Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La FCC émet des réserves sur la capacité du projet Starlink de SpaceX à fournir un service internet à faible latence
L'entreprise pourrait ne pas pouvoir postuler pour un financement fédéral

Le , par Stéphane le calme

452PARTAGES

7  0 
Starlink est un projet d'accès à internet par satellite proposé par le constructeur aérospatial américain SpaceX reposant sur le déploiement d'une constellation de plusieurs milliers de satellites de télécommunications positionnés sur une orbite terrestre basse. Starlink a pour mission de transmettre aux consommateurs du monde entier une connexion internet haut débit qui n'est pas onéreuse.

La Federal Communications Commission (FCC) a déclaré avoir de « sérieux doutes » que SpaceX sera en mesure de fournir un service internet avec une latence inférieure à 100 millisecondes. Cette remise en question coïncide avec une vente aux enchères visant à distribuer 16 milliards de dollars de fonds fédéraux pour soutenir l’accès à internet en milieu rural. Si les informations de la FCC se confirment, SpaceX pourrait être désavantagée lors de cette vente aux enchères et surtout ne tiendrait pas sa promesse envers les futurs utilisateurs.

Dans un rapport sur la vente aux enchères de phase I pour le fonds d'opportunité numérique rurale (RDOF - rural digital opportunity fund), la FCC a admis que Starlink et d'autres fournisseurs LEO (low-Earth orbit, orbite terrestre basse) ont des avantages par rapport aux satellites géostationnaires qui fonctionnent à des altitudes beaucoup plus élevées. Cependant, la Commission est sceptique sur le fait que la latence puisse être déterminée uniquement par l'altitude orbitale, affirmant qu'elle peut également être affectée par des facteurs tels que « le traitement, l'acheminement et le transport du trafic vers sa destination » :

« Nous autoriserons cependant les candidats proposant d'utiliser un réseau à satellite à orbite terrestre basse à postuler pour offrir des services à faible latence basés sur les avantages intrinsèques des satellites à orbite terrestre basse qui peuvent fournir des services à latence plus faible que les satellites géostationnaires et à orbite terrestre moyenne. Les satellites en orbite terrestre basse ne sont pas soumis aux mêmes limitations de latence de propagation que les satellites en orbite supérieure. Nous ne connaissons toutefois aucun réseau en orbite terrestre basse capable de fournir aux consommateurs résidentiels un service à large bande susceptible de répondre aux exigences de latence aller-retour de 100 ms de la Commission. En l’absence d’un tel exemple de performance dans le monde réel, le personnel de la Commission n’a pas pu conclure pour l’instant qu’un demandeur dans cette catégorie est raisonnablement capable de répondre aux exigences de faible latence de la Commission. Nous doutons donc sérieusement que tout réseau en orbite terrestre basse sera en mesure de répondre aux exigences des candidatures pour les appels d'offres dans le niveau de faible latence.

« Les fournisseurs de services qui ont l'intention d'utiliser des satellites en orbite terrestre basse affirment que la latence de leur technologie est "dictée par les lois de la physique" en raison de l'altitude de l'orbite du satellite. Nous restons sceptiques quant au fait que l’altitude de l’orbite d’un satellite est le SEUL facteur déterminant de la capacité d’un demandeur de satellite à satisfaire aux exigences de performances de faible latence de la Commission. Comme l'ont expliqué les commentateurs, la latence subie par les clients d'une technologie spécifique n'est pas simplement une question de physique d'un lien dans la transmission. Le retard de propagation dans un réseau de satellites ne tient pas uniquement compte de la latence dans d'autres parties du réseau telles que le traitement, le routage et le transport du trafic vers sa destination ».

SpaceX a fait valoir que les doutes de la FCC ne sont pas fondés et que Starlink « franchira facilement le seuil de 100 millisecondes fixé par la Commission pour les services à faible latence, même en incluant son ‘temps de traitement’ dans les pires scénarios irréalistes ». En fait, avec des altitudes de 539 à 570 kilomètres (contre 3492 kilomètres pour les systèmes géostationnaires), SpaceX vise une latence inférieure à 20 millisecondes qui s’alignerait avec l’internet par câble. C’est d’ailleurs ce qu’a rappelé Elon Musk sur twitter.


