Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Coronavirus : les opérateurs français pourraient réduire la bande passante vers des sites comme Netflix et YouTube
Au profit du télétravail

Le , par Stéphane le calme

414PARTAGES

13  0 
Face à l’accélération de la propagation du Covid-19 dans l’Hexagone, le gouvernement a appelé les entreprises à favoriser le télétravail. A cela s’ajoutent les 15 millions d’élèves et étudiants qui resteront chez eux, faute d’écoles et d’universités ouvertes au cours des prochaines semaines. Après l’annonce ce week-end du passage de la France au stade 3 de l’épidémie du COVID-19 et l’appel du gouvernement au confinement, les opérateurs s’attendent à d’importants pics d’activité sur leurs réseaux.

Devant cette situation inédite, les opérateurs télécoms l’assurent : tout est bien organisé, il n’y aucune raison de craindre un « black-out » d’Internet. « Nous entrons dans une phase exceptionnelle qui nous amène à regarder de près les pics (de trafic) auxquels nous nous sommes habitués », a indiqué dans un entretien téléphonique le président de la Fédération Française des Télécoms (FFT), rapporte Reuters.

« Sachant l’importance que nous avons pour la vie et l’économie du pays, nous sommes préparés depuis toujours à affronter ce type de crise. Pour autant, depuis déjà plusieurs semaines, chaque opérateur se prépare à des plans de continuité d’activité pour pouvoir répondre au mieux aux attentes des Français, ainsi qu’aux besoins des entreprises et des administrations dans les jours, semaines et mois qui viennent. Au moment où l’on se parle, nous avons plus 15.000 techniciens et ingénieurs qui sont mobilisés pour permettre à la France d’aborder cette séquence avec le plus de sérénité possible, malgré ce contexte inédit », a expliqué ce dernier, sans toutefois chercher à nier la gravité de la situation.

Selon lui, « notre mission n’est pas uniquement d’assurer la pérennité du réseau au cours des prochains jours. Notre objectif, c’est de permettre une continuité de service et la pérennité des réseaux sur le long terme. C’est une situation nouvelle, et nul ne sait combien de temps cela va durer. La priorité qui a été donnée par les pouvoirs publics dans cette période de solidarité nationale, c’est de permettre, autant que faire se peut, à la France de continuer de travailler, d’étudier, de vivre et de communiquer. Ce qui nécessite donc un suivi en temps réel, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, pour adapter nos réseaux aux besoins ».

Et d'en appeler à la responsabilité collective : « La discipline sociale que nous impose cette période, en limitant nos déplacements, en réduisant les trajets domicile-travail, en limitant les contacts avec son entourage, doit s’accompagner d’une forme de civisme numérique. Dans ce contexte de solidarité nationale, chaque Français doit avoir en tête les priorités qui sont données au pays pour éviter que la consommation de certains pénalise celle des autres ».

Il a relevé que « nous entrons dans une ère de discipline sociale collective, qui doit s'accompagner d'une discipline numérique de la part des opérateurs de télécommunications ». En effet, les opérateurs télécoms français vont exercer une plus grande discipline dans l’allocation de la bande passante à partir de lundi afin de faire face au bond des usages liés au télétravail, a indiqué dimanche le président de la Fédération Française des Télécoms.

En clair, en cas de saturation des réseaux, les FAI français pourraient dès aujourd’hui réduire la bande passante vers les sites et services de divertissement au profit du télétravail, lequel va engendrer un bond important des usages


Sont concernés directement par cette possible limitation, Netflix, YouTube et Facebook, lesquels représentent environ 80% de la bande passante des opérateurs. Le débit pourrait également être limité sur de nombreux autres services comme Fortnite. La volonté serait ainsi de privilégier les usages professionnels.

En soirée, YouTube, Netflix et Facebook représentent en moyenne environ 80% de la bande passante fournie par les quatre opérateurs français Orange, SFR, filiale d’Altice Europe, Bouygues Telecoms et Iliad, a indiqué une source industrielle.

Le confinement sature la bande passante en Europe

La quantité de données transitant par le réseau national de Telecom Italia SpA a augmenté de plus des deux tiers au cours des deux dernières semaines, a indiqué la société. Une grande partie de cette activité supplémentaire est due aux jeux en ligne tels que Fortnite et Call of Duty, a fortiori lorsque des millions d'enfants téléchargent la dernière mise à jour de 25 Go en même temps, au point de mobiliser plus de bande passante que les programmes d'entreprise et les applications de conférence téléphonique utilisés par les adultes travaillant à domicile.

« Nous avons signalé une augmentation de plus de 70 % du trafic Internet sur notre réseau fixe, avec une forte contribution des jeux en ligne tels que Fortnite », a déclaré mercredi Luigi Gubitosi, PDG de Telecom Italia. Le streaming sur Netflix et d'autres plateformes vidéo devrait également se développer, car les gens évitent les endroits bondés et restent à la maison.

La société suédoise Telia Carrier , qui exploite l'un des plus grands réseaux intercontinentaux de fibre optique au monde, a déclaré que son trafic avait augmenté de 2,7 % en février et qu'elle prévoyait une augmentation encore plus importante en mars. « Tous les grands acteurs du marché de la visioconférence ont demandé des mises à niveau de la bande passante au cours des 10 derniers jours et certains demandent cinq fois plus », a déclaré Mattias Fridstroem, vice-président de Telia Carrier. « Il y aura besoin d'une énorme quantité de bande passante supplémentaire. »

Sources : Reuters, entretien sur LC1, Bloomberg
Et vous ?

