les autres cinq trillards de composants chinois qu'on retrouve dans tous les objets électroniques ?
2  1 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 06/07/2020 à 11:50
« Je ne veux pas de Huawei en Europe », dit Yannick Jadot
« Moi je ne veux pas de Huawei en Europe ». La déclaration est signée Yannick Jadot. L’eurodéputé EELV s’exprimait au micro de Radio Classique, ce lundi 6 juillet. Il a appelé à protéger la « souveraineté numérique » du continent face au géant chinois des télécoms, en soutenant au contraire Ericsson et Nokia dans cette technologie.

L’avenir de Huawei sur le marché de la 5G en France s’est sérieusement obscurci : l’agence nationale chargée de la sécurité informatique (Anssi) a fait savoir dimanche que le groupe ne ferait pas l’objet d’un bannissement total, mais qu’elle restreindrait fortement les autorisations d’exploitation des opérateurs français partenaires du groupe chinois.

« J’ai vu les annonces des autorités françaises ; moi je ne veux pas de Huawei en Europe. Il faut être clair : on a Nokia et Ericsson, ils ont un peu de retard sur les Chinois, c’est un fait, mais je veux une Europe du numérique, je ne veux pas confier la souveraineté numérique » à Huawei, a réagi Yannick Jadot.
Le problème c'est que les USA ont infiltré Nokia et Ericsson...
0  0 
Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 06/07/2020 à 11:54
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
« Je ne veux pas de Huawei en Europe », dit Yannick Jadot

Le problème c'est que les USA ont infiltré Nokia et Ericsson...
... Et pas pu infiltrer Huawei!

Les experts suisses du renseignement se sont déjà posé la question du Huawei ou non!

La réponse a été pragmatique: La seule question à se poser est de décider par qui ont veut être espionné, USA ou Chine. Neutres, les suisses ont décidé d'être espionnés équitablement par les 2!

L'Europe ferait mieux de se poser la vraie question: Pourquoi le continent et l'UE avec ses 27 pays membres se disant être une "puissance mondiale" ne sont pas capables de développer leur propre industrie des télécom?

PS: Le vrai problème ne se situe pas au niveau du smartphone de Mme Michu mais au niveau des infrastructures (réseaux, antennes, émetteurs, etc.). Et là, l'Europe est totalement absente!
0  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 06/07/2020 à 13:28
Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
Neutres, les suisses ont décidé d'être espionnés équitablement par les 2!
De toute façon même sans antenne US / Nokia / Ericsson les USA peuvent espionner puisqu'on utilise des logiciels US (Windows 10, Android, Chrome, Twitter, Facebook, Gmail, etc).
Il y a des gens qui ont des enceintes connectées chez eux, donc ils sont potentiellement écouté en permanence.
Les smartphones peuvent également être utilisés pour te localiser et t'écouter sans ton consentement.

La CIA s'est servie de VLC et de plusieurs autres logiciels portés par la communauté du libre Pour mener ses opérations d'espionnage
Citation Envoyé par Coriolan Voir le message
Si Vault 7 (nom choisi par WikiLeaks pour parler de la cascade de documents confidentiels provenant des archives de la CIA) a révélé une chose, c’est qu’aujourd’hui, aucun appareil électronique n'est à l'abri de l’agence d'espionnage américaine. La CIA dispose d’un arsenal gigantesque permettant de mener des attaques que la plupart des antivirus du marché ne peuvent pas stopper. VLC n’est pas le seul logiciel affecté, l’agence s’est servie de nombreux logiciels apparemment anodins, comme Firefox, Chrome, Opera, Thunderbird, Libre Office, Linux et 7-Zip. On trouve aussi Skype, Notepad++, Foxit Reader ou bien Opera Mail.
Il est impossible d'éviter la surveillance US, à moins peut-être d'être en hors ligne.
Je ne sais pas exactement comment ils font mais ça arrive que tu télécharges un faux logiciel modifié par la CIA (par contre je ne sais pas si ceux qui font des "git clone https//..." pour compiler eux même les sources prennent des risques).
0  0 
Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 06/07/2020 à 14:00
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

Il y a des gens qui ont des enceintes connectées chez eux, donc ils sont potentiellement écouté en permanence.
Ce n'est pas parce que des nudistes existent que tout le monde doit se promener les fesses à l'air à longueur de journée
0  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 06/07/2020 à 14:22
Hein ?
Je disais juste que les entreprises US peuvent écouter quasiment tout le monde, si elles le veulent.
Les enceintes Amazon Echo éditions 2015 et 2016 peuvent être transformées en dispositifs d’écoute Via un accès root à leur OS Linux
Cortana et Skype : Microsoft confirme avoir écouté les utilisateurs pour améliorer les services, les sous-traitants auraient gagné entre 12 et 14 dollars par heure
Des tiers écoutent ce que vous dites à Google Home au motif de ce qu’il faut améliorer l'IA D'après Google
Les travailleurs d'Amazon écoutent ce que vous dites à Alexa, son assistant vocal intelligent et en parlent dans un forum de discussion interne
Siri enregistre les bagarres, les échanges avec les médecins, les ébats sexuels Et des prestataires d'Apple écoutent

Bon après c'est vrai qu'on n'est pas obligé d'avoir un smartphone ou une enceinte connectée... (dans les entreprises il faut masquer les webcams des pc portables et des smartphones)
Mais il y plein de consommateurs qui sont très enthousiaste, ils ont une enceinte connectée, un thermomètre pour aquarium connecté, un réfrigérateur connecté, des lampes connectées, des TV connectées, etc.
0  0 
Avatar de Fagus
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 07/07/2020 à 1:18
Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
Exemple typique d'une administration pléthorique qui, quelque soit la décision à prendre, ne fait pas son job!

On aurait pu demander à Mme Michu, ma boulangère, de prendre la décision à leur place: Elle aurait au moins répondu "oui" ou "non" sans que cela coûte un centime aux contribuables.

Là on a droit à un "oui, non, peut-être" après avoir payer des centaines de milliers d'euro en expert pour rien!
Pas forcément, il faut reconnaître les qualités et les armes de l'administration française : lenteur, bureaucratie tatillonne, inefficacité, désintérêt complet pour les conséquences de leurs décisions pour les tiers, etc.

Si on veut écarter Huawei pour moins se faire truander par la Chine (et plus par les autres vu qu'on n'a plus alcatel),
- Soit on les bannit, et on se prendra les représailles chinoises
- Soit, on demande à notre administration de les agréer et d'ici 5 à 10 ans, on aura ptet déployé un relai Huawei, qu'il faudra démonter à leur prochaine visite de re-certification.
0  0 
Avatar de scandinave
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 06/07/2020 à 7:51
En gros Huawei c'est pas bien mais comme Bouygues y à déjà laissé du pognon, on va faire une exception pour eux. Je pense que que M. Poupard à du recevoir un coups de téléphone venant d'en haut pour lui faire infléchir sa décision ...
0  1 
Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 06/07/2020 à 10:58
Exemple typique d'une administration pléthorique qui, quelque soit la décision à prendre, ne fait pas son job!

On aurait pu demander à Mme Michu, ma boulangère, de prendre la décision à leur place: Elle aurait au moins répondu "oui" ou "non" sans que cela coûte un centime aux contribuables.

Là on a droit à un "oui, non, peut-être" après avoir payer des centaines de milliers d'euro en expert pour rien!
1  2