Cela pourrait s'avérer, mais SpaceX est dans une situation délicate. La FCC a écrit qu'elle avait « de sérieux doutes que tout réseau en orbite terrestre basse serait en mesure de répondre aux exigences des candidatures abrégées pour les appels d'offres dans le niveau à faible latence ». En d'autres termes, SpaceX a peut-être raison sur ses allégations de latence, mais sans un réseau fonctionnel, il ne sera pas en mesure de le prouver à temps pour se qualifier pour le financement maximal.

Cela ne signifierait pas que SpaceX serait complètement écarté. Il peut toujours prétendre à un financement en dehors du niveau de faible latence, mais cela pourrait réduire les sommes qu'il serait éligible à recevoir.

SpaceX compte actuellement 480 satellites, mais aucun service grand public pour le moment, et il a exactement un mois pour soumettre une demande pour participer aux enchères. La société prévoit de déployer des services dans le nord des États-Unis et au Canada cette année, mais il serait probablement trop tard.


En mars, Elon Musk avait déjà fait valoir que Starlink proposerait une assez bonne expérience « car la latence sera très faible » avant d’ajouter : « Nous visons une latence inférieure à 20 millisecondes afin que chacun puisse jouer à un jeu vidéo fluide à un niveau compétitif, comme s’il s’agissait d’un seuil pour la latence ». D’après ce dernier, « la quantité de bande passante disponible sera suffisante pour permettre une utilisation typique d’internet, au moins dans les zones rurales », ce qui implique de pouvoir regarder des films en HD ou de jouer à des jeux vidéo dématérialisés probablement en HD aussi sans se soucier de la connexion.

Actuellement, plusieurs autres entreprises sont à différentes phases de planification et de lancement de leur constellation de satellites positionnés en basse altitude, notamment OneWeb, Telesat, Space Norway, Facebook et Amazon. Soulignant que « le monde semble avoir un appétit insatiable pour la bande passante » en ce moment, Elon Musk a précisé que sa société est prête à lancer les satellites d’autres entreprises technologiques dans l’espace même si ces dernières sont en concurrence avec Starlink.

Sources : Elon Musk, FCC

Et vous ?

Que pensez-vous des réserves de la FCC ? Du timing de leur communication ?
Que pensez-vous des propos d’Elon Musk et des ambitions qu’il affiche pour Starlink ?
Pensez-vous qu’une latence maximale de 20 ms soit un objectif réalisable pour le service que souhaite proposer SpaceX via son réseau de satellites en orbite basse ?
Les entreprises de télécoms n’auraient-elles du souci à se faire, si SpaceX parvenait à concrétiser son projet Starlink ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 17/08/2020 à 22:03
Citation Envoyé par Mister Nono Voir le message
Quoi on voit que certains mettent -1 à ton commentaire : cela n'est pas étonnant que notre belle terre soit devenue une poubelle.
Ou peut-être que certains sont très concernés par l'état de la terre, ce qui fait qu'ils préfèrent une vraie réflexion sur les problèmes plutôt qu'on mélange tout n'importe comment dans un petit message d'indignation générique convenu.
Les enjeux de la pollution terrestre et spatiale sont très différents. De même, ça n'a pas de sens de ramener un projet de télécommunication privé à une problématique de santé, c'est des moyens, des recherches et des personnes différentes. Parmi les autres choses que Starlink ne fait pas, on aurait aussi pu citer la paix au Moyen-Orient, trouver un sens a la vie et le retour de l'être aimé.

Citation Envoyé par kilroyFR Voir le message
Quel intérêt de tels débits quand la fibre (voir même l'ADSL ou la "4G" suffit pour la grande partie des besoins, jeux en ligne, regarder des matchs de foot, piloter son frigo ?
Visiblement tu n'habites pas dans une zone mal desservie, tant mieux pour toi, mais je t'assure que une bonne connexion haut-débit c'est un rêve pour beaucoup de personnes en environnement rural pour qui la fibre n'est pas envisageable et pour qui l'ADSL et la 4G peuvent être très mauvais.