Que pensez-vous de la mesure envisagée par les Télécoms ?
Illégale ou pas illégale ?
Peut-on parler de fin temporaire de la Neutralité du Net ?
Une mesure qui peut être contournée par un VPN ?
Comment une telle mesure pourrait être mise en place techniquement ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de plegat
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 16/03/2020 à 17:30
Citation Envoyé par spyserver Voir le message
Euh la majeure partie des gens qui télétravaillent sont les mêmes qui se connectent en soirée je pige pas trop ? Il y a pas une "nouvelle population" qui est apparu subitement
Bah si... ce ne sont pas les télétravailleurs qui saturent la bande passante, ce sont ceux qui sont assignés à résidence et qui d'habitude ne sont pas connectés à cette heure-là (tous les métiers de production par exemple, qui sont à la maison à cause des fermeture d'usine... ceux qui bossent en commerce qui sont obligé de fermer la boutique... etc etc) et qui cherchent à passer le temps en se divertissant.

Pour ceux qui sont en télétravail, le problème n'est pas la bande passante du réseau national, mais plutôt celui de leur entreprise qui n'est pas forcément dimensionné pour gérer 50 fois plus de connexions...
5  0 
Avatar de kedare
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 21/03/2020 à 23:37
Désolé mais tout ca c'est du brainwashing des ISP pour permettre la mise en place de la prioritarisation de trafic.

Il n'y a pas plus de trafic qu'habituellement, il n'y a juste plus de pics de traffic le soir mais une courbe plus lisse toute la journée.

Donc si un ISP vous dit qu'ils saturent, soit ils ont (désolé de le dire) un réseau de merde (mais ça c'est leur problème, et mettre de la QoS n'y changera rien), soit c'est une excuse bidon.

Et je dit ça en toute connaissance de cause pour bosser dans l'équipe réseau d'un des plus gros AS d'Europe, on ne voit aucune différence entre le trafic max avant et après le confinement (on étais surpris d'ailleurs)
5  0 
Avatar de spyserver
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 16/03/2020 à 17:02
Euh la majeure partie des gens qui télétravaillent sont les mêmes qui se connectent en soirée je pige pas trop ? Il y a pas une "nouvelle population" qui est apparu subitement
4  0 
Avatar de LittleWhite
Responsable 2D/3D/Jeux https://www.developpez.com
Le 27/03/2020 à 9:39
Et pendant ce temps là, Orange envoie sur sa newsletter des conseils pour éviter de saturer Internet.
Je cite les meilleurs :
  • 2/ On privilégie le téléchargement au streaming ;
  • 5/ On réduit la qualité du son de son application de streaming musical
  • 7/ On limite les jeux en ligne qui sont particulièrement gourmands en bande passante


Les jeux en ligne ... bah oui, c'est le mal. Les jeux vidéo de toute façon, c'est toujours le mal.
Et surtout, surtout, n'écoutez plus de musique en 320 kbps, sérieux, vous avez pas honte. Mieux vaut aller écouter sa musique sur YouTube .
4  0 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 17/03/2020 à 11:41
Citation Envoyé par laloune Voir le message
petite question, est-ce que ça fait une différence de télécharger les vidéo au lieu de les streamer ?
Ca dépend du nombre de visionnages. A zéro(tu stockes sans consulter), ce n'est pas la même réponse qu'à trois ou quatre(tiens, je vais me refaire les tontons flingueurs).
2  0 
Avatar de laloune
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 20/03/2020 à 16:21
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Le 480p c'est souvent suffisant. On peut très bien s'en contenter.
+1000

(bon okay j'ai toujours et encore un petit téléviseur donc des résolutions plus hautes ca ne me sert à rien )
2  0 
Avatar de tanaka59
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 20/03/2020 à 22:05
Bonsoir,

Qu’en pensez-vous ?
Normal de rationner en temps de crise , pour éviter les abus et mettre tout le monde sur le même pied d'égalité.
2  0 
Avatar de Pierre Louis Chevalier
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 26/03/2020 à 22:04
Le plus gros du trafic c'est la vidéo pas les sites en texte, actuellement le réseau tient donc il n'y a pas de soucis majeur.
Au pire les FAI pourraient décider de ne plus relayer le streaming massif genre Netflix (fin de la "neutralité du net", c'est pourquoi pour éviter ça Netflix et d'autres streamers genre Youtube ont diminués la qualité des vidéos, ce qui est moins pire que se se faire couper.
C'est pas le moment de généraliser le streaming en 4K quoi
2  0 
Avatar de scandinave
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 26/03/2020 à 22:10
En Europe et tout particulièrement en France les réseaux sont, de l'aveu même des FAI, à même de supporter la charge. Les ralentissements constatés sur certain site sont soit dû à des sites codé avec le cu soit à une sous-estimations de l'infra hébergeant ces sites ( coucou les ENT des écoles ).

Toutes les personnes appelant à la mise en place de restriction de débit sur certain site pour "sauvegarder internet" sont :

  • soit des personnes ne comprenant rien au fonctionnement d'internet
  • soit des personnes ayant un intérêt à la fin de la neutralité du net.


La deuxième hypothèse est la raison pour laquelle Netflix et Youtube ont accepté de changer le débit par défaut de leur vidéo aussi vite. Afin de ne pas de donner de raison supplémentaire ( même si fausses ) aux détracteurs de la neutralité du net.
2  0 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 27/03/2020 à 9:09
ENT est lentissimme pour ma fille... Mais bon, ça a été dimensionné comme complément à l'école, pas comme seule et unique source de dispensation du savoir. Ca ne me choque pas plus que ça.
2  0