Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

IBM poursuit Airbnb en justice pour des redevances de brevet,
Au moment où la société s'apprête à faire son entrée en bourse

Le , par Jonathan

461PARTAGES

3  0 
L'International Business Machines Corporation (IBM) est une société technologique multinationale qui produit et vend du matériel informatique, des logiciels intermédiaires, et fournit des services d'hébergement et de conseil dans des domaines allant des ordinateurs centraux aux nanotechnologies. IBM est également un important organisme de recherche, détenant le record de la plupart des brevets américains générés par une entreprise au cours des 27 dernières années. La société s’est d’ailleurs servie de ces brevets pour intenter des actions en justice contre des entreprises technologiques au cours de la dernière décennie.

La dernière action en date est celle contre la société Airbnb. IBM prétend que Airbnb a utilisé de manière illégale 4 de ses brevets. De façon plus concrète, IBM reproche à Airbnb d’avoir développé son activité en utilisant des brevets relatifs à des fonctions telles que présenter de la publicité dans un service interactif et améliorer la navigation à l'aide de signets. D’après IBM, certaines de ces fonctionnalités seraient couvertes par le brevet américain 7072849, développé pour la première fois en 1988 dans le cadre de Prodigy, un service décrit par IBM comme un précurseur de l'internet d'aujourd'hui. Le brevet couvre des innovations telles que la présentation de la publicité simultanément avec des applications de service sur le terminal utilisateur configuré comme système de réception.

IBM a fait savoir que des discussions ont été engagées avec Airbnb auparavant, mais celles-ci n’ont porté jusque-là aucun fruit. « Après presque six ans de discussions infructueuses avec Airbnb pour parvenir à un accord de licence de brevet juste et raisonnable, nous n'avions pas d'autre choix que de déposer une action en justice pour protéger nos droits de propriété intellectuelle. Airbnb a choisi d'ignorer nos brevets et d'utiliser notre technologie sans compensation », telle a été la déclaration faite par IBM.


En réponse aux déclarations d’IBM, la société Airbnb s’est contentée de faire savoir que pour elle, cette affaire n’avait aucun mérite et qu’elle attendait avec impatience un résultat qui confirmera cette position. Il faut préciser qu’Airbnb n’est pas la première société à laquelle IBM s’attaque en brandissant le même brevet au moment même où la société s’apprête à faire son entrée en bourse. IBM a fait le même coup en 2013 à Twitter qui préparait à ce moment-là son entrée en bourse. Ce qui avait eu pour effet d’obliger Twitter à conclure un accord par peur de perdre ses investisseurs ou de voir la valeur de ses actions terriblement chuter.

Il semblerait qu’Airbnb se trouve dans la même situation puisque la société a récemment annoncé qu’elle envisageait de devenir publique. Tout ceci laisse penser que ces actions en justice menées par IBM seraient peut-être calculées. En tout cas, c’est ce que pense Robin Feldman, professeur de droit dans une université de Californie. Feldman déclare : « Le moment d'une introduction en bourse est le moment idéal pour faire pression sur une entreprise pour qu'elle s'installe rapidement. Une introduction en bourse est un moment décisif pour une jeune entreprise, et un litige en contrefaçon de brevet peut gâcher la célébration ».

IBM dit ne pas se reconnaître dans de telles pratiques et affirme être juste en train de défendre ses investissements sans intentions cachées. « Les brevets IBM sont produits localement et résultent de notre investissement de plus de 5 milliards de dollars par an dans la recherche et le développement. Nous sommes déterminés à protéger cet investissement et notre leadership en matière d'innovation », tels ont été les termes employés par la société.

Sauf si de nouveaux éléments venaient à être connus, il est fort probable qu’on apprenne dans les jours à venir qu’Airbnb ait finalement décidé d’accepter un accord. Ceci dans le seul but d’éviter une bataille juridique qui puisse nuire à son introduction en bourse.

Source : Financial Times

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
Partagez-vous l'avis de ceux qui pensent que les actions en justice d'IBM sont calculées ?
Pensez-vous qu’Airbnb cédera pour finalement accepter un accord ?

Voir aussi :

IBM prévoit un bénéfice annuel supérieur aux estimations des analystes notamment grâce à de bons résultats sur le cloud
Le Vatican, IBM et Microsoft ensemble pour appeler à une réglementation de la reconnaissance faciale et de façon générale, à une régulation de l'IA pour le bien de l'humanité
Accenture, avec 25,3 milliards $, reste la marque de services IT la plus précieuse au monde, mais IBM et TCS réduisent l'écart grâce aux performances de leurs services IA et cloud, selon un rapport

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de archqt
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 13/03/2020 à 19:26
En fait celui qui a du pognon dépose un brevet à la "con", un brevet évident et réclame de l'argent ensuite.
Du n'importe quoi
0  0 
Avatar de Thomasa21
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 14/03/2020 à 8:54
Citation Envoyé par archqt Voir le message
En fait celui qui a du pognon dépose un brevet à la "con", un brevet évident et réclame de l'argent ensuite.
Du n'importe quoi
Ouais t'as tout pigé. C'est vraiment du n'importe quoi je trouve aussi et il est clair qu'IBM a intentionnellement attendu l'annonce de l'entrée en bourse d'Airbnb pour lui intenter un procès sachant très bien que l'entreprise pliera.
0  0