Citation Envoyé par kilroyFR Voir le message
Pendant ce temps on ne sait toujours pas cloner un cheveu, on ne sait toujours pas guérir les maladies comme le sida, les hépatites (certes c'est un business lucratif pourquoi chercher), le covid etc.
Meme raoult l'a dit justement, on est mauvais sinon on aurait déjà des remedes a tous ces vrais besoins. Jouer avec la techno pour créer de faux besoins ca par contre on sait faire. C'est tellement plus fun.
Il y a aussi un principe de réalité qui fait que certaines choses sont plus faciles à faire que d'autre. La recherche médicale est un domaine qui exige globalement bien plus de temps que l'ingénierie, l'électronique ou l'informatique. Les processus biologiques étant souvent plus lent, moins predictibles, et que les êtres vivants sont des machines variées et variable que l'on doit prendre tel que la nature nous les a données, alors que la plupart des créations humaines sont construites selon des plans que l'on maîtrise quasi parfaitement.
Et pourtant la quantité de recherche qui se fait actuellement sur le Sida ou en génétique, c'est colossal comparé a Starlink qui est juste une production en série de technologies spatiales depuis longtemps maîtrisée. Et en ce moment, s'il y a bien un sujet sur lequel la recherche ne chôme pas, c'est bien le Covid, vu que malheureusement, la Chloroquine préconisée par le prophète marseillais peine toujours à démontrer son efficacité.

Je ne dis pas que toutes les nouveautés technologiques actuelles sont nécessaires, bien au contraire, des technologies comme la 5G, l'évolution matérielle forcée des PC/smartphones actuels, le tournant du tout en ligne actuel,... sont clairement un énorme gâchis au vu des besoins de la majorité des utilisateurs. Mais pour le coup Starlink serait un vrai plus pour les personnes privées du haut débit.

Citation Envoyé par kilroyFR Voir le message
C'est beau le progrès, mais comme déjà dit en filigrane plus haut on ira sur mars pour s'éloigner de cette planète devenue poubelle.
Sauf que non, pour peu qu'on se renseigne sérieusement sur les contraintes de ce qu'implique un voyage vers Mars, on apprend vite que ça serait la pire idée pour améliorer ses chances de survie. L’environnement de Mars sera toujours énormément plus hostile que la Terre même si elle subit les pires niveaux de pollution humaine. Aucune colonisation de Mars n'est envisageable sans une Terre opérationnelle pour la ravitailler en quasi permanence.
11  1 
Avatar de spyserver
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 12/08/2020 à 10:28
J'aime bien SpaceX mais j'espère qu'ils ont prévu aussi une procédure de récupération lorsque les satellites sont HS ... car les laisser en orbite comme les générations précédentes ce n'est plus permis ...
5  1 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 12/08/2020 à 13:05
Citation Envoyé par spyserver Voir le message
J'aime bien SpaceX mais j'espère qu'ils ont prévu aussi une procédure de récupération lorsque les satellites sont HS ... car les laisser en orbite comme les générations précédentes ce n'est plus permis ...
A priori, il n'y a pas grand chose a prévoir. A ces altitudes les satellites finissent par retomber tout seuls dans l'atmosphère après quelques années. Ceci dit quant ils arrivent en fin de vie, habituellement, le carburant restant est utilisé pour les désorbiter immédiatement.

Citation Envoyé par dharkan Voir le message
As-t-on besoin d'internet en plein milieu de la brousse ou de l'amazonie ou aux pôles ou desert ou pleine mer, etc ... ? Non !
Je suppose que tu habites dans une zone bien desservie pour dire ça. Je peux te garantir que quand on habite dans une zone mal desservie, l’intérêt est évident.
5  1 
Avatar de Angelsafrania
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 16/06/2020 à 16:21
L'orbite la plus basse est à 325 km, la vitesse de la lumière dans le vide 299 792 458 m/s donc pour faire l'aller retour il faut 2.2 ms cela juste pour le transfère du sol vers l'espace et de l'espace vers le sol.
L'orbite la plus haute est à 1 325 km, donc pour faire l'aller retour il faut 8.8 ms.

