Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Zoom choisit Oracle comme fournisseur d'infrastructure cloud pour son service de réunion en ligne et contourne les principaux leaders de l'industrie
Que sont Amazon et Microsoft

Le , par Nancy Rey

239PARTAGES

3  1 
Zoom Video Communications a déclaré mardi dernier qu’il a commencé à utiliser le service de cloud computing d'Oracle Corp pour aider à gérer l'augmentation des volumes d'appels vidéo en ligne provoquée par l’actuelle pandémie de covid-19.

« Nous avons récemment enregistré la croissance la plus importante que notre entreprise ait jamais connue, nécessitant une augmentation massive de notre capacité de service. Nous avons exploré de multiples plateformes, et l'infrastructure Oracle Cloud a joué un rôle essentiel en nous aidant à augmenter rapidement notre capacité et à répondre aux besoins de nos nouveaux utilisateurs », a déclaré Eric Yuan, PDG de Zoom, dans un communiqué de presse. « Nous avons choisi Oracle Cloud Infrastructure en raison de sa sécurité de pointe, de ses performances exceptionnelles et de son niveau de support inégalé ».

Zoom utilise déjà les services de cloud computing d'Amazon et de Microsoft, mais a choisi Oracle pour sa dernière expansion. Le fondateur et président d'Oracle, Larry Ellison, au début de ce mois, a qualifier Zoom de service essentiel pendant la pandémie de covid-19.

Alors que les entreprises et les écoles sont arrimées au travail et l’éducation à distance, des milliards de personnes contraintes de rester à la maison cherchent des moyens de rester connectées. Zoom a ainsi vu son nombre de participants quotidiens aux réunions passer de 10 millions en décembre à 300 millions. Mais il a également connu un retour de bâton, car cette utilisation accrue a révélé des failles dans la protection de la vie privée et la sécurité. Zoom a mis en place un plan de 90 jours pour résoudre les problèmes de sécurité, mais dans cet intervalle, la multiplication par trente du trafic a nécessité une plus grande puissance de calcul.

Dans un communiqué, Oracle a déclaré que Zoom avait choisi son service en raison des « avantages d'Oracle en termes de performance, d'évolutivité, de fiabilité et de sécurité supérieure du cloud ». C'est un changement surprenant par rapport à Zoom, qui a choisi Oracle plutôt que ses principaux concurrents. Selon le cabinet d'études Canalys, Amazon détenait la plus grande part du marché du cloud fin 2019, avec 32,4 %, suivi de Microsoft, avec 17,6 %, et de Google, avec 6 %.


Zoom et Oracle n'ont pas divulgué la taille de l'accord, mais ont déclaré que le trafic de millions de participants aux réunions est géré par le service de cloud computing d'Oracle et qu'environ 7 millions de gigaoctets de données de Zoom par jour transitent par les serveurs d'Oracle. « C'est passionnant de pouvoir passer à une plateforme et d'évoluer très rapidement », a déclaré Brendan Ittelson, directeur de la technologie chez Zoom.

Jean Atelsek, analyste chez 451 Research, a déclaré que si l'utilisation d'Oracle par Zoom s'avère fructueuse, cela pourrait donner à Oracle un client de premier plan pour montrer que sa nouvelle technologie est compétitive par rapport à ses grands rivaux. « Ce qui est remarquable dans cette affaire, c'est la rapidité avec laquelle elle s'est déroulée », a déclaré Atelesk.

Après plusieurs problèmes de sécurité, la société a déclaré qu'elle se concentrerait sur le renforcement de sa sécurité au cours des prochains mois au lieu de déployer de nouvelles fonctionnalités qu'elle avait prévues.

Sources : Reuters, Oracle, Canalys

Et vous ?

Que pensez-vous du partenariat entre Zoom et Oracle ?
Cette collaboration sera-t-elle fructueuse à votre avis ?

Voir aussi :

Zoom divulguerait les adresses mail et photos des utilisateurs, et permettrait aussi à certains utilisateurs de lancer un appel vidéo avec des inconnus

Les réunions sur Zoom ne supportent pas le chiffrement de bout en bout, zoom a donc la capacité technique d'espionner les réunions vidéo privées

Zoom annonce un gel des fonctionnalités pendant 90 jours pour résoudre les problèmes de confidentialité et de sécurité, alors que l'application a atteint 200 millions d'utilisateurs quotidiens

Zoom passe le cap des 300 millions d'utilisateurs par jour et ses actions en bourse atteignent un record, en dépit du nombre croissant des organisations qui le bannissent

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Kikuts
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 30/04/2020 à 11:56
Oracle est tellement en retard (en galère ?) qu'ils bradent pas mal.

Chez nous, ils nous ont fait une offre qui ne se refuse pas comparé à Azure ou AWS.
Après, est-ce que c'est au niveau d'Azure ou AWS ? Je ne crois pas pour le moment.

Je préfère toujours Azure même si c'est loin d'être aussi bien que ça le pourrait : je pense au portail Azure qui aurait besoin d'un bon coup de peinture / refonte avec un ergonome digne de ce nom et un nettoyage des différents moyens pour monter une image Docker. Il y a une tonne de choix mais très peu fonctionnent bien à mon humble avis. J'ai passé beaucoup trop de temps la première fois, après ça va mieux. [troll on] J'ai eu cette sensation bizarre comme lorsqu'on utilise VI pour la première fois après des années à utiliser un EDI digne de ce nom ou comme si je repassais sur l'écosystème Java... [troll off].

Je n'ai jamais utilisé AWS donc difficile de comparer.

Bon courage à Oracle en tout cas ! Ils en auront besoin.
0  0 
Avatar de gretro
Membre actif https://www.developpez.com
Le 01/05/2020 à 23:09
Ils ont vendu leur âme pour un rabais. Dans 2 ou 3 ans, Oracle va revenir les hanter avec cette décision merdique comme Oracle le fait encore avec tous ceux qui ont décidé d'utiliser tous les autres produits Oracle.

Très franchement, Oracle est une des pires entreprises IT qui existe.
0  0