En suite il faut ajouter les distances a parcourir entre les satellites qui sera forcement plus grande qu'au sol (à vol d'oiseau) et plus on prend de l'altitude pire c'est. Est ce que cette distance au sol est réellement plus petite ? (vu qu'on a des backbone qui font faire des détours).

Est ce qu'il va avoir beaucoup de rebond entre les satellites pour arriver à destination qui vont faire perdre du temps (comme pour les routeurs).
Il y aura surement du chiffrement (sinon il suffit de regarder le laser pour voir ce qui passe), comment cela va affecté le temps de réponse.

En résumé il reste que 11,2 ms pour faire tout le reste (vu que au pire 8,8 ms sont pris pour faire l'aller retour), est ce que c'est possible ? Arf surement. Est ce que cela sera avec sécurité max ? J'en doute mais peut être.

Après il faut qu'il trouve les bonnes fréquences et le bon émetteurs/récepteurs pour ne pas trop avoir de perte de paquet à cause des perturbations de l'atmosphère (nuage, orage ...), mais de ce côté je pense qu'on peut leur faire confiance.

Les opérateurs par câbles sont complémentaire je pense. Si on veut faire de la communication ultra sécurisé, il suffit que faire un mix de communication sur les deux canal et on est bien (y'a juste au niveau de l’émission ou de la réception qu'on est toujours autant vulnérable)
3  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 12/08/2020 à 21:18
Citation Envoyé par dharkan Voir le message
Quelle idiotie ce starlink.
Starlink ou pas, il y aura toujours des entreprises pour envoyer des milliers de satellites pour offrir un accès à internet.
Amazon obtient le feu vert des autorités américaines pour son projet Kuiper rival de SpaceX, et va investir 10 milliards de dollars dans l'internet satellitaire
Tout le monde aimerait avoir une connexion internet très haut débit via la fibre optique, malheureusement c'est impossible.

Citation Envoyé par Uther Voir le message
Je peux te garantir que quand on habite dans une zone mal desservie, l’intérêt est évident.
Avoir accès à internet quand on le souhaite c'est cool, mais ça pourrait aussi être utilisé pour nous traquer en permanence si la surveillance de masse continue de se développer. (peut-être que dans le futur chaque citoyen devra se faire implanter une puce qui sera connecté à internet)
4  1 
Avatar de Mister Nono
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 04/09/2020 à 15:18
Citation Envoyé par RyzenOC Voir le message
avant de vouloir mettre de l'internet sur mars, faudrait déjà pouvoir y vivre, les problèmes de radiations sont pas encore régler, et pourrais tuer les premiers hommes (le projet Mars One, un aller sans retour)
Il faudrait d'abord apprendre à vivre sur terre.
4  1 
Avatar de Mister Nono
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 05/09/2020 à 8:43
Citation Envoyé par Uther Voir le message
Déployer ce genre de technologie sur Mars n'aurait de toute façon aucun sens. Si on s'installe sur Mars, ça sera dans des petites colonies très locales. Des émetteurs locaux seraient amplement suffisants. De plus l'internet Martien serait de toute façon asynchrone avec l'internet Terrien vu la latence de plusieurs minutes entre la terre et Mars.
NON, NON, et NON. Laissons l'univers tranquille. Il faut d'abord apprendre à vivre sur terre en respectant notre planète et tous ses habitants.
4  1 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 05/09/2020 à 23:16
Citation Envoyé par calvaire Voir le message
pas forcément, je vois de plus en plus de news sur des chercheurs ayant réussie a transmettre de l'information avec l'intrication quantique
par exemple: https://trustmyscience.com/communica...uelle-directe/

on peut imaginer que dans le futur on pourra communiquer instantanément peu importe ou tu es dans l'univers, sa serais quand même révolutionnaire de pouvoir communiquer instantanément avec par exemple une sonde sur pluton ou une colonie sur sur mars...

enfin bref c'est prometteur et cela nous prouve que la vitesse de la lumière n'est pas une limitation en soit
C'est vrai que la décohérence a lieu de manière apparemment instantanée, même avec deux particules intriquées séparées par de grandes distances. Mais l'état qui résulte de cette décohérence étant aléatoire ça ne permet pas de transmettre de l'information. Les avancées actuelles sur l'intrication quantique pour la transmission de données visent plutôt à rendre les interceptions de communication détectables.

Après pour l'avenir lointain, on peut toujours imaginer tout et n’importe quoi, mais rien des connaissances actuelles de la physique ne parait indiquer que les communications supra-luminiques sont à notre portée.

Citation Envoyé par calvaire Voir le message
alors explique nous pourquoi quand 2 particules sont intriqués, quand l'une change d'état l'autre aussi et de manière instantanée ?
c'est quelque chose qui a été prouvée
le problème reste aujourd'hui à trouver un moyen déterministe de synchroniser les 2 particules
Le truc c'est que la décohérence n'est pas vraiment un changement d'état, du moins pas dans le sens de la physique macroscopique.
Il s'agit du fixage d'un état parmi les différents états superposés possibles. Et comme l'état est fixé de manière totalement aléatoire, on ne peut pas s'en servir pour transmettre de l'information plus vite que l'on a fait pour séparer les deux particules intriquées.

Citation Envoyé par Jipété Voir le message
instantanée, vraiment ?
Même pas 0,000_plein-plein-plein de zéros_1 seconde de décalage ?

source, merci.
En effet, sur le coté instantané de la décohérence, calvaire a raison, d'après l'état actuel de la science. Ça a été prouvé notamment par l'expérience de Alain Aspect.
Bien que l'idée ne plaisait pas a Einstein, ça ne remet pas en cause la vitesse de la lumière comme limite pour la transmission d'information.
Pour plus d'info sur l'intrication je conseille cette vidéo très didactique:


Citation Envoyé par calvaire Voir le message
ça tombe bien car la physique c'est encore mieux que la science fiction, voyager à la vitesse de la lumière ou a une vitesse proche en prenant en compte la dilatation du temps te permet de voyager rapidement dans l'univers (enfin sur terre par contre il se sera écoulé plusieurs millions/milliards d'années on est d'accord)
je mets mes sources cette fois
https://en.wikipedia.org/wiki/Twin_paradox
Là tu es passé sur un sujet complètement différent : la déformation de l'espace/temps aux grandes vitesses n'a rien a voir avec la physique quantique. C'est purement lié à la relativité restreinte, et non seulement ça ne permet pas de dépasser la vitesse de la lumière, mais c'est justement ça qui pose la vitesse de la lumière comme limite infranchissable. En gros plus tu accélères plus l'espace et le temps va se contracter ce qui fait que pour l'extérieur tu te rapprocheras de la vitesse de la lumière sans jamais l'atteindre. Pour le moment on arrive absolument pas à mettre la relativité restreinte en défaut, pourtant ça n'est pas les tentatives qui manquent.
6  3 
Avatar de Riuzaki
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 16/06/2020 à 18:38
« le monde semble avoir un appétit insatiable pour la bande passante » raaaa il est où le bouton pour mettre fin à ce projet infernal, le monde a pas besoin de plus de bande passante pour le moment on dirait un black friday perpétuel, tout le monde a soit disant besoin d'un écran 8K à 50% et on nous spam pour nous faire croire que ça va être la joie après.

Elon Musk est un visionnaire pour la technologie, mais tout ce qui a trait à l'humain bof. Il réfléchit pas à ses projets pour donner l'accès à internet dans des zones non couvertes, ou autre projet humanitaire, c'est juste pour montrer qu'il pèse Ses entreprises peuvent éventuellement faire de la com' là-dessus, mais il veut juste la suprématie technologique, boursière etc.

Si Elon Musk avait un intérêt pour l'environnement, il serait réellement génial. Mais il pense pas vraiment à l'humanité dans ses projets pour la planète.
3  2 
Avatar de dharkan
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 12/08/2020 à 10:43
Quelle idiotie ce starlink. Musk est un fou megaloman. As-t-on besoin d'internet en plein milieu de la brousse ou de l'amazonie ou aux pôles ou desert ou pleine mer, etc ... ? Non !
